Quand les politiciens islamos-collabos musèlent les forces de l’ordre

Publié le 12 juillet 2016 - par - 3 commentaires - 2 653 vues
Share

Patricia-Adam

C’est un perspicace lecteur de Riposte Laïque qui, suite à mon article  http://ripostelaique.com/larmement-civils-reponse-valable-terrorisme-islamiste.html nous fait part de sa : « …surprise de reconnaître Patricia Adam, socialiste de son état, avec qui j’avais eu une altercation politique dans une réunion citoyenne à Brest et d’entendre le plaidoyer de ce « cher » Mr Malek Boutih élu socialiste aussi, faire une analyse stratégique de la situation national (sic)… »

Après avoir pris connaissance du rapport d’information sur la Présence et l’emploi des forces armées sur le territoire nationalhttp://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3864.asp  disponible en vidéo  http://www.assemblee-nationale.tv/video.4081403_576a3ca5e06f0.commission-de-la-defense–emploi-des-forces-armees-sur-le-territoire-national–strategie-de-ration-22-juin-2016 , Joël – ce lecteur – remarque : « J’ai écouté la litanie de tous ces experts au sujet des mesures de sécurité ainsi que du rôle des services de l’armée sur le territoire national et quelle ne fut pas ma surprise que de reconnaître Mme Patricia Adam, socialiste de son état, avec qui j’avais eu une altercation politique dans une réunion citoyenne à Brest, et d’entendre le plaidoyer de ce « cher » Mr Malek Bouthi élu socialiste aussi faire une analyse stratégique de la situation National (sic). 

Ces deux hauts responsables politiques sont donc en train d’essayer d’analyser les causes de leurs politiques anti Française: « Discrimination positive » à l’encontre des Français de souche bien entendu et aux profits de populations musulmanes étrangères porteuses d’une carte d’identité française par stratégie idéologique. Seule la planification de Remigration de 8 millions d’Africains avec un sérieux cahier des charges sur la natalité pour les 7 millions restants sera en mesure de nous sauver! »

Voilà qui donne envie d’en savoir davantage sur la présidente de la Commission Défense nationale et Forces armées, Patricia Adam, laquelle préside aussi la Délégation parlementaire au Renseignement, tout en étant membre de la Délégation française à l’assemblée parlementaire de l’OTAN.

Voilà qui donne envie d’en savoir davantage sur le député de l’Essonne, Malek Boutih.

Pour la première nommée, son blog est curieusement et depuis longtemps en cours de refonte, bien que donnant rendez-vous pour très bientôt.

Le vent PS brestois en poupe, Patricia Adam s’est hissée aux mâts de Hollandie

Dans sa prime jeunesse, celle qui deviendra députée socialiste du Finistère, s’est d’abord essayée à l’assistanat social, pour le Burkina Faso. Un saut d’étape la conduira ensuite à être un temps auditrice de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN  http://www.ihedn.fr/?q=content/l-ihedn-en-video-2011) en 2002/2003. Siégeant, puis démissionnant de la commission du Livre blanc en 2007/2008.

Dans l’intervalle, Patricia Adam, était passée du bénévolat nautique à la mairie socialiste de Brest. A toute vapeur, elle sera maire-adjointe, vice-présidente du conseil général du Finistère, puis députée. De là son intérêt tardif pour la défense nationale, mais obligatoire dans le deuxième port militaire de France.

Engluée dans les questions de Loi de programmation militaire, de Révision générale des politiques publiques, d’Europe de la Défense sous tutelle de l’OTAN http://ripostelaique.com/salon-eurosatory-larmement-lourd-preservera-t-francais-face-aux-islamistes.html  http://www.bvoltaire.fr/henrigizardin/europe-et-otan-surtout-pas-de-divorce,270804?mc_cid=48a9cc8fc8&mc_eid=c195b33cc5  et dans le déni de l’ennemi islamique que sa coalition politique ne veut pas nommer, Patricia Adam ne fait qu’assurer une fonction de pâle figurante à la tête de sa commission.

Qu’elle ne s’étonne donc pas que tant que la volonté gouvernementale islamo-collabo cantonnera les forces de l’ordre dans la passivité, les honnêtes citoyens ne devront compter que sur eux-mêmes pour se défendre : http://ripostelaique.com/audition-calvar-surtout-darmes-lhonnete-citoyen.html     http://ripostelaique.com/valls-cazeneuve-incitent-lue-a-desarmer-citoyens.html

Patricia Adam c’est aussi le soutien aux antifas

Patricia Adam

Ma question s’adresse à M. le ministre de l’intérieur, M. Manuel Valls.

La mort de Clément Méric, il avait dix-huit ans, a provoqué une vive émotion dans ma ville, dans sa ville, Brest, parmi ceux qui le connaissaient et bien au-delà, comme dans l’ensemble de la communauté nationale. Par respect pour sa mémoire et la douleur de ses parents, je veux porter ici le témoignage d’amis proches de sa famille.

Clément était un garçon d’une grande intelligence et d’une maturité précoce. Il avait été brillamment reçu au baccalauréat, alors qu’il était à peine sorti d’une maladie grave. Avec courage. Il avait été reçu à Sciences Po dans la foulée. C’était aussi un amateur de musique, de littérature et de tas de belles choses. Il avait des convictions politiques bien affirmées mais nullement sectaires. Au coeur de ses convictions, se trouvaient le refus de l’injustice mais aussi la non-violence.

Monsieur le ministre, les circonstances tragiques de son décès sont insupportables. Cet acte odieux est avant tout l’expression de la haine et de la violence. Ces valeurs sont prônées en France par des groupes d’extrême-droite.

Nous devons bien en mesurer l’importance, car c’est le contrat républicain que ces groupes voudraient détruire. Dans une vieille démocratie comme la nôtre, la liberté d’expression est protégée mais la violence n’est pas tolérée, elle n’est jamais admise. Partout en France, la jeunesse s’est rassemblée pour le rappeler : la haine fait reculer l’humanité. Cet élan républicain de la jeunesse est l’honneur de notre pays.

Monsieur le ministre, vous avez tiré des conclusions fortes de cet événement. Pourriez-vous, s’il vous plaît, nous indiquer les mesures que vous avez prises ? https://www.nosdeputes.fr/14/seance/1489#table_5229

L’ancien président de S.O.S racisme et député, Malek Boutih, est membre de la Commission Défense et Forces armées de l’Assemblée nationale

Il est l’un de ceux qui sont intervenus lors de la récente discussion sur l’Emploi des forces armées sur le territoire national http://www.assemblee-nationale.tv/video.4081403_576a3ca5e06f0.commission-de-la-defense–emploi-des-forces-armees-sur-le-territoire-national–strategie-de-ration-22-juin-2016

Ex secrétaire du Parti socialiste, Malek Boutih dispose de solides antécédents et gages en matière de destruction des valeurs de la France. Le député de l’Essonne parle ainsi de lui, à la troisième personne :

« … Il participe en 1983 à la Marche pour l’Égalité. Il entre à SOS Racisme en 1984, en devient le vice-président de 1985 à 1992, fonde la Maison des Potes de Grigny, l’association Banlieues du Monde (1995) ainsi que le journal Pote à Pote (1995)…

    • Il écrit un rapport sur l’immigration, Une nouvelle politique de l’immigration en 2004, commandé par la direction nationale du PS afin de donner une ligne officielle sur le sujet. Son objectif est de convaincre l’opinion publique que l’immigration est un apport essentiel à la France quand elle est véritablement contrôlée et organisée…
    • Depuis le congrès du Mans, face à la crise sociale et identitaire du pays, il défend l’idéal de « République métissée ». Selon lui, c’est la République métissée qui doit être le nouveau drapeau et rassembler l’ensemble de la population française…
    • Dans son rapport sur les toxicomanies en 2006, Cannabis : contrôler l’usage pour protéger les citoyens, Malek Boutih prône la reprise du marché par la puissance publique…
    • Proche de Julien Dray, il soutient dès 2006 la candidature de Ségolène Royal à l’investiture PS pour l’élection présidentielle française de 2007.
    • Durant la campagne présidentielle de 2012, il est conseiller, avec d’autres, dans la campagne de François Hollande.
    • Malek Boutih s’est par ailleurs rapproché d’Arnaud Montebourg . Il a notamment rejoint son mouvement « La Rose et le Réséda » et a récemment déclaré : « Arnaud dispose autour de lui de nombreux profils de haut niveau intellectuel, moi je peux lui apporter mon côté plus politique ».
    • Malek Boutih exerce également la fonction d’administrateur au sein du collège des personnalités qualifiées du Paris Saint-Germain.
    • Par ailleurs, M. Boutih travaille pour Skyrock où il est directeur des relations institutionnelles.
    • Il a reçu les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite en 2001.
    • En 2003, il a reçu le prix du trombinoscope « révélation politique de l’année » décerné au Sénat http://www.boutih.fr
  • Tout est dit !

Jacques Chassaing

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Yves ESSYLU

Déjà que les dites « forces de l’ordre », gangrénées par la diversitude et le marxisme, ont déjà une fâcheuse tendance à s’automuseler et à ne se rattraper qu’en présence d’identitaires (fiche S pour port d’opinel et saucisson) en « oubliant » leur obligation de refuser d »exécuter un ordre manifestement illégal

François Desvignes

Seuls les manipulateurs et les manipulés ne veulent pas voir que Meric était un manipulateur manipulé, en plus d’être une gouape sournoise.

Esteban l’a mis K.O. et il est mort en tombant.

Si ça ne fait pas d’Esteban un assassin, cela fait de Meric ce qu’il a toujours été : une ombre.

Je pardonne à Meric sa perversité.

Maintenant qu’il sert de merguez au diable.

Et, n’espérant que la Justice, également à PA, je lui pardonne sa perversité

Quand elle rejoindra Meric.

Et rappeler à Boutih ce qu’il sait déjà : l’étymologie du mot assassin.

En défintive, nous ne sommes gouvernés que par une association de malfaiteurs, le pays légal, c’est le syndicat du crime.

Jean-Christophe COMET

Cette hagiographie de Clément Méric me fait penser aux multiples talents de Reinhardt Heydrich. Certes, on doit à ce dernier la déportation de millions de juifs mais c’est une broutille face à sa maîtrise du violon, ses talents de mélomane et ses dons d’escrimeur. Méric partageait avec Heydrich le goût du beau. Mais cela empêche t-il d’être un salaud ?