1

Propagande : le métissage obligatoire par la publicité

Une youtubeuse noire pose la même question qu’un blanc. Je veux ici, lui rendre un hommage sans arrière pensée. Le racisme est dans les détails des publicités. Le racisme antiblanc est une réalité aussi.

Pourquoi les femmes noires sont-elles sorties des publicités, des films et téléfilms au profit exclusif des hommes noirs ?

Pourquoi la femme blanche, dans les publicités, les films et téléfilms, est le plus souvent mise en couple avec un noir ? Particulièrement  lorsqu’il s’agit de montrer la diversité.

Pourquoi les femmes noires ne seraient-elle pas, elle aussi, heureuses dans les bras d’un beau mâle blanc ? Pour avoir eu des amies noires, et en couple avec des blancs, je sais que c’est parfaitement possible. Très souvent d’ailleurs, elles disent que les blancs sont plus doux, et plus affectueux en amour. La tendresse blanche n’est pas vendeuse de rêves ! Normal, puisque ce n’est pas le but recherché.

Il s’agirait donc de démontrer que l’homme noir est conquérant, qu’il est puissant, plein de force, et que la femme blanche va pouvoir y trouver son plein plaisir dans ses bras protecteurs ! La preuve, n’est-elle pas montrée dans les publicités comme une femme heureuse, et comblée de bonheur ! Et puis, le fantasme de l’homme noir bien monté fait pâlir d’envie nos blanches colombes paraît-il. Je puis vous assurer, en tant que sportif fréquentant encore les vestiaires et les douches, que cette réputation est largement usurpée. Qu’importe…


Le message est clair : le métissage doit devenir la norme. Demain une obligation ? Des quotas imposés ?

Le ventre des femmes blanches perçu comme le meilleur moyen d’aboutir  à ce mélange voulu par nos dirigeants ? Pour le moment, il y a encore trop de blancs en Europe et en France. Alors l’idée est de faire venir des noirs d’ailleurs, de bien les accueillir et de leur offrir l’hospitalité. Les femmes qui allaient au Sénégal pour oublier leur détresse affective, n’auront plus besoin de se déplacer ! Si tu ne vas pas au mâle noir, c’est lui qui viendra à toi et te combler de bonheur

Le machisme serait-il lié au racisme anti blanc. Qui sont les publicitaires et autres qui décident ces castings ciblés ? A qui obéissent-ils ?

Chaque jour, vous voyez dans vos rues, dans les transports en commun, dans vos hebdomadaires, vos catalogues de mode, de bricolage, dans vos journaux, toujours et encore le même message publicitaire ! Une des conséquences est l’effet de mode : qui n’a pas vu dans nos espaces publics, des gamines au bras des zi-va des cités, aux allures de rappeurs, au pantalon mi-fesses, se pavaner avec la blanche du quartier, et si possible blonde ! A propos des « mi-fesses », c’était le signe des anciens taulards américains dans les prisons, qu’ils étaient disposés à se faire prendre comme une femelle !

Cette entreprise vient de loin. Elle est organisée. Vos femmes et filles ne sont pas à l’abri de ces discours en faveur du métissage. Pas même les hommes blancs d’ailleurs. C’est ainsi !

Les organisateurs se trouvent au plus haut niveau. Ils utilisent les adeptes de la bien pensance, du gauchisme bien propre sur lui, et le plus souvent des animateurs de la télé qui imitent les « djeunes » des cités, et  » kiffent » (quel mot horrible) les « sinistrés » du bulbe, incapables de prononcer une phrase complète, et d’émettre une opinion finalisée et cohérente. Tous ces adeptes du métissage pour les autres, pas pour eux, leurs enfants, mais pour les Français d’en bas, sont la plupart du temps, issus du monde de Pierre Bergé et autres engeances un peu tordues. 

Est-ce que je deviens parano ? A votre avis !

Voici un extrait d’une lettre d’un américain noir de 28 ans qui dit son amour des femmes noires, et prouve son inculture historique, et son racisme antiblanc.  On peut donc être noir, et con à la fois, tout comme un blanc.

Je veux juste rectifier pourquoi les hommes noirs sortent avec les femmes blanches : avant, la grande raison pour laquelle les hommes noirs sont sortis avec les femmes blanches était parce qu’elles étaient considérées comme faciles. Les filles noires, dans mon voisinage, ont été élevées dans l’église. Elles étaient très strictes à propos de la perte de leur virginité et avec qui elles la perdraient. En raison de notre impatience d’attendre, les frères rechercheraient quelqu’un qui s’abandonnerait facilement sans trop de dispute. Ainsi, ils se sont tournés vers les filles blanches (…)

Je ne veux pas qu’une fille blanche dégoûtée soit mal informée. Arrêtez de penser que, parce que vous êtes blanches, vous êtes une sorte de déesse (…) Rappelez-vous, quand les reines noires égyptiennes,comme Hatsepshut et Nitorcris, ou la reine de Sabbah, contrôlaient des dynasties et des armées d’hommes en Egypte, vous étiez dans les cavernes de l’Europe mangeant de la viande crue en vous frappant la tête avec des gourdins. Lisez votre histoire… C’est la femme noire qui vous a enseigné comment faire cuire et assaisonner votre cuisine. C’est la femme noire qui vous enseigné comment féliciter vos enfants. C’était des femmes noires qui allaitaient et élevaient vos bébés pendant l’esclavage. C’est la femme noire qui a dû supporter de voir leurs pères, maris, et enfants battus, tués, et jetés en prison. (…) (dans les commentaires sur cette source)

Gérard Brazon (Libre expression)