Prof, le plus beau métier du monde

Publié le 15 février 2019 - par - 15 commentaires - 1 205 vues
Share

Le dimanche 10 février 2019, sur France 4, les téléspectateurs ont pu voir le film de Gérard Lauzier intitulé Le plus beau métier du monde. Ce film raconte le quotidien d’un professeur agrégé d’histoire qui a choisi d’enseigner dans une banlieue « sensible » de la région parisienne. À son arrivée, l’enseignant se voit attribuer la « quatrième techno », c’est-à-dire la classe la plus dure (dont personne ne veut, évidemment !), et, faute de mieux, loue un appartement situé dans un quartier réputé difficile, où l’on n’hésite pas à jeter les ordures par la fenêtre de l’immeuble !

D’entrée de jeu, tous les ingrédients cauchemardesques sont réunis : le sinistre des grandes tours, les caves qui regorgent d’objets volés, la voiture que l’on retrouve sans ses roues, les bandes qui font régner la terreur, la fillette qui échappe in extremis à une « tournante », la lâcheté du voisinage qui, à l’instar de la communauté éducative, ne dit rien, n’entend rien, ne voit rien – et l’impossibilité d’enseigner quoi que ce soit à des élèves qui se rient de l’autorité et ne savent que se battre, hurler, tricher, menacer et mentir.

Adieu la « culture », le « respect de l’autre », les joies de la « différence », le « plaisir de transmettre un savoir et de donner des bonnes notes » ! Place au degré zéro du « vivre-ensemble », où les tags et les insultes fleurissent, et où un père musulman tempête dans les couloirs du collège parce que le règlement intérieur ne permet pas que sa fille porte le voile au sein de l’établissement !

Que ce film montre la réalité d’une immigration non maîtrisée ne fait aucun doute. Or, ces images ont été tournées en 1995. Autrement dit, voilà 24 ans que le pouvoir sait ce qu’il se passe dans les quartiers « sensibles », et il n’a toujours rien fait pour que cela change.

Qu’attend-il au juste ? Que la France entière soit dans cette situation ? Qu’une guerre civile résolve le problème ?

Si c’est la guerre civile qu’il attend, il n’aura pas à l’attendre longtemps !

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eric

Ce que je trouve intéressant c’est l’évolution du cinéma au sujet du milieu scolaire dans le s banlieux.
1) 1996: « Le plus beau métier du monde ». Comédie potache et naïve où le prof aimé de toute la classe (sauf… un ou deux) sauve à la fin une jeune fille contre une bande de méchants.
2) 2006: « Entre les murs ». On n’est déjà plus dans la comédie. Semi-drame social qui voit le prof humilié à la fin du film par deux pétasses qu’il a pourtant protégé d’un gros con « perturbé ».
3) 2016: « Divines ». On n’est même plus dans un étalissement scolaire mais dans la rue, des caves, etc. Pure drame mettant en scène des jeunes filles qui ressemblent plus à des chiens enragés qu’autre chose. Avec la mort à la fin.

wika

Oui mais tout le monde (et surtout ceux qui ne sont pas confrontés à ce genre de problème) vous expliquera que c’est de la FICTION !
Ben oui, parce que c’est forcément le prof qui ne sait pas s’y prendre et que les gentils élèves sont totalement incompris, avec des parents coopératifs et tout et tout.

amandinelonchamp

Wika, il n’y a que les menteurs qui aujourd’hui vous diraient que ça n’existe pas. Avec Internet, aujourd’hui tout se sait.

JEF

On ne pourrait plus tourner un tel film aujourd’hui. Ce serait immédiatement censuré par la bien-pensance, et le réalisateur ne s’en relèverait pas.

asterie85

le réalisateur serait traîné devant la 17 eme chambre et envoyé aux kerguélen pour 15 ans .

amandinelonchamp

Mais depuis la situation a bien évolué puisque qu’il y a eu l’assassinat encore non élucidé en 2003 de Clément Roussenq proviseur de collège à la Ciotat et le meurtre au couteau de la jeune institutrice de Albi dans sa classe commis par une mère Africaine . Cette femme prétendait que l’enseignante maltraitait sa fille.Il y a une autre principale qui a été tuée dans son lycée il y a quelques années . il faudrait que je fasse des recherches sur Internet, mais je me souviens de cette affaire.

BobbyFR94

Et voila 24 ans que les gouvernements successifs ont continué à accompagner EURABIA !!!

En fait, EURABIA a été signé le 07 juin 1975 :
https://www.dreuz.info/2012/03/16/7-juin-1975-le-jour-ou-leurope-a-ete-vendue-au-monde-arabe-par-bat-yeor/

Et c’est la GUERRE entre Patriotes et NAZISLAMISTES avec leur potes gauchos DEGENERES que le gouvernement souhaite, sinon, que l’on m’explique la signature du pacte MIGRATION, le fait que ceux qui dénoncent des illégaux soient ceux qui passent devant une court dite de « justice » …

si vous voulez des exemples, il suffit de demander !!!

Nicolas Krebs

« En fait, EURABIA a été signé le 07 juin 1975 » (BobbyFR94)

Cette fois ce n’est pas le 6 juin 1975 comme dans
resistancerepublicaine.eu/2019/02/04/reponse-dune-citoyenne-fiere-de-letre-a-un-etienne-chouard-qui-pietine-nos-institutions/#comment-741705
Se pourrait-il que vous ayez commis une erreur de date ?

Nicolas Krebs

Pour BobbyFR94 et ses amis de Résistance républicaine : https://twitter.com/Evidencebbh/status/1055047685206691841

GAVIVA

ce film a fait rire bcp de monde, bcp ont pensé qu’il était caricatural, excessif, limite raciste ( sauf pour montrer les quelques « bons arabes de service »). Mais ceux qui connaissent déjà cette réalité qui la subissent n’ont pas ri du tout. Oh que non. Et faire du fric avec cette merde qui empuantit la France depuis tant d’années est répugnant.
Mais ça m’étonne qu’ils le diffusent encore, n’est-il pas STIGMATISANT??

Carter

Je suppose qu’à l’époque où il a été tourné, le réalisateur se croyait malin en versant dans la caricature. On sait aujourd’hui que ça correspond à la réalité de 2019.

GAVIVA

y’en a qui font film, argent comme le cochon fait lard de tout. Et là même pas besoin de se creuser les méninges, la merde était déjà là et bien là.

amandinelonchamp

Gaviva ,le vent a un peu tourné , la racaille est moins protégée qu’autrefois , alors on ressort les « dossiers ».Comme si le peuple avait besoin du cinéma pour être informé, n’importe quoi.

amandinelonchamp

Le cinéma a toujours été à côte de la plaque, plus ou moins volontairement ; Je n’ai pas vu le film, mais j’imagine qu’il doit être dépassé de loin maintenant, comme la télé , la radio et la plupart des journaux . Ce sont des médias à l’ancienne

maujo

Aujourd’hui tourner un film sur le même sujet ne serait plus possible, en cause, pasdamalgame et cestpaçalislam? et quelles salles de cinéma seraient d’accord pour projeter un tel Film??