Quand Gaspard Proust se définit comme « climato-jem’enbranliste » !

Mort de rire.
C’est Sandrine Rousseau qui va ravaler son dentier si d’aventure elle écoute Gaspard Proust lui déconstruire le portrait.
Quel plaisir d’entendre cet humoriste au cynisme décoiffant qui tire à vue sur tout ce qui passe à portée, mais aussi sur lui-même.
De de Fornas à Bilongo, député LFI qu’on va pas renvoyer en Afrique, ils ont déjà assez de problèmes comme ça, en passant par la Cop 27 a 35° degrés sur la caillasse à scorpions…
Une bonne tranche d’actualité revue et décapée par ce goguenard Gaspard.
Savourez ce « foutage de gueules » :
Alain Lussay
image_pdfimage_print
12

6 Commentaires

  1. la fée articulation a frappé à côté de son berceau c’est dommage on ne comprend pas la moitié de ce qu’il dit mais ce que l’on comprend est excellent.

  2. Excellent! Prit dans son élan humoristique, il mange un peu ses mots mais on rigole bien tout de même.

Les commentaires sont fermés.