Qu’a promis Sarkozy aux imams pour qu’ils lui lèchent les talonnettes ?

Ceux qu’on présente comme les deux chouchous des élections, qu’on imagine déjà en coqs combattants au soir du 6 mai sont évidemment au centre de toutes les attentions avec tout ce que cela réserve de surprises et de revirements.

Tout d’abord le candidat Sarkozy qui ne sait plus sur quel électeur danser, écartelé dans une équation intenable, celle de la drague ouverte des électeurs du Front National et celle du lustrage intensif de son électorat musulman.

Car après avoir réclamé la traçabilité de notre beefsteak alors qu’il y était farouchement opposé avant que Marine Le Pen ne l’oblige à faire une volte-face brutale et un rien casse-gueule, voilà qu’il nous fait un nouveau demi-tour pour récupérer les adeptes stigmatisés de la religion d’amour, que dans ses largesses il a particulièrement bichonnés lors son meeting de Villepinte.

C’est ce que nous révèle le Canard Enchaîné avec cette histoire de bus affrétés par l’UMP et réservés exclusivement aux seuls musulmans, ce qui ressemble fort à un apartheid aux relents nauséabonds et qui rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire. Mais en prime ces bus sont également séparés par sexe avec des bus pour hommes et d’autres pour femmes voilées.

Pinçons-nous un bon coup pour être bien sûrs que nous ne rêvons pas… Oui, nous sommes bien en France, ce pays qui a brandi longtemps la mini jupe comme étendard de la femme émancipée et égale de l’homme, et qui dans un tragique retour à l’âge de pierre réduit cette entente pacifiée entre les deux sexes à néant.

Dans le même temps le Canard nous apprend que les imams sont en effervescence pour solliciter les voix de leurs coreligionnaires afin d’en faire bénéficier le candidat Sarkozy tout en crachant à la face du candidat Hollande soudainement tombé en disgrâce car pas assez homophobe et trop soucieux d’appliquer… la loi de 1905 ! On aura vraiment tout entendu !

Mais qu’a donc promis Sarkozy à ces imams pour qu’ils lui lèchent ainsi les talonnettes ? Des terrains pour leurs mosquées ? Des accords avec ses amis du Golfe ? A-t-il vendu nos âmes au diable mahométan ?

Dans sa foulée islamique, notre président s’est rendu à la mosquée de Paris pour rassurer ses concitoyens préférés sur cette histoire de halal qui n’a pour lui aucun intérêt, et sans doute leur expliquer en douce que ses propos sur l’étiquetage n’était qu’une amusante blagounette destinée seulement à nous faire rigoler, nous les non musulmans, en attendant sa réélection. Après cela, bien sûr, la promesse de traçabilité deviendra caduque comme toutes ses autres promesses.

L’important pour lui est que « certains de nos compatriotes ne se sentent pas blessés par les polémiques ». Les non musulmans blessés, eux, ne font sans doute déjà plus partie de ses compatriotes. Nous en prenons acte.

Caroline Alamachère

 

 

image_pdf
0
0