1

Quand le préfet Jean-Jacques Brot mouchardait Agnès Cerighelli…

La presse nous apprend que Christophe Castaner saisit la justice à propos d’un tweet d’Agnès Cerighelli indiquant qu’un parti politique investit en tête de liste des candidats musulmans aux élections municipales à Paris, Marseille et Lyon. Il prend ainsi la suite du préfet des Yvelines, Jean-Jacques Brot.

Riposte laïque a signalé en décembre le « signalement » émis par Jean-Jacques Brot, toujours à propos d’Agnès Cerighelli. Celle-ci, dans un tweet, avait accusé la RATP « d’avoir recruté des milliers d’agents arabo-musulmans qui méprisent Noël et considèrent les usagers comme du bétail. » Dans un premier temps, Jean-Jacques Brot a fait la déclaration suivante : « Les propos tenus par Mme A. Cerighelli sur son compte Twitter le 13 décembre dernier mettent en cause les valeurs républicaines, notamment l’idée de fraternité (…) Ces propos tombent aussi sous le coup de la loi. »  Il est indéniable que tous les conducteurs de bus sont nos frères… Dans un deuxième temps, le préfet a signalé ces propos au procureur de la République au titre de l’article 40 du code de procédure pénale qui oblige toute autorité constituée à aviser celui-ci de tout crime ou délit dont il aurait connaissance.

Qui est Jean-Jacques Brot ? HEC, Sciences Po, énarque, il a épousé Agnès Patier. Qui est Agnès Patier ? La fille de Bernard Patier et de son épouse Christiane, née Michelet. Qui est Christiane Michelet ? La fille d’Edmond Michelet, ministre de la justice de 1959 à 1961 qui, pas vraiment fraternel, se distingua en rétablissant en 1960 la peine de mort en matière politique abolie depuis 1848. Jean-Jacques Brot a donc épousé la petite-fille d’Edmond Michelet.

Questionné sur ses sentiments en juin 1940 après la défaite de l’armée française, voici ce qu’écrivait Edmond Michelet à propos de l’Islam et de Mahomet dans un livre d’entretiens avec Alain Duhamel publié un an après sa mort, en 1971 : « Mon état d’esprit, c’était de ne pas accepter la défaite ; je n’étais pas le seul ; ma position était plus religieuse que politique ; je me refusais à l’instauration d’une civilisation, disons aujourd’hui pire que l’islam ; nous étions en présence d’un nouveau Mahomet qui, à mes yeux, indiscutablement, voulait réduire à néant tout l’apport de la civilisation chrétienne. » (La Querelle de la fidélité, Fayard, 1971, page 45).

Le nazisme pire que l’Islam ! bien pire ? pire ? à peine pire ? Hitler un nouveau Mahomet ! Mahomet modèle d’Hitler ?  Il n’y va pas de main morte le grand-père d’Agnès Brot !

En un temps où l’on va chercher cinquante ans en arrière les écarts à la morale hypocrite d’aujourd’hui, nous pouvons suggérer au préfet Brot de signaler « post mortem » les propos outrageants du grand-père de son épouse – ils ne sont sûrement pas prescrits – qui, circonstance aggravante, fait l’objet d’une procédure de béatification au Vatican.

Bernard Zeller