Quand il parle de l’islam, Hollande me fait honte

Publié le 16 janvier 2015 - par - 281 vues
Share

Hollande-brandit-le-sabre-de-l-islam

J’étais fière d’être française. La marche tranquille et silencieuse dans Bordeaux m’avait rendue fierté et espérance.

J’ai de nouveau honte.

Honte.

Au lieu de s’appuyer sur le formidable élan patriotique qui a fait se mettre debout la France entière dimanche dernier, au lieu d’oser enfin rendre sa dignité au peuple, nos élites gouvernantes et médiatiques renfoncent la tête du pays  sous l’eau de toutes les lâchetés.

A aucun moment nos édiles n’ont osé prononcer le mot islamisme.

Pire, il a été plusieurs fois répété que les terroristes n’avaient rien à voir avec la religion musulmane!

Ah bon?

Pourtant, cette tragédie qui nous atteint tous en plein coeur de nos valeurs républicaines et humanistes aurait pu être l’occasion de poser quelques questions essentielles aux musulmans de France et d’ailleurs.

Sami Aldeeb le fait avec vigueur ici même, allant jusqu’à réclamer la même intransigeance critique envers le Coran qu’envers Mein Kampf:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/01/12/interview-de-sami-aldeeb-a-propos-des-massacres-de-paris/#more-54867

Que pourrions-nous demander aux musulmans de bonne volonté et il y en a, j’en ai croisé dimanche dans les rues de Bordeaux, sincèrement affligés et se sentant si seuls.

Nous pourrions leur dire:

– Pourquoi cela les blesse-t-il de regarder en face le fait que les mots islamisme découle du mot islam ? Donneraient-ils raison à Anne-Marie Delcambre ou d’autres connaisseurs de l’islam qui nous disent si bien qu’ entre Islam et islamisme il n’y a pas une différence de nature mais de degré ? Est-ce si douloureux à regarder?

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-est-temps-regarder-verite-en-face-existe-musulmans-moderes-existe-pas-islamisme-modere-alexandre-del-valle-1943368.html

– N’est-il pas urgent de la part de la communauté musulmane du monde entier de reconnaître que les livres de l’islam sont emplis d’appels à la violence et au meurtre des infidèles et que ces appels ne sont définitivement plus d’actualité? Et pourtant… Quelle linéarité et quelle efficacité dans le crime de la part de soi-disant factions minoritaires qui  » ne sont pas l’islam « !

http://www.kabyles.net/le-coran-et-les-appels-aux-meurtres,4556

– A ce sujet, n’est-il pas urgent de la part des musulmans qu’ils reconnaissent les crimes contre l’humanité commis au nom de leur religion depuis sa naissance?

http://sdratwa.over-blog.com/article-27279755.html

http://www.news42day.com/2010/02/islam-270-million-bodies-in-1400-years-2/

Après tout, Madame Taubira a imposé à la France une loi mémorielle qui la rend comptable collectivement des crimes de l’esclavage dont on sait hélas que l’islam le perpétrait bien avant l’Occident en Afrique et ailleurs:

http://www.herodote.net/622_au_XXe_siecle-synthese-12.php

Pourquoi ne pas demander aux pays et peuples de confession musulmane de reconnaître leur part historique dans ces crimes?  Pourquoi ne pas enfin mettre à plat ces ouvrages et n’en garder que ce qui peut indiquer un chemin spirituel non violent aux croyants?

– Un Coran alternatif et expurgé de sa violence est-il possible?

Certains pensent que non, leur réponse est ici et nous laisse peu d’espérance:

http://jeanbaudet.over-blog.com/article-l-illusion-d-un-coran-alternatif-110505943.html

D’autres nous démontrent les contradictions internes du Coran et pour quelle raison, les musulmans nous répondent toujours:  » Mauvaise traduction, mauvaise interprétation, recherche du contexte  » lorsque nous questionnons leurs livres. C’est que ceux-ci, dans leur lettre même, éliminent toute possibilités de contextualisation, de traduction et d’interprétation:

http://www.nerrati.net/index.php?option=com_content&view=article&id=822:islam-a-violence-comprendre-les-sourates-du-coran-dans-le-contexte-de-leurss-revelations&catid=75:religion&Itemid=98

Oui, peu d’espérance…

– Et d’où vient leur refus de regarder en face les crimes commis au nom de l’islam? Ce déni qui persiste depuis quatorze siècles et empêche les musulmans de réformer leurs croyances et d’adhérer sans réserves aux droits fondamentaux de la personne humaine?

http://www.postedeveille.ca/2010/06/musulmans-et-occidentaux-les-diff%C3%A9rences-psychologiques.html

Et puisque M. Tareq Oubrou dit – tout à fait justement – que l’on ne peut tenir une collectivité pour responsable des crimes commis par d’autres et en son nom,

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/les-musulmans-doivent-denoncer-en-masse-la-barbarie-commise-au-nom-de-l-islam_1639228.html

peut-il nous expliquer pourquoi il demande que les programmes scolaires français soient  » révisés  » (au sens du mot révisionnisme ) afin de ne pas choquer les petits musulmans qui vont au collège?

http://fr.novopress.info/110609/tareq-oubrou-il-faut-que-lhistoire-de-la-france-soit-reecrite-a-la-lumiere-de-la-presence-musulmane/

Couper tout un pan de jeunes citoyens français non musulmans de la réalité de leurs racines historiques, tronquer ce qui les rattache à leur propre culture afin de mieux mettre en valeur celle de nouveaux arrivants, n’est-ce pas les rendre responsables a priori et a posteriori du mal être musulman au nom d’une empathie et d’une repentance qui n’ont aucune place sur les bancs de l’école?

En taisant, en ignorant ou évitant de nommer les racines du mal qui ronge la religion musulmane, nos élus et nos médias font courir un péril mortel à notre civilisation et à nos vieux pays

Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde, disait Albert Camus

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/01/10/lettre-ouverte-a-francois-hollande-ces-terroristes-nont-rien-a-voir-avec-la-religion-musulmane/#more-54754

J’ai honte.

Viviane Lamarlère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.