Procès en appel du Cénacle : le testing du CCIF paraît évident

Publié le 20 février 2017 - par - 26 commentaires - 1 632 vues

Les lecteurs assidus de Riposte Laïque se souviennent sans doute du mauvais procès en islamophobie intenté au restaurateur du Cénacle, à Tremblay en France, pour avoir eu une altercation avec deux musulmanes voilées dans son restaurant le 27 août dernier et avoir finalement refusé de les servir. D’abord prévu le 24 novembre dernier, le procès a eu lieu le 16 février, la procureure requérant une amende de 5000 € dont 2500 avec sursis ainsi que la publication de la décision de justice pendant 2 mois. Naturellement toute la presse bien-pensante a fait ses choux gras de cette affaire, insistant sur le caractère islamophobe de l’affaire.

Toutefois, le compte-rendu détaillé de l’audience fait par le site LCI donne un autre son de cloche, on peut remarquer que le tribunal a de sérieux doutes quant au choix du restaurant qui ne semble pas tout à fait anodin.

« Après un long (et répétitif) déroulé des faits, le président appelle la victime à la barre. Dès la première question, il évoque l’hypothèse d’un testing, s’attachant à savoir comment la jeune femme a connu le restaurant. « Pourquoi avoir choisi ce restaurant ? » ; « Comment l’avez-vous réservé ? » ; « Connaissiez-vous M. Debreux ? »… Il rappelle que les deux victimes habitent à Argenteuil et Trappes, deux villes respectivement situées à 50 et 30 kilomètres du Cénacle. »

 Le président insiste et posant la question plus directement demande à deux reprises : « Vous êtes-vous rendues dans ce restaurant pour un testing ? Réponse négative de la « victime ». Mais qui peut dire si elle dit la vérité ? Personne, lorsque l’on connaît l’existence de la taqqyia et son usage permanent…

 Beaucoup d’autres questions basiques et éclairantes auraient pu être posées, si toutefois les magistrats et bien d’autres professions en charge de la loi faisaient l’effort, comme nous l’avons fait à RL, de se documenter sur tous les interdits de l’islam, puisqu’elles affichent leur islamité par leur tenue vestimentaire !

 Par exemple, puisqu’elles sont présentées comme mariées et mères de famille, comment se fait-il que ces deux femmes aillent seules dans un restaurant, qui plus est n’ayant rien d’un restaurant halal ? Cela est parfaitement  contraire aux préceptes du coran, et dès lors suspect.

Islam : les femmes sont-elles autorisés à manger dans les restaurants ? – Fdesouche

La situation géographique du restaurant par rapport à leurs résidences respectives est bien  sûr très étrange. Mais surtout, le plus révélateur (le tribunal a-t-il eu connaissance de cette vidéo ?) c’est cette réponse, à la minute 3.00 : « on va dans ce genre d’endroit, parce qu’on se dit qu’on a le droit d’aller où on veut » voilà l’aveu du but. On n’y va pas « parce que c’est un endroit réputé, qui nous a été recommandé pour la qualité de sa cuisine, ou parce que l’on veut goûter une autre cuisine » non, on a le droit !! Quel aveu !!

Tout au long du procès, une question est souvent revenue sur le tapis : les deux victimes, dont une seule a porté plainte et était donc présente à l’audience, se sont-elles livrées à un testing de cet établissement ou y sont-elles entrées par hasard ? En clair, avaient-elles volontairement ciblé Le Cénacle, guettant le dérapage raciste ? C’est ce qu’ont tenté de savoir à tour de rôle le président, la procureure générale et l’avocate du prévenu. Le président cherche également à savoir si les deux femmes étaient déjà en contact avec le CCIF avant les faits, réponse négative bien sûr (?) Dans ses réquisitions la procureure générale conclut en notant que le CCIF a quand même été saisi dès le lendemain des faits. Le président, mais aussi l’avocate du prévenu, relèvent enfin que la plainte a été déposée à Saint-Ouen, là où se trouve le siège du CCIF…Quelle coïncidence ! Pourquoi pas à Argenteuil ou Trappes, lieu de résidence des parties civiles ou tout simplement Tremblay ?

L’avocate réclame la relaxe de son client.

La décision du tribunal sera rendue le 16 mars. Affaire à suivre…

Oriana Garibaldi

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
caillou Burgonde

PHOTOS ET ENREGISTREMENTS INTERDITS SANS ACCORD DE LA PERSONNE VISÉE ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Boudry

Curieusement,a peine assises,ces deux péronnelles mettent immédiatement leur téléphone en enregistrement audio et vidéo….Si ce n’est pas de la PREMEDITATION,c’est quoi ?
Cette invasion musulmane non voulue par les vrais Français,( pas de référendum ) et protégée par des lois dignes de dictature est inadmissible !!
Il faut espérer que les Français se ressaisissent aux élections en votant Front National afin de limiter tous ces abus.

Emilie

Vu la configuration de la salle de restaurant, qui n’est pas très grande et assez intimiste, elles savaient que leur accoutrement génerait forcément , à la fois la clientèle et probablement aussi le restaurateur.
Il ne faut pas chercher bien loin.
Des provocatrices comme çà, il y en a plein la banlieue parisienne, tout voile dehors , elles n’ont qu’une envie c’est de narguer les français

Emilie

N’oubliez pas d’aller manger dans cet excellent restaurant !
Le midi le menu est à 30 Euros, voire moins avec laFourchette, c’est tout à fait abordable vu la qualité du menu (avec amuse bouche et petit trou normand). Certes Tremblay est un peu loin, mais il faut soutenir ce restaurateur

HUINENG

Sagesse bouddhiste : Comme le Cénacle ne devait sans doute pas servir de nourriture halal, c’est sûr que c’est un coup monté…donc j’entrevois que l’affaire pourrait se retourner contre la plaignante et le CCIF …Bouddha Akbar !!

franjeu

Il suffit de lire le coran, les hadiths, et toute leur littérature inepte pour se faire une idée de la mentalité musulmane : Deux femmes seules ( inconcevable, sachant comment elles sont surveillées par leur entourage ); dans un restaurant fréquenté par une clientèle mixte et européenne ( inapproprié ! ); dans un restaurant très éloigné de leur banlieue ( comme s’il n’y en avait pas plus près ! ); restaurant non musulman ( c’est haram ! ); venant consommer de la nourriture non hallal ( incohérent ).
Il s’agit d’une provoc tellement grossière que de se laisser piéger par ça serait consternant pour un juge qui devrait , dans ce cas, demander de toute urgence son inscription à une formation professionnelle continue sur le sujet.

mathieu

tout cela est faux… depuis quand deux femmes en burqa vont dans un restaurant NON HALAL ? si ce n’est sur ordre pour filmer et crier au racisme… il faut espérer que les juges ne seront pas dupes et verront la provocation de ces deux femmes que les maris devaient attendre non loin de là. quelle honte ces gens là…

Appoline

Je vous parie que JAMAIS le restaurateur ne sera invité à un journal télévisé, chez ardicon, chez ce taré de ONPC, etc etc….Et quant aux journalistes collabos, ne vous inquietez pas votre tour viendra…. Au fait content d’avoir récupéré grace à votre coppine la gauche vos 30% d’abattement…. Et si on allait tous se faire servir un cassoulet ou demander une tranche de jambon chez hallal duchmol ? Par contre personne ne s’offusque de ne pas pouvoir boire une bière fraiche accompagné d’un kebab…. Comme les français sont des moutons…..BEUUUUUUHHHHHHH

patphil

merci de nous donner ces précisions d’audience, n’oubliez pas de nous informer sur la sentence! je crois que les chaines d’info , qui ont bavé sur la plainte oublirons de nous dire la suite!
merci pour la réinformation

ROB

Les réactions premières contre Trump étaient vraiment TROP criantes. FLAGRANT ! De plus, comme l’absence de réactions auto défensives des immobiles, elles n’ont pu objectiver l’embrasement souhaité par les “collabos-islamo-racailles. les voila OBLIGES de déclencher eux-mêmes les hostilités ! D’où le fion à Théo et n’importe quoi d’autre qui sera monté en épingle AVANT LES ÉLECTIONS. C’EST LEURS DERNIÈRES CHANCES D’ARRIVER A PHAGOCYTER LA FRANCE. Ne leur en donnons pas l’occasion, démontrons seulement leurs agressions et le bon sens l’emportera !

belphégor

Pourquoi parlez-vous de “victimes”, de plaignantes oui. D’autre part pourquoi parlez-vous de racisme ? Ce sont l’accoutrement et le comportement de ces deux provocatrices qui a provoqué la réaction du l’aubergiste, alors que vient faire le mot racisme dans tout ceci ?

Oriana Garibaldi

Réponse @ Belphégor
J’ai tout simplement omis de mettre des guillemets au mot victime. En aucun cas je ne
les considère comme telles. Quant au mot racisme, il vient du fait que j’ai repris
certains passages du compte-rendu détaillé de LCI qui m’a permis de faire cet
article. Satisfaite ?
http://www.lci.fr/justice/proces-du-restaurateur-de-tremblay-les-deux-femmes-avaient-elles-cible-l-etablissement-2026251.html

Lolita

Un autre élément à charge de ces 2 c….: sapées comme elles le sont, elles ne doivent pas travailler. Comment dès lors ont-elles les moyens de s’offrir ce type de restaurant haut de gamme?

victoire de Tourtour

Lolita
Elles font la dans des sept voiles.

Louve Normande

“Quelqu’un” veut racheter le fond de commerce mais le patron du Cénacle n’était pas décidé. On lui envoie des testeuses qui se filment et voilà, procès, menaces, et il va revendre son restau une bouchée de pain comme Marie Neige Sardin !

ROB

C’est comme la CABALE du fion à Théo, si l’évidence des buts INCENDIAIRES ET PROVOCATEURS n’apparaît pas, ce sont les capacités cérébrales de la justice qui sont à revoir.

Alice Braitberg

Dans son compte-rendu de l’audience, le CCIF s’indigne des questions de la procureure qui aurait soupçonné la “victime” de faire un testing, ce que bien sûr elle nie http://www.islamophobie.net/articles/2017/02/17/profond-malaise-au-proces-du-cenacle
Le site du CCIF est plein d’enseignement pour celles et ceux qui voudraient comprendre ses objectifs, principalement récolter de l’argent par les procès et les adhésions, conférences et espaces publicitaires

angora

chercher du fric par des proces: c’est bien pour ça qu’il ne faut pas tomber dans le piège.
on leur tend la carte, sans oublier celle des vins; on les conseille, toujours avec le sourire.et basta! moi c’est ce que j’aurais fait.

Maude Héré

Sans oublier de leur signaler que la cuisine utilise le saindoux, que la viande n’ est pas hallal, que les desserts sont parfumés avec de la liqueur.
Par “respect” pour leur croyance bien sûr :(

angora

exact! mais uniquement si elles demandent sinon ça ne fait plus “vrai”.

Andrej

angora,
Agir comme cela commence à être du lèche babouche.
Ce restaurateur est courageux, ce qui manque à beaucoup de citoyen aujourd’hui. Malheureusement , ce restaurateur ne pourra compter que sur lui même.
Si j’étais fortuné (hélas ce n’est pas le cas) , je lui ferai de la grosse pub gratis pour le récompenser de son geste.
Cordialement

Emilie

Mais ce n’est pas hors de prix si on y va le midi
Menu à 30 Euros, ramené à 24 si on réserve par la Fourchette!!

Emilie

Malheureusement le patron n’était pas au fait de ce genre de procédé. Il est quelque part un peu naif, mais il faut reconnaitre que les procédés du CCIF sont assez retors et pour quelqu’un qui ne s’y intéresse pas trop, c’est facile de se faire avoir.

Dominique

Oui, c’est la même engeance coranique et cie!
Je ne comprends pas pourquoi le fait que ces deux femmes aient enregistré et filmé leur victime à son insu, n’ait pas été porté à leur charge.

marre-du-PS

C’est une affaire aussi claire que celle du tr.. du c.. de Théo !

Lire Aussi