Procès Christine Tasin ou Vol au-dessus d’un nid de coucous ?

Je faisais partie, ce jour, des rares personnes qui avaient fait le voyage pour être présent au procès en appel de Christine Tasin. Passionné par le fait judiciaire, j’ai assisté, depuis plusieurs années, à l’ensemble des procès qui ont touché, de près ou de loin, la mouvance de Riposte Laïque.

J’étais notamment au premier procès, celui de Pierre et de Pascal, attaqués par au moins six associations. Il y avait près d’une centaine de participants, dans la salle, venus des quatre coins de la France. Il y avait eu des grands moments, la haine était palpable, chez les prétendus anti-racistes. On avait de grandes envolées, Pierre avait même été applaudi par le public debout, en plein tribunal, ce qui avait suscité les hurlements du président, menaçant de faire évacuer la salle (j’ai connu des présidents plus discrets quand les racailles foutent le souk au tribunal…). Le regretté avocat de RL, Maître Scipilliti, avait même fait un malaise lors de sa plaidoirie. Cela s’était terminé à 23 heures, et on avait fini la soirée et le début de la nuit au quartier général de Riposte Laïque.

Depuis cette date, Christine est déjà passée sept fois au tribunal (c’était la huitième) et Pierre trois fois, sachant qu’il n’était pas présent à deux autres procès intentés contre lui. Et les procès sont devenus la routine.

J’examinais, sur mon siège, les acteurs de cette mauvaise comédie. Je me serai cru dans un monde de fous, cela m’a fait penser à « Vol au-dessus d’un Nid de coucous ». Je reviendrai, en fin d’article, sur cette comparaison.

Il a d’abord fallu attendre durant une heure qu’une affaire tournant autour du stade de Lyon et du statut d’Orange et de Darty soient démêlée (j’avoue que je n’ai rien compris) avant de passer à Christine, qui a réussi à s’endormir pendant la première affaire, c’est dire si c’était passionnant, et si elle était stressée.

J’en rappellerai juste le contexte, légèrement grotesque, de ce procès. Christine Tasin est accusée d’avoir incité à la haine contre les musulmans pour avoir dit, au lendemain de l’assassinat des deux policiers de Magnanville « Islam assassin ! ». Elle a été condamnée en première instance par la 17e Chambre suite à un signalement de la Licra, une plainte du Parquet, et la même Licra, avec la LDH, se portant ensuite partie civile.

Voici donc les acteurs principaux de la mauvaise comédie à laquelle j’ai assisté, près de 2 heures durant.

L’ACCUSEE

D’abord l’héroïne, Christine Tasin. Toujours élégamment vêtue, avec une certaine classe, tête haute, ne fuyant jamais une question, et regardant dans les yeux ceux qui l’interrogent. Sa voix est bien posée, ses explications sont toujours accessibles au public, et elle est, sans la moindre contestation, celle qui s’exprime le mieux de tous ceux que j’ai entendu parler. Et quand elle conclut, après que le président lui ait redonnée la parole, généralement, les mises au point sont cinglantes. Ce fut encore le cas, et les antiracistes ne furent pas déçus du voyage.

LE PRESIDENT ET SES ASSESSEURS

J’ai reconnu un des assesseurs, le moustachu situé à la droite du président. Il officiait en appel quand Pierre et Pascal s’étaient pourvus, suite à leur première condamnation. Je me souviens qu’il présentait fort bien le dossier, et permettait que les choses soient claires pour le public. Manque de chance pour nos amis, le tribunal leur avait collé 9.000 euros supplémentaires de frais de justice, et avait confirmé la première condamnation, déjà lourde. Donc, je me dis que cela ne doit pas être un ami de Riposte Laïque, celui-là…

Je ne parlerai pas du deuxième assesseur, situé à gauche du président. Blonde, la cinquantaine, rouge à lèvres, elle a paru absente tout l’après-midi. Je suis incapable de savoir ce qu’elle a pensé des échanges.

Par contre, le président, lui, il m’a bien plu. C’est qu’il paraissait avoir envie d’en découdre avec la très méchante Christine. Je l’ai senti tout de suite. Il s’est permis une question, dès le début des débats. « Mais quand vous dites « Islam assassin, vous dites que tous les musulmans sont des assassins, Madame ! » Première stupéfaction. Ce n’est pas une question qu’il pose, c’est une affirmation qu’il assène. Ne sort-il pas de son rôle ?

Christine lui répond fermement : « Non, Monsieur le Président, car si je dis Communisme assassin, me reprocherez-vous d’accuser tous les communistes d’être des assassins ». Déjà, je la trouve gonflée, car elle retourne la question, et interroge le président. Je m’attends à ce que celui-ci rappelle la présidente de RR à l’ordre, et lui fasse la leçon, style « Ici, c’est moi qui pose les questions ». Eh bien, pas du tout ! Il se prête au jeu et assène : « Parfaitement, madame, quand vous dites « Communisme assassin, vous traitez tous les communistes d’assassins ». Là, j’avoue qu’il m’en a bouché un coin ! Bien évidemment, Christine a beau jeu de le reprendre poliment de volée, de lui dire qu’il n’y a rien à voir avec le communiste français qui se bat pour un monde meilleur, et le gardien du goulag. Et elle revient sur « Islam assassin », en disant au président : « Si je n’ai plus le droit de dire « Islam assassin », cela veut dire que le délit de blasphème a été réintroduit en France ». Le président parait pris de court.

Dans sa plaidoirie, Maître Pichon reviendra sur ces propos ahurissants de ce président, expliquant que bien évidemment, l’ouvrier communiste exploité par son patron qui se bat pour un monde meilleur n’a rien à voir avec un assassin, et donc qu’on ne peut accuser Christine d’avoir dit que tous les musulmans étaient des assassins.

Le président, vexé, se vengera, à la fin de la plaidoirie de l’avocat de Christine, en lui reprochant d’avoir attaqué personnellement le procureur, ayant parlé des rapports fusionnels entre le Parquet et la Licra. Minable revanche, alors que Maître Pichon avait parlé du Parquet en général, et ne s’était pas livre à une attaque personnelle. Mais on aura compris que le Président ne figure pas parmi le fan-club de Christine Tasin, ni de son avocat. Voilà qui augure mal du verdict qui sera rendu le 22 février prochain !

LE PROCUREUR

Il est arrivé en retard, au milieu de l’après-midi, et avait été remplacé par un autre procureur. Il a repris sa place après le premier procès, juste pour s’occuper du cas de Christine. Le crâne d’oeuf dans toute sa splendeur. Je ne retiendrai de sa plaidoirie qu’un ensemble d’affirmations prétentieuses et hors sujet sur la philosophie, pour prouver que la haine était mesurable, et que Christine Tasin incarnait ce sentiment. Il demandera les mêmes sanctions qu’au premier procès, soit 3 mois de prison avec sursis contre Christine !

LAURELLE ET HARDY, LA NUNUCHE DE LA LICRA ET LE SERGENT GARCIA DE LA LDH TUBIANA

Que dire sur ce tandem étonnant de cette avocate de la Licra, que je surnommais de suite « Nunuche », parce qu’elle ne paraissait pas avoir inventé l’eau chaude, et qu’elle semblait totalement sous le joug de Tubiana, surnommé l’Enflure au sein de la LDH par ceux qui aimeraient qu’il laisse un peu la place aux jeunes.

Je me souvenais de la Nunuche, qui avait remplacé la glaciale Sabrina Goldman, au pied levé, lors du procès où Pierre avait été relaxé. Elle avait fait rire tout le monde en disant que nos amis, nombreux dans la salle, n’étaient même pas menaçants. Et, ne se rendant même pas compte de son ridicule, elle avait ajouté : « Ce ne sont pas des fachos qui vont me cracher dessus, c’est en cela qu’ils sont encore plus dangereux ».

Cette fois, Tubiana (qui a de plus en plus de mal à arriver en haut d’un escalier) l’avait utilisée comme bonniche, pour aller chercher une pièce dont ils avaient besoin. Résultat, elle n’avait même pas été capable d’arriver à l’heure du début de l’audience, manquant la première demi-heure. Cela fait désordre !

Manifestement peu sûre d’elle, elle cherchera systématiquement le regard approbateur de son protecteur, dès qu’elle balançait une phrase qui se voulait méchante contre Christine. Elle réussira à parler de Pierre Cassen, de ses rapports privés avec l’accusée, de Riposte Laïque, de la Suisse, des présidents américains, bref, de tout ce qui, normalement, n’avait pas tellement de rapport avec le procès…

Quant à Tubiana, il paraissait éteint. Pas de grandes envolées, pas d’insultes, pas de saloperies, il a juste parlé des rêves supposés de Christine Tasin, femme intelligente, mais haineuse, qui ne comprend rien à l’islam et cherche ses références dans wikipédia. Il raconta la même connerie qu’il ressort à chaque fois, comparant le Coran et la Bible et le Nouveau Testament. Il ne prit même pas le risque de poser la moindre question à Christine, sachant d’avance qu’il allait se faire bâcher de première.

Bref, il ne nous a même pas fait rire, et même pas mis en colère. Il est vraiment temps qu’il prenne sa retraite, il ne doit pas manquer de jeunes pousses à la LDH, de bébés Tubiana !

L’AVOCAT DE LA DEFENSE

Pauvre Maître Pichon. Seul contre tous, en milieu hostile. Il doit y être habitué, mais tout de même. Il a fait son travail, comme d’habitude. Précis, sachant faire les rappels de droit et les jurisprudences nécessaires, rappelant quelques exemples du deux poids deux mesures. Il rappelle, irritant l’ensemble de ses adversaires, que Christine, auquel il associe Pierre, mènent un combat courageux, dans lequel ils risquent juste leur vie, évoquant l’épisode de Forsane Alizza. Sinon, aussi brillant soit-il, on a l’impression que le verdict est déjà décidé, comme en atteste l’agression vengeresse du président, à la fin de la plaidoirie de Frédéric Pichon. Bien sûr, j’espère me tromper dans mes pronostics, et si tel était le cas, c’est promis, j’écrirai un article gentil sur les juges de la Cour d’Appel…

CONCLUSION

Depuis le premier procès, il y a maintenant bientôt six ans, il y a eu Merah, puis les nombreux assassinats de masse, commis par les islamistes. Et plus les disciples d’Allah tuent, au nom du Prophète, plus ils donnent raison au discours de Riposte Laïque et de nombreux autres patriotes, comme les Identitaires, plus les juges, comme vient encore de le confirmer le jugement inique de Poitiers, tapent comme des brutes, non pas sur les islamistes, mais sur ceux qui les dénoncent !

Finalement, j’évoquais dans mon titre « Vol au-dessus d’un Nid de Coucous ». McMurphy, l’homme libre, celui qui va réveiller toute une communauté de malades abrutis de médicaments, c’est Christine, c’est Pierre, ce sont les Identitaires, c’est Richard Roudier, c’est toute la mouvance patriote. Ils assument un discours d’amour de la liberté, et justement parce qu’ils tiennent comme à la prunelle de leurs yeux à notre civilisation, ils expliquent qu’elle est juste incompatible avec l’islam. Ils disent la vérité, ils doivent être exécutés, comme le chantait si bien le regretté Guy Béart.

Mais les représentants de l’ordre établi, tous les flics de la pensée unique, tous les cerbères d’e l’islamiquement correct, tous les Miss Ratched de France et de Navarre, ce sont ces juges qui nous condament, les deux pathétiques Laurelle et Hardy des prétendus antiracistes, et toute leur clique, le crâne d’oeuf de procureur et tous ses potes qui demandent des peines de prison contre nous. Les membres de cette caste, socialement privilégiée, ne sont jamais confrontés dans leur quotidien, à ce qu’ils font subir aux Français moyens, et méprisent le peuple du haut de leur dédain incommensurable. Ils vivent entre eux, se fréquentent entre eux, fricotent entre eux, quand ils ne se fréquentent pas dans des sociétés secrètes où on se doit assistance… Ils sont aussi nuisibles pour la société française que ne l’est Miss Ratched et son système répressif pour les malades qu’elle abrutit de calmants.

Comme Miss Ratched veut faire de ses « fous » des assistés incapables de s’émanciper, elle doit donc se débarrasser de McMurphy, qui va en faire des êtres libres. Exactement comme tous ses mauvais acteurs d’une pathétique comédie, qui, en réprimant de plus en plus durement les Résistants, veulent les empêcher de réveiller les Français.

Ils ne leur reste plus qu’à nous mettre en prison, ou à nous lobotomiser pour mieux nous rééduquer…

Paul Le Poulpe

image_pdf
0
0

58 Commentaires

  1. Ce sont les juges de la cour qui ont le dernier mot dans l’interprétation des lois du pays.
    Si un juge interprète que « islam assassin » équivaut « musulmans assassins » nous n’y pouvons rien sauf à changer la ou les lois qui permettent cette interprétation.
    En attendant ce changement d’interprétation nous devons nous y soumettre car la loi c’est la loi tout en faisant des manifestations dénoncant ces lois qui permettent ces abérations.
    Travaillons à trouver les formulations choque, les slogans percutants mais légaux qui feront avancer efficacement notre cause.
    La parole fait foi de tout ….

  2. Ou dit succinctement comme slogan:
    LA MÈRE D’UN ENFANT TUÉ PAR UN TERRORISTE ENTERRÉ DANS UN CIMETIÈRE MUSULMAN EN TOUT RESPECT DE LA CHARIA, LA LOI DE L’ISLAM S’EXPOSE À LA PRISON PAR LA LOI FRANÇAISE SI ELLE CRIE « ISLAM ASSASSIN »

  3. Le problème de fond est l’assertion du juge que de dire « islam assassin » équivaut à dire « musulmans assassins »
    Nous devrions y répondre en faisant une manifestation devant le ministère de la justice en faisant cette assertion:TOUS LES MUSULMANS ACCEPTENT D’ENTERRER LES TERRORISTES QUI TUENT AU NOM D’ALLAH DANS DES CIMETIÈRES MUSULMANS EN TOUT RESPECT DE LA CHARIA, LA LOI DE L’ISLAM.
    MAIS LA MÈRE D’UN ENFANT TUÉ PAR CE TERRORISTE ENTERRÉ DANS UN CIMETIÈRE MUSULMAN S’EXPOSE À LA PRISON PAR LA LOI FRANÇAISE SI ELLE CRIE « ISLAM ASSASSIN »

  4. A en juger par cet article, ce Tribunal réuni des gens très peu intelligents ! De fait, les jugement rendus, eux-aussi, trahissent cette évidence…

    Pauvre France, quel déchéance !

    Oui, c’est bien « Vol au dessus d’un nid de coucous », les pieds dans la semoule..

  5. On aurait pu aussi, intituler l’article: vol au-dessus d’un nid de cocos, étant donné la couleur de la justice.
    « Ils ne leur reste plus qu’à nous mettre en prison, ou à nous lobotomiser pour mieux nous rééduquer… »
    C’est ce qui risque de nous arriver si nous continuons à ronronner. Quoique… pour la plupart, nous sommes déjà lobotomisés grâce à la désinformation des journaleux spécialistes en la matière et aux débilités abrutissantes télévisuelles. Ah! j’oubliais le fameux foot et la télé réalité et aussi la publicité.

  6. Anti gauchiste, il y a dans mon immeuble deux homosexuels bien sympas et toujours prêts à rendre service à leur entourage, et en bon termes avec tout le monde. Mais je crois que maintenant je vais me méfier. merci de prévenir, car je ne veux pas devenir gauchiste en les fréquentant!!! Vous écrivez vraiment n’importe quoi….

  7. Justice dites vous ?
    Mais, il y a longtemps qu’ elle est devenue Tribunal d’ Exception inféodé aux sociétés « bien pensantes ! « , aux dictas Européistes et à la finance qui ont tous besoin de l’ argent du pétrole …
    Justice avec un mur des cons ?
    Justice quand on est dans des associations sectaires ou la sentence est prés définie en loge ?
    Justice quand la Justice elle même est syndicalisée …à gauche …et soutenu par Mélanchon et sa clique :Obono, Bouteldja etc … Qui eux sont immunisés de poursuites pour propos anti blancs …
    Ma vie est dans son déclin et comme D » Ormesson, je ne serai pas malheureux au moment du départ .

  8. « Vol au-dessus d’un nid de coucous » c’est l’image parfaite pour expliquer les démêlés judiciaires de RL et RR !

  9. « Le Mondain » de Voltaire, en l’an de grâce 1736, déjà…
    Vers N° 28 et 29. « Tandis qu’au loin vainqueurs des musulmans » (6)
    « Nos vins de France enivrent les sultans ! »

    (6) Victoire sur le fanatisme, le vin étant interdit par le Coran.

    XVIII SIECLE Bordas page 128.

    Ca fait longtemps que ça dure oui Voltaire déjà !!!

  10. On s’y croirait ! « Justice » ordinaire pour des « coupables » sortants de l’ordinaire !
    Des Patenôtres face à des Patriotes !
    Magistrats dont les dents touchent le Parquet !
    Sortant des Loges, ils portent la Toge ! La Justice est bien Morte !

  11. Je partage cette réflexion au sujet de son indécrottable « je suis de gauche, et ses dégâts collatéraux » C’est du reste terrible de ne pouvoir se sortir de ce dogme pour certaines personnes, fussent-elles émancipés sur certains sujet tel l’islam ou Christine il faut le reconnaître fait preuve d’un grand courage et que je respect en tous points!!! Mais c’est terrible qu’elle n’arrive pas à se laver de ce dogme mortifère de « gauche » et de cette laïcité qui n’est plus qu’un outils frelaté dont l’islam notre ennemi se sert pour s’implanter et remplacer (notre) Chrétienté pourtant si affaiblit et qui devrait susciter prise de conscience au vue de l’enjeu. CIVITAS en est un outil!

  12. J’ai été victime de cette justice alors que je travaillais pour elle, je ne suis donc pas enclin à prendre sa défense. MAIS…Mais les juges ne sont pas là pour rendre la justice, ils sont là pour  » dire le droit « . Il ne créent pas d’incrimination. Ils font appliquer de manière plus ou moins politiquement correcte les lois existantes. Donc, si nos élus abrutis, pourris pour certains et surtout déconnectés du peuple qui les a élu n’avaient pas voté des lois iniques pour nous tuer, nous n’en serions pas là ! Aujourd’hui à l’Assemblée, il y a 3 ou 4 résistants, la France insoumise et les effondrilles de l’herpes. Notre sort ne va pas s’améliorer tout de suite…Tant que les électeurs n’auront pas compris où est leur intérêt. Tant que l’idéologie l’emportera sur la raison.

    • OK mais les audaces jurisprudentielles existent quand même. Les juges ne sont pas les serviteurs serviles de la loi, surtout quand celle-ci se réfère à des sentiments comme « la haine ». La loi ne peut pas tout non plus : elle doit respecter la Constitution, les traités internationaux… et peut être écartée dans le cas contraire. Un juge aurait pu sans difficulté neutraliser la loi Pleven à cet égard, il suffit de le vouloir pour le pouvoir et là, ça marche vraiment. MAIS quand on ne veut pas de souci avec les « fous d’Allah », on ne fait pas de vague…

      • Vous m’avez compris. C’est pour cela que j’ai écri qu’ils appliquent la loi de façon politiquement correcte. Selon que vous serez résistants ou collabo, les jugements de cours….

    • tant que l’idéologie » l’emportera sur la raison.la raison du plus fort.il n’y a pas a employé cette raison, dans ce quelle a de plus fort.mais a donnez tout les collabos aux ordres.ne serait ce qu’un ouvrage de salut national.

  13. Heureusement que « le ridicule ne tue pas » sinon ce serait l’hécatombe! Des actes terroristes tuent au nom de l’Islam, les chrétiens d’orient victimes de génocides et dans l’obligation de s’expatrier d’Irack, de Syrie, tout ça « au nom de l’Islam, mais un tribunal condamne 1 femme qui déclare publiquement « Islam assassin »! Alors dans cette logique le « livre noir du communisme » eut dû être interdit, dénonçant le communisme en général, alors il faut condamner ceux qui dénonce le nazisme comme l’idéologie du crime car il y a plein de petits néo – nazis qui ont tué personne(pour l’instant) et il y avait aussi des nazis aux USA, en Angleterre innocent des vilains nazis allemands! Bon, si vous aimez l’humour noir, suivez les débats judiciaires en France, plus comique que Coluche!

  14. Dans un pays sans liberté d’expression, comme c’est la France en ce moment, il faut absolument, pour éviter de dommages pécuniaires et de la prison (et peut-être la vie, voir Charlie Hebdo), se conformer dans la parole et l’écriture aux textes légales et surtout aux critères supposés des juges, politiques et associations.

  15. je suis un abruti qui ne comprends toujours pas pourquoi la « justice » française est implacable avec les patriotes et si laxiste avec les antifrançais
    merci à pierre et christine de parler en notre nom

    • Par haine de tout ce qui est chrétien, christianisant, christophile christolérant ou christoculturé

      Donc Français.

      Par haine de vous.

    • Il y a différentes catégories de juges :
      – les islamo-fellateurs qui vont dans le sens du vent comme les politiciens. Ils se disent qu’ils auront leur place dans la future république islamiste.
      – les idéologues, humanistes, bas du front et front étroit…
      – les ignorants, préfèrent les frivolités, n’ont jamais lu le coran…
      – les « rien dans le slip (ou la culotte) » seront toujours zélés et insignifiants…
      – les collabos, descendants (ou pas) de collabos de la 2ème guerre mondiale…
      – les christianophobes, ceux qui crachent sur nos ancêtres, nos églises, nos croix…
      etc, etc……

  16. On a une justice qui juge ce que les gens sont et non ce qu’ils font: il y a ceux qui sont dans le camp du bien ( comme le fils de Guy Bedos qui a le droit de dire  » enculé de nègre ») et ceux qui sont dans le camp du mal. C’est une justice politique. On a commencé à basculer dans la tyrannie …. qui précède le chaos où chacun fait sa justice lui même puisqu’il n’a plus confiance.Le deux poids-deux mesures a toujours existé ( « selon que vous soyez puissant ou misérable »…) mais lorsqu’il divise selon les opinions ( police de la pensée) il ne s’agit plus de privilège mais de dictature.

    • Il faut lancer l’intifada des vitres.
      Casser toutes les vitres de tous les palais de justice de France continuellement pour dénoncer le deux poids deux mesures.
      L’effet psychologique sera très violent.
      Les medias seront obligés d’en parler. L’opinion nous soutiendra et en fera ce qu’il doit devenir ; une affaire poltique

  17. en publiant cet article aujourd’hui , de deux choses l’une :

    1/ ou vous vous fichez complètement de l’impact négatif qu’il pourrait avoir sur le verdict et là je vous dis bravo de ne pas renoncer à votre liberté d’expression pour votre confort personnel ( la comparaison avec le résistance est décidément de plus en plus valide ! )

    2/ ou vous êtes certains que le verdict est emballé et que cette attaque n’y changera rien
    ce qui est fort probable également.

    mais à mon avis cet article va remonter aux oreilles du juge, si celui-ci n’est pas même occupé à en guetter la sortie …

    courage à vos tous et à Christine en particulier.

    • 3ème possibilité, @Bon Sens : les magistrats liront cet article et prendront conscience qu’ils vont trop loin.
      Etre comparé à l’équipe répressive de « vol au dessus d’un nid de coucou » peut créer une réflexion et une remise à plat sur le tapis. Pourquoi pas ?

  18. je soutiens Christine et Pierre de tout cœur les seul qui veulent faire comprendre aux FRANÇAIS ABRUTIS que l islam n a pas sa place en France et que tout ces collabos de juges veulent faire taire coûte que coûte ,je vous dis continuez et ne lâchez rien contre ces juges de merde qui détruisent notre justice et la SALISSE ,vous dites la VÉRITÉ SUR L ISLAM mais nos gouvernants veulent nous l imposer voir les dire de ;VALS,HOLLANDE,CAZENEUVE,et temps d autre ils ont fait un pacte avec le DIABLE ISLAMIQUE POUR ISLAMISER NOTRE FRANCE ,SE SONT DES TRAÎTRES A NOTRE PAYS ET AUX Français ,qui ne veulent pas ouvrir les yeux ,vive CHRISTINE ET PIERRE JE VOUS ADMIRE POUR VOTRE COURAGE.

  19. C’est des histoires de fous – demandez à un écrivain qui a pignon dans l’édition d’en faire un roman: c’est un remake de Kafka, un excellent sujet de roman, mais il faut que le livre ait une large distribution.

  20. humour a 2 balles!
    madame Tasin merite pluss de soutien pour le combat qu’elle mene.
    de plus elle a tout a fait le droit d’avoir une opinion politique.
    monsieur Anti laxiste,quand vous aurez fait ne serai ce que la moitie de ce que
    madam Tasin fait pour lutter contre cette religion « de paix et d’amour » , vous pourrez parler !!

    • leviet06 que vous avez raison MADAME TASIN mérite toute notre attention et mène un combat contre cet ISLAM DE MERDE QUI UN JOUR NOUS DÉTRUIRA TOUS ainsi que notre pays ,je suis de son avis l islam est ASSASSIN et se n est point AMOUR ET PAIX quand on voit tout se que font ces gens ,aux femmes ,aux filles et qu ils viennent égorger dans nos églises ,l islam n est qu une idéologie pour envahir le monde et le gouverner et mettre le chaos comme ils font dans leurs pays ,je ne veux pas de cela pour mes enfants et petits enfants ,FRANÇAIS RÉVEILLEZ VOUS SINON NOUS SOMMES TOUS CONDAMNES AU PÉRIL DE CET ISLAM SATANIQUE .ANTI-LAXISTE FERAIT BIEN DE SE TAIRE ,il arrive pas à la cheville de Mm TASIN femme très cultive que j admire et qui nous mets en garde contre cette soit disant religion qui n en

  21. A la fin du XIX eme siècle les juges condamnaient les juifs. En 36 ils condamnaient l’extrême droite. De 40 à 45 ils condamnaient les résistants. A partir de 45 ils ont condamnés les collabos. Et d’une époque à l’autre c’était souvent les mêmes juges. En Algérie, de 54 à 62, ils condamnaient les terroristes. Après 62 ils condamnaient les membres de l’OAS. Aujourd’hui ils condamnent les patriotes qui osent simplement s’exprimer. ET … ce sont encore souvent les mêmes juges !
    La justice ne sert que le Pouvoir en place … pas la Justice !

  22. D’autant plus que Jaques Vuillemin a récement avancé des propos similaires, biensur sans faire l’unanimité, mais sans se voir crédité de colabo, d’infiltré, ou que sais-je… personelement, je trouve que dans votre combat, vous oubliez tous de laisser place aux individualités. Un musulman, un non musulman et ensuite? Vous savez combien de musulmans culturels n’ ont jamais lu le coran et font ramadan comme vous athées fetez noel? Ce ne sont pas les plus visibles mais sans doute les plus nombreux! Sans parler de ceux qui sont coincé entre famille et volonté personelle. C’est aussi à a qu’il faudrait penser. Defaire ce communautarisme de cité qui empeche bien des musulmans  » culturels » de s’emmanciper.

    • Si on ne fait pas d’amalgame, on fait quoi ? on demande au bronzé que l’on croise si on peut le croiser sans danger ?
      Perso, je les évite tous. TOUS.

    • justement : les musulmans, ce n’est pas l’islam ! Il y a des musulmans qui ne posent pas de problème, c’est vrai, j’en connais. Cela n’interdit pas de débattre de la place de l’islam dans la France d’aujourd’hui.

      • J’en connais aussi,mais alors qu’ils sortent de cette secte! Le coran étant un véritable appel au meurtre

  23. Sans vouloir jouer les emmerdeurs. La question de mme Tasin fait un peu double discour. Si madame Tasin considere qu’attaquer l’islam n’englobe pas tous les musulmans, ce avec quoi je suis d’accord! Alors cela voudrait dire que mme Tasin reconait l’existence de musulmans modérés et républicains, ce qui n’est à priori pas le cas vu ce que j’ai pu lire de ses écrits. Surtout par rapport à l’article sur RR ou elle tire à boulets rouges sur Majid Oukasha défendant justement cette idée. Un article que je trouve triste et bas! Car Majid Oukasha est un exemple de devouement pour nos valeurs! Et ne merite pas telles accusations. D’autant plus que les théories paranos comme quoi cet homme menacé de mort par la sphere musulmane radicale serait un musulman infiltré ou que sais-je?

    • Même si tout le monde sait qu’il y a des « musulmans modérés », ceux qui connaissent l’islam, savent qu’ils le sont, juste par leur distance qu’ils ont avec l’islam non pas que l’islam est modéré.
      Ensuite, Majid Oukacha n’est plus musulman mais un athée et intellectuel donc ce n’est pas un musulman modéré puisque ce n’est plus un musulman. Et vu comment il parle avec un raisonnement et une logique implacables dans ses vidéos, ce ne peut pas être un « infiltré » de quoi que ce soit.
      Les musulmans qui sont modérés, même s’il y en a, ils le sont simplement parce qu’ils sont suffisamment distants de l’islam pour l’être, non pas parce que l’islam est modéré et compatible avec notre civilisation occidentale en lui-même (djihad guerrier, lapidation etc…), ce qui fait une sacrée différence.

      • Ahh mais je suis absolument dacord avec vous! Justement, je suis totalement opposé á l’islam mais je reconnais l’existence de ce que je nome « musulmans culturels » car modérés est un non sens! Ce que je dis, c’est que Christine Tasin dit ici que l’Islam ce n’est pas les musulmans, donc semble reconnaitre l’existence de musulmans culturels respectables alors que dans bien l’article dont je parle elle tire á boulet rouge sur Majid que je considère beaucouo et qui biensur n’est pas musulman ni mème athée mais bien agnostique.

    • Vous utilisez un bien étrange raccourci dans votre raisonnement. Le choix n’est pas binaire entre être un assassin et être l’individu théorique que vous appelez « musulman modéré républicain ». Il y a beaucoup de nuances. On a par exemple les petites frappes qui insultent les femmes au quotidien, qui discriminent contre elles, qui leurs font vivre un enfer dès que leur comportement s’écarte si peu que ce soit de leur modèle machiste. Ce ne sont pas des assassins, certes. Mais pas des républicains modérés non plus. Je tiens quant à moi que l’expression « musulman modéré républicain » est un double oxymore. Cela n’existe pas. Les musulmans n’assassinent la plupart du temps que le bon sens, ça n’empêche pas que leur doctrine prône l’assassinat physique et soit responsable des conséquences

    • Ça veut dire rien du tout. Un musulman voit le monde de façon binaire. Leur communauté, l oumma, et les autres. Et les autres doivent, à terme, disparaîtrent.
      Elle est où la modération là dedans ?
      Et la comparaison des musulmans ignorants avec des athées fêtant Noël montre bien le fameux  » pas d’amalgame « !! Ces mêmes musulmans qui se demandent s il faut souhaiter un joyeux Noël aux chrétiens. Ah, ah!
      L état de la France est tellement critique qu on ne peut plus faire le tri. Toute personne se disant musulmane se doit, si elle est lucide et aime l humanité, de quitter cette idéologie sanguinaire.

  24. Évidemment ce procès pue la mauvaise foi de l’accusation si le délit de concussion de l’accusation existait, on serait en plein dedans. Non tous les musulmans ne sont pas des assassins mais le pourcentage le plus élevé d’assassins est musulmans . Tout. Lemme le plus fort pourcentage de détenus emprisonnés. Coïncide fortuite due au hasard….

  25. Excellent ! C’était bien l’ambiance de cette audience ! Mais ne désespérons pas ! Aucun militant présent derrière la LICRA et la LDH et même aucune association musulmane, ce qui est encore plus étrange pour un procès en islamophobie ! Cela prouve qu’il n’y a même pas de victimes et que malgré ça on s’acharne sur ceux qui « pensent mal ». Il serait temps que cette justice fasse son autocritique, faute de quoi en peu de temps elle sera complètement discréditée. Encore une institution qui s’effondre (et on devrait pas s’en réjouir ! ).
    Combien faudra-t-il de victimes pour ramener le législateur à la raison ?
    Car c’est lui le grand responsable, le grand fautif, lui qui a voulu mettre en place la police de la pensée. Ne l’oublions jamais !

    • Rassurez-vous, la justice est déjà tout a fait discréditée. « J’ai confiance dans la justice de mon pays » est la plus grosse blague, et l’une des plus bêtes, qu’on puisse éructer. Il n’est pas nécessaire de la discréditer davantage, il faut prendre des mesures pour l’empêcher de nuire, c’est tout à fait autre chose

      • J’ai eu personnellement trois exemples de juges pourris (dans des procès qui n’avaient rien à voir avec la politique) et c’est incroyable effectivement qu’il existe des gens aussi naïfs. Il y a longtemps que je n’ai plus confiance en la justice et dans n’importe quel domaine. Heureusement il reste encore quelques juges honnêtes…

  26. Miss Ratched était la reine des lieux et tous ses « malades » étaient ses vassaux. Elle ne voulait pas se débarrasser de Mc Murphy, elle voulait « le sauver » et le guérir malgré lui. L’erreur de Mc Murphy a été de ne pas comprendre la perversion intrinsèque du « système psychiatrique » dont on ne sort jamais de sa propre volonté et où il n’y a pas de « remise de peine »…

Les commentaires sont fermés.