Qualifier l’Insoumise Bénédicte Taurine de « cagole » est-il vraiment une insulte ?

Publié le 13 juillet 2018 - par - 78 commentaires - 3 135 vues
Share

Allons bon, l’affaire prend de l’ampleur. On sait que la députée Insoumise Bénédicte Taurine a déposé plainte contre quatre commentaires publiés sur Riposte Laïque, suite à un article s’étonnant de sa tenue, lors d’un hommage à un gendarme tué en service, dans son département.

Parmi ces quatre commentaires, celui de Brouillon, qui la qualifie de « cagole ». Grave débat littéraire : l’insulte est-elle avérée ? J’ai donc été chargée d’effectuer des recherches sur cette épineuse question. Voilà ce que j’ai trouvé.

(Occitanie) Fille au comportement plutôt vulgaire, souvent vêtue ou maquillée de manière outrancière, et attirée par les vêtements aux couleurs criardes.
Les filles sortent apprêtées, pas «  chagasses  » pour un sou comme à Montpellier ni «  cagoles  » comme à Nice, mais très maquillées, sexy dans leur petite robe noire, sans trop en faire. — (Jean-Baptiste Giraud et al., Le Guide des bécébranchés, Éd. de L’Archipel, 2009, p.100)
Définition cagole : Une cagole, en provençal marseillais, est un style de jeune femme vulgaire dont le comportement s’associe à celui d’une bimbo, y compris dans la tenue vestimentaire généralement très courte, à la morphologie provocante et avec un maquillage nettement visible, exagéré.19 juin 2017

CONTENU PARTENAIRE – « Ailleurs en France, on dirait « pétasse ». À Marseille, on dit « cagole ». C’est plus joli. » C’est ainsi que se conclut l’entrée « Cagole  » des Cent mots de Marseille (Puf, 2012). Mais il n’y a pas que le charme ni la musicalité du terme marseillais, entré en 2012 dans le dictionnaire et donc dans la langue française, qui distinguent la pétasse de la cagole.
C’est que la signification de ce régionalisme, dont les premières traces écrites remontent au tout début du XXe siècle, a fortement évolué. Médéric Gasquet-Cyrus suppose que le terme est issu du provençal « cagoulo », lequel désignait à la fois une cagoule et un long tablier, vêtement porté par les employées des usines d’emballage de dattes, qui étaient connues pour arrondir leurs fins de mois en se prostituant.
Déjà, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cagole ne vient pas de « caguer », mot dérivé de l’occitan « cagar » et du latin « cacare », qui signifie déféquer, tandis que pétasse vient bien de « péter ». Et si « pétasse » est clairement identifié comme une injure, il n’en va pas tout à fait de même pour « cagole », dont une bière marseillaise porte aujourd’hui fièrement les couleurs.

« Stéréotype féminin, la cagole jouit d’une représentation ambiguë, entre vulgarité et tendresse », écrit le sociolinguiste à l’Université d’Aix-Marseille Médéric Gasquet-Cyrus dans Dictionnaire des Marseillaises (Éd. Gaussen, 2012). C’est aussi ce que décrit Sébastien Haddouk dans son documentaire Cagole forever, qui sera diffusé sur Canal+ le 15 février 2017, et où il décortique « ce « petit » truc sympathique, touchant, vivant, fun qu’elle suscite malgré elle ».

Après un usage assez faible pendant des décennies, le mot a réémergé à la fin des années 1980, et son côté péjoratif a alors été agrémenté d’une touche bienveillante, explique le sociolinguiste : « Ce n’est plus une insulte, même si le côté négatif domine encore. C’est devenu une moquerie, une taquinerie. La cagole a gardé une relation ambiguë au sexe, on la prend pour une fille facile. Pour elle, elle est apprêtée, soignée, son look est une recherche esthétique, elle donne tout pour être belle, mais elle fait vulgaire. Elle a donc un côté rigolo, en raison du contraste entre la beauté qu’elle veut montrer et la vulgarité de son accoutrement. »

Résultat : aux côtés de la fameuse poissonnière marseillaise, la cagole, qui a elle aussi « le verbe haut », selon la définition du Robert, s’est transformée en un élément d’ancrage identitaire… La preuve, dans La Malédiction de l’Estrasse dorée (Éd. du Fioupélan, 2009), Gilles Ascaride écrit à propos de la cagole qu’« une écrivaine chichi pompon [lui] a déclaré un jour : « Ah oui… c’est une fille de Marseille, c’est ça ? » »
Dès lors, on peut décider de renverser le stéréotype en se revendiquant comme une cagole, ce qu’ont fait en 1997 des grandes fans de l’OM, lançant le groupe de supportrices Les Cagoles. « Le fait que certaines aient accepté ce qualificatif avec autodérision a renforcé son côté sympathique », appuie Médéric Gasquet-Cyrus.
Même si la cagole est considérée comme un personnage stéréotypé, « elle peut être revendiquée comme un personnage de notre culture et un motif de fierté », poursuit le linguiste. Et ce, justement en raison de son caractère outrancier, puisqu’elle s’affranchit en toute conscience du bon goût et accède ainsi au sacré.

Henri-Frédéric Blanc parle dans Le Livre de Jobi (Éd. du Fioupélan, 2010) du « mauvais goût sacré de la cagole » et avance dans De la sardinitude (Éd. du Fioupélan, 2016) que « la cagole, cette naïade de caniveau, touche au divin à force d’être ordinaire ». « Son langage très « nature », son fort accent, ce côté brut joue contre elle : on ne peut pas la prendre au sérieux, souligne Médéric Gasquet-cyrus.
Mais, à l’inverse, cela la rend authentique car, ici, on se moque aussi des gens qui parlent pointu pour cacher qu’ils sont marseillais. C’est en cela que, même si elle fait rire à ses dépens et peut s’attirer du mépris, elle en devient un porte-étendard de l’identité et de la culture marseillaise. »

Si le stéréotype de la cagole rejoint parfois celui de la blonde (en atteste la définition du Larousse : « jeune femme extravertie, un peu écervelée et vulgaire »), il dépasse son aspect uniquement affligeant. Pas étonnant que le slogan de la bière La Cagole de Marseille joue sur cet attribut trempé : « Contrairement aux blondes fadasses, la cagole a un brave caractère. »
Et tout dépend encore de qui s’empare du vocable. Autant les Marseillaises et les cagoles, d’où qu’elles viennent, peuvent s’autodésigner comme telles, autant un Parisien ferait bien de ne pas attribuer l’appellation à toutes les femmes avec un accent qu’il juge comme étant du Sud, sous peine d’être injurieux. « Il sera intéressant de voir comment un mot qui accède au statut national évolue, ponctue Médéric Gasquet-Cyrus. On n’a pas fini d’en épuiser les sens. »

Je rappelle d’autre part que Serge Scotto a intitulé sa dernière bande dessinée « Les Cagoles ».

https://www.laprovence.com/article/sorties-loisirs/4836082/les-cagoles-la-nouvelle-bande-dessinee-a-laccent-marseillais.html

Et que dire de cet article élogieux sur les « Cagoles »…

http://www.influencia.net/fr/actualites/art-culture,marseille,cagole-mythe-marseillais,8339.html

Elles ont la gouaille chevillée au corps, le maquillage tapageur et le nail art clinquant. Aux premiers rayons du soleil, elles sentent bon le monoï, relèvent leur jupe d’un ton, enfilent la chainette dorée autour de la cheville, et se « glossent  » abondamment. Leurs QG ? Les restaurants du bord de mer formule «  cocktail et transat  ». Elles sont «  cagoles  » comme on dit à Marseille, et fières de l’être.

25 janvier 2018. Pamela Anderson, la bimbo la plus célèbre du monde, pose ses valises à Marseille où elle s’installe avec son compagnon, le footballeur Adil Rami. Un jour à marquer d’une pierre blanche dans la capitale des cagoles, ces marseillaises tape-à-l’oeil, pour qui cette arrivée inopinée résonne comme une consécration. Car même si elle ne possède pas tous les attributs de la «  cagole traditionnelle  », Pamela Anderson, en s’installant à Marseille, est passée officiellement du statut de bimbo à celui de cagole. Blonde, pulpeuse, outrancière, tout y est… l’accent en moins.

Pamela Anderson, nouvelle reine des cagoles

Si les Marseillais attendent, impatients, de la croiser sur les plages du centre-ville, aux Catalans ou au Prado, dans son célèbre une-pièce rouge, ils en oublieraient peut-être qu’à l’instar de la cagole contemporaine, Pamela Anderson est AUSSI une femme engagée. De ses visites à l’ambassade d’Equateur pour soutenir Julian Assange, le cyber lanceur d’alertes fondateur de Wikileaks, à son investissement dans la cause animale en passant par son appel à voter Mélenchon lors de la dernière présidentielle, Pamela Anderson n’est définitivement pas qu’une blonde écervelée. Oui, on peut être peroxydée et activiste, sexy et militante. Au fond, c’est aussi ça une cagole. Une femme qui prend la parole, qui “ l’ouvre ”, qui assume.

À Marseille on le sait depuis bien longtemps ! «  Avec Pamela on a notre reine maintenant !   », s’amuse Cécile Hibernac, emblématique porte-voix des «  Cagoles  », groupe de supportrices de l’Olympique de Marseille affilié au MTP (Marseille Trop Puissant). Ce groupe de supportrices qui n’ont pas froid aux yeux a investi le virage nord du stade Vélodrome en 1997 lors d’un OM-PSG, devant des supporters médusés. Sur fond de musique disco et habillées de façon volontairement surjouée à la limite du vulgaire, elles ont “ foutu le oaï ” comme on dit à Marseille. Maquillées à outrance, elles portaient des perruques grises en l’honneur de Fabrizio Ravanelli et ont imposé leur style et leur vision de la féminité dans un milieu supporter alors quasi exclusivement masculin.

Par ailleurs, si déambuler en maillot échancré est tout naturel sur les plages californiennes, afficher une féminité tapageuse au sein d’une culture méditerranéenne machiste et patriarcale ne coule pas de source. La Cagole s’impose. Elle bouscule les codes… et les hommes. Alors que les droits des femmes sont au cœur des débats politiques et sociétaux, la Cagole marseillaise empoigne depuis longtemps le problème à bras le corps. Et le corps justement, c’est son arme. Femme libre par nature, sûre d’elle, elle assume son physique clinquant et sa féminité exacerbée. Son arrogance ostentatoire est sa principale défense, la cagole n’a peur de rien, “ elle craint dégun ”.

La cagole inspire les artistes

 Figure moderne du féminisme presque malgré elle – » son accent très prononcé tranche avec les allures distinguées qu’elle essaie de se donner «  selon l’analyse de Médéric Gasquet-Cyrus sociolinguiste auteur du “ Guide de conversation : Le Marseillais pour les nuls ”- son franc-parler et son répondant choquent et fascinent à la fois. Une fascination telle, que des réalisateurs et écrivains s’en inspirent et les élèvent au rang de figure de la cité phocéenne. La comédienne et metteur en scène Silvia Massegur incarne sur les planches ce personnage emblématique dans le spectacle “ Les Cagoles ” de l’écrivain satirique marseillais Henri-Frédéric Blanc, qui dévoile les “ 63 facettes ” de l’icône marseillaise. “ Ce sont des femmes très humaines, elles ont un côté pur et brut ”, affirme cette parisienne d’adoption. Touchantes et drôles au théâtre, elles sont également invincibles dans la série de BD, “ Les Cagoles ”, du Marseillais Serge Scotto. Le scénariste qui a déjà adapté l’oeuvre de Marcel Pagnol a décidé de mettre en lumière “ cette déesse de la rue ”. Dans le premier épisode “ Les Cagoles contre Dracula ”, sorti en février dernier dans Fluide Glacial, elle est une super-héroïne, elle cultive le mystère de la superbe et ne se laisse impressionner par rien ni personne. “ C’est la seule femme au monde qui n’obéit pas aux diktats de la mode ”, constate Serge Scotto » elle a sa propre mode, ses propres codes et ne suit qu’un seul diktat : celui d’une féminité outrancière au service de sa grande gueule. Non seulement elle ne se laisse pas influencer par les défilés parisiens mais devient elle-même, une influenceuse « .

La cagole fait vendre

Les communicants ne s’y sont pas trompés. Simone Darnaud est l’une des créatrices de la bière marseillaise “ La Cagole ” . Née de l’imagination de deux amis lors d’un apéro dans un cabanon de Sormiou, célèbre calanque de la pointe sud de la ville, cette mousse a tout ce que l’on peut attendre d’une cagole : un vrai tempérament et beaucoup de parfum !  » Choisir le nom La Cagole c’était un peu rendre hommage à toutes ces femmes méditerranéennes qui travaillaient à l’époque dans les usines de dattes et qui vendaient parfois leur charme pour arrondir leurs fins de mois « , raconte la chef d’entreprise.  » On était vraiment soucieux de garder l’origine du terme. La popularité de la cagole donne un côté convivial au produit. Les touristes l’achètent pour la ramener de leurs vacances, c’est un peu comme rapporter avec soi un bout de l’identité marseillaise. La cagole finalement, c’est un peu la mascotte de Marseille ”. Sous sa démarche aguicheuse et son langage outrancier, la cagole serait donc une allégorie de la cité phocéenne, une ambassadrice de son universalité. Rebelle, clinquante, authentique, drôle et insolente, Marseille incarne la cagole des villes françaises. Celle que l’on raille pour ses manières légères, son langage imagé et son mauvais goût souvent assumé mais que l’on admire secrètement pour son charisme et le charme que lui donne sa liberté. Celle qui préfère se caricaturer avant que l’on ne le fasse pour elle. Celle qui, finalement, assume ce qu’elle est : un symbole d’indépendance absolu, un pied de nez au politiquement correct !

 

Alors, après avoir lu tout cela moi, à la place de la « cagole » Bénédicte Taurine, je dirai merci à Brouillon de lui avoir rendu cet hommage. Mais est-on capable d’avoir de l’humour chez les Insoumis ? J’en doute…

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
mtr

OUI traiter cette …. est une ENORME INSULTE…… contre les « cagoles »… qu’ont donc fait de mauvais ces braves « cagoles » pour être comparées à « CA »????????

Turlutte

Vous êtes médisants !
Elle croyait se rendre à une race party, d’où sa tenue…

Gretch

Pétasse c’est une insulte ? (Pour paraphraser la scène de l’huissier dans le film les trois frères)

Turlutte

Mettez moi en pour 10.000 !

Gretch

On devrait suivre votre logique et porter plainte contre vous pour ce commentaire merdeux.

Allonzenfan

C’est pas une cagole, c’est un tromblon…

Vashky Peace

Au pays des pêtasses tous les tromblons sont rois :o)

Victor Hallidee

Papayou, va consulter un psy. Tu ne comprends pas un texte très facile, très aisément compréhensible et tu nages dans tes contradictions.

France-org

Cette femme par son attitude vulgaire n’est en rien représentative de la fonction et elle le sait…….

JILL

Il lui manque les trous dans son futal et le string apparent pour être parfaite …

patito

certains ici pensent qu’elle a les mains dans le dos mais je crois plutôt qu’elle les a dans les poches arrières de son jean comme le font ceux qui veulent avoir une attitude nonchalante ; en gros cela veut dire  » je n’en ai rien à foutre de cette cérémonie et j’attend de pouvoir repartir « 

JACOU
NOEL

Le pire , est que ce spécimen ne se rende même pas compte de sa tenue inadaptée dans ces circonstances et ça dépose plainte ….ils osent vraiment tout .

Lucie

Pour la tenue, il y a eu des précédents. Par exemple, Olivier Besancenot en jeans, baskets et sweat shirt à capuche genre « je me la joue jeune des cités » à passé 40 ans, pour un entretien télévisé! Et Philippe Poutou, même style débraillé, pour les entretiens de la présidentielle.
Ces gens croient représenter les prolétaires, en fait ils les insultent.

Zyva

J’utilise un VPN.
Donc en théorie, impossible de connaître mon adresse IP.
Peut être vos 4 commentateurs (un peu vulgaires, néanmoins) en ont ils utilisé un?

Bon argument, je pense, pour ne pas répondre à la réquisition.

Gretch

C’est possible mais plus compliqué. Ou alors utiliser un ou plusieurs proxy de pays improbables dont ils ne pourront pas obtenir les log ..

Vashky Peace

Si demain je traite un ministre de branleur cageot, serais je poursuivi en justice :o/

DUFAITREZ

Que de temps perdu pour décrire l’évidence !
Moi, j’avais dit voir une femme menottée au poteau encadrée par des gendarmes.. Regardez bien la photo !

Yvon

J’ai pensé de même.

kabout

eh oui cela reflete bien la France actuellement cette photo….l’ordre et le désordre,le respect et la négligence etc……

RATEL Lucien

Quand je pense qu’on confie l’éducation des nos enfants à ce genre de personnage, il y a de quoi s’inquiéter, d’autant plus qu’elle est communiste

patriote42

moi je dirais qu’elle ressemble plus à un  » cageot  » !!
et même pas foutu d’être habiller correctement

va t’elle porter plainte contre moi ????

hé hé !!! LOL !!!

Paskal

Qu’elle soit vulgaire, d’accord mais ce n’est pas ce que je donnerais comme exemple de bimbo!

Yohann le débattant

« Cagole » me parait bien gentil moi..

Xouber

Corvée de chiottes de la 17ème chambre pour Yohann !

Vive GI

Taurine, habillee et en posture style gaston lagaffe???

PANDRE

Pas terrible comme éducation! Ou alors, j’ai rien compris! L’avenir ne va pas être joli, joli. Mais on a ce qu’on mérite, après tout.

patphil

il sera intéressant de constater que la dame sera confortée par le tribunal qui condamnera le coupable!
alors que bedos a pu traiter marine lepen de salope …

Vive GI

Pas trop tort quand meme sur la cagole lepen…. On aime pas Bedos, c’est evident et normal, mais sur ce coupo la, il a fait mouche… Osez encore dire que cette alcolo defend les francais….

Gretsch

A votre avis pourquoi Bedos l’a traité de salope ? Parce qu’elle ne défend pas les Français ? parce qu’elle est « alcolo » (d’où sortez vous ça ?)
Et je dis ça bien que je ne la soutienne pas car elle m’a déçu.

Fifi

L’unique raison de ces insultes juste faites pour insulter que Bedos a dit vis-à-vis de Nadine Morano et et de Marine Le Pen, c’est que Bedos est extrêmement vulgaire doublé que c’est un vrai extrémiste (parce qu’il y a les faux qui sont ceux que les « bien-pensants » nomment « extrémistes » pour diaboliser leurs idées) comme tous ceux qui croient être parfaits moralement, mais aussi parce que les seuls que les grands médias acceptent qu’on insulte, ce sont ceux qui ont des vraies opinions de droite

Fifi

Ca dévie un peu du sujet, mais je voulais mettre ceci :
http://www.lefigaro.fr/vox/medias/2016/01/29/31008-20160129ARTFIG00320-les-bien-pensants-sont-ils-des-moutons.php
Les bien-pensants sont-ils des moutons ? :
(…) Gare donc à celui qui s’inquiète, qui doute et qui pense. «En 2015, on aura plus fait la chasse aux intellectuels déviants qu’aux djihadistes», dit Jacques Julliard.
(…) Jean-Pierre Le Goff qui décrit l’agonie d’un gauchisme culturel «entretenu et subventionné par l’État».

Fifi

https://www.lenouveleconomiste.fr/la-dictature-de-la-bien-pensance-10610/
La dictature de la bien-pensance :
Ses totems, ses tabous, ses indignations sélectives. Et son incapacité à voir traiter les vrais sujets.
Ne pas polluer, ne pas discriminer, ne pas fumer, ni arroser en été… Qu’elles soient proferées au nom de la santé, de la planète ou de la République, les injonctions morales se multiplient. Relayées par deux vecteurs particulièrement persuasifs que sont la morale et l’émotion,..

Fifi

…, elles en viennent à s’apparenter à de véritables idéologies auquel chacun est tenu de souscrire, conformément à une nouvelle forme d’intégrisme moral. Or si celui-ci présente l’avantage de forger des unanimités propres à créer le ciment social nécessaire à toute société, il s’accompagne également d’inconvénients de taille.

A commencer par le fait de rejeter toute contestation et même, tout questionnement, dès lors qu’il s’agit d’un de ces sujets – écologie, parité, diversité… – ..

Fifi

…, tout questionnement, dès lors qu’il s’agit d’un de ces sujets – écologie, parité, diversité… – déclarés intouchables au nom du bien public. Ou pire encore, à en taire d’autres, jugés contradictoires par rapport à ces vérités décrétées.

Car à trop réduire le champ de l’expression, on affaiblit le débat public. Surtout, on aboutit à une société intolérante, pétrie de tabous d’un côté et de demi-vérités de l’autre. Tout cela, avec les meilleures intentions du monde…

Fifi

Et je rajouterais que cette « morale de la bien-pensance » a été utilisée pour l’immigration et le multiculturalisme.

Yves ESSYLU

c’est le terme employé dans le sud à l’égard de MLP et sa diatribe à l’égard des 10 de l’AFO ne va pas changer ledit qualificatif

Sunset

quand on se trouve par choix et opportunités dans une fonction qui mène à une représentation public on en assume les critiques.. cette femme porte plainte envers des citoyens pour quelques mots qui ne sont vraiment pas grand chose finalment ce qui prouve et me fait dire simplement la fragilité et l incompétence de cette personne Et surtout le dictat voulant faire taire non pas par des arguments mais par des poursuites judiciaires elle qui milite pour les «  insoumis « elle est soumise a son ego

Samy

Totalement juste .Et si en même temps elle peut faire plaisir à son maître SOUMIS, DHIMMI,Mélenchon le pochtron(zut la procureur va vouloir moi ip,pas grave jme connecte chez le voisin) en taclant riposté laïque ,elle aura marqué des points.
Dommage RL est SUISSE………

Samy

Personnellement, j’ai parfois écrit des choses tellement plus condamnable, que cette mascarade me fait bien rire, esperont quand même que les personnes incriminés n’auront pas de soucis.
Ça doit leur faire mal au cul de venir lire RL pour lire ce qu’ont raconte sur leur gueule de dépravés,ou cela les rends fières que nous leur accordions de l’importance.
Le fait est,sa tenu est IRRESPECTUEUSE pour la cérémonie d un gendarme mort en HÉROS

Samy

Quand en France tu vois un mahometant de fumer en train de voler un camion de pompiers tout en se filmant, et qu’au final, il repart avec un rappel à la loi,ya de quoi être choqué.
Et que pour 4 commentaires, sans réels propos insultant, la justice veut faire une procédure judiciaire internationale, incroyable
Peut etre devrions nous trainer tous les musulmans qui ont des propos anti France devant les tribunaux

Samy

*Un mahometant en train de se filmer*

dominique

Elle ne ressemble vraiment à rien, en plus quel manque de respect de se présenter comme cela

Gambit

– 3 –
Si seulement elle était gentille,
Je dirais : « Tout n’est pas perdu,
Elle est plate c’est entendu,
mais c’est la meilleure des filles. »
Malheureusement c’est un chameau,
Un succube, tranchons le mot
Un succube, tranchons le mot.

– 4 –
Si elle était intelligente,
Je dirais : « Tout n’est pas perdu,
Elle est vache, c’est entendu,
Mais c’est une femme savante. »
Malheureusement elle est très bête
Et tout à fait analphabète
Et tout à fait analphabète.

(Georges Brassens)

Sniper83

Cette  » clocharde » habillée comme une sdf devrait être interdite d’apparitions publiques tant qu’elle ne s’habille pas correctement ne serais-ce par respect pour les autres !!! sur la photo elle a l’air bien faisandée la cagole avariée !!! mdr !!!

daniel champy

comment des francais peuvent ils elires des debiles pareil,il n’y a que les insoumis,entre la obono,melanchon,corbieres,autain ect… mais savez vous par qui ils sont elus,deja en seine st denis a majorite musulmane,ailleurs a majorite musulmane et immigres,a marseille melanchon dans le secteur a majorite musulmane et cela marche 14 deputes,tous des anciens stroskistes qui defendent l’immigration et sont tous pour l’ouverture totales des frontieres a l’immigration,l’avenir est pour eux

wika

Sniper cette clocharde porte l’uniforme du Snesup, syndicat enseignant majoritaire de gôche gavé de subventions, puisque cette personne était (est ?) enseignante.
Extrait Wikipedia : « Le 19 octobre 2017, elle fait partie des 13 élu(e)s à ne pas avoir déposé leur déclaration d’intérêts ou de patrimoine, à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) ; toutefois selon la députée, sa déclaration a bien été transmise dans les délais mais il y aurait eu un problème informatique »

Tous des cons

Si le président avait ce qu’ il fallait ou il faut il aurait du la démissionner sur le champ on ne peut pas faire un tel affront à la gendarmerie.

Heatclif

Un chiffon !

Espoir50

Cet épouvantail ne fait que représenter l’état de la France en 2018 avec macron et merluche son chef.
Maintenant si cette personne se sent insultée par un grand nombre de Français il faut qu’elle comprenne qu’a son niveau, en tant que député, son comportement est un véritable outrage à la République et une insulte au militaire et à sa famille.

JILL

Le physique proprement dit de cette femme n’est pas en cause;c’est sa tenue négligée,
indigne d’une élue en représentation ;à fortiori pour les obsèques d’un gendarme tué en service .C’est une honte,qui montre bien,si besoin en était,la déliquescence dans laquelle est tombée notre pays .Ceci étant,ceux qui ont voté ça sont tout aussi fautifs .

zoé

Tout à fait d’accord avec votre analyse. Une honte de se présenter ainsi je considère cette attitude comme de la provocation.

Fifi

Il est évident que sa tenue était un manque de respect pour cet hommage à ce gendarme mort en service. Comme vous dites, le physique n’est pas en cause, c’est sa tenue, autant vestimentaire qu’au niveau de l’allure car pour l’allure, elle ne se tenait pas droite et avait les mains derrière son dos.

C’était un manque de respect pour cet hommage (même si je sais que les communistes aiment montrer une image de rejet de la société capitaliste mais bizarrement, leurs députés ne rejettent pas leur..

Fifi
Vîncent L.

+1 et ce qui est sidérant c’est qu’elle demande le respect pour elle-même. Elle ne récolte que ce qu’elle a semé : l’irrespect.

Zorglub

En tant que Marseillais, je ne peux que vous remercier de cette superbe définition de la cagole. Mais la ministre en question n’est pas une cagole , désolé.Regardez comment elle est habillée, un jean et un teeshirt pour honorer un gendarme , c’est tout simplement un affront fait à un corps d’armée. Pour moi c’est une « bas de gamme », qui n’a même pas le respect de son pays.( cherchez pour « bas de gamme »c’est nettement plus méchant que cagole)

Pastagoule

Zorglub
En temp que marseillais vous n ‘êtes pas énervé de voir votre ville transformé a alger.
C était pourtant une belle ville du temp de Pagnol.

Vive GI

Marseille a toujours ete une ville de merde, de soudards, de mafieux et d’immigrés maghrébins racailleux… Marseille n’a aucun des attributs pouvant la faire appartenir a la France!

Dupond

Si ça se trouve la cagole a donné tout ses beaux vetements de marque aux pauvres ….les mélanchonistes sont généreux (mdr)

Saintongeais

Finalement cette femme n’a rien d’une cagole, elle en serait même l’opposé !

obelix

pour info pamela anderson chante la marseillaise et surtout n’emet aucune critique envers la france !!

Brouillon

High Power, tu n’es qu’un cacou. Un cacou est le pendant masculin d’une cagole. En Provence on dit aussi bouffon, soit quelqu’un qui se fait plus beau qu’il n’est en réalité. Ton pseudo l’atteste. Ne serais-tu pas Pr Sheldon Cooper déguisé ?

Pastagoule

Brouillon il ne va rien comprendre le High power si tu veux qu’ il comprenne il faut que tu lui dise dans sa langue c est a dire il faut lui dire va niquer ta mére.

Arthur

« Après un usage assez faible pendant des décennies, le mot a réémergé à la fin des années 1980 » (sic)

Un détail, je suis Provençal, j’ai presque 60 ans et j’ai TOUJOURS entendu couramment utilisé ce mot chez nous. IL apparaît comme le féminin de cacou.

Brouillon

Bénédicte Taurin n’a pas grand chose à voir avec la cagole décrite ci-dessus, je le confesse. Je l’ai qualifiée de ce nom, surtout à cause de sa vulgarité. Pour la recherche de beauté, même exagérée, elle repassera.

Cagole

C’est pourtant la très exacte définition d’une femme vulgaire habillée de couleurs criardes. Voir ici: https://fr.m.wiktionary.org/wiki/cagole#Français J’avais vu la photo à l’époque et avait été particulièrement choquée de la tenue de cette élue de la ripoublique osant se présenter dans un tel accoutrement dans une cérémonie où le solennel et le respect étaient, ou auraient dû être, de mise.

loulou

Il me semble , pour être représentative de sa fonction de député , que cette dame aurait dû
se vétir de son écharpe de l’Assemblée Nationale , elle est donc venue en tant que citoyenne , uniquement , et ce n’est donc pas sa fonction d’élue de la République qui puisse être écornée par ces quelques qualificatifs .

debaia

C’est une insulte pour les cagoles… Les cagoles essaient de ressembler à autre chose qu’à debouses

patrick de ridet

Des histoires de cocottes !

Pélagie

Va t on passer l’année sur cette député ? Elle est choquée par certains commentaires et bien nous , nous le sommes par sa tenue lors de cet hommage rendu à un policier mort en service !

Johnny Wendigo

Pamela Anderson et cette Bénédicte Taurine, c »est appeler ces grognasses des salopes
au Canada!

Eddy K

Rappel : la taurine est un acide aminé soufré découvert dans la bile de bœuf. Ceci explique peut-être cela…

Eddy K

C’est n’est pas a priori un compliment. Mais si elle veut être complimentée, qu’elle commence par porter des vêtements de circonstance pour rendre hommage à un gendarme tué, et non des fringues qui servent habituellement à descendre les poubelles !

kabout

il est vrai chez les « les insoumis » il y a tout un ramassis d’bouseux,d’ignares exemple la députée claire o’petit qui declare que Mayotte est une ville ! l’autre anissa kheder qui ne sait pas mettre un mot devant l’autre,la obono l’anti-France déclarée etc..on se demande ce que foutent tout ces incapables a ces postes ! et cette taurine avec son salaire de deputée elle pourrais aller au moins se racheter des fringues neuves et une brosse pour se coiffer…..elle est sensée représenter la France.

Gambit

Pour mémoire, premier service : Si seulement elle était jolie…

Deuxième service :

Si seulement elle avait des formes,
Je dirais : « Tout n’est pas perdu,
Elle est moche c’est entendu,
Mais c’est Vénus copie conforme. »
Malheureusement, c’est désolant,
C’est le vrai squelette ambulant
C’est le vrai squelette ambulant.
(Georges Brassens, adresse IP inconnue…)

À suivre, peut-être…

BERNARD

Quel boulot !

Iniaka

Remercions tous les électeurs (trices) qui ont voté pour cette greluche.

Jacques Barrio

La députée mélanchoniste se sent insultée d’etre traitée de « cagole »? Vu sa tenue lors d’une cérémonie en l’honneur d’un gendarme tué en service commandé, c’est plutot gentil d’etre traitée ainsi. J’aurais choisi un qualificatif plus dur. Comparer cette politicarde gauchiste et mal fagotée à une cagole, c’est au contraires faire injure à beaucoup de belles marseillaises. Les cagoles ont plus de classe que cet épouvantail irrespectueux.