Prostitution : Emma Becker ridiculise la loi scélérate de Najat Belkacem

Publié le 14 septembre 2019 - par - 2 319 vues
Share

Vous vous souvenez de Najat Vallaud Belkacem, cette Franco-Marocaine, dont le but à peine camouflé était la destruction et la castration du mâle français et occidental (mais pas du mâle marocain….), et qui a pénalisé la prostitution.

https://www.h24info.ma/maroc/marrakech-il-employait-100-prostituees-un-proxenete-comparait-devant-la-justice/

Cette loi hypocrite était une abomination et une abjection. Vouloir criminaliser le désir des hommes.

Emma Becker a vécu, de plein gré, la vie de prostituée dans un bordel de Berlin et elle se raconte magnifiquement dans son livre « la Maison ».

Vous pouvez visionner ces interview ci-dessous.

https://fr.news.yahoo.com/emma-becker-auteure-la-maison-111538870.html

https://www.youtube.com/watch?v=2GCHephM_Ho

https://www.youtube.com/watch?v=2GCHephM_Ho

https://www.amazon.fr/Maison-Emma-Becker/dp/2081470403

Enfin une femme qui ose aller à l’encontre du discours dominant. Enfin une femme qui ose s’exprimer, écrire et qui ne méprise pas les hommes, qui raconte avec délicatesse, la détresse qu’elle a pu rencontrer chez nombre d’entre eux.

Pour Marlène Schiappa, pour Najat Vallaud Belkacem, pour un grand nombre de néo-féministes, dominatrices, ambitieuses, haineuses, revendicatives, vulgaires et perverses, (Femen, journalistes, députées de gauche…) qui ont inventé un féminisme « dégénéré », les hommes ne sont que des porcs à dominer et à punir et la loi du 6 avril 2016 marquait l’avènement de leur (si triste…) victoire.

https://ripostelaique.com/loi-prostitution-victoire-dun-neo-feminisme-puritain-repressif.html

https://ripostelaique.com/dames-probleme-cest-male-blanc-voile-islamique.html

La culpabilisation morale était telle que, malgré l’histoire et la « nature » (mais avec Najat et ces féministes, l’histoire et la « nature », on s’en fout, tout se déconstruit…), la réputation flatteuse de la France en matière d’amour, aucun député, homme ou femme, n’avait osé broncher contre une telle absurdité. Tous s’étaient lâchement tus, le doigt sur la couture du pantalon, comme si les politiques n’avaient jamais utilisé les services de « professionnelles », et comme si les femmes étaient unanimement de cet avis. Ils s’étaient tous comportés en misérables petits porteurs de valises de la bien-pensante dictature « féministe ». Honte à eux.

La Suède, qui avait ouvert le bal avec ce type de lois, est devenu « le pays du viol » en Europe : triste première place.

Avec la Franco-Marocaine Najat et ses copines, la France, pays de l’amour (avec l’Italie), devenait le pays des porcs à saigner, à faire payer, à humilier… avant que les dégénérées américaines ne surenchérissent avec Me Too, (comme si tous les hommes avaient l’immense pouvoir et l’immense fortune d’Harvey Weinshtein, ce qui est absolument ridicule et vicie intrinsèquement cette théorie des « tous pareils » et me too).

Par contre, Najat et ses copines étaient très discrètes sur les tournantes, les proxénètes et le développement de la prostitution dans les citées islamisées… et sur l’explosion des viols commis en Allemagne avec l’arrivée de centaines de milliers d’hommes venus d’Afrique et d’Orient.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/04/01016-20181204ARTFIG00285-la-prostitution-des-cites-a-quadruple-en-deux-ans.php

https://www.youtube.com/watch?v=oJNK8FQLkWI

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-proxenetisme-nigerian-10-ans-de-prison-pour-mama-alicia-31-05-2018-7746153.php

Emma Becker nous confirme ce qu’à Riposte Laïque et chez tous les gens normaux, on savait déjà : les hommes (et surtout les hommes blancs) ne sont pas des bêtes immondes à abattre, ils ont une tête, un cœur, et des besoins d’amour et de tendresse… et de sexe… tout comme les femmes.

C’est comme ça depuis la nuit des temps, et c’est comme ça que le monde s’est peuplé.

Le problème, ce ne sont pas les hommes (clients), ce sont les proxénètes, et les conditions d’exercice.

Et si certains peinent parfois à en trouver, il existe heureusement des lieux où moyennant finance, ils peuvent trouver de l’affection, de l’écoute, de la tendresse, du plaisir, et du sexe.

Demandez-vous pourquoi la France n’arrête pas de dégringoler dans le classement des pays où l’on est les plus heureux.

La France est devenue le pays où l’on interdit.

La France est devenue le pays où peu à peu, les libertés les plus simples sont grignotées : interdit de boire, interdit de fumer, interdit de parler, interdit de penser, interdit de manifester, interdit de prendre sa voiture, interdit de manger de la viande, interdit de critique l’islam, interdit de critiquer l’immigration, interdit de baiser.

Pauvre France, triste France. Réveille-toi !

Merci à Emma Becker d’avoir rappelé ces quelques vérités.

Albert Nollet

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.