Profanation de Tarascon : l'incroyable deux poids deux mesures…

En ce dimanche 9 mai de l’an de grâce 2010, ils étaient (presque) tous venus se recueillir auprès des tombes profanées…
Au cimetière de Noisy-le-Sec où 150 tombes avaient été profanées dans la nuit du 6 au 7 mai ?
Que nenni !
Dans l’un quelconque des 266 sites chrétiens profanés, en 2008, en même temps que 6 sites israélites et 13 musulmans, selon la réponse faite par le gouvernement à la question écrite du député Louis Guédon ?
Vous n’y êtes pas…
C’était à Tarascon où 7 sépultures de « soldats musulmans » avaient été dégradées…(1)
L’acte était « ignoble et lâche » avait aussitôt tonné l’ectoplasmique ministre de Armées Hervé Morin, pantouflard politicien récompensé de sa soumission électorale… ajoutant, dans un grand élan de compassion républicaine anticipatrice : « Je m’incline devant la mémoire de ces soldats avec d’autant plus d’émotion que cet ultime outrage semble les avoir volontairement visés pour leurs croyances religieuses » (La Provence.fr du 7 /05) L’oracle avait parlé, tout était dit !
Certes, en ce beau dimanche de printemps, il n’avait pu aller sur place, mais il « était monté au créneau » avec le courage bureaucratique de sa fonction et l’inconscience de sa dhimmitude larvée.
Mais les autres étaient tous là…
Le « très efficace » ministre de l’Intérieur, adepte des coups de menton martiaux et des « scrogneugeu » de parole, qui protège les bus caillassés par un car de CRS caillassé, lequel est protégé par un deuxième car de CRS caillassé, lequel est protégé par un troisième car de CRS, incapable d’assurer la sécurité des citoyens ordinaires de notre pays et d’éradiquer les zones de « non droit » essaimées dans notre pays, mais prompt à apporter son soutien immédiat à « ces musulmans de France encore une fois victimes d’actes aussi incompréhensibles qu’inadmissibles » et à faire allégeance tout aussitôt, sans même en savoir davantage, aux représentants d’une religion dont on ne peut pas dire qu’elle apporte quoi que ce soit aux valeurs républicaines et laïques de notre pays…
Le dhimmi de service, le sieur Vauzelle, président de la région PACA (où l’on distribue allègrement les subventions de complaisance aux associations bien formatées) qui se réjouit de voir qu’elle est « une grande région musulmane » (il en est de plus grande encore en Cyrénaïque lybienne, où il faudrait l’expédier) , rubicond d’indignation dans son écharpe tricolore et suant de complaisance électoraliste dans le bain de foule musulmane qu’il prit au sein des 500 personnes présentes sans oublier de faire les « photos-souvenirs ».

L’ineffable Mohamed Moussaoui, président du CFCM par la grâce du roi du Maroc, fraîchement naturalisé « français » après avoir quitté une famille de bon niveau social , études universitaires et théologiques faites, et obtenu un poste d’enseignant en France alors qu’un intellectuel de « cette trempe » aurait sans doute était fort utile à son pays ( mystère d’une « immigration choisie »)…qui, bien entendu , profita de l’occasion pour gémir sur le sort indigne fait aux musulmans en France (on se demande pourquoi ils y viennent en si grand nombre) : « « Unissons nos cœurs pour dire NON à ceux qui sèment la haine et la barbarie….Aujourd’hui, les souvenirs de ces actes ressurgissent à travers cette nouvelle agression qui n’est, une fois de plus, que l’expression d’une haine innommable et d’un acharnement raciste et odieux. « , se permettant même de faire une petite leçon de fascisme intellectuel aux élus présents (qui ne pipèrent mot) : « « Nous devons, également, nous montrer plus attentifs quant à la place et à l’image que donnent les manuels scolaires de l’islam et des musulmans. Souvent les incompréhensions naissent d’une présentation tronquée ou erronée. »(2)
Et chacun y alla de son couplet « anti raciste », comme si dans les mots « soldat » ou « musulman » il y avait une acception « raciste », comme si l’islam désignait une « race », comme si ces gens voulaient transformer le sens des mots dans un élan de malhonnêteté intellectuelle pour faire passer un message manipulateur et faux. Il est vrai que même le procureur de la République de Tarascon sembla ne pas savoir ce que « racisme » veut dire et emploie le mot à tors et à travers…Un comble !
Il est à peine besoin de préciser ici que l’évènement fut couvert par les grands média télévisuels, parlés et écrits, la « bien-pensance médiatique » venant toujours à l’appui de la « bien pensance » politicienne, rivalisant d’ardeur dans sa soumission à la pire idéologie religieuse des temps modernes.
Le mardi 11 mai, une dépêche d’agence reprise et développée par le quotidien en ligne « La Provence.fr » nous apprenait que le coupable était arrêté, que c’était un « ado » de 14 ans, qu’il avait fait ça par jeu (les croix chrétiennes des autres tombes étant trop bien bâties, il n’avait pu le renverser : sans doute un signe de discrimination …) et qu’il était d’origine maghrébine. (3)
Nous sommes dans l’attente des excuses publiques de Messieurs Hortefeux, Morin, Vauzelle….du CFCM et de son président….de tous ceux qui ont parlé de « racisme » pour un évènement qui avait l’apparence de toucher à une religion mais qui, en fait, n’était qu’amusement (imbécile, certes) de gamins…
Nous sommes dans l’attente des reportages audio-visuels et écrits rétablissant la vérité et présentant les excuses journalistiques que la simple déontologie impose…
A moins que les discours, les accusations péremptoires et anticipées, les contorsions ubuesques et larvesques auxquelles se sont livrés ces « représentants de la République », les reportages journalistiques, n’aient été que manipulation de l’opinion pour faire passer les adeptes de l’idéologie fascisante islamique pour de gentilles victimes dont il faut accepter les oukases sociétaux …et culpabiliser le peuple de France qui commence à ressentir le trop-plein islamique…
…et que cet évènement, somme toute « banal », n’ait été qu’un moment instrumentalisé à des fins d’implantation politique et sociétale par les responsables français du culte musulman.
Empédoclatès
(du bon usage de la raison)
1 – http://www.ripostelaique.com/Profanations-dans-les-Bouches-du.html
2 – http://www.saphirnews.com/Profanation-a-Tarascon-unissons-nos-coeurs-pour-dire-NON-a-ceux-qui-sement-la-haine-et-la-barbarie_a11486.html
3 – http://www.laprovence.com/article/region/tarascon-le-profanateur-des-steles-musulmanes-a-14-ans

image_pdf
0
0