Quand les patriotes montrent la lune, les journalistes regardent le doigt

Publié le 12 janvier 2012 - par - 1 864 vues
Share

La campagne présidentielle ronronne tranquillement avec ses petites phrases et sa foire de promesses. Les journalistes frétillent sur chaque déclaration des candidats « sérieux » et ridiculisent les candidats « nationalistes ». Normal, la plupart parie sur François Bayrou ou François Hollande et musèle délibérément ceux qui pourraient leur prendre des voix.

Les sujets sont choisis par cette petite caste, l’Europe, l’Euro, l’emploi, la désindustrialisation… Monsieur Guéant a donné le ton en janvier (1), on ne parle plus du gros sujet qui fâche, l’islam.

Voila comment on endort les français pour mieux les spolier. Les sujets cités plus haut ne sont bien sûr pas anecdotiques, et restent des préoccupations légitimes. Mais ils sont là, devant notre nez et masquent le vrai enjeu pour la nation que l’on a déjà trop repoussé : l’islamisation de la France.

On le sait tous, il est plus facile de passer sa journée à traiter des petits problèmes que de se casser la tête sur un gros. Pour détourner l’attention du danger majeur pour la France, qui ne cesse de s’amplifier depuis 40 ans, et qui va nous exploser au visage d’ici peu, les journalistes occupent l’espace médiatique avec des débats débiles. Ils présentent toujours le joyeux court terme alors que derrière ça sera la catastrophe. Un exemple : la population française augmente, en 2050 on sera plus nombreux que les allemands (vieux fantasme !). Mais quel intérêt si c’est pour vivre sous la loi coranique, avec des banlieues inhumaines, et un désert économique ? Les médias cachent tous les faits gênants comme les reculades devant le communautarisme (2), et étalent ceux qui leur conviennent comme la triste arrestation du Clermontois le 31 décembre 2011, pour mieux culpabiliser la police et les français en général.

Dans la 5eme république le Président doit avoir un rôle de projection dans l’avenir, c’est le Premier Ministre et le Gouvernement qui traitent les affaires courantes. L’élection présidentielle doit donc représenter un choix civilisation. Or actuellement ce que les médias demandent aux candidats c’est leur avis sur tel ou tel point technique et pas leur vision du pays à 10 et 20 ans.

Le vrai sujet est pourtant là et c’est incontestablement l’islamisation de la France. Nous sommes en train de nous faire confisquer notre terre et notre culture par l’immigration musulmane en étant muselés par cette caste de journalistes bien-pensants. Les patriotes qui animent ce journal ont bien vu l’enjeu de la période qui nous attend et c’est pour cela qu’ils dérangent.

L’islam est fourbe, il ne peut pas affronter frontalement la France. Alors il enfonce ses griffes patiemment dans notre pays, centimètre par centimètre. Les soldats de l’islam ne lâchent rien mais attaquent tous les domaines, exactement dans l’esprit de la phrase de Nikita Khrouchtchev à l’ONU le 13 Octobre 1960 « Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable». Ils attaquent sur les tenues vestimentaires, sur les repas, sur les jours fériés. Ils dénigrent tout ce qui existait avant leur arrivée, comme si la France n’existait pas avant l’immigration. Comme le dit René Marchand ils plantent des petits drapeaux à chaque mosquée construite, et ils ne s’arrêteront pas avant d’avoir conquis le pays entier, comme en Afghanistan (3). L’islam ne partage pas.

De leur coté pas question de changer quoi que ce soit, c’est l’intransigeance la plus totale ! Ils ne donnent rien de plus que ce que la loi leur impose. Quand ils ont le choix ils font systématiquement passer l’islam avant la France, l’exemple le plus flagrant est le choix d’un prénom pour leurs enfants. Ils se font un point d’honneur de ne pas donner un prénom français, pouah ! Quelle horreur ! Le pays du cœur n’est jamais la France.

Je précise bien que l’ennemi n’est pas le musulman en général, mais l’islam en tant que doctrine. Ayant beaucoup voyagé je pense d’ailleurs que les premières victimes de l’islam sont les populations qui ont été converties et qui sont maintenant serviles.

En face il y a les ineffables couards, qui sont prêts à toutes les lâchetés pour se faire réélire ou garder leur poste. Les tristes Glavany, Colomb, Delanoë, Raoult, Giesbert, sont révélés à leur juste valeur par les différents contributeurs. Ils parlent de la France comme d’un pays neuf dans lequel des communautés s’installent et essaient de vivre ensemble. Comme si la France n’avait pas de racines et d’histoire. Ils rentrent donc dans le jeu des soldats de l’islam qui nient le patrimoine de la France pour mieux y faire rentrer l’islam. Ces collabos fantasment l’orient et se prennent pour des humanistes. On voit qu’ils n’y ont jamais vécu, sauf peut-être dans les Riads de Marrakech ou les hôtels de Djerba. Ils n’étaient pas obligés de se présenter à ces postes de pouvoir s’ils n’en ont pas les capacités. Car c’est bien de courage dont il est question. Ils masquent leur lâcheté par une prétendue tolérance, mais nous ne sommes pas dupes. Nous savons bien qu’être tolérant avec les intolérants c’est être lâche et pleutre. Nous savons bien que chaque cm² perdu l’est définitivement.

On ne va pas faire signer à chaque candidat un pacte citoyen de la même façon que Nicolas Hulot a fait le pacte écologique en 2006, on n’a bien vu ce cela a donné. Les candidats seraient aussi bien contents de le signer pour se débarrasser de la question. Il faut seulement pousser pour que l’immigration et la démographie redeviennent les thèmes centraux de la présidentielle de 2012. Il faut diffuser largement les informations des journaux alternatifs autour de nous, poster dans les blogs, dans les journaux. Le problème de la progression de l’islam ressortira vite et messieurs-dames les journalistes regarderont plus loin que le bout de leur nez.

Robert Durand

(1)   http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/02/97001-20120102FILWWW00251-islam-gueant-ne-veut-pas-d-empoignades.php

(2)   http://www.saphirnews.com/Laicite-a-la-cantine-des-menus- sans-viande -pour-plaire-a-tous_a13688.html

(3) http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/01/12/malgre-les-negociations-les-talibans-afghans-n-arreteront-pas-le-djihad_1628536_3216.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.