Quand Christian Troadec, le chef des bonnets rouges, travaille du chapeau…

Un excellent article à lire sur Breizh-info.

La société Armor qui a vendu les fameux bonnets rouges de Quimper a déposé le nom de la marque pour les vêtements deux jours après Le Réseau Identités, présidé par Richard Roudier, qui avait déposé la même, pour ce qui concerne l’activité militante et politique. Aucun problème du côté du Réseau Identités, qui, n’ayant pas, jusqu’à ce jour, vocation à faire concurrence à la Redoute, se moque totalement que la société Armor use et abuse des « Bonnets rouges ».

Il semble que la réciproque ne soit pas vraie et que le patron d’Armor grince des dents. On se demande pourquoi, aurait-il l’intention de passer à la lutte politique et d’éditer des tracts ?

Cris d’orfraie de Christian Troadec, l’initiateur de la manif de Quimper qui prétend carrément interdire à Richard Roudier et aux siens le droit d’utiliser un symbole breton, remontant à la révolte du papier timbré, au prétexte que Les Bonnets rouges appartiendraient à l’histoire…

L’Histoire a-t-elle déposé la marque Bonnets Rouges à l’INPI ? Plus sérieusement, si on suit le raisonnement de Christian Troadec, faudrait-il des commissaires du peuple à l’INPI pour décider de qui a le droit de déposer des marques évoquant Jeanne d’Arc, Marignan, la Croix de Lorraine, « Ça ira » et quelques autres milliers de symboles de moments historiques forts ?

Comment comprendre ce mouvement contemporain qui pousse certains qui se revendiquent de gauche, comme Troadec (et on pense, aussi, évidemment, à Mélenchon) à vouloir tuer la liberté, à vouloir mettre dans des tiroirs bien compartimentés les gens et les mouvements et à décider, au fond, de l’existence ou de la suppression de mouvements et de pensées qui ne sont pas les leurs ?

On peut ne pas être d’accord avec Richard Roudier mais à quoi bon agiter une fois de plus les étiquettes qui ne correspondent plus à rien depuis des lustres d’extrême-droite ou de fasciste ???

C’est d’autant plus stupide et contre-productif quand on s’appelle Troadec et qu’on a réussi la belle manifestation de Quimper qui avait délibérément refusé la tutelle des syndicats et politiques…

http://youtu.be/JhmQjkhuKVA

Christine Tasin

image_pdf
0
0