Quand comprendront-ils que le vote FN n’est pas protestataire, mais un vote d’adhésion ?

Publié le 25 avril 2012 - par - 1 218 vues
Share

« Je lance un message solennel aux socialistes et aux sarkozystes », lance Marine Le Pen dans une interview à « Nice Matin » à paraître mercredi. « Arrêtez d’insulter les électeurs patriotes ! Guéant a dit que mon projet était ‘national et socialiste’. C’est à dire nazi ! Juppé n’a eu de cesse de nous traiter de xénophobes, de racistes, d’antisémites. Les Français en ont par dessus la tête des insultes de ces élites qui aujourd’hui essaient de les draguer pour avoir leurs voix, sans avoir leurs gueules », ajoute la présidente du FN.

Je pense que dans cette déclaration Marine Le Pen a tout résumé. L’UMPS n’a pas compris ce qu’il se passait en France et dans le reste de l’Union européenne.

Le fossé grandissant entre l’élite européïste et mondialiste et le peuple ne fera que s’agrandir, tant que cette caste continuera à nous mentir et à nous prendre pour des imbéciles.

Les Français veulent avoir la maitrise de leur destin, ils ne veulent pas d’une société multi- culturaliste qui tourne le dos à l’intégration et l’assimilation de tous les étrangers qui avaient fait le choix dans le passé de s’installer et d’adhérer à ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité.

L’implantation  en France de l’islam radical  qui a pris de l’ampleur après les attentats du World Trade Center le 11 septembre 2001 a  bouleversé  et dénaturé le corpus social de notre pays au point de devenir un abcès  dont nous n’arrivons pas à trouver le remède pour le soigner, alors qu’il gangrène toutes les couches de notre société.

J’avais écrit un article en avril 2011 dans Riposte laïque dans lequel j’expliquais que  l’immigration, l’islam et la sécurité serait le triptyque incontournable de la présidentielle de 2012.

http://ripostelaique.com/immigration-islam-insecurite-un-triptyque-incontournable-de-la-presidentielle-de-2012.html

Au-delà de la crise économique, financière et sociale qui nous frappe durement, j’analysais que  les thèmes développés dans mon article du 25 avril 2011 que sont l’immigration, l’islam et l’insécurité s’ils n’étaient pas pris en compte par nos dirigeants aveugles, autistes et suicidaires  la paix civile pourrait être menacée.

Marine le Pen a réussi, malgré tous les efforts du système à discréditer son programme électoral, à fédérer derrière elle  le 22 avril 2012  6,4 millions de nos compatriotes représentant 18 % des votes exprimés.

Ces Français qui ont voté pour Marine Le Pen ne sont pas des martiens ou des gens incultes, mais des Français ayant pris conscience que la France prenait un tournant  dangereux dont ils ne veulent plus.

Tout au long de sa campagne, Marine Le Pen a mis l’accent sur la ruralité, dénonçant l’insécurité et la disparition des services publics dans les petites communes. Cette stratégie semble avoir payé, notamment en périphérie de l’agglomération parisienne. Elle dépasse ainsi les 25% dans l’Oise, l’Aisne et l’Aube, les 22% dans la Marne et l’Yonne, les 20% dans le Loiret et l’Eure-et-Loir.

Ces résultats ont révélé par des percées dans les petits villages, plus que dans les villes. Par exemple, en Seine-et-Marne (19,65%), Marine Le Pen dépasse les 30% dans de nombreuses petites communes, où elle frise parfois les 40%. Dans la région rurale du Limousin, la présidente frontiste réalise une des meilleures progressions du Front National depuis 2002, passant de 10,3% à 15,3%. En Auvergne, elle obtient 17% des suffrages.

Dans les grandes villes, au contraire, la poussée de Marine Le Pen est contenue. A Paris, elle plafonne à 6,2% (12,2% en Ile-de-France). A Lyon, elle n’atteint que 9,8% (18,3% en Rhône-Alpes). Même dans sa région d’élection du Nord-Pas-de-Calais, où elle est au coude à coude avec Nicolas Sarkozy à environ 23%, Marine Le Pen n’obtient que 13,4% à Lille.

Marine le Pen  recueille 29% du vote des ouvriers devant  François Hollande  27% et loin derrière Nicolas Sarkozy 19%.

Les artisans et les commerçants se sont portés à 25% sur  Marine le Pen , contre 42% à Sarkozy et 21% à Hollande.

Les employés ont voté à 21% pour Marine Le Pen,  juste derrière Sarkozy 22% alors que Hollande en recueillait 28%.

La candidate du Front National réalise un faible score parmi les retraités (14%), les professions intermédiaires (12%) et les professions libérales et les cadres (8%).

Parmi tous les salariés, Marine Le Pen recueille 20% des suffrages, à trois points de Nicolas Sarkozy (23%). La présidente frontiste est cependant considérablement devancée par François Hollande (30%). 18% des chômeurs accordent leur vote à la candidate du Front national.

Le  22 avril 2012 est un avertissement sérieux pour ceux qui continuent  à se réfugier dans le déni de réalité, car  6,4 millions de  compatriotes ont exprimé un vote politique qui revendique  la préservation de l’identité française et la défense des valeurs républicaines. Ces thèmes ont pesé très lourd dans cette campagne électorale et ne manqueront pas de continuer à peser lors des  élections législatives du 10 et 18 juin prochain.

Le vote pour le Front National sur le plan national est spectaculaire. Elle recueille plus de 12,5% des inscrits dans 353 circonscriptions sur 577, et elle dépasse 25% des suffrages exprimés dans 50 circonscriptions et 30% dans trois autres.

Cette percée historique devrait sérieusement poser des problèmes pour l’UMP et Le PS, pour la désignation des députés qui composeront l’assemblée Nationale si François Hollande est élu Président de la République, comme semblent le prévoir les sondages qui ont été effectués à l’issue du scrutin du 22 avril en prévision du 2éme tour de l’élection présidentielle  prévue le 6 mai prochain.

J’invite nos lecteurs à consulter les résultats par département du vote Front National à l’issue du 22 avril qui illustre parfaitement le vote historique qui se vient de produire pour un parti qui pendant des années  a été insulté et méprisé par l’UMPS, comme l’ont été ses électeurs.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2012-tous-les-resultats/premier-tour/resultats.php

Voici ci-dessous quelques témoignages d’électeurs qui nous expliquent pour quelles raisons ils ont été amenés à voter pour Marine Le Pen le 22 avril.

Vince: «Marine Le Pen dit tout haut ce que des millions de gens pensent tout bas»

«J’ai été convaincu par son programme et ses idées, c’est une femme qui a du répondant et des arguments faces à l’agressivité des opposants qui la jugent raciste et fasciste. De plus c’est une femme qui est franche et qui dit tout haut ce que des millions de gens pensent tout bas. (…) Le problème aujourd’hui est que nos parents et grands parents ont une idée du FN trop sévère et ont peut-être jugé sur quelques propos de Jean Marie Le Pen que ce parti était extrémiste. Maintenant que c’est sa fille Marine qui a repris le flambeau j’espère que les gens changeront leurs opinions. Qu’on lui donne sa chance, que l’on voit ce qu’elle peut faire face à ce désarroi que tout le monde ressent

Misthya: «Le programme de Marine Le Pen est le plus cohérent avec ce que nous traversons»

«J’ai trois enfants que j’élève seule et j’ai 37ans. Le programme de Marine Le Pen est le plus cohérent avec ce que nous traversons. Sarkozy prône le travail mais oublie que les gardes d’enfant en milieu rural sont hors de prix et notre seule crèche à 10 km n’a que 8 places. Sans être raciste, l’immigration nous force chaque jour à penser, que nos enfants auront encore plus de difficultés que nous à trouver un emploi et un logement. La France doit juste réguler sans interdire mais au moins réguler quelques temps. Enfin j’ai voté FN tout simplement parce qu’après étude de chaque programme, il est le seul réaliste et capable de nous sauver en tant que pays à part entière. Sans valeur, pas d’avenir

Sophie: «Marine Le Pen a réussi à dédiaboliser le FN»

«J’ai soutenu cette candidate parce que j’admire son parcours et ses convictions. Elle a un charisme que d’autres n’ont pas, surtout pour une femme en politique. Passer après son père n’était pas chose facile et je ne pense pas que si ça avait été lui, j’aurais voté FN. Elle a réussi à dédiaboliser le parti en modérant ses propos, ses idées et en les adaptant à la souffrance et au quotidien de nombreux Français. Même si ce n’est pas évident à admettre, Marine Le Pen représente l’avenir, en particulier, pour les amoureux de la France qui voient leur pays sombrer progressivement. (…)

Marine a eu la force et l’intelligence de mettre en avant ceux qui subissent et se taisent, elle a compris ce que l’on attendait et a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Marine Le Pen aborde sans tabou des sujets qui fâchent comme l’immigration ou l’insécurité. Nous sommes dans une époque où il est bon d’arrêter le politiquement correct et Marine Le Pen dit la vérité. Les Français aussi en ont marre et voudraient qu’on prenne en considération le malaise qui perdure depuis déjà 2002

Super T: «Le FN est le seul parti qui souhaite mettre un coup d’arrêt au processus euro-mondialiste»

«J’ai 32 ans, j’habite Marseille, je suis diplômé de l’enseignement supérieur et tout va bien pour moi. (…) Le FN est le seul parti qui souhaite mettre un coup d’arrêt concernant la participation de la France au processus euro-mondialiste. (…)Tout dépend si vous vous placez du côté des bénéficiaires du processus en cours, ou du côté des perdants. Personnellement, je crois que je fais partie des gens qui sont « entre les deux ». Mais ce que je ne supporte plus, c’est que systématiquement les « gagnants » du système actuel reprochent aux « perdants » de vouloir tout simplement défendre leurs intérêts. L’électeur du FN est ainsi le seul être humain au monde qui se fait traiter de salaud quand il ose simplement défendre son bifteck. Il est prié de crever en silence, et de la fermer

Dropt: «C’est la seule candidate qui appelle un chat un chat»

«J’ai voté Marine Le Pen car c’est la seule candidate qui appelle un chat un chat. Ensuite, c’est elle qui depuis des mois et des années nous dit que l’Europe et l’Euro sont moribonds et on se rend compte, selon moi, un peu plus chaque jour qu’elle a raison. De plus, qui à part elle va endiguer cette immigration galopante que subit la France? Petit à petit les menus spéciaux dans les cantines, les signes ostentatoires… La rue commence selon moi, à se remplir de ce type de tenues vestimentaires. Voilà ma raison du vote FN

Julien: «Marine Le Pen veut rendre à la France sa souveraineté»

«Marine Le Pen incarne pour moi le vrai changement attendu par le peuple français, car du changement, nous en avons besoin! Trop de bêtises ont été faites depuis plus de 30 ans, et surtout depuis l’élection de Sarkozy, qui n’a eu de cesse d’enrichir les plus aisés et de mettre la France à la botte de Bruxelles et surtout de l’Allemagne. Marine Le Pen a proposé un programme clair à ce sujet: rendre la France indépendante et affranchie de toute autorité ou instance « supérieure » telle l’Union Européenne, l’OTAN, le Parlement Européen, la Commission Européenne, et aussi des pays comme les États-Unis, à qui la France « a trop léché les bottes » si je peux m’exprimer ainsi. Marine veut toujours rendre à la France sa souveraineté et faire jaillir son vrai potentiel

Jamel: «A la base je suis centriste mais Bayrou est un mollasson qui ne propose que de réfléchir alors qu’il y a le feu»

«J’ai voté Marine pour son programme, tout son programme. Le point sur l’immigration est une simple formalité, la seule chose qui compte c’est de fermer les vannes pour un temps, le temps de se reconstruire et de nourrir et loger nos pauvres. (…) Je tiens à exprimer aussi le fait que c’est bien pour l’attitude de Marine Le Pen et son programme que j’ai voté, pas pour le FN ni Jean-Marie Le Pen. (…) A la base je suis centriste mais Bayrou est un mollasson qui ne propose que de réfléchir alors qu’il y a le feu. La première chose c’est d’éteindre ce feu et de sécuriser la zone (comme diraient les militaires). J’ai voté Marine Le Pen pour son choix de protéger la France, tout en sachant qu’elle murira forcément son discours et ses actions, le jour où elle sera enfin à la tête de la droite franche et juste. (…)»

David: J’ai choisi le FN «pour « emmerder » la plupart des Français qui ont des œillères devant les yeux»

«J’ai 23 ans et je suis un électeur régulier du Front National depuis la blague de 2007 où le soi-disant vote utile contre Sarkozy s’est avéré complètement inutile. Ses idées correspondent le mieux à mes envies d’avenir. Et tout simplement pour, excusez-moi du terme, « emmerder » la plupart des Français qui ont des œillères devant les yeux. On ne cesse d’affubler les membres du FN de tous les mots les plus graves: racistes, fascistes, nazis, nouveaux Hitler. Je passe peut-être pour l’avocat du diable, mais rien que pour fermer le clapet de tous ces soi-disant donneurs de leçons, j’ai choisi le FN.»

Marine le Pen lors de son entretien avec Ruth Elkrief sur BFM TV à 19 heures le 24 avril 2012  nous donne son analyse du 22 avril et de ce qu’elle fera au second tour, tout en expliquant qu’elle « ne souhaite la victoire ou la défaite de personne. Je n’ai absolument plus aucune confiance dans le vrai ennemi que représente Hollande et le faux ami que représente Sarkozy. En tout cas, celui qui perdra aura perdu à cause de lui. Il portera l’entière responsabilité de son échec. Lui et lui seul« .

http://www.youtube.com/watch?v=1sdYzmpI4P0&feature=player_embedded

Il est assez pitoyable de voir aujourd’hui Sarkozy et Hollande tenter de draguer les électeurs du Front National qu’ils ont pris pour des demeurés ou des pestiférés pendant très longtemps.

Mais les voix qui se sont portées sur Marine Le Pen ne sont pas à acheter et, il est indécent de s’entendre dire de la part d’un Sarkozy aux abois venir nous dire qu’« à partir du moment où la République autorise Marine Le Pen à être candidate, c’est que c’est un parti démocratique ». Selon lui, « s‘il y avait quelque que chose d’anti-républicain à la candidature de Marine Le Pen, il faut l’interdire, il faut aller jusqu’au bout ».

En meeting à Longjumeau (Essonne) la veille, il avait déclaré que « Marine Le Pen est compatible avec la République », elle qui a rassemblé 18% des voix lors du premier tour. Et dans un deuxième temps sur France Inter venir nous dire qu’il faut ramener les électeurs du Front National vers des formations politiques républicaines. Il faudrait savoir, ces électeurs sont-ils fréquentables et non fréquentables?

Quant à la gauche libérale représentée par son candidat François Hollande  celle-ci est tout aussi hypocrite. Un de ses lieutenants Arnaud Montebourg  déclare que Marine Le Pen n’est pas compatible avec la République alors que dans le même temps François Hollande veut parler aux personnes perdues  et désorientées qui se seraient égarées en  votant Front National, comme si ces dernières étaient des benêts. Cela suffit de mépriser le peuple, quand il ne vote  pas comme les partis de gouvernements voudraient qu’il vote.

Non ce vote n’est pas un vote de crise, mais un vote d’adhésion et qui continuera à s’enraciner dans le paysage politique français, tant que nos élites bien-pensantes continueront à défendre  l’idée d’une Europe libérale et fédéraliste, car à y regarder de plus près, il n’y a pas une très grande différence entre la gauche libérale et la droite néo libérale sur la construction européenne qui tourne le dos à la souveraineté  des États-Nation contre laquelle de plus en plus de patriotes européens s’opposent en soutenant des partis populistes, de plus en plus populaire  auprès des oubliés de la mondialisation.

Le vote Front National ne peut que progresser  dans les années à avenir, dans un contexte de crise économique , financière et sociale qui devrait s’accentuer avec l’aggravation des dettes souveraines et des déficits publics  des États qui auront de plus en plus de mal à lever des capitaux pour refinancer une dette aux fins d’honorer leurs engagements envers les banksters de la finance internationale.

Quel que soit l’élu du 6 mai 2012, nous aurons droit à une politique d’austérité, car ni l’UMP et ni le PS ne veulent  s’affranchir du diktat du FMI, de la BCE et de la Commission Européenne qui continueront à nous imposer une gestion de rigueur pour réduire les dépenses publiques, qui aura pour conséquence d’augmenter le chômage et de paupériser un peu plus les peuples européens.

N’écoutez pas nos politiciens qui font partie du système car la crise n’est pas derrière nous, elle est devant nous et les recettes qu’ils nous proposent  ne devraient pas la résorber de sitôt.

Fabrice LETAILLEUR

Voir son blog

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.