Programme électoral de François Bayrou : pas touche à la Foi, au Halal et aux Voiles !

Publié le 9 avril 2012 - par - 839 vues
Share

Dans la série, pas de couilles, pas d’embrouilles !

La vidéo du Bondy Blog (29 mars 2012) circule très bien sur la Toile. Elle est éloquente, Bayrou commence à larmoyer sur le fait que les jeunes de quartiers trouvent « beaucoup moins d’emploi » sans autre forme d’explication ou d’analyse. Le « tabou de l’origine ou de la couleur de peau » ferait, selon Bayrou, « beaucoup de mal », phrase creuse assez joliment tournée. Il enchaîne en écoutant avec une grande douceur la charmante Yamina, voilée, quoique pas intégralement, qui désire travailler dans la fonction publique… en devenant journaliste (sic), confusion entre secteur public et secteur privé que Bayrou ne relève absolument pas, tout confit en bon-sentiment et en bien-pensance qu’il est.

Bayrou qui se prend pour un mélange de psychanalyste et de théologien demande poliment à la jeune fille ce qui l’a poussé à porter un foulard, ce à quoi elle répond poliment mais fermement que Bayrou est là pour répondre à des questions et non pour en poser. Conciliante malgré tout, la jeune musulmane finira par dire que sa religion le lui impose et qu’il s’agit d’un dogme religieux (ce qui est, soit dit en passant, rigoureusement exact). Bayrou larmoie alors sur le « chemin de chacun », chemin « intéressant », et que l’on n’a même pas à justifier selon lui ; puis il se lance dans un grand numéro bien larmoyant sur sa foi chrétienne (vous apprécierez son visage de robuste matou, luisant de componction). « Nous arrivons chacun à nos choix, moi je suis un homme de foi » : la profondeur métaphysique d’une telle phrase mérite de rester dans les anthologies, il faut dire que Bayrou est un homme de lettres… « Défense de la laïcité et foi […], je crois, voilà » ; « je vois des chemins qui sont des chemins pour qui dans la vie, ça a une grande importance (sic) » ; toutes ces phrases sont à méditer, tant sur la forme que sur le fond.

Puis vient le moment de bravoure. Toujours au nom de la foi, etc., il est opposé au fait d’interdire, dans les activités périscolaires, le port du voile aux femmes qui accompagnent les enfants. Habile, il suggère sans le dire explicitement qu’on peut interdire le voile dans l’école (encore qu’il semble déplorer la loi qui, précisément, l’interdit) mais qu’il n’est pas admissible de l’interdire à l’extérieur. Ensuite, sur le thème de la généralisation du halal dans les cantine scolaire, il botte en touche en disant qu’il ne sais même pas ce que cela veut dire que la généralisation du halal, etc. Mieux encore : il tance avec sévérité ceux qui essaient de faire peur aux gens avec des « références d’excitation des passions » (très creuse et jolie pique dirigée contre les méchants patriotes islamophobes). On appréciera notamment ce chef d’œuvre de rouerie, ou de bêtise : « ce n’est pas le halal qui est visé, mais l’islam », comme si les deux concepts pouvaient être dissociés, comme si halal et islam était indépendants l’un de l’autre !

Il frappe alors très fort en revisitant une rhétorique anti-sarkozienne, que n’auraient pas reniée les plus virulents gauchistes : les responsables politiques et les responsables de l’État devraient s’interdîîîre (il insiste sur le mot) de « dresser les gens les uns contre les autres » (on croirait du Mélenchon avec sa phraséologie néo-marxiste d’union de tous les prolétariats). Il conclut en tançant ces responsables politiques : « vous pouvez faire flâââmber [il insiste] des quartiers entiers, et des parties de la population entières (sic) simplement parce que vous ne jouez pas la compréhension, et vous jouez l’excitation […] ; pire, pour des raisons strictement électorales. » Le « vous » rhétorique ne s’adresse pas aux racailles, qui sont pourtant les seuls vrais responsables et coupables des barbecues ludiques de voitures et de bâtiments, et autres joyeusetés, mais aux méchants « responsables politiques » (on devinera aisément qu’il vise surtout le Président de la République, dont le kärcher n’a pourtant jamais servi). La prestation de Bayrou au Bondy Blog : un monument d’obscénité gauchiste.

On appréciera tout particulièrement cette histoire de « parties entières », concept un peu contradictoire, à moins de considérer qu’il s’agisse d’un lapsus révélateur d’infiniment de choses quant au degré de virilité du programme centriste. Décidément, c’est vrai qu’en France il faudrait réimplanter des usines à couilles !

http://www.dailymotion.com/video/xprtgq_yamina-musulmane-voilee-et-francois-bayrou-au-bondy-blog_news#from=embediframe

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xprtgq_yamina-musulmane-voilee-et-francois-bayrou-au-bondy-blog_news#from=embediframe[/dailymotion]

Jacques Philarchein

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.