Quand le Parlement européen rêve de museler la liberté d’expression

ue-barbeles

Le continent européen a déjà connu deux grandes défaites de la liberté: le nazisme et le communisme.

L’Union européenne prépare une troisième déroute de la liberté.

Son parlement, comme autrefois le Reichstag dominé par les nazis et le Soviet suprême des staliniens, vient de voter (304 voix pour, 179 contre, 208 abstentions) une résolution pour la mise en place de mesures destinées à «contrer la propagande russe et celle de l’Etat islamique».

583593c8c46188e3028b45a4

Ce 23 novembre, les eurodéputés atlantistes menés par les conservateurs britanniques (qui théoriquement ne seront bientôt plus là si le Brexit est bien réel –ce qui reste à démontrer–) se sont prononcés en faveur d’un texte appelant les pays de l’Union à «répondre à la guerre de l’information menée par la Russie et les terroristes islamistes avec des messages plus positifs, de la sensibilisation et de l’éducation grâce à des textes informatifs».

Lors de la séance plénière précédant le vote, madame Anna Fotyga, député polonais, a affirmé que la Russie comme les organisations terroristes islamiques avait pour but d’«inciter à la peur et à diviser l’Europe». Et elle a dénoncé RT (Russia Today) et Sputnik comme de «pseudo-agences de presse» qui sont en réalité des outils de la «propagande russe» en Europe.

95504ff5000e12de4bdc1e4b

Certes ce vote donne l’impression d’être celui d’une assemblée de paranoïaques, d’agités du global qui devant la réalité de leur monde qui s’évapore sous eux se sont lancés dans un nouveau maccarthysme mais ces gens ne sont pas totalement fous. En mettant sur le même plan la Russie de Poutine et l’Etat islamique d’Abou Bakr al-Baghdadi, ils pensent qu’ils bâillonneront toute opposition à leur idéologie d’un espace sans nations, sans gouvernements souverains, sans démocratie, entièrement voué à la consommation et l’abrutissement des peuples.

Un pays qui fait partie du Conseil de sécurité, qui combat vraiment les égorgeurs musulmans, les djihadistes d’Al Qaida, les assassins de Daesh serait leur équivalent. Cette stratégie des atlantistes ultra libéraux vise également à interdire toute normalisation avec la Russie. Il y a là des enjeux militaires (maintien de l’Otan), économiques (demeurer proche des monarchies du Golfe), stratégiques (finir de détruire la Syrie, garder des liens avec Erdogan).

Comme dans toute tyrannie moderne, cette attaque de la liberté d’information a pour but d’imposer une unique source d’informations, celle la propagande officielle de l’UE. Pas question que des médias russes répandent une autre vision que celle de la supposée super élite européenne.

En arrière-plan, les européistes désirent interdire les sites nationalistes, anti-immigration, les sites qui combattent la démocrature bruxelloise et son islamophilie.

Pour les supporters de cette résolution liberticide, tel Elmar Brok, président de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen, «il s’agit de libérer des millions de personnes qui sont exposées à de mauvaises idées et en souffrent, les libérer et les rendre heureuses

14-04-16-cdp-ukraine-russia-2

Le meilleur des mondes, version UE.

Marcus Graven

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. Putain, franchement qu’en je vois cette tronche de con! La tête qu’il a lui !!!!!!!! lolllll
    J’en veux pas de son bonheur, je suis encore amoureux de femme.
    Je veux pas qu’elle parte en courant.

  2. Les intérêts UE France ,sont de plus en plus divergents ! c’est criant, et nos élites s’évertuent coûte que coûte à vouloir plus d’UE . Quand est-ce que les français ouvriront les yeux ?

  3. Je ne comprendrai jamais, pourquoi les français se disent « prêts » à tout, pour conserver leurs libertés et,dans le même temps, disent vouloir rester dans cette UE, dont la démocratie y est absente et, les libertés des peuples bafouées. Noter l’incohérence !

  4. Les journalistes de l’agence Sputnik et du radiodiffuseur RT vont contester la légitimité de la décision du Parlement européen qui a adopté aujourd’hui une résolution controversée visant à contrecarrer l’activité des médias russes.

    En adoptant une résolution discriminatoire sur la lutte contre les médias russes, le Parlement européen contribue à l’hystérie antirusse mondiale et viole aussi sa propre réglementation dans le domaine des droits de l’homme et de la liberté de la presse. À cet égard, les avocats de Sputnik et de RT étudient la possibilité de porter plainte devant la Cour de justice de l’Union européenne, a déclaré la rédactrice en chef de Sputnik Margarita Simonyan.

  5. Pour éviter ces actes crapuleux, il faut voter le plus à droite possible. Le peuple dit « souverain » doit rester le Souverain et nos députés doivent représenter et présenter nos idées. Pas celles des traîtres de la pieuvre socialauds-escrolos-gauchos.

    • En restant dans l’UE , la France ne sera jamais souveraine ; le pouvoir des Présidents quels qu’ils soient est de « l’ordre des chiens écrasés » . Ils sont là pour gérer la misère et les miettes que leur laisse l’UE;Il en sera de même si Marine élue ,maintient la France dans cette UE au service des lobbys.

  6. « Vous serez heureux … malgré vous … en bonne compagnie des islamistes. Et fermez vos gueules, bandes d’ignares ! »

Les commentaires sont fermés.