Procès Pascal et Pierre : la Cour d’Appel acceptera-t-elle le voile d’une témoin du CCIF ?

Publié le 5 mars 2014 - par - 1 004 vues
Share

Lors du premier procès, devant la 17e chambre, le 3 février 2012, les spectateurs avaient assisté à des drôles de choses. Les gendarmes avaient d’abord, dans le respect de la loi républicaine, demandé aux personnes, et notamment aux femmes, de retirer tout couvre-chef, chapeau, béret, casquette, foulard, afin de respecter la neutralité du tribunal. Mais quand une femme voilée, se prétendant juriste, entrera, au milieu du procès, dans la salle, cette fois, les gendarmes ne diront rien.

voiléeCCIFPendant un entracte, nombre d’amis de Riposte Laïque leur feront remarquer ce deux poids deux mesures, et les représentants de l’ordre furent bien ennuyés pour répondre. Par réaction, quelques femmes décidèrent alors de remettre leur couvre-chef… et il ne se passa aucun rappel au règlement.

Mais il y eut encore plus grave. Pendant l’entracte, cette femme se vit interpellée, sans aucune agressivité, sur la symbolique de son voile. Elle décida alors de créer un incident, et prétendit avoir été insultée et agressée. Naturellement, les sites musulmans racontèrent l’histoire de ce procès à leur façon, et mirent en avant ce prétendu incident, tout en oubliant d’évoquer la présence d’une dizaine de racailles, dans les couloirs, qui insultèrent quelques femmes et qualifièrent de porc un des animateurs de Riposte Laïque.

http://www.islamophobie.net/articles/2012/02/14/proces-riposte-laique-le-visage-de-la-haine

Elle obtint même, à la demande des avocats des associations dites antiracistes, qui décidèrent de faire monter la mayonnaise, le droit de témoigner…  avec son voile. Il nous étonne, même à la 17e chambre, dont la réputation n’est plus à faire, que cela soit possible, dans une République laïque. Laissera-t-on alors un homme témoigner avec une casquette Coca Cola, ou une femme prêter serment avec un chapeau plein de plumes ?

Cette militante était à nouveau présente, lors du procès en appel, en mars 2013, qui fut repoussé pour cause de QPC. Si elle devait à nouveau être présente, cette fois encore, nous serons intéressés par l’attitude du Tribunal, pour deux raisons.

1)      Peut-on demander aux personnes de retirer un couvre-chef, et admettre une femme voilée dans la salle ?

2)      Peut-on témoigner devant le tribunal avec un voile islamique, uniforme de l’islam politique ?

Nous verrons cela ce mercredi 5 mars, à partir de 13 heures 30, et nos lecteurs auront la réponse au plus vite…

Paul Le Poulpe

Le procès se tiendra le mercredi 5 mars, à partir de 13 heures 30, au Palais de justice, 4, boulevard du Palais. Pôle 2, Chambre 7. Vue la petitesse de la salle, nous conseillons aux amis parisiens d’être présents à partir de 13 heures.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.