Quand « 20 minutes » justifie l’internement stalinien du Pr Fourtillan

L’internement psychiatrique du Pr. Fourtillan : le stupéfiant narratif de « 20 minutes »

Dans leur désormais fameuse vidéo HOLD-UP, qu’on ne présente plus, les coréalisateurs Christophe Cossé et Pierre Barnérias donnent la parole, vers 1:45:50, au professeur Jean-Bernard Fourtillan.

https://www.youtube.com/watch?v=nKBR2XRql8M

Ce dernier est professeur émérite de chimie thérapeutique à la faculté de médecine et pharmacie de Poitiers, ingénieur chimiste de formation, et par ailleurs créateur en 1977 d’un centre de recherche sur la tolérance humaine aux médicaments. Ses positions antivax lui valent la franche inimitié de l’établissement médical en général, et de l’Institut Pasteur en particulier.

Le Pr Fourtillan plaide pour l’origine non naturelle de la covid-19. Selon lui, le SARS Cov 2 (covid-19) provient de manipulations successives du SARS Cov, apparu en Chine dans la province du Guangdong en novembre 2002, virus très peu létal puisqu’il n’a fait que quelques centaines de morts (sur une population d’un milliard trois-cents millions…).

Le SARS CoV 2 n’est pas plus dangereux que le Sars CoV dont il est issu, affirme le Pr Fourtillan dans HOLD-UP, précisant néanmoins : « Un peu plus, parce qu’on a foutu des saloperies [dedans] » (des séquences d’ADN et de protéines de la malaria, selon lui). Et d’ajouter : « Mais ce qui est dangereux, c’est le vaccin qui va [suivre] ».

À la question du journaliste : « Virus fabriqué par qui ? », réponse du Pr Fourtillan : « Tout a été fabriqué par l’Institut Pasteur ».

Impossible pour le péquin moyen de rentrer dans les arcanes d’une telle polémique : les arguments pour ou contre sont naturellement du ressort des spécialistes.

Il faut néanmoins remarquer que la thèse sur l’origine artificielle de la covid-19 est partagée par de nombreuses personnalités du monde médical, dont le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008 pour la découverte en 1983 du VIH (virus responsable du sida), excusez du peu.

Les positions du Pr Fourtillan relèvent donc de ce qu’on peut appeler une « dissidence médicale » – pour le moins -, mais certainement pas de la psychiatrie lourde…

Dans un article en ligne daté du 12 décembre, voici ce qu’écrit le quotidien « 20 minutes » au sujet du récent internement psychiatrique du Pr. Fourtillan (internement révélé par un des proches collaborateurs du professeur dans cette vidéo) :

https://www.youtube.com/watch?v=lAW358AxiKk

« Sollicitée par 20 Minutes, la préfecture du Gard confirme une « mesure individuelle d’hospitalisation » visant Jean-Bernard Fourtillan. Et de préciser que cette décision relève « d’une prescription médicale ». »

Mais quelques lignes plus bas, le même « 20 minutes » précise que :

« L’arrestation du médecin a eu lieu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « tromperie » par le parquet de Paris en septembre 2019, à la suite d’essais cliniques « sauvages » pratiqués sur 350 malades de Parkinson et Alzheimer dans une abbaye située près de Poitiers. Ces faits avaient également valu à Jean-Bernard Fourtillan d’être poursuivi par l’Ordre des médecins pour « charlatanisme ». »

https://www.20minutes.fr/societe/2930255-20201211-hold-up-oui-professeur-jean-bernard-fourtillan-bien-hospitalise-psychiatrie-apres-avoir-interpelle

C’est donc sans sourciller que le gratuit des gares relate qu’une information ouverte pour « tromperie » et « charlatanisme » se traduise par l’internement psychiatrique de l’intéressé…

Il apparaît décidément de jour en jour plus clairement que l’URSS est l’avenir de la démocratie macronienne.

Henri Dubost

Dernière minute : manifestation de soutien au professeur Fourtillan :

https://odysee.com/@FlowerPower:b/soutien-au-professeur-Fourtillan:a

image_pdfimage_print

34 Commentaires

  1. 💢 La démocratie montre son visage au grand jour , pour éliminer Norbert Duffaut , Mirko Beljanski ou Loic Le Ribaud elle se cachait encore un peu mais maintenant , c’est du direct . Quand on pense à l’écrivain HR , ça fait peur ! 😨

  2. La première question à se poser – et la seule pour le moment, est de savoir si cette histoire d’essais sur 350 malades de Parkinson et d’Alzheimer est vraie.

    Ensuite, et en fonction de la réponse, on pourra discuter.

    • De ce que j’ai pu lire les essais effectués ne necessitaient pas d’autorisations de l’ANSM selon la legislation car il ne s’agit pas de médicaments. Si ça peut vous aider… nous sommes tous chercheurs de vérités et la chose certaine est qu’on nous ment. La question est de savoir qui, pourquoi et jusqu’ où… ça fait 15 ans au moins que la recherche scientifique médicale est biaisée et c’est en lien avec les laboratoires pour obtenir des autorisations de vente avant d’avoir testé véritablement un produit… je pense par exemple le scandale du Mediator dont un des responsables est l’ANSM.

  3. Bon. Vérification faite (5 minutes), j’ai trouvé 2 articles de septembre 2019 faisant état des poursuites de l’ANSM pour les essais de Poitiers, donc bien avant qu’on parle de COVID.

    D’autre part, la biographie (toujours trouvée dans les 5 minutes en question) de ce monsieur fait mention de crises de dépression sévères.

    C’est assez fort de reprocher à 20 Minutes de ne pas se documenter avant d’écrire leurs articles alors que vous le faites encore moins qu’eux !

    • « Bon. Vérification faite (5 minutes), j’ai trouvé 2 articles de septembre 2019 faisant état des poursuites de l’ANSM pour les essais de Poitiers, donc bien avant qu’on parle de COVID. »

      D’accord. Ça rend légitime un internement contre son gré en HP ?

      « D’autre part, la biographie (toujours trouvée dans les 5 minutes en question) de ce monsieur fait mention de crises de dépression sévères. »

      Merci de m’envoyer le lien

  4. C’est quand même pas n’importe qui, le gaillard !

    « Tous les somnifères et anxiolytiques, disponibles en pharmacie, sont des « stupéfiants », inefficaces et dangereux
    Prs J.B. Fourtillan et H. Joyeux »

    Rien que ça !

    • Faudra en parler aux millions de personnes que ces « stupéfiants inefficaces et dangereux » soulagent de souffrances insupportables…

      Je ne dis pas qu’on ne puisse pas faire mieux, la science progresse tous les jours. Mais vouloir priver les malades de ce qui leur permet de transformer la survie (ou suicide) en une vie à peu près vivable avec de telles affirmations, ça confine effectivement à la folie.

      • qui vous dit qu’ils veulent les priver d’un médicament ? votre idéologie ! ils disent que c’est dangereux, comme la voiture ou le ski ou la presse aux ordres

      •  » Mais vouloir priver les malades de ce qui leur permet de transformer la survie (ou suicide) en une vie à peu près vivable avec de telles affirmations, ça confine effectivement à la folie. » : tellement juste, ce que vous dites, Irina ! Et plus généralement, à croire que les fous furieux anti médicaments reviendraient avec joie aux temps bénis où pénicilline et autres antibiotiques n’existaient pas et, pourquoi pas, à la saignée ! Croire que nous sommes absolument maître de tout dans notre cerveau, c’est un mélange de croyance folle (car croyance poussée à l’extrême), de bêtise et d’arrogance narcissique.

        • C’est la tendance actuelle sur RL.

          Une maladie qui tue une personne sur 5000 ça se voit peu, et ça laisse facilement place à toutes les élucubrations.

          Mais déclenchez sur le monde une bonne maladie comme la peste, qui tue une personne sur deux, et vous verrez tous ces braillards hurler parce qu’on n’a pas le remède miracle pour eux !

      • irina, nous sommes les champions de la consommation de ces produits.
        or notre taux de suicide, d’arrêts de travail et de mal être démontre clairement l’inefficacité de ces produits trop facilement délivrés. Evidemment la dépendance au produit rend difficile le sevrage qui démontre que rien n’a été « guéri » en fait. La guérison si guérison il y a est à rechercher ailleurs.
        j’ai longtemps vécu avec une de ces malheureuses….la drogue est plus forte que l’amour…

        • Ca ne serait pas plutôt la maladie qui est plus forte que l’amour ?

          Quand vous êtes diabétique, vous prenez de l’insuline tous les jours. Avez-vous essayé de sevrer un ou une diabétique de l’insuline ?

    • ah bon, ce sont des drogues anodines et non addictives !
      et vous êtes joyeux de le dire !

      • Joyeuse pas trop.

        Aucun médicament n’est sans inconvénient, vous savez. Un demi-cachet d’aspirine a déjà envoyé des gens ad patres en moins d’une heure.

  5. ce 20 minutes aura au moins le bienfait de révéler ça à un public qui ne lit pas RL
    que fait la famille de ce professeur , arr^été et mis en asile psychiatrique comme un vulgaire dissident soviétique ?
    je n’ai bien sur pas reçu de réponse au mèl envoyé à cet hopital (voir l’adresse dans le papier de josiane d’hier

  6. Pasteur qui n’était pas médecin aurait aujourd’hui subi le même sort en étant lui aussi poursuivi par ledit conseil de l’ordre, organisme créé par le régime pétiniste de Vichy, faut-il le rappeler ?

  7. Très bizarre, dans mon immeuble il y a un timbré (schizophrène) qui selon son humeur se met à taper contre les murs (la nuit de préférence) histoire de maintenir les habitants éveillés, les pompiers, les flics sont intervenus à plusieurs reprises, quand on leur parle d’interner le quidam, la réponse est toujours la même « on ne peut rien faire », comme quoi la mesure d’internement dépend surtout de qui vous emmerdez, dans le cas du professeur, il n’y a pas de doute.

    • Dans ce cas la mesure d’internement dépend du FRIC que vous risquez de faire perdre aux laboratoires et à leurs actionnaires. Le motif est le FRIC PAR MILLIONS VOIR MILLIARDS. Une chercheuse anglaise qui avait trouvé un médicament pour lutter contre le cancer en stade 4, bien moins cher que ceux proposés par deux gros labos s’est vu EMPRISONNEE dans l’une des pires prisons français avec la complicité de la justice française tout ça parce que les labos ont portés l’affaire devant les tribunaux. PEU leur importe de sauver des vies grâce à une nouvelle découverte de traitement, ils n’ont qu’un but LE FRIC ET TOUJOURS PLUS DE FRIC peu importe les morts !

    • oui un timbré dans un immeuble de ministre serait vite dégagé sinon interné…

  8. Les serviteurs du diable qui ont fait cela tombe tous et toutes sous le coup de la partie médicale du procès de Nuremberg ! ! ! !
    Il faut regarder la vidéo sur YouTube :
    « médecins, pharmaciens, infirmiers……

  9. « Le Pr Fourtillan plaide pour l’origine non naturelle de la covid-19. »

    Pourquoi céder au terrorisme de la Gedankenpolizei du sémantiquement correct de l’égalitarisme féministe sectaire et liberticide ? Au début de cette pandémie, la totalité des activistes-propagandistes gauchistes, déguisée en journalistes, employait le masculin (le covid). Quelques temps après, c’est devenu la covid ! Pourquoi ? Pour faire plaisir aux prostitué(e)s narcissiques de la fachosphère totalitaire politico-médiatique de gauche ! En résumé, le microcosme bobo-coco-écolo parisien de la gauche néo-stalinienne, liberticide, totalitaire et génocidaire !

    Le virus, le coronavirus 2019 ou covid19 ==> le covid19 ! Merci pour le respect dû à la langue française !

    • ??? Pourquoi les féministes voudraient elles que le virus (mot masculin bien qu’un virus n’ait pas de sexe) soit féminin ?

    • Covid19 = Coronavirus disease 2019. Le nom « disease » se traduit en français par « maladie », qui est féminin. Bien distinguer LE Coronavirus SARS Cov 2 (le virus) et LA Covid 19 (la maladie, et non le virus qui en est responsable). On les confond en général sous le même vocable, à tort

      C’est la même raison pour laquelle on dit en français LA CIA, et non LE CIA, puisque A = Agency en américain = Agence en français, de genre féminin. De même, on dit LE FBI et non LA FBI, puisque B = Bureau en américain = Bureau en français, de genre masculin. C’est par respect pour le genre du nom français « maladie » qu’on doit dire LA Covid et non LE Covid.

      Merci pour le respect dû à la langue française

  10. “L’arrestation du médecin a eu lieu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « tromperie » par le parquet de Paris en septembre 2019, à la suite d’essais cliniques « sauvages » pratiqués sur 350 malades de Parkinson et Alzheimer dans une abbaye située près de Poitiers, donc le parquet de paris ses juges francs-maçons avec le directeur de l’institut pasteur qui a fabriqué le faut covid 19 avec macron juif franc-maçon ,ont mélangé l’information judicaire du moins faire croire a l’ouverture judicaire pour faire taire le pr fourtillan sur le faut covid 19 qui a dévoilé le massacre programmé du directeur de l’institut pasteur ,ses manipulateurs devront être jugé et condamné a de la taule a vie

  11. J’ai déjà parlé ici des « patchs » salvateurs du Pr Fourtillan. supprimés sur ordre.
    3 bénéficiaires se sont suicidés… Tous les témoignages sur les bienfaits concordent..
    Raoult et Péronne n’ont qu’à bien se tenir !
    Le Goulag revient

Les commentaires sont fermés.