Quand les Pieds nickelés de LFI s’essaient aux calculs financiers : au secours !

***

Quand les Insoumis essaient de manier les chiffres pour nous prouver des trucs, ça donne la grosse rigolade suivante :

  1. D’abord l’augmentation du PIB entre 1981 et 2018 : on passe de 511 à 2 300, sans préciser l’unité : est-ce le franc (en 1981) et l’euro (en 2018) ? Si c’est l’euro pour les deux années, il s’agirait de savoir si c’est en euro constant, indépendamment de l’inflation (ça serait préférable si l’on veut comparer raisonnablement les deux PIB…). Ensuite, les « économistes » de LFI nous assurent que l’augmentation en pourcentage qui en résulte est de 450%. Archi-faux : il suffit d’appliquer la formule bien connue des élèves de seconde : 511 (1 + t / 100) = 2 300. Tout calcul fait, on trouve : t = 350 (à l’unité près), et non 450. Passons.
  2. Augmentation relative de la population : rien à redire. C’est plutôt 21,3% que 21,5%, mais ne chipotons pas.
  3. Augmentation relative des prestations sociales : ça n’a strictement aucun sens de soustraire ces deux pourcentages (24,7% en 1981 et 33,8% en 2018), puisqu’il s’agit de pourcentages s’appliquant à des montants qui n’ont rigoureusement rien à voir l’un avec l’autre.
  4. C’est dans la conclusion qu’en tirent les crânes d’œuf de LFI, qui menacent d’être bientôt aux commandes des finances françaises, qu’il y a du mouron à se faire… Reprenons leurs chiffres :
  • * En 1981 : 24,7% de 511 milliards (on va dire en euros), ça nous fait un montant de prestations sociales de 126,2 milliards d’euros pour 55,4 millions d’habitants, soit 2,3 millions d’euros de prestations sociales par million d’habitants.
    * En 2018 : 33,8% de 2 300 milliards (on va dire en euros constants), ça nous donne un total de prestations sociales de 777,4 milliards d’euros pour 67,2 millions d’habitants, soit 11,6 millions d’euros de prestations sociales par million d’habitants.
  • Moralité : de 1981 à 2018, on passe de 2,3 à 11,6 millions d’euros de prestations sociales par million d’habitants. Soit une hausse de 404,3%. À part ça, naturellement, « les prestations sociales ont largement baissé depuis 1981, en rapport avec la population et sa production de richesse ».

***

Brave Méluche qui ambitionne d’être notre Premier ministre dans une dizaine de jours… Même au Zimbabwe, pas sûr qu’ils le prennent comme gardien de troupeaux de gnous, malgré sa haine du blanc…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

 

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. L. F. I. (La France Islamique) utilise déjà les chiffres zarabes, du moins elle le croit. En fait ils ont été inventés aux Indes !

  2. mélanchon Pinocchio, le mensonge est roi, les votants le croient

  3. Marrant, les 3 000 milliards de dettes ont disparu de leur calcul.

  4. Tous les calculs doivent être vérifiés !
    Si on cherche, un site économique indique 553,8 M€ en 1981.
    Que vaut ce site ?
    https://fr.countryeconomy.com/gouvernement/pib/france?year= 1981
    Si on regarde Wiki, on retrouve 511 M€…
    Donc, selon les sources !!!
    Quant à l’évolution du PIB, sa progression n’a cessé de se ralentir sur les 60 dernières années… La France décroche par rapport à d’autres pays européens.
    La raison est qu’en France l’intérêt individuel passe avant l’intérêt général, et à la fin, tout le monde y perd !

  5. et apres cet abruti utilise le mots raciste a propose des Francais a tout bout de champs

  6. Ça fait plaisir de voir l’ultra droite ramer avec deux petites cuillères pour essayer d’exister encore un peu dans le sillage de la gauche unifiée

  7. Les dignes héritiers de Krazuki, de la CGT, qui s’emmêlait les neurones avec les nouveaux francs. Euh, cent millions, euh un million.

  8. Absolument lamentable ! Probablement au même niveau que leurs électeurs pour qui les prestations sociales sont un dû et ne sont jamais assez importantes. A mettre en rapport avec leur contribution au saccage de notre pays.
    Bijour chi toi.

Les commentaires sont fermés.