Quand le crétin Darmanin parle d’histoire, il ferait mieux de la fermer

***

Dans l’article ci-dessous :

Sidi Moussa, adepte du métissage : Macron est bien le candidat des muzz

je relatais les récentes déclarations de Gérald Moussa Darmanin à la grande mosquée de Paris :

Verbatim :

« Avant de venir, M. le Recteur, j’ai lu une page très jolie sur le général Abdallah, un grand général d’Empire, qui ne s’appelait pas Abdallah, qui avait un nom de baron français, et qui, pour épouser une musulmane très jolie qu’il a rencontrée en Égypte, s’est converti, et a décidé de revenir en France […] Bonaparte le considérait comme un de ses meilleurs généraux. Voilà ce que nous souhaitons tous pour notre pays, M. le Recteur, que nos histoires, nos cultures se croisent »

y a déclaré doctement « notre » ministre de l’Intérieur.

***

Sur les indications d’un commentateur, que je remercie, j’ai trouvé de quel général parlait ce bon sidi Moussa. Il s’agit de Jacques-François de Menou, baron de Boussay, dit Abdallah Menou. Abdallah était donc son prénom et non son nom. Ses soldats ne devaient certainement pas l’appeler « le général Abdallah », mais le général Menou. De même qu’ils parlaient du général Bonaparte et non du « général Napoléon ». Un détail qui a manifestement échappé à ce crétin de Moussa quand il a lu sa « page très jolie »

***

Quant aux appréciations que donne sidi Moussa sur les qualités militaires du « général Abdallah » (« un grand général d’Empire » ; « Bonaparte le considérait comme un de ses meilleurs généraux »), il suffit de lire l’article Wikipédia sur le personnage pour avoir quelques doutes :

« Après l’assassinat du général Kléber, Menou lui succède à la tête de l’armée d’Égypte comme général en chef.

Loin d’égaler le grand général aimé de ses hommes qu’était Kléber, Menou n’est pas du tout soutenu par les autres officiers, dont le général Damas et le général Verdier. Piètre tacticien et ne suscitant pas l’adhésion de ses subordonnés, il commet bévue sur bévue — il n’hésite pas, par exemple, à prénommer son fils du prénom de l’assassin de Kléber, Soleyman el-Halaby, peu après la mort de ce dernier. Lorsque les Anglais d’Abercromby débarquent en force à Aboukir (16 000 hommes) le 8 mars, il tarde à intervenir, les laissant écraser la petite garnison d’Aboukir puis s’installer efficacement.

Le 21 mars 1801 il prend la tête du corps expéditionnaire français pour repousser le débarquement anglais lors d’une ultime bataille à Canope, qui se solde par une défaite. Après une diversion pourtant réussie, l’attaque sur le centre du dispositif anglais échoue : le général Lanusse, mortellement blessé, laisse ses troupes désemparées. L’obscurité et le manque de coordination conduisent à des combats fratricides. L’assaut est manqué. Menou, mal renseigné sur les opérations en cours, lance tout de même sa cavalerie. Les dragons tuent Abercromby mais sont eux-mêmes anéantis. Après cet affrontement il se retire à Alexandrie, où il capitule le 31 août. Il est contraint d’évacuer l’Égypte et cède aux Anglais la pierre de Rosette »

***

Un conseil, mon bon sidi Moussa, quand on ne sait pas trop de quoi on cause, on la ferme.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
10

14 Commentaires

    • Pauvre abruti choisis tes sources Attali d’arssay n’est pas plus juif et darmanin est muzz et toi très con

  1. Aucun moyen de faire fermer sa gueule à cette raclure de traître ???!!!

  2. ce MOUSSA n’est qu’un p’tit merdeux de p’tit roquet qui ne fait qu’aboyer
    mais qui ne mord jamais surtout lorsqu’il s’agit
    de ses frères Musulmans et de ses proches-cousins Mahométans
    un vrai traître et un dhimmi qu’est ce ministre des islamo-racailles

  3. J’ai habité de nombreuses années en Corse et une grande partie de mon coeur y est resté ……Lorsque j’ai entendu dard malin prononcer le nom d’Yvan Colona avec l’intonation locale ,j’ai pensé a mes potes bergers et pecheurs qui ont du entre leurs dents le traiter d’arabatché

  4. Le cas du général Menou est un exemple de profonde stupidité et de soumission à l’Islam avant l’heure. Il s’est toujours depuis la naissance de l’Islam trouvé des Chrétiens grecs, italiens, orientaux, espagnols, voire français… qui pensaient bêtement que leur conversion à l’Islam leur faciliterait leur carrière professionnelle. Nous sommes revenus au temps de ce que l’on appelait jadis « les renégats », les convertis volontaires à l’islam-intéressés ou non.
    Dans le cas de Menou, il se couvrit de ridicule auprès de Bonaparte, de ses confrères généraux et officiers supérieurs, de ses hommes de troupe ainsi que des populations locales. A son retour, il regretta sa conversion à l’Islam jusque devant le pape qui lui reprocha malicieusement non seulement d’avoir épousé une musulmane, mais de plus laide.
    A lire dans la revue des deux mondes.

    https://www.revuedesdeuxmondes.fr/wp-content/uploads/2016/11/4bcd12b3fa4e0254ebae4c340d4bfe8c.pdf

    • Se convertir à l’islam, c’est le dernier recours quand on a raté un examen d’urine.

  5. Moussa, porte parole du CCIF…même dissous…

    Moussaka toujours trahi et surtout la France !

  6. utiliser le mot SIDI c »est faire trop d »honneur à moussa, sidi est un terme respectueux pour un grand homme, ce que darmanin est loin d’être,

  7. Je suis devenu handicapé à cause d’un marocain comme ça qui prône pour son enculé de chef et l’UE ! Je suis un homme ordinaire mais suite à ma chute en vélo les génériques imposés par l’UE je ne peux plus conduire et faire du vélo ! Qu’il vienne chez moi je vais m’occuper de lui ce violeur qui avec autant d’arrogance que son maître ! Il n’a aucune couille !😇

    • . . . la 5ème colonne ISLAMIQUE au ministère de l’intérieur !

Les commentaires sont fermés.