Quand j’étais considéré comme le principal leader du syndical-fascisme européen…

Publié le 29 octobre 2013 - par - 2 483 vues
Share

On trouve de tout dans les archives du MRAP, y compris des choses qui éclairent le procès diligemment instruit par la justice (humaine) contre moi, alors que, du reste, ma plainte contre Bernadette Hétier pour dénonciation calomnieuse ainsi que ma QPC contre la Loi sur la Presse n’ont jamais abouti à quoi que ce soit.

Ma vanité en est toute troublée : fin 2011 – début 2012, j’effraie vraiment le MRAP, ainsi que l’organisation antifa VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes), laquelle intègre des éléments de la FSU, de la CGT, de la CFDT et de Solidaires (à l’époque, mon syndicat d’origine, FO, n’est pas mentionné). Ces gens ne cessent d’évoquer ma petite personne, en lui conférant une grande importance. Après on s’étonne que je prenne la grosse tête !

 

Différences couverture

La double-page 8 et 9 du journal mrapiste « Différences » est entièrement consacrée à la pénétration (excusez le vilain mot) de la méchante extrêêême-drouâââte à l’intérieur des gentils syndicats, qui, de ce fait, perdraient de vue la saine lutte des classes et finiraient, eux-aussi, par sombrer dans la démagogie populiste et xénophobe. Le tout à cause, à cause… à cause de qui ? Marine Le Pen, bien sûr, et surtout, devinez qui ? Le Líder Máximo de la révolution rouge-brune, j’ai nommé… Jacques Philarcheïn, moi-même et en personne ! Car, comme chacun le sait, ma bonne dame, le fascisme est toujours une revanche retorse de la bourgeoisie capitaliste en train de perdre du pouvoir, laquelle bourgeoisie cherche alors à séduire les masses en adoptant une phraséologie prolétarienne (ici, criez : Ouh, la vilaine!). Et l’homme providentiel, recruté par la bourgeoisie capitaliste européenne pour polluer les syndicats, c’est moi, Jacques Philarcheïn, le suppôt de l’oligarchie, le faux-nez du grand kapital, l’agent-double de la finance internationale… Et de rappeler que mon marxisme serait factice, et de rappeler la terrible conférence donnée sur le marxisme dans l’affreux Local de Serge Ayoub, et surtout de rappeler mon intervention, ô combien atroce, aux Assises de l’islamisation.

 

Différences pages 8 et 9

Si le MRAP était chrétien, je serais le Diable en personne, mais heureusement le MRAP n’est pas chrétien… Lisez bien les pages 8 et 9, que je livre ici en capture d’écran (cliquez dessus pour voir en grand). Et pour ceux qui veulent se taper le magazine entier, vous le trouverez sur le lien indiqué ci-dessous ; téléchargez, enregistrez avant que cela disparaisse. C’est du grand classique avec références constantes aux Heeeureus les plus Zooombreus de notre Histoireu, de quoi plaire aux potaches chasseurs de nazis. Vous constaterez que ma petite personne occupe près d’un tiers de l’article sur les syndicats. Célèbre, je vous dis, célèbre ! Justin Bieber à côté de moi n’est qu’un pauvre type.

http://archives.mrap.fr/images/0/05/Diff2011_280opt.pdf

NOTA.

Site de VISA, comprenant un article sur les Assises de l’Islamisation, le passage de Différences me concernant est un copié-collé.

http://www.visa-isa.org/node/482

Sinon, VISA signale sur son site que des gens de FO sont aussi dans l’organisation. Il ne sont pas signalés dans l’article de Différences, mais enfin il y a dû avoir un ralliement…

Présentation de VISA par elle-même sur son site :

Qui sommes nous ?

VISA regroupe des militant(e)s de la FSU, de la CGT, de la CFDT, de FO et de SOLIDAIRES (adhérent(e)s de sections d’entreprises, élu(e)s de syndicats nationaux ou représentant(e)s de fédérations professionnelles) qui, depuis 1996, recensent, analysent, dénoncent, les incursions de l’extrême droite et plus particulièrement du Front National sur le terrain social.

Jacques Philarcheïn

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.