Puisque le peuple ne veut pas des migrants, il faut dissoudre le peuple !

banderolereferendumVox populi, vox dei, dit la sentence latine. Mais il en est, hélas, du latin comme de nos droits : il disparaît des consciences abruties par une propagande sournoise de déculturation. Pour les gens du pouvoir, de toute façon, le peuple, on s’en tape !
Cette inondation migratoire que, les yeux exorbités, nous constatons non seulement sur nos écrans mais surtout dans nos rues, mériterait pourtant une consultation populaire directe : un référendum. Parce que si la guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires (Clemenceau dixit), la politique migratoire est du même tonneau.
Ce n’est pas dans les palais de la République, ni les hôtels particuliers des nababs du CAC 40 qu’on rencontrera beaucoup de Syriens, Libyens, Ethiopiens, Algériens (vu à la télé !), etc. Au fait, il y a la guerre en Algérie ?! Moi qui croyais naïvement que seuls les réfugiés fuyant une zone de guerre étaient à prendre en compte !
Cette migration en pleine crue, comme notre pays n’en pas connu depuis longtemps, nous concerne pourtant au premier chef ; nous, la « populace », selon le bon mot du socialiste Cambadélis, s’exhibant par ailleurs orgueilleusement avec une pancarte qui clame : « L’accueil pour moi c’est oui ! »
« Oui, mais pas dans mon espace vital préservé de la plèbe ! », aurait-il été plus inspiré d’écrire ; à savoir les lieux de villégiature fréquentés par lui et son troupeau de malfaisants aux dents longues !
La question devrait nous être posée sans ambages : « Voulez-vous, oui ou non, de cette immigration incontrôlable et mortelle pour la survie de notre nation souveraine ? » C’est un peu brutal, mais la vérité est toujours désagréable quand elle tombe les masques.
Evidemment, à la lumière de sondages réguliers sur la question, le résultat risquerait d’effrayer les consciences progressistes, car de migrants le peuple ne veut point. La France souhaite encore ressembler à la France, si « rance » soit-elle !
La Gauche, qui ne représente guère plus qu’elle-même, peut bien – en toute conscience des faits contraires à la légende – nous raconter l’histoire du petit Aylan sur le ton du Petit âne gris, d’Hugues Aufray, ça ne passe plus. Le temps de l’information officielle reçue comme parole d’Evangile est révolu. Car, « à cause » d’Internet, les images, les témoignages nous arrivent sans discontinuer, et ce qu’il en ressort c’est que ces chers migrants nous sont effectivement chers financièrement et que, de surcroît, ils sont violents et incompatibles avec notre mode de vie.
Mode de vie dont ils n’ont que faire, persuadés qu’ils imposeront leurs mœurs sur notre sol sans rencontrer de résistance. Sauf que les Français sont de plus en plus disposés à se défendre. Raison pour laquelle, sans doute, le fâcheux Cazeneuve s’excite pour un durcissement de la législation sur les armes. Il l’ignore peut-être, mais les armes qui tuent volontiers des Français haram se trouvent dans les cités : pas chez les chasseurs de Sologne !
Donc, le migrant – nouvelle icône forcée d’idéologues qui ne méritent rien d’autre que le peloton d’exécution pour haute trahison et mise en danger de la vie d’un peuple – est nourri, logé, blanchi. Et pour ce qui est du « péché de chair », il peut se servir en toute impunité sur ces « salopes de Blanches » !
Des SDF jonchent le sol de nos villes, crèvent dans l’indifférence mondialiste des mêmes qui hurlent leur honte face au refus d’une majorité écrasante de Français d’accueillir des hordes nuisibles à notre civilisation. Des SDF dont tout le monde feutré de la « juste pensée gauchiste » se moque éperdument. Qui, parmi ces moralistes orduriers, peut se lever contre cette abomination de laisser crever les nôtres sans sourciller ?
Là où Marcel n’a que son rouge qui tache pour se chauffer et oublier sa condition d’ignoré de la République, des logements se libèrent miraculeusement pour ces migrants, de plus en plus exigeants et critiques concernant leurs conditions d’accueil, me suis-je laissé dire ! Il faudrait créer immédiatement une application où l’on pourrait comparer la qualité des services dans les différents pays d’Europe ! On mettrait des commentaires assortis d’étoiles, comme sur les plateformes de vente en ligne ! Quitte à sombrer dans le ridicule, autant ne pas lésiner sur les moyens !
Trêve de plaisanterie : nos villes et nos villages ne sont pas des sanitaires destinés à recevoir les déjections idéologiques d’un gouvernement qui ne représente qu’une partie infinitésimale de la population. Un gouvernement qui s’accroche au pouvoir tel un morpion là où je pense et, à grands coups de lois, de décisions ignobles, se venge de l’insubordination des Français. Un gouvernement, enfin, qui est admirablement secondé par des journalistes dont le niveau d’instruction fond aussi vite que cette fameuse peau balzacienne entre les mains malheureuses de Raphaël de Valentin.
Ainsi, le mauvais drôle Laurent Ruquier, idole rigolarde de la génération I-Phone, s’est payé le luxe facile de fustiger la couverture du journal municipal de Béziers, grimant son maire, Robert Ménard, en Adolph Hitler. Ruquier, dont l’inclination sexuelle devrait l’inciter à la prudence au cas où ses camarades gauchistes persisteraient dans la béatitude islamique ! Quant à son nouveau poulain, Yann Moix – lequel se sent obligé de citer des écrivains dont la plupart n’auraient, de leur vivant, pas même jeté un regard sur ce petit calife du microcosme parisien –, il devrait savoir qu’il en est de la culture comme la confiture : moins on en a, plus on l’étale !
Cette parenthèse digérée, on comprend, à vrai dire, pourquoi le pacha de l’Elysée refuse de recourir au référendum. Il sait – et pour cela point n’est besoin d’être devin – quel en serait le résultat : un rejet massif de sa dictature francophobe !
Actuellement, nous ne sommes pas gouvernés en notre nom. Cela s’appelle une tyrannie. Pour être en conformité avec leurs idées, les usurpateurs au pouvoir devraient donc apposer, en lieu et place de la devise républicaine, cette phrase de Brecht : «  Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. »
Charles Demassieux
 

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Remarquable article comme toujours, Charles. Merci à vous ! Exigeons le départ de ceux qui prétendent gouverner la France ! Et vous avez raison, faisons comme eux (les envahisseurs) répondons à la terreur par la terreur. Je vous approuve et j’adhère . Dernière chose: il n s’agit pas pour ces envieux de la grandeur et de la vraie noblesse, de palais de la république! Désolée, mais la république, à part les guerres, je ne vois pas bien ce qu’elle a créé! Non! Les gauchos se vautrent dans les ors et les palais de la Royauté (voyez Flanflan à Versailles ! SE prenait pour Louis XIV!!!)

    • les gauchos ont bien dans la tête de mettre des hôtels dans les dépendances proches de Versailles, et je me doute qu ils manigancent de vendre quelques beaux chateaux par ci par là ; brader le patrimoine de la France ne les dérange absolument pas… quant au peuple ! pas droit au chapitre… la dictat est de rigueur

  2. Puisque le peuple risquait de ne pas vouloir tout les plans de ses maîtres, il fallait des « migrants » pour le briser, et puisqu’il n’en veut pas plus, eh bien il en faudra davantage encore !
    La prétention de ces immondes salauds à la perfection morale est sans doute le plus dégoûtant.
    Analyse décapante d’une des plus caricaturales tribunes pro-migrants publiées par le système hier dans le monde : https://blancheurope.wordpress.com/2015/09/15/lanti-francais-von-bulow-donne-des-lecons-de-moralite-aux-francais/

  3. Merci monsieur Demassieux, merci un million de fois pour vos excellents articles tracés aux cordeaux(je suis un ancien du BTP:-)). Et tous les jours je passe mettre un cierge dans ma grande église vide(moi qui suis croyant non pratiquant).
    Vous avez raison de le dire, je suis « tyrannisé » depuis plus de quarante ans pas nos UMPPS, j’en ai mal à mon « fondement » qu’il en devient brûlant! Et tous les suppos de Sedorrhoïde n’arrivent pas à calmer cet état.
    Seul remède, les parutions de R.L et R.R, qui me permettent d’être encore un peu vaillant.
    Mais qu’avons-nous comme options, aujourd’hui pour nous sortir du marasme dont lequel nos politiques nous ont plongé??? Nous n’avons même pas le courage de « virer » tous ces voyous et à chaque élection, nous replongeons avec toujours ce même mea culpa, que: Juré craché c’est la première et dernière fois…..
    Nous déblatérons dans des posts et commentaires stériles qui parfois viennent gâcher de très bons articles, sans vraiment être prêt à…(pour preuve les manifestations R.L, où nous nous retrouvons à une dizaine de péquins, et que la Bourse en rigole encore!)
    Heureusement qu’il y a le 1er mai et Jeanne d’arc, pour retrouver un peu d’ élan patriotique, et vos Assises trop peu nombreuses!

    • Lorsqu’un puits de pétrole prend feu, le meilleur moyen pour l’éteindre c’est de provoquer à proximité une explosion dont le souffle l’éteindra. Dit autrement, on ne vaincra qu’en adoptant les mêmes méthodes que notre ennemi. C’est moralement insupportable, c’est stratégiquement la seule issue. Répondre à la terreur par la terreur. N’oublions pas que nous sommes chez nous, c’est-à-dire que nous défendons une histoire et une terre qui sont nôtres. Je crois au sursaut français. Bien à vous.

      • Si certains se sont permis de crier « la valise ou le cercueil » à une certaine époque, pourquoi n’aurions nous pas droit à bouter dehors les « malvenus ».
        Il eût fallut poser aux frontières une banderolle indiquant l’absence de tempêtes de sable en Europe donc foulard et kamis étaient inutiles.
        Informer les arrivants que l’islam est incompatible avec les démocraties, cela afin de briser le prosélytisme de la oumma.
        Si par chance une personne courageuse était élue président(e), elle devrait refuser le dictat européen et forcer l’islam à rester dans la sphère privée sans dérogations…à prendre ou à remigrer.
        C’est cela ou la guerre civile!

      • Bonjour monsieur Demassieux, merci pour votre réponse. Je souris à la lecture de vos conseils de vouloir adopter les méthodes d’un ennemi qui pratique cette violence au quotidien par sa culture et sa croyance. Je vois que vous êtes bien jeune et que de surcroît vous n’êtes pas habitué aux techniques consistant à ce défendre.
        Notre(votre) société a fait d’ une grande partie de nos concitoyens des « bisounours » élevés au ipad et aux réseaux sociaux et jeux de guerre en lignes(seuls endroits où ils peuvent déverser leurs haines et leurs peurs)!
        Et vous pensez que 50 ans de compromission et d’esclavage culturelle et intellectuel, vont faire de notre jeunesse des combattants du feu, qu’ils vont rendre coups pour coups, et répondre à la terreur par la terreur, mais avec quoi, des pancartes: Je suis Terreur, et des crayons à dessin ou encore avec leurs manettes de consoles et leurs derniers iPhone 6. C’est beau de croire et d’espérer!
        Une chose est sûre, « ils » vont nous mettre une »belle bra….e », car eux sont élevés dès la sortie du ventre à la haine du « roumi », du « mécréant » et en plus »ils » vont le faire chez nous et avec notre »soumission ».
        Allez pour rappel: nemmouche,merah,coulibaly,kouachi,glam et les prochains qui sont déjà répartis sur le terrain grâce à Merkel,Juncker,hollande et Obama.
        Eux sont des terreurs et savent faire parler la haine et les armes!
        Un vieux patriote qui aime lire les commentaires appelant à un sursaut de courage, mais qui constate qu’aujourd’hui, le seul sursaut salvateur c’est celui de la souris et du clic Windowsien!

  4. « cette phrase de Brecht : « Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. »
    C’est très certainement cette phrase qui inspirera les prochains gouvernements…

  5. La France est une République indivisible sociale et démocratique, elle est décentralisée, elle assure la liberté des citoyens, quelque soit leurs races leurs origines ou leurs religions la SOUVERAINETE APPARTIENT AU PEUPLE QUI L EXERCE PAR SES REPRESENTANTS OU LA VOIX DU REFERENDUM —art. 1 de la Constitution ME TROMPAIS JE ? 🙁 alors on vote quand ? cette constitution est devenue obsolète.. avec le damier de races que nous avons…

  6. Bref encore un qui constate que nous sommes dans la situation prévue par l’article 35 de la constitution de 1793
    Peut-être, nous qui avons été formés par l’Armée Française, allons nous résister jusqu’aux élections de 2017 dans l’espérance de la venue d’une équipe identitaire et libérale, avant de traiter par les armes les agressions des gauchistes et de leurs protégés musulmans

  7. Excellent billet qui me ramène à son titre pour répondre que notre dissolution est bien en cours parce que décidée face à notre entêtement de ne point vouloir de ces milliers de migrants.
    C’est à NOUS le PEUPLE de FRANCE de décider ! et puisque nous ne voulons pas de ces migrants, nous devons RENVERSER ceux qui nous les imposent !
    Les Algériens avaient réussi à obtenir leur indépendance, je ne vois pas pourquoi à notre tour, nous ne serions pas capables d’obtenir la nôtre aujourd’hui !
    VIVE L’INDEPENDANCE de la FRANCE aux mains de dictateurs-islamo-socialistes !
    La démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple, pour le peuple…
    A Sarkozy et à Hollande le peuple de FRANCE crie son désespoir : UMPS ne parlez plus jamais de cette FRANCE que vous avez VENDUE à nos pires ENNEMIS. Nous ferons tout pour la sortir de l’ENFER ISLAMIQUE !
    Ami entends-tu les cris sourds du PAYS qu’on ENCHAÎNE….

  8. il en est de même pour l’exemple absolu de democratie directe la Suisse: le non ferme du peuple sur l’arrêt de l’immigration a été desavoué !

    • Oui en effet ! C’est à la fois une preuve magistrale de la corruption de ces gens et une triste nouvelle, une Suisse se défendant avec rage aurait été d’une grande aide morale et inspiration pour nous.
      Heureusement les pays de l’Est tiennent ce rôle.

  9. où allons nous ? la refonte d une France pour mettre d autres races à la place… bravo Messieurs restez inertes… préparez donc alors vos bagages et laissez donc la place à vos remplaçants… pourris de politiques… regardez donc les faces des envahisseurs…. ? on se croirait au temps de Vercingétorix… on recule .. et oui !

  10. La « tyrannie » s’est installée depuis De Gaulle progressivement parce que le peuple a été « instruit » pour qu’elle s’installe.
    Tous nos dirigeants ont bien profité du  » coup d’État permanent  » dénoncé par Mitterrand, qui en a profité à son tour … et puis Chirac ETC … ETC sans que personne ne bouge.
    Aujourd’hui on atteint les sommets … et le peuple est atteint du syndrome du larbin !
    Quant à Ruquier … il n’a pas de chance car ils ont changé de méthode. Aujourd’hui ils ils les balancent du haut du neuvième étage d’un immeuble.
    Avant, ils les empalaient !

  11. belle idée de Brecht:
    « ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? »

    • ah Bertold… ce dramaturge, spécialiste de theatre, la comédie quoi.. ce serait plutot au peuple de dissoudre le gouvernement et de l envoyer aux pluches.. quand on est pas capable on se dessaisit …Bertold et le gout de la comédie .. c est cela ! un pantin

Les commentaires sont fermés.