Projet d'une grande mosquée à Metz : la municipalité socialiste s'oppose à un référendum

« Y aura-t-il bientôt une grande mosquée à Metz ? Difficile à dire aujourd’hui, tant le projet présente des complexités financières et légales. Une chose est certaine : la municipalité socialiste fera tout pour qu’il aboutisse » ainsi commence l’article du républicain lorrain daté du 30/09/10.
http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/3883199/La-ville-de-Metz-veut-sa-grande-mosquee.html
La fédération de Moselle de la libre pensée monte au créneau, et condamne tout financement public dans un communiqué de presse :
Elle affirme : « le respect de la liberté de conscience suppose que la liberté de construire des lieux de culte soit respectée par les autorités publiques, c’est-à-dire par l’Etat et les collectivités locales, par l’attribution de permis de construire. »
En revanche, elle refuse tout financement public pour cette mosquée : « Dans cette affaire, l’objectif affiché des parties en présence est une intégration réussie d’une religion à la République. Si tel est vraiment le cas, alors elles se devraient de respecter à la lettre les principes de la République, donc ceux de la loi de 1905 et donc de refuser le recours aux financements publics pour la construction de cette grande mosquée à Metz.
Elles donneraient ainsi l’exemple aux quatre cultes reconnus d’Alsace-Moselle qui perdurent en violation flagrante de la loi de séparation des églises et de l’Etat en acceptant les fonds publics quand seuls les fonds privés devraient être utilisés. Les quatre cultes reconnus d’Alsace-Moselle constituent déjà une charge considérable. »
La fédération adresse un avertissement : « Nous déposerions un recours auprès des juridictions compétentes pour faire annuler un éventuel financement public. »
Publié le 09/10/2010 par le Républicain Lorrain.
Côté parti politique, seul le front national propose par communiqué de presse un réferendum « La Ville de Metz veut sa grande mosquée mais les Messins en veulent-ils ? C’est la seule vraie question », écrit Thierry Gourlot.
Le chef de file du parti d’extrême droite en Lorraine « demande » ainsi au maire de Metz de « consulter » la population par référendum, sur ce projet. Il « exige » par ailleurs des associations musulmanes de la ville qu’elles « adhèrent à certains principes ». Et de citer notamment l’égalité entre les hommes et les femmes, le refus de la polygamie et la condamnation des pratiques barbares de lapidation ou d’excision… « Le Front national et le comité Non à l’islamisation de l’Alsace et la Lorraine, que je copréside, suivront de près ce dossier et utiliseront tous les moyens légaux pour le dénoncer », prévient l’élu FN, qui siège au conseil régional de Lorraine. (source républicain lorrain daté du 01/10/10).
Pourquoi cette idée serait forcement mauvaise, demander au peuple de décider est plus que démocratique.
Evidemment, elle n’est pas du goût de la bien pensance dite de gauche et suscite l’indignation d’Antoine Fonte, adjoint à la culture également chargé des cultes.
Dans un communiqué par voie de presse interposée, l’élu socialiste s’indigne : « L’intervention du Front national contre la mosquée et les insultes par amalgame qu’il profère à l’encontre d’une religion aussi digne que toute autre n’a rien de surprenant, bondit l’élu. Ce parti, qui nie la Shoah et la barbarie nazie, qui glorifie l’abandon par Pétain de la Nation et de la France aux nazis, est disqualifié pour donner des leçons d’égalité, de démocratie et de représentation de la Nation et des valeurs de la République française . Nous continuerons d’accompagner ce projet en toute sérénité et dignité », ajoute Antoine Fonte. (source républicain lorrain daté du 02/10/10).
Alors là, je dis bravo ! histoire de noyer le poisson on ne peut pas mieux faire, cela permet surtout de ne pas répondre sur le fond du problème.
Ce monsieur devrait trouver autre chose car une bonne partie de la population se lasse de ce faux discours toujours aussi répétitif. La preuve : aux dernieres élections régionales en lorraine où le front national a fait 18,44% au 2ème tour.
Faire des leçons de morale sur la démocratie et priver la population de s’exprimer librement sur un sujet de société c’est vraiment le comble. C’est ce même parti socialiste qui nous propose un référendum sur cette réforme injuste et inefficace des retraites.
Cette gauche qui a perdu ses valeurs et oublie les principes mêmes de notre laïcité ! qu’elle a pourtant si bien défendu il y a bien longtemps.
A force de diaboliser le front national, ils ne font que le renforcer. Cette idée de votation citoyenne est justifiée.
Il serait intéressant d’en voir le résultat, et en passant j’en proposerai bien un autre sur le scandaleux statut clérical d’Alsace-Moselle.
Il suffit de voir la gauche comme la droite aux abonnés absents pour défendre la laïcité où ce qu’il en reste dans notre pays. Seule Marine le Pen occupe le terrain sur ce sujet et il faut avouer qu’elle est plutôt douée et suscite l’adhésion de bon nombre de français. Bien sûr j’entend déjà « oui mais cette femme est purement démagogique » !! alors dans ce cas tous les politiciens le sont tous partis confondus.
Où sont donc passé « les ni dieux ni maître », les cocos marxistes et leurs opiums du peuple…? ils se refugient hypocritement derrière : « pas touche à la religion des opprimés et des pauvres ».
En 2010 l’argent public doit exclusivement servir aux services publics (éducation, santé, culture…) si durement attaqués par cette droite ultra libérale au service des nantis et en aucun cas à n’importe quel culte religieux.
Fabien Engelmann

image_pdf
0
0