Quand les imamenteurs mentent, ils sont dans le vrai…

tareqoubrouQUAND ILS MENTENT OFFICIELLEMENT (AUX IGNORANTS)
ILS SONT VRAIS EN OFFICIANT (AUX CROYANTS)
Suite et fin des déclarations de M. Tareq Oubrou – imam de la grande mosquée de Bordeaux – accordée au journal Sud Ouest le 18/01/2015.
9/ Sur la séparation du politique et du religieux « Le prophète a refusé d’être roi et il n’a pas désigné de successeur. Et tous ses comportements n’étaient pas du domaine du religieux. La difficulté aujourd’hui à séparer les deux ordres vient du fait que les musulmans n’ont toujours pas fait leur deuil de l’effondrement – au XVème siècle – de la civilisation arabo-musulmane que l’islam avait créée. Il faut changer de paradigme. Et il me semble que la France est un vrai laboratoire pour la sécularisation de l’islam : il y a là un contact physique avec une réalité qui peut permettre à l’islam d’évoluer. C’est, théologiquement parlant, une occasion en or pour refonder une pensée spirituelle en phase avec son époque et qui contribue à la pensée universelle » (Tareq Oubrou.)
Durant sa vie, le prophète n’a jamais été sollicité pour être roi ! Et de qui ? Et de quoi ? Ce n’était qu’un guerrier dictateur et sanguinaire, sans filiation.
Quant à parler de « civilisation arabo-musulmane que l’islam avait créée » vous profitez de l’amalgame que tout le monde fait et vous l’utilisez injustement. Pourquoi ? Parce que l’islam a opéré ses conquêtes meurtrières du 6ème au 8ème siècle et, ce n’est qu’au 9ème siècle, sous l’impulsion du calife Al Ma’moun (813-833) que débuta la civilisation arabe pour s’éteindre au 14ème siècle. Al Ma’moun réunit à Bagdad les savants de nombreux pays et de toutes religions qu’il traita grandement et avec tolérance. Il fit traduire toutes les connaissances grecques, entre autres les traités de philosophie d’Aristote, toutes les connaissances mathématiques et astronomiques des Indiens Sanskris dont les traités mathématiques d’Ariabhata avec les chiffres, les bases de l’algèbre et de la trigonométrie. Il introduisit la réflexion en islam et créa le « Mutazilisme » en réfutant le caractère « incréé » du coran. Jusqu’aux alentours du 11ème siècle, les commentaires autour du coran furent innombrables, en liaison avec une grande effervescence intellectuelle. Une école réformiste proposa de distinguer le coran incréé, parole de dieu et le coran créé, celui-là même sorti de la bouche de Mohamed et donc pouvant être analysé et interprété. En l’an 1019 le calife Al Qadir, craignant que la discussion ne mène à de nouvelles scissions, fit lire dans les palais et les mosquées une épitre interdisant toute exégèse nouvelle et ferma la porte à l’effort de recherche des musulmans. Les idéologues revinrent à l’islam de ses débuts et l’essor de la civilisation arabe prit fin ; la théocratie musulmane « arrièriste » venait de remporter le gros lot ! Six siècles plus tard elle veut « remettre le couvert » car elle sent qu’elle perd pied et que tout lui échappe, mais ce n’est pas en coupant les oreilles d’un âne qu’on en fait un cheval de course !
Et vous voulez faire de la France un laboratoire pour séculariser l’islam et lui permettre d’évoluer ! Subtile phase d’approche pour amener la France à l’effondrement comme ce fut le cas de Bagdad au 14èmeS. Vous avez la prétention de « refonder une pensée spirituelle en phase avec son époque » ! Vous savez très bien qu’il n’y a qu’un seul coran, incréé, inaltérable, intouchable, et que son époque est le 7ème siècle ! Vous en devenez ridicule à force de rouler en marche arrière. Il faut le bannir de France, d’Europe, du Monde pour laisser place à la réflexion, la confrontation des idées, l’évolution…
10/ La situation en France « Les musulmans ne se sentent pas aimés en occident. Le faite de ne pas se sentir aimé est presque devenu le 7ème pilier de la foi musulman. La crispation est moins religieuse que culturelle et identitaire. Elle est signe de faiblesse avec une minorité qui réagit violemment. On est dans l’émotion mais il suffirait de pas grand-chose pour faire évoluer la situation : par exemple : mentionner clairement dans les programmes scolaires l’apport de la civilisation arabo-musulmane, avoir un œil moins sélectif sur l’identité française. Les musulmans ont besoin de trouver de la fierté, cela ne tient qu’à peu de chose. Il faut aussi réaliser enfin l’enseignement du fait religieux à l’école. Car la laïcité qui exclut les religions prépare les explosions. »(Tareq Oubrou.)
Questions «  les musulmans ne se sentent pas aimés en occident » !!!!
1/ Pourquoi y viennent-ils ? Il y a l’O.C.I. = 57 Etats de l’Organisation Islamique pour les accueillir.
2/ Pourquoi ne partent-ils pas au lieu de « souffrir ». Ils sont « maso » !
3/ Se posent-ils la bonne question : notre comportement est-il conforme aux lois du pays qui nous reçoit ?
Question  « le fait de ne pas se sentir aimer constituerait le 7ème pilier de l’islam » ??? Sont connus les 5 piliers suivants : la chahada, les 5 prières, l’aumône, le jeûne et le pèlerinage. Si la sensation de « désamour » fait le 7ème pilier (Allah ne les aime pas comme ils sont ! ), quel est donc le 6ème ? L e DJIHAD, la Guerre Sainte ???
Et ailleurs qu’en Occident, en Irak par exemple, les musulmans s’aiment tous ? En Iran, les sunnites se sentent-ils aimés des chiites ? L’Alzheimer vous guette cher ami !
Pour M. Oubrou « le sable dans les rouages » serait plus d’origine culturelle et identitaire que religieuse. Voyons cela de plus près.
Jusqu’à ce que les musulmans d’Afrique du nord arrivent en nombre en France, tous les migrants du monde (Russes, Polonais, Italiens, Arméniens, Libanais, Chinois, Coréens, Vietnamiens, Africains noirs, Espagnols, Portugais, Américains du sud…) n’ont jamais posé de problèmes d’intégration : en une génération maximum ils s’identifiaient à la France. Et cette intégration se poursuit avec les nouveaux arrivants de ces pays car ils veulent travailler, ils veulent apprendre le français et l’histoire du pays, ils ne cherchent pas à imposer leur passé fait d’une autre culture et parfois même d’une autre religion qu’ils pratiquent sans exigence et ostentation (Bouddhistes par exemple). Mais rien de cela avec les nord-africains musulmans qui font une crise identitaire en voulant conserver leur mode de vie, leurs coutumes, leur culture et, surtout, imposer leur religion.
Sans cette idéologie de « nasiques » vous n’auriez pas besoin, monsieur l’imam, d’un langage de « contorsionniste reptilien »
D’après-vous il suffirait de « pas grand-chose » (‘trois fois rien’ aurait dit Raymond Devos, c’est déjà quelque chose !! mais pour moi c’est : rien, rien et rien) pour faire évoluer la situation ! Et pour cela mettre dans les programmes scolaires  « l’apport de la civilisation arabo-musulmane » : il n’y a pas de civilisation arabo-musulmane positive ; seule la période du Mutazilisme qui fut bannie fut géniale grâce au calife Al Ma’moun. Mais qui irait expliquer ça aux enfants de musulmans obtus ? Cela ferait plus que désordre à l’Education Nationale. Les pays musulmans, englués dans leur carcan religieux, laissent leur population dans un état moyenâgeux au profit des chefs et des directeurs de conscience de votre genre.
Toujours quémandeurs, toujours cherchant l’aumône, « le musulman recherche de la fierté ». Il croyait l’avoir trouvé dans les batailles, les combats, les guerres de conquête, et les guerres intestines de toujours, parce que le Livre Saint l’y encourageait – et l’y encourage toujours – Et vous voulez rétablir en France l’enseignement du fait religieux à l’école, donc que soient présentés l’islam et le coran ! Vous voulez donc la guerre ! Eh bien, vous l’aurez, avec ou sans la laïcité, qui, selon vous, prépare les explosions !
Conclusion : Selon la loi marocaine un ressortissant marocain ne perd jamais sa nationalité : vous êtes bien marocain, arabe de cœur et musulman dans l’âme. Allez donc prêcher dans votre pays d‘origine car vous n’avez qu’un désir : asservir pour dominer. Rien en vous n’est français, absolument rien : pas d’amour du prochain, pas de pardon, pas de paix.
Il en est de-même pour tous les autres imams de France qui ont un discours officiel d’opprimés et un autre discours feutré, entre coreligionnaires ; discours de haine, de conquête, de patience, de stratagème, de perversité cérébrale.
La perversité musulmane est à l’honneur ces temps-ci ! Oui, l’Etat Islamique de Syrie-Irak pratique, entre autres exactions de nature psychopathologique recommandées par le coran, organise donc des marchés aux esclaves féminins, avec un barème de prix selon l’âge, l’état de santé de la femelle, l’état des dents (non, et pourtant !) Savez vous mon cher Tareq qui se trouve parmi les acheteurs : de nobles turcs mais aussi des saoudiens, oui, oui, des saoudiens gardiens du temple de la Mecque. Vive le coran qui met le « corps en » transe ! Des esclavagistes, des pervers au plus haut degré, des hypocrites insatisfaits, des malades du gland, des dégénérés sous le turban, etc., voilà ce que vous êtes, vous les fils de Mohamed.
Cette actualité, ajoutée à votre article, constitue le contenu d’une année scolaire sur la « sensibilisation à cette belle religion faite d’amour, de paix, de tolérance : l’islam»
Nous allons nous occuper de cet enseignement, et de la formation des imams !!
Pierre LE JEUNE
 

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. Et dire que ce type a eu la légion d’honneur française. Qu’a t’ il fait pour LA FRANCE pour la mériter ? Il aurait dit que la graine musulmane pouvait pousser en France.quel mérite ! J’espère qu’à la reprise de la Gouvernance pas les Français la question sera posée.

  2. J’ai une seule question à poser à cet imam suivant les préceptes du SALOPARD ALLAH et de MAHOMET LE FILS DE PUTE né 4 ans après la mort de son père POLYTHEISTE Dans quel pays au monde les musulmans par l’islam sont-ils aimables?

  3. C’est toujours la même histoire !
    Ils viennent profiter des avantages sociaux, mais ils veulent imposer leur religion totalement contraire aux loi de la démocratie !
    On commence à en avoir soupé !
    Inutile de faire de grands discours pour se justifier … d’un côté comme de l’autre … nous sommes INCOMPATIBLES ! Point barre !
    Alors vous dégagez ou on vous vire … !

Les commentaires sont fermés.