Quand l’ayatollah Khomeiny autorisait le viol anal des bébés

Publié le 18 octobre 2015 - par - 11 commentaires - 8 329 vues
Share

Khomeiny2En parlant de Mobutu (http://ripostelaique.com/reflexions-sur-lafflux-de-refugies-en-europe.html), j’aurais pu ‘allonger la sauce’, mais les mots dans un article sont comptés et par ailleurs, ma cible principale n’était pas la même qu’à présent. Je complète donc: ‘Mobutu et son authenticité zaïroise (maintes fois applaudis aux Nations Unies cela va de soi) avaient passé par là’.

Parlant des Nations Unies, l’Assemblée générale ‘condemned’, ‘vigorously condemned’, ‘strongly condemned’, ‘deplored’, ‘strongly deplored’, ‘censured’ ou ‘denounced’ Israel 321 fois. Pas besoin de traduire; de plus, ‘(…) pas un seul Etat arabe ni la PLO ne furent condamnés ne fût-ce qu’une seule fois’.

Parlant d’Israël donc des Juifs, je vais maintenant confesser une horreur. Tout petits mais très turbulents, mes frères et moi parvînmes sans trop de mal à souvent excéder ma grand-mère qui criait – pour surpasser le vacarme – ‘dat is jo hei wie in der Judeschul!!! – mais c’est ici comme à l’école juive!!!’ ce qui dès mon plus tendre âge me remplit d’une admiration pour les Juifs qui depuis lors, ne s’est jamais démentie. Mon père, qui apparaît dans un des commentaires à http://ripostelaique.com/lislam-nest-pas-une-religion-mais-une-ideologie-supremaciste.html ainsi que dans l’article ‘reflexions sur l’afflux de refugiés’ lui-même, nous parlait souvent de son arrière-grand-père à qui nous devons notre nationalité luxembourgeoise (par filiation) et qui était non seulement ami et partenaire d’échecs de cet évêque de Trèves qui fut incarcéré par Bismarck lors du Kulturkampf (Larousse.fr/encyclopedie/divers/Kulturkampf/128150), mais aussi du père de Karl Marx, Heinrich, qui, c’est bien connu, n’était pas très enchanté des idées de son fils.

Parlant des Juifs, ce mien père apparaît également dans DIE BRÜCKE 164, pp 84-85, où il est décrit en détail, selon une conversation que mon frère eut la bonne idée de noter, comment il aida, de connivence avec son camarade Hellendahl, à s’échapper en Suède ces mêmes Juifs dont il est question dans le livre « Exodus » de Léon Uris qui, lui, ne mentionne ni l’un ni l’autre et pour cause: l’eût-il fait, je ne serais tout simplement pas là puisque mon père serait mort longtemps avant ma naissance. Il y est question aussi des photos que les Anglais venaient (par sous-marin) nuitamment prendre des entrailles de cette installation radar de Skagens Horn (modèle ‘Würzburg’) à laquelle Hellendahl et papa furent préposés.

Ils ne savaient blairer les nazis ni l’un ni l’autre, c’est aussi simple que ça.

Pas étonnant dès lors que moi aussi, tout ce qui sent de près ou de loin le fascisme m’horripile. Le dernier avatar, l’islamofascisme, tout en étant le plus abject, est cependant le moins dangereux car, contrairement à Adolf que le monde entier pouvait voir et admirer, ‘Mahomet’ n’a jamais vécu et par conséquent ne peut non seulement pas être insulté mais, plus important encore, n’a jamais pu édicter ne fût-ce qu’une seule loi ou une seule prescription.

Mais laissons là ce pitre de Mahomet et passons aux choses sérieuses.

Dans son livre ‘Koning Albert en zijn vijf premiers (le Roi Albert et ses cinq premiers-ministres)’, Uitgeverij Manteau, Antwerpen 2013, l’auteur Luc Van der Kelen, columniste auprès du plus grand quotidien flamand ‘Het laatste Nieuws’, mentionne l’opération-éclair ‘kelk (calice)’ qui en son temps fit la une: la descente de la police judiciaire dans l’archevêché et dans les appartements du cardinal Danneels le 24.6.2010 en relation avec ‘les abus sexuels dans l’Eglise’. Van der Kelen, voyant l’unanime ricanement de la journaille belge tout entière ou presque, s’insurgea dans un op-ed vigoureux qui lui valut, qui l’eût cru, d’être ‘mis sous pression de la part d’un membre franc-maçon du ministère de Justice’ qui, à peine l’encre fut-elle séchée, était déjà au téléphone: ‘Dis donc, maintenant que nous tenons enfin ces calotes, tu ne vas quand-même pas leur permettre de s’échapper?’ (p. 171)

Un Walter van Steenbrugge, avocat au parquet de Gand, se fit non seulement l’écho mais en quelque sorte le clairon de toute cette bien-pensance-bouffeuse-de-curés ‘en assimilant tout de go l’Eglise catholique à une organisation criminelle’ (‘Kerk & Leven’ du 15.6.2011).

L’ONU, dont nous avons déjà admiré la sagesse, a de son côté corroboré les vues de M. Van Steenbrugge et de ses pairs puisque le 5.2.2014, elle a lâché un ‘report’ sur (non seulement mais aussi) l’Eglise catholique et ce, sans prendre en compte les comptes-rendus précédents des Mgrs Scicluna et Tomasi (essentiellement: ‘les injustices du passé sont soumises à examen et une solution est activement recherchée’, source: zenit.org).

Nous y sommes.

Comme le quotidien en ligne ‘American Thinker’ le note finement, les Nations-Unies elles-mêmes se sont rendues coupables pendant des décennies, de protéger et de promouvoir des prédateurs sexuels s’attaquant de préférence aux (petits) enfants, citation: ‘beaucoup d’entre eux seront encore mineurs lorsque Didier Bourguet aura purgé sa peine’; dans ce même article il est question de Mugabe qui fut nommé en 2012 représentant mondial pour le tourisme alors que ‘le 2012-Trafficking in Person’s Report du State Department US est une lecture déprimante du haut jusqu’en bas, mais le Zimbabwe est catégorisée sous le tier 3, donc sur l’échelon le plus bas de la dépravation. Tier 3 est réservé pour les Etats qui ne respectent pas les standards minima et ne se donnent aucune peine pour ce faire’ [americanthinker.com/2012/07/hypocrisy_and_sexual_predation_at_the_united_nations.html].

De plus, ‘Ahlenius disait que Ban (-Ki-Mun) avait miné l’indépendance de l’OIOS dont le rôle est de mettre à nu et de combattre toute infraction au code de conduite au sein de l’ONU’,   (alertnet.org/thenews/newsdesk/127970523617.htm)

Il y a mieux, bien sûr.

‘Extrait des dégoûtantes paroles de l’ayatollah Khomeinei

Les citations du Tahrirolvasyleh semblent circuler sur le net et y causer de multiples ennuis aux Khomeini-kids qui donc font l’ignorant ou nient tout simplement que ce livre existe. Funny, because Tahrirolvasyleh est une des oeuvres principales de Khomeini et les akhoonds l’étudient en détail. Toujours est-il qu’il fut écrit en arabe, ce qui le rend inaccessible à la plupart des Iraniens. Tahrirolvasyleh est une version iranisée du titre arabe Tahrir al Wasilah, les éructations de Khomeini au sujet du Fiqh (jurisprudence islamique). Il consiste en 2 volumes et fut écrit par Khomeini pendant qu’il était en Turquie. Non seulement ce chef-d’oeuvre existe réellement, mais nous avons aussi un exemplaire pour votre plaisir de lecture. Tahrir.zip.

Un homme peut avoir du plaisir avec un enfant aussi jeune qu’un bébé. Cependant il ne devrait pas pénétrer vaginalement, mais sodomiser l’enfant est acceptable. Si pourtant un homme pénètre et ce faisant, occasionne des dommages, alors il devrait être responsable toute sa vie pour son entretien. Cette fille ne pourra pas être comptée parmi ses 4 femmes permanentes, et l’homme ne pourra pas se marier avec la soeur de cette fille… Il vaut mieux pour une fille  se marier à un âge à partir duquel sa première menstruation aura lieu dans la maison du mari, au lieu de la maison du père. Tout père qui marie sa fille aussi jeune aura une place permanente au ciel’ [‘Tahrirolvasyleh’, quatrième édition, Qom, Iran, 1990, source: ethnikoi.org/iran.html]

Comme il était un homme pieux qui pratiquait ce qu’il prêchait, l’ayatollah avait une ‘amourette’ avec une fille de 4 ans, comme on peut lire dans le ‘Hal Ataaka Hadeeth ur-Raafidah’ du Sheikh Abu Mus’abaz-Zarqaawi (source: crombouke.blogspot.com/2010/01/islamic-child-sexual-abuse-muslim.html):

‘Quand il fut temps d’aller dormir, les hôtes s’en furent tous allés et seuls les habitants de la maison étaient encore là. Khomeini laissa tomber ses regards sur une petite fille qui, bien que n’ayant que 4 ou 5 ans, était néanmoins fort jolie déjà. Donc Khomeini demanda au père, Sayyid Sahib, de pouvoir passer la nuit avec elle. Le père fut tout heureux d’accéder à sa demande, et Khomeini passa la nuit avec la fille dans ses bras, et nous pouvions l’entendre pleurer et crier’.

Ce Tahrirolvasyleh, en arabe comme nous avons vu, a peut-être trouvé des lecteurs chez les Saoudiens, car selon le site US sauduction.com (attention, ce site a plusieurs fois disparu), les Saoudiens paient aux faiseurs politiques de Washington le privilège de pouvoir impunément enlever des (petits) enfants, ce qui d’ailleurs peut allègrement se camoufler dans les nombreux cas de fugues se passant continuellement. ‘Nous avons tenu une conférence de presse devant la Maison Blanche pendant laquelle des membres du Congrès et plusieurs membres des familles concernées prirent la parole. Le House Government Reform Committee du député Dan Burton donnait tout une série de Hearings sur les enfants kidnappés se retrouvant en Arabie Séoudite (dans ces hearings les lobbyistes saoudiens de la Gallagher Group, de la Patton Boggs Law Firm et de la Qorvis Communications se défilèrent et puis refusèrent de parler sous le privilège de la convention de Vienne). A la fin, il ne  se produisit – rien. Aucun enfant enlevé ne fut jamais relâché par l’Arabie Séoudite. Si les choses ont changé, c’est dans le sens que le nombre d’enfants enlevés a augmenté encore, ce qui est favorisé par-dessus le marché, par l’écroulement actuel de fa famille américaine’.

De ce fait, quelques centaines, peut-être des milliers d’enfants US devenues ‘inutilisables’ ont probablement été assassinés, car ‘(…) we would also like the UN to scan and excavate popular princely body dumping grounds in Rub al-Khali for corpses, nous aimerions que les Nations Unies scannent et déblaient les populaires terrains de dumping princiers dans la Rub-al-Khali pour rechercher les cadavres’, sauduction.com/issues/15.

Ce par quoi les braves gens de ‘Sauduction’ démontrent qu’ils sont Américains donc naïfs. Car l’ONU, loin de mettre le feu aux fesses des Saoudiens, a fait de l’Arabie Séoudite la présidente de la commission des droits de l’homme, toute peine méritant salaire – lequel salaire l’Obama, pour sa part, a déjà dû encaisser depuis belle lurette, au vu de sa gratitude sans bornes manifestée au roi saoudien http://pamelageller.com/2009/04/obama-bows-and-kisses-the-of-saudi-king.html/ .

Maintenant, nous vivons comme tout le monde sait, en démocratie; laquelle, c’est bien connu, a toujours été, est et restera la championne de l’égalité de tous devant la loi.

Si donc on peut ‘assimile(r) tout de go, l’Eglise catholique à une organisation criminelle’, il est à supposer que vu les dimensions autrement plus ‘kolossal’ des entreprises onusiennes et saoudiennes, le terme ‘organisation criminelle’ ou encore ‘association de malfaiteurs’ est nettement trop faible pour caractériser toute cette bande.

Comme si les ‘Luxleaks’ n’avaient pas suffi, voilà que mon pays, le Luxembourg, fait partie d’une association de malfaiteurs! Non mais, où allons-nous?

Question oratoire bien entendu. Car dans ‘THE LAST INTERVIEW and other Conversations’ (Melville House, Brooklyn – London 2013, p. 115-116), Hannah Arendt donne déjà la réponse: ‘And raison d’état (…) covers (…) all kinds of crimes. For instance, the president (…) can do no wrong (…). He’s above the law. What is also propre à notre époque is the massive intrusion of criminality into political process (…) here we are confronted suddenly with a style of politics which by itself is criminal // Et la Raison d’Etat (…) couvre (…) toutes sortes de crimes. Par exemple, le président (…) ne peut rien faire de mal (…) Il est au-dessus des  lois. Ce qui est également propre à notre époque (en français dans l’original) est la massive intrusion de la criminalité dans le processus politique (…) ici nous sommes soudain confrontés à un style de politique qui en lui-même est criminel’.

René Fries

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bernard Dick

En corollaire à l’excellent article de notre ami René Fries je conseille la lecture de l’article se Dina Badrî, une musulmane. Elle jette un regard complémentaire sur la pédophilie et le viol d’enfants dans l’islam.
http://ripostelaique.com/islam-la-petite-fille-quon-epouse-et-dont-on-jouit.html

Bernard Dick

A corriger : Dina Kadrî

René Fries

« (…) une musulmane ».

Il y a progrès

Gutofsalins

Bonjour, je n’arrive pas a comprendre comment peut on discuter de ces tarés du bulbe comme le sectaire « momo du VIème siècle » et le « komeniste » tous deux et leurs adorateurs qui ne prêchent que viols divers et variés y compris tueries assassinats terrorismes bref ces « foudalamerde » devrait se faire exterminer sans la moindre pitié là je parle des adorateurs car ils ne connaissent qu’une chose la violence sous toutes ses formes alors faisons de même employons la manière forte et zut a tous ces bien pensants qui me traiterons en disant que je suis comme eux cela m’importe nullement car perso je ne cherche pas a faire le mal autour de moi.!!

Pivoine

 » ‘Mahomet’ n’a jamais vécu et par conséquent ne peut non seulement pas être insulté mais, plus important encore, n’a jamais pu édicter ne fût-ce qu’une seule loi ou une seule prescription. »
Cette fausse biographie avait des buts politiques, comme ce hadith parlant de son mariage avec la petite Aïcha, justifiant ainsi le mariage des fillettes (il l’a fait donc je peux le faire). C’est fou comme tous ces hadiths autorisent tous les abus…

René Fries

Pour qui connaît l’anglais:

« Muslims Sexually Enslaving Children: A Global Phenomenon // les musulmans réduisant des enfants en esclavage: un phénomène universel »,
http://www.raymondibrahim.com/islam/muslims-sexually-enslaving-children-a-global-phenomenon/

Trop long pour traduire, mais ça donne froid dans le dos, surtout le passage où il est dit que selon la doctrine, c’est UN DROIT pour tout bon musulman que de violer les femmes et (petites) filles non-musulmanes. Et ce bien sûr, même chez les infidàles eux-mêmes, p. ex. en Angleterre, où la police n’ a mis que >4 ans à seulement admettre les atrocités de Rotherham (taper ce nom dans « Google »)

montecristo

Autre déclaration de cet excellent Khomeiny !

« L’Islam impose à tout homme adulte, dans la mesure où il n’est pas handicapé ou invalide, de se préparer à la conquête des nations afin que les commandements de l’Islam soient partout obéis. Ceux qui étudient la guerre sainte islamique comprendront pourquoi l’Islam veut conquérir le monde. Ceux qui ne connaissent rien à l’Islam prétendent qu’il met en garde contre la guerre. Ceux-là sont des sots. L’Islam dit : le bien n’existe que grâce à l’épée et à l’ombre de l’épée. Les gens ne peuvent devenir obéissants si ce n’est sous la menace de l’épée ! L’épée est la clef de la parole du paradis qui ne peut être ouverte que pour les saints combattants ! Il y a des centaines d’autres psaumes coraniques et de hadiths qui exhortent les musulmans à estimer la guerre et à combattre. Est-ce que cela signifie que l’Islam est une religion qui empêche les hommes de faire la guerre ? Je crache sur les âmes folles qui tiennent de tels propos ».

Bab

Article tres tres interessant et instructif. Merci

Myriam

Ca donne envie de gerber, quelle abomination !

simon

am israel hai

maujo

Article très intéressant sur l’islam paru dernièrement sur ce site
L’autopsie du Coran par Jean-Jacques Walter. Le Coran révélé par la théorie des codes
http://ripostelaique.com/lautopsie-du-coran-par-jean-jacques-walter.html