Procès du Bataclan : j’ai eu le malheur d’énerver le président…

Jugescollabos.png

Mes amis, vous avez vu ce que j’ai déclaré dans mon témoignage hier, devant la cour d’assise spéciale dans le procès des terroristes qui ont perpétré l’attentat le plus meurtrier depuis la dernière guerre.

Procès du Bataclan : ce que j’ai dit sur l’assassin Abdeslam devant les juges

D’abord il faut savoir que le président à réservé aux deux personnes les plus virulentes un passage tardif, comme cela la salle étant assez vide, il prenait moins de risques. Est-ce un hasard ? Cela serait surprenant, vu l’organisation sans faille de ce procès. Mais comme le président est maître des débats, on ne peut rien dire !

Un certain M. Patrick Denuit, que je n’ai pas l’honneur de connaître, et qui a eu le malheur de perdre son fils dans le Bataclan, affirmait que son fils avait été émasculé et éviscéré. Cela a eu pour effet de braquer le président, qui a affirmé que tout cela était faux et qu’il n’y avait pas eu d’exaction. Ce Monsieur a demandé au président, selon son pouvoir discrétionnaire, de vérifier la dentition de son fils, et de la confronter avec celle de la personne ayant fait l’objet de l’autopsie. Apparemment les scanners effectués et fournis avec le dossier de son fils ne correspondent pas pour 4 sur 5 au corps de son fils. Le président, passablement énervé, lui a répondu qu’il verrait ! Bref c’est donc dans une certaine tension qu’à mon tour je suis amené à déposer devant la cour, et devant un président courroucé, que je dois prendre la parole. C’est un exercice qui n’est pas facile pour celui qui n’y est pas habitué. C’est assez impressionnant, mais qu’importe, il fallait que j’y aille ! Pas question de reculer, ce n’est pas mon genre !

Donc j’ai commencé ma déclaration, et comme sans savoir ce qu’allait dire mon prédécesseur, j’ai abordé le passage des  exactions. Et là le président est rentré dans une colère folle, perdant son sang-froid : « Je vous ai dit qu’il n’y a pas eu d’exactions ». Je lui rétorque que c’est son point de vue et pas le mien ! Il me répond : « vous savez ce que ça fait une balle de kalachnikov » ? Comme si lui était expert en balistique. Non lui répondis je, mais les deux yeux avec une balle cela me paraît bizarre. Puis je continue ma déclaration, sans ne plus être interrompu. À la fin, il m’indique deux choses :

1- il a trouvé ma déclaration trop politique. Je lui rétorquais qu’au contraire j’avais fait très attention à ce que cela ne soit pas le cas. Mais pour lui le simple fait de citer un sondage IFOP c’est de la politique ! Enfin on me reproche d’avoir pris les étrons qui sont dans le box des accusés pour des assassins déjà condamnés. En cela le président a raison cependant, comme certains ont déjà avoué leur participation…

Curieux pays que la France, où on n’a pas le droit de dire ce que l’on pense, si cela ne correspond pas à ce que les dirigeants attendent. Peu de gens osent dire ce qu’ils pensent, mais beaucoup pensent comme moi. Il suffit de voir le nombre de gens venus me féliciter et m’encourager après mon intervention dans une salle qui s’était remplie au moment de mon intervention. Quant aux réseaux sociaux, c’est de la folie. Mes comptes ont tous doublé, les messages d’encouragement et de soutien affluent. Aurais-je réussi à faire quelque peu changer les mentalités ? Je ne sais pas, en attendant un peu de repos avant le 10 novembre, date où François Hollande a rendez-vous avec le Bataclan. Espérons qu’il répondra à mes questions.

Cet après midi un policier est venu témoigner et il a déclaré que sa hiérarchie leur avait donné l’ordre de ne plus parler du Bataclan. Puis on leur a demandé de ne faire aucun rapport. Ce qui peut surprendre quand on sait qu’à chaque intervention ils doivent faire un rapport. Puis on leur a demandé de faire un rapport en urgence  le 16/2/2016 une fois que les souvenirs se sont un peu altérés.

L’organisation merdique a donc continué après le Bataclan. Encore merci, Cazeneuve !

Patrick Jardin

image_pdf
61
1

72 Commentaires

  1. Bonjour Monsieur,
    J’ai assisté à la transmission du procès ce mardi, je suis étonnée que vous soyez le seul a vous exprimer de la sorte, vous avez été courageux !
    Je vous apporte tout mon soutien et nous sommes beaucoup à être derrière vous, même si vous aviez l’air de vous sentir seul dans vos pensées. Bon courage et merci pour votre beau discours

  2. Bonjour Monsieur,
    J’ai assisté à la transmission du procès ce mardi, je suis étonnée que vous soyez le seul à s’exprimer de la sorte. Je vous apporte tous mon soutien et nous sommes beaucoup à être derrière vous, même si vous aviez l’air de vous sentir seul dans vos pensées. Bon courage et merci pour votre beau discours

  3. Votre courage est exemplaire face à l’adversité.Ce que vous racontez est incroyable. Le prėsident du tribunal a été bien briffé par l’Etat !

  4. Dommage ,trop tard !
    Les deux papas qui n’admettent pas qu’on ait assassiné leur enfant auraient eu
    une place de choix sur « le mur des cons  » en compagnie des parents des deux jeunes filles victimes d’assassins multirécidivistes .
    C’est le regret que devait avoir ,in petto, le président du tribunal .

    • Peux t on donner le nom du président du tribunal ?
      A toute fin utile si jamais un des membres de sa famille se fait tuer par un terroriste

  5. Courage monsieur et bravo ne lâchez rien , nous sommes avec vous , »la majorité des FRANCAIS » .

    • le gros problème comme vous dites les francais ….. a mon avis sont bêtes aveugles et cons !!!! , Mr Jardin , vous avez toute ma sympathie et ma confiance.

  6. Bravo Mr Jardin si seulement tout le monde était comme vous bon courage pour la suite

  7. Vous êtes un homme formidable et un père admirable. Chaque fois que je vous lis, je me dis que d’en haut, votre fille doit vous regarder avec une immense fièrté. Patrick Jardin, dire que je vous admire est insuffisant. J’aimerais vous embrasser pour vous dire ô combien, sans vous connaître vraiment, je vous aime. Amitiés. Gérard Boyadjian

    • Merci Monsieur Boyadjian vous avez retranscrit avec beaucoup de sensibilité et de tact ce que vous ressentez et c’est exactement ce que je n’arrivais pas à exprimer

  8. Je pense que votre prise de parole ouvrira les yeux de gens qui ne vous connaissaient pas encore ! Bravo à vous

  9. Patrick, préparons la guerre armons-nous en conséquence, n’ayons plus aucune honte à défendre notre pays. S’il faut éliminer les islamistes pour que cela ne se reproduise pas, faisons-le, n’attendons rien des politiques qui sont des traitres et des lâches, des outrages à notre drapeau. Ils ne nous aideront pas dans la reconquête de notre pays. Pire, les tribunaux populaires devront les retrouver pour les juger et les guillotiner, pour Crime contre le Peuple. Quand aux juges et magistrats français, la vérité est qu’ils furent toujours du côté du manche, du côté du pétainisme, puis après Libération, du côté du CNR. Il n’y a qu’immoralité et intérêt corporatiste dans ces cerveaux. Le Bien Public, c’était une blague potache pour se marrer à l’École de la Magistrature !

  10. Au train où ça va, Abdesslam sera libéré… voire décoré !
    Le Vérités ne sont pas bonnes à dire….

    • et pourtant cela risque d’arriver , il faut le dire l’électorat de macron sont les taulards , niques ta mère , communistes , socialopes , migrants , voyous a cols blancs , racailles collabos ………

  11. Bravo monsieur, n’ayez pas peur, dite la vérité, il faut qu’elle soit dite…et je vous remercie d’avoir ce courage

  12. Monsieur Jardin, si je vous dit que je ne suis pas étonné, vous me croirez ?
    Né en 1964, j’ai vu mon pays changé en mal et j’ai la vague sensation que les français ( juges compris ) n’ont pas changé depuis 1940 ( oui, j’ai beaucoup lu cette période ) et donc, ne changeront jamais, bien au contraire.
    Un si joli pays avec de si mauvaises personnes ( en majorité ). Quelle tristesse et quel gâchis.

  13. Grace à Nathalie et à son papa, ce procès est une formidable tribune pour l’ultra-droite extrême et radicale. Un grand merci à eux deux, c’est une bénédiction de notre Seigneur Jésus que Nathalie fasse partie des victimes.

    • Je ne souhaite aucun mal….Mais t’est le Roi des cons, là, t’as au moins une couronne. Honneur et Justice àMr Jardin, qui lui, ne se planque pas derrière un pseudo.

  14. Un drôle de président de cour d’assises ce monsieur!
    Son rôle: s,assurer du bon ordre et de la sérénité de la cour, donner la parole aux parties pour qu’elles puissent s’exprimer, et n’a pas à intervenir sur les propos des victimes d’aucune manière, nous voyons donc bien que cet individu qui sert de président dans ce prétoire est politisé à bloc, cela se ressent dans le récit de Patrick Jardin.
    Je connais le déroulement des affaires et le rôle de chacun dans les prétoires pour avoir été juré d’assises.
    Tel que présenté, ce président se confondra en excuse envers ces odieux criminels!

    • Je crois que vous avez raison…il remontera sa robe et baissera ses pantalons……

  15. J’ose penser que ces crimes sont des assassinats politiques qui sont la conséquence de l’immobilisme et de la trahison justement des politiques!
    Monsieur Jardin, vous avez eu tord d’avoir raison en dénonçant la réalité de la situation.
    C’est ce qui a fâché le magistrat!

    Des lâches jusqu’au bout! Les ministres et le président en fonction avaient peur de quoi d’envoyer des hommes armés? Ha oui, c’est vrai, c’était il y a 6 ans, sans doute ont ils tous fait un raz mémoire! C’est faux, les passages dramatiques d’une vie, on ne les oublie jamais.

    Ils ont été bien plus réactifs de se précipiter devant les caméras et ensuite se bousculer pour être sur la première rangée lors des hommages de ces hypocrites!
    J’ai lu que premiers policiers entrés dans le Bataclan n’ont même pas été invités aux Invalides. Je pense que EUX seraient allés au devant des familles endeuillées.

  16. Monsieur Jardin

    En 90 j’ai perdu mon fils de 21 ans d’un stupide accident en montagne. On ne se remet pas d’un tel évènement et je comprends et partage votre douleur.
    Dans mon cas le chagrin, que je ressens encore, et chaque jour, n’est pas aggravé par la colère. Je vous plains de tout mon cœur d’avoir à gérer cette colère parfaitement justifiée, qui plus est amplifiée par les salopards qui squattent les salles de justice.
    Je lis depuis longtemps vos interventions sur RL et je comprends et partage votre colère contre cette magistrature totalement « vérolée » depuis cette déclaration du président de la cour de cassation en 70, qui disait que la justice devait être marxiste et prendre systématiquement le parti de l’assassin (forcément prolétaire) contre celui la victime (forcément bourgeoise).
    J’ose espérer que cette boule de pus de Macronescu va disparaître et que son successeur va régler leur affaire aux magistrats véreux.

    Je vous adresse mes meilleures pensées.

  17. ce procès bidon est un scandale : ces terroristes auraient dû être passés par les armes dès leur arrestation le reste n’est que légende surtout avec la justice que l’on a

  18. Médine, un islamiste parmi d’autres, violent et haineux comme les autres auxquels certains ne donneront pas leur haine, quoi qu’ils fassent et même s’ils tuent, fusillent, égorgent, décapitent des innocents, y compris des enfants …
    Les lignes qui suivent, issues du site Causeur décrivent le genre de recrues attirées par la violence, la cruauté et la barbarie de l’Islam et se convertissant à cet Islam qui trouve en eux un écho. Les mêmes lignes confirment aussi la décadence de la justice en Occident.
    « Jennifer Wenisch. Allemande. 30 ans. A rejoint l’État Islamique en 2014, porté les armes à son service, intégré sa « police des mœurs » pour en faire respecter les prescriptions à coups de fouet. Avec son mari, lui aussi membre de l’EI, elle a acheté une Yazidie et sa fille comme esclaves. Parce que la fillette de cinq ans, malade, aurait uriné sur son matelas, elle a laissé son mari l’attacher pour la suspendre à la fenêtre en plein soleil, 50°, et la faire lentement mourir de chaleur et de soif sous les yeux de sa mère. »
    Capturée et jugée en Allemagne, Jennifer Wenisch risquait la perpétuité. Mais ce qui tient lieu de « justice » outre-Rhin a préféré la condamner à dix ans de prison seulement. Immonde décadence d’un Occident que son fétichisme pour un « humanisme » perverti conduit à perdre toute humanité.
    https://www.causeur.fr/jennifer-wenisch-munich-allemagne-daech-216089?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=26a0cec822-Newsletter_4_fevrier_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-26a0cec822-58015233

  19. Pour les 2 ou 3 avocats des terroristes, ce n’est pas l’Etat qui paye ces avocats, ce sont les avocats qui se proposent eux mêmes pour les défendre, à titre gratuit, et la raison est que ce procès est très médiatique : ils espèrent ce faire connaitre de cette façon.

    C’est lu cela dans un des livres de Gilbert Collard.

  20. Dans la justice il n’y a que des incapables qui se prennent pour des dieux. Il n’y a malheureusement pas de justice en france et dire que ces nuls sont payés avec mes impôts.

  21. Ce président aussi sympathique qu’une porte de prison dit qu’il n’y a pas eu d’exactions ; qu’est ce qu’une exaction pour lui? Je suppose que c’est une attaque du Bataclan commise par des Français de souche chrétiens (ou même athées)… Dans ce cas ce président dénoncerait vigoureusement des exactions,des actes de barbarie et le summum de l’ignominie.

  22. Bravo M.Jardin en espérant que le président les condamneras pas à 2 ans de prison avec sursis,ce que les Français ne souhaite pas.

  23. Il n’y a pas eu d’exactions… Cela montre le gouffre qui existe entre la justice aux ordres et les citoyens. Triste tout cela : en fait un faux procès, une fausse justice, un pouvoir de nuls ou plutôt de marionnettes aux ordres de qui ?

  24. Patrick,
    tu sais trés bien que tout ça est joué d’avance….les juges sont tous des vendus et des laches, accrochés au pouvoir de leur caste comme morpions sur une couille…ils se disent indépendants, mais courbe bien l’échine devant les directives du ministére, donc du pouvoir en place…
    regarde les 7 flics qui vont etre administrativement punis, suite à la mort d’une beurette, flinguée et brulée par son gentil mari barbu…pour quel motif, une erreur d’appréciation…mais les connards de juges qui ont permis à cet assassin d’etre en liberté, eux, on ne leur demandera aucun compte…justice de meeeeeeerde !!!!

    • @ geromino
      Et j’ajouterais que les flics armés flanqués derrière la porte pendant que la malheureuse Madame Halimi se faisait agressée, aucune mesure administrative pour mauvaise appréciation… et c’est la pauvre Cassandre Fristot qui s’est vue condamner pour une pancarte accusée antisémitique alors qu’y figure le nom de macron. Oui, c’est bien un procès politique.

  25. C’est la justice Dupont Moretti ! Presque l’URSS bientôt la chinoise.

  26. Bravo Monsieur Jardin . Très courageux et digne votre témoignage devant la cour est un modèle pour nous tous . Respect Monsieur Jardin , vous êtes l’honneur de ce pays .

  27. Partout en France; dans tous les tribunaux dans lesquels sont jugés des « Chances pour la France » pour des faits d’attentats, de crimes ou de délits, j’ai peur que les prises de position des juges soient les mêmes : surtout ne pas stigmatiser; ne pas choquer; ne pas humilier; ne pas énerver ces éternelles victimes, sinon, l’on aura droit à des représailles…
    J’t’en foutrais, moi !

  28. Le président qui dit que la déclaration est trop politique …et lui , le rôle qu’on lui a demandé en haut lieu de tenir , il est pas politique…? Surtout ne pas faire le procès de l’islam : ces assassins sont des assassins comme les autres – ce ne sont pas des barbares mais des meurtriers ordinaires, n’est il pas ?

  29. Ce n’est pas la 1ère fois qu’un président dirige ou « oriente » comme on dit plus pudiquement les débats. Lui sait. Point. Il sait ce qu’il veut entendre et ce qui lui est insupportable d’entendre car cela pourrait irriter les maîtres de cette justice si indépendante.
    Rien n ‘aura été épargné à Mr Jardin.

    • Evidemment que le président oriente. Il y a une échelle des peines. mais parfois on peut se poser des questions sur les peines prononcées!

      Il y a plusieurs années, j’ai eu la chance ou la malchance d’être tiré au sort en tant que juré d’assises. Je puis vous assurer que c’est très instructif…….. sur les réactions des jurés!

  30. « on » me sensure votre news letter depuis une semaine ,je suis au Texas,

  31. Mutilations il y a eu, c’est clair que chez tous ces gens-la, on a peur des réactions des barbares qui nous envahissent et comme toujours on cherche a édulcorer, l’excuse, le déni permanent qui comme à chaque fois ne serviront à rien, sinon à exaspérer encore d’avantage le vrai peuple.
    Ces gens qui nous manipulent et squattent pouvoir et institutions sont aussi nocifs, par leurs faiblesses congénitales de péderastes FM, que ceux venus d’afrique qui nous massacreront sous peu…

  32. alors à quoi sert un procès si les intervenants « témoins » doivent dire ce que président et la Cour veulent entendre!!!

  33. Il n’y a pas eu d’exactions!
    Vous auriez dû dire au président de lire les dépositions lors de la commission Bataclan à l’Assemblée Nationale pour savoir qu’il y en a eu . A tel point que certains policiers sont sortis du Bataclan pour vomir. Qu’il convoque les membres du GIGN qui sont intervenus ils pourront le renseigner aussi!

  34. bravo Mr Jardin et mille fois merci d’avoir dit la vérité et cloué le bec à toutes ces lâches et ces dhimmis
    tous les patriotes sont derrière vous !

  35. Mr JARDIN,je comprends votre colère; comment la justice peut reprocher un mot soi-disant politique à un père qui a perdu son enfant à cause des salopards dans le boxe. Sincères poignées de main à vous.

  36. M JARDIN tout mon respect pour vous.
    Le pouvoir à peur de la guerre civile , donc il y a eu des morts mais c’était de « belles morts. »
    Pour le pouvoir ceux qui nous tue le font proprement.

  37. 1/ La présomption d’innocence de l’accusé est une présomption simple qui tombe lorsque l’accusé avoue son crime.

    2/ Le président ne peut faire bénéficier de la présompion d’innocence à un accusé qui l’a déclinée en avouant son crime car il n’a pas le droit d’aller contre l’aveu librement exprimé du criminel.

    3/ Le Président ne peut pas commenter et donner son avis personnel sur un témoin et son témoignange sans gravement porter atteinte à l’équité des débats et à l’indépendance de ses collègues qui seront amenés à délibérer sur la culpabilité de l’accusé.

    4/ Lorsqu’un juge dans l’exercice de ses fonctions marque un parti pris évident pour l’une ou l’autre des parties, la requête en suspicion légitime déposée à son encontre oblige le Président de la Cour d’Appel à le remplacer sur le champ.

    MORALITE : faisons le procès du président avec le procès des accusés.
    Car tous les coupables ont droit à la Justice en France.

  38. Un conseil Mr JARDIN

    Quand vous restez en colère contre quelqu’un, ce n’est pas à lui que vous faîtes du mal, mais à vous-même !

    Ce que vous voulez c’est être heureux, arrêter de souffrir, et qu’est-ce que vous faîtes?

    Vous prenez un bâton et vous vous tapez dessus avec ! Vous prenez une braise pour la jeter sur un autre… mais tout ce que vous faîtes c’est vous brûler avec !

    C’est ce que vous voulez? Vous faire encore plus de mal? Ressentir encore plus de souffrance? de stress? d’angoisse ?

    Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez.

    • @tempo
      Vous êtes un pauvre type et je dirais même un sale type.
      Surtout ne vous mettez pas en colère à la lecture de mon commentaire, car vous vous feriez du mal !

    • Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, vous semblez l’ignorer, Mr JA RDIN à des comptes à régler vis à vis de ce qui s’est passé au Bataclan et vous?

    • C’est quoi ce cours de psycho à 2 balles. Tu sais ce qu’est une arme à feu, tu as déjà entendu siffler des balles, tu as déjà vu les dégâts que faisait un balle ? Moi oui, alors ton discours de bisounours ti te le gardes. Le jour où il faudra retourner à la baston, tu seras heureux que des mecs comme moi et Patrick soit là.

    • vous parlerez et agirez comme vous le préconisez lorsque vous aurez vécu ce que M.Jardin et les autres!

    • Pour prolonger votre façon de penser il faut que de toute urgence Monsieur Patrick Jardin défile dans les rues une bougie blanche à la main en clamant haut et fort :  » vous n’aurez pas ma Haine  » et en n’omettant surtout pas de se scarifier et de demander pardon à ces braves et héroïques assassins. Je ne sais pas si vous avez des enfants mais perdre le plus beau cadeau du Ciel dans des circonstances aussi atroces il y a de quoi finir en asile psychiatrique pour le restant de ses jours, alors vous ne pensez pas que vous poussez le bouchon un peu loin ? La Haine de Monsieur Jardin est non seulement légitime mais encore fruit de son Amour incommensurable et l’amour ce ne sont pas seulement des mots couchés sur du papier…

    • c’est pour ça que PAR SIMPLE CONFORT la grande majorité des gens belent « vous n’aurez pas ma haine »…………. c’est tellement plus facile de se ranger du coté de l’ennemi.
      Mais si on avait un gouvernement digne de ce nom , qui prenne soin des Français, il nous vengerait au centuple et nous pourrions faire notre deuil sans souffrir le martyre commme vous l’expliquez si bien.
      vous avez l’air d’en savoir quelquechose.
      La solution n’est pas le pardon mais LA VENGEANCE et j’assume mes propos.

    • Sans doute ce Monsieur Tempo a t-il souffert de la perte d’un enfant tué pas des ordures, cela ne peut s’envisager que de cette façon sinon il n’a qu’à se taire.

    • Vous n’ êtes qu’ une larve répugnante , un rampant !

    • Ces propos sont bien peu charitables, et nullement des conseils. Comment peut-on écrire que Monsieur Jardin veut être heureux, comment le pourrait-il ??? il veut seulement retrouver un peu de paix dans son coeur ; ce n’est pas être heureux cela, Hélas. Celui ou celle qui n’a pas perdu un enfant ne peut pas comprendre.

    • Je n’ai pas l’habitude de dire aux gens : Taisez-vous » mais là j’ose le dire taisez-vous! Vous êtes odieux dans votre partition. En musique, il y a le tempo mais aussi le silence! Je préférai de votre part le silence!

    • tempo est content, content! Il a eu son moment d’attention en nous escagassant! Je suis certaine qu’il est content de lui ce petit trool!

    • Quel toupet vous avez de donner la leçon à cet admirable Monsieur Jardin. Vous n’avez aucun coeur et vous faites peur. Pire même, vous lire donne la nausée. Vous êtes à vous tout seul une incitation à la haine car ne pas condamner ceux qui font de telles horreurs c’est presque un aveu de complicité avec eux

    • Le chagrin, c’est surtout de devoir vivre dans un pays où l’on compte plus de politiciens fourbes et de juges suspects d’idéologie que de responsables compassionnels désireux de vérité. D’où une colère salutaire face à une société que ceux-là ont réussi à anesthésier.

Les commentaires sont fermés.