Quand 15 « Antifa » tentent d’assassiner un jeune nationaliste

On le sentait venir, depuis les violences et les intimidations dont les militants d’extrême gauche n’ont pas été avares lors de la campagne présidentielle. Des militants faisant partie de ces milices fascistes qui prétendent lutter contre le fascisme pour mieux imposer la pensée unique ont tenté d’assassiner un militant nationaliste du mouvement Troisième voie dans les Hautes Pyrénées.

Agé de 20 ans, il s’appelle Anthony, il a des convictions patriotiques et il porte l' »uniforme nationaliste ».

Trois raisons de le haïr. Trois raisons de le poignarder dans le dos. A 15. 15 qui ont décidé que tous ceux qui auraient le « look » nationaliste y passeraient. 15 contre 3, et un coup de poignard dans le dos pour Anthony, qui, fort heureusement, a été « seulement » blessé.

Anthony est vivant. Mais le prochain qui va avoir le malheur de rencontrer la bête immonde  ?

La bête immonde est passée à l’action. La bête immonde, nourrie par la haine éructée en permanence par un Mélenchon qui a fait d’une prétendue extrême droite  son ennemi mortel pendant la campagne de 2012. Message entendu 5 sur 5 par tous les militants d’extrême gauche et même de gauche, ceux qui  ont empêché en usant de la force le débat prévu avec Marine le Pen à Dauphine, les militants de Parti de Gauche qui ont interdit à Nicolas Dupont Aignan de demeurer devant l’ambassade de Grèce, les militants PS qui ont crié « à mort! » devant les familles venues soutenir Marine le Pen le premier mai, les militants de la CGT qui criaient « à mort ! » à Fabien Engelmann  qui avait le tort d’appartenir au FN…

Vous pouvez revoir quelques images des hauts faits de ces militants « antifa » au début du Journal des Résistants du 4 mai 2012. Effrayant.

Allons-nous entendre les droidelhommistes, Valls et autres politiques dits « de gauche » dénoncer l’agression subie par Anthony ? Puisque Valls se déplace et se fend d’un communiqué pour le moindre étron sur une mosquée, ne pourrait -on pas s’attendre à ce qu’il vole auprès d’Anthony ?

Je vous laisse imaginer ce qui se serait passé, le branle-bas des medias si 15 nationalistes avaient agressé un « antifa » ou si un musulman avait été agressé par 15 Français d’origine…

S’ils ne disent rien, le message sera très clair. En France, la chasse aux nationalistes est ouverte, avec la complicité des medias et des politiques.

A Résistance républicaine, on ne mange pas de ce pain.

Bien sûr, nous avons des divergences idéologiques et politiques avec Troisième Voie, de Serge Ayoub, mais nous apprécions le patriotisme de ses militants et nous savons que nous pouvons compter sur eux dans la lutte contre l’islamisation de notre pays. Enfin, plus que tout, nous sommes et serons avec eux contre tous ceux qui veulent imposer par la violence et même le meurtre leur façon de voir.

 Christine Tasin

Résistance républicaine

 

 

 

 

image_pdf
0
0