Quand l’Essec et Normal Sup recevaient le rappeur islamiste Médine…

Publié le 21 septembre 2018 - par - 71 commentaires - 1 444 vues
Share

L’ESSEC et l’École normale supérieure figurent parmi les institutions les plus prestigieuses et les plus sélectives de la République française.

Fondée en 1907, l’ESSEC se caractérise par le goût de la recherche et de l’excellence afin d’incarner et de transmettre aux étudiants des valeurs cardinales comme l’humanisme, l’innovation et la responsabilité.

L’École normale supérieure trouve ses origines à la Révolution française. Placée sous l’autorité directe du ministre chargé de l’Enseignement supérieur, la mission de cette grande école publique, intégralement financée par l’État, est de proposer une formation culturelle et scientifique de haut niveau.

Progressivement, ces institutions se sont ouvertes à la diversité pour accueillir des étudiants issus de l’immigration à travers des programmes d’égalité des chances qui sont désormais inscrits officiellement dans les chartes de ces grandes écoles. Ces structures d’enseignement accompagnent activement la politique immigrationniste et mondialiste de nos élites.

C’est dans le cadre de ce nouveau positionnement et de cette ouverture au multiculturalisme que l’ESSEC et l’École normale supérieure ont accueilli successivement le rappeur Médine comme invité d’honneur devant un amphithéâtre d’étudiants.

En 2014, le chef de projet de l’ESSEC vantait les talents de Médine en ces termes : « Médine veut faire bouger les lignes par la musique, par les mots, par l’action en s’adressant notamment à des jeunes. » « Un rappeur à la fois inspiré et inspirant », comme l’indique le sous-titre de la vidéo YouTube de l’ESSEC retransmettant cette cérémonie. Le plus déroutant, c’est qu’en fond sonore de cette vidéo, sont diffusées les paroles de rap de Médine qui multiplie les insultes envers le peuple français :

« Moi qui voulais faire du rap français une passerelle vers les grandes écoles,

Mais pour les gens d’la profession, donner du sens avant du son,

Dans nos chansons c’est donner d’la confiture à des cochons,

De la fioriture dans nos bandes-sons et paraboles,

Tous de mèche pour produire plus de merdes qu’Endemol,

Et quand le doute s’installe, il pollue tout c’qu’il croise,

Ma conviction s’ébranle, j’ai l’impression d’faire du remplissage. »

Vidéo ESSEC :

https://www.youtube.com/watch?v=qWniM1YJyG8

En 2017, L’École normale supérieure récidivait en accueillant Médine comme maître de conférences à l’occasion de la sortie de son nouvel album « Prose Élite » où le rappeur apparaît aux côtés d’un portrait de Victor Hugo sur la pochette de couverture. Dans l’enceinte du noble édifice de la rue d’Ulm, le rappeur a disserté sur ses lyrics, ses inspirations, son style face à une salle comble de 200 personnes, archétype de l’élite intellectuelle française. Médine n’a pas hésité à se comparer à Victor Hugo en déclarant :

« Hugo a cassé les codes du théâtre classique avec le drame romantique. Je trouve que cette démarche ressemble au rap : on n’était pas reconnu dans la tradition musicale française, mais on finit par gagner une légitimité. J’aime chez Hugo cette approche qui a consisté à arriver dans le théâtre un mettant un gros coup de pompe dans la porte. »

Rappelons toutefois que dans l’album « Prose Élite » de Médine figure la chanson « Grand Paris » dans laquelle le rappeur insulte copieusement les femmes françaises de souche :

« J’esquive la partouze, j’ris pas avec les hyènes,

Leurs flows s’attrapent comme des maladies vénériennes,

Damas, p’tit frère khalass pour qu’la masseuse se couche,

Les frères s’embrouillent pour des crasseuses de souche. »

Dans le cadre de ces invitations à l’ESSEC et à l’École normale supérieure, Médine a trouvé l’occasion d’exprimer publiquement son aversion envers la France, dans une parfaite maîtrise de la taqîya islamique, le tout sous les applaudissements de nombreux étudiants qui représentent pourtant l’avenir de notre pays et qui ne semblent pas percevoir le danger propagé par ces paroles de rap.

Louise Langlois

Print Friendly, PDF & Email
Share

71 réponses à “Quand l’Essec et Normal Sup recevaient le rappeur islamiste Médine…”

  1. Clamp dit :

    Comme je dis depuis toujours sur ce site, être sur tous les fronts et à tous les postes. Ça s’applique suivant tous les sens possible qu’on peut donner à l’expression, et donc comme ici, aussi au sens du terrain social subissant l’assaut l’islamiste et bien évidemment qu’il faut réinvestir ce terrain et y mener la bataille de l’information. D’autant plus que les étudiants sont encore plein d’énergie et l’esprit vif, ils ont les idées moins arrêtées, pas de routine familiale, il faut compter dess

  2. DUFAITREZ dit :

    Voilà une découverte qui n’honore pas ces Etablissements…
    Tiens ? Il connait Hugo ?
    Qu’il aille chanter dans le « Quatre Vingt Treize » ! (Livre de ce dernier, au cas où…).
    Il sera bien reçu !

  3. annick dit :

    grandes écoles : lieux où l’on détruit les capacités cognitives des étudiants pour mieux les formater aux goûts du moment .

    • vanbu dit :

      Riposte laïque : un site rempli de personnes infiniment plus intelligentes que ces prolétaires de l’ESSEC, mais pourtant incapables de décrypter correctement quatre rimes (qui n’ont d’ailleurs pas été énoncées par Médine, comme cette article l’indique, mais par Lino et Sofiane)

    • Roulette dit :

      C’est pas faux …

  4. Emile ROUX dit :

    quand je dis que les institutions françaises sont formatées par le marxisme depuis l’entrée des communistes dans les institutions en 1945, j’apparaîs faire de la peine aux modérateurs de RL et pourtant tous les faits rapportés sur ce site le prouvent

  5. gigi dit :

    « destruction progressive programmée des peuples européens » , ce que Léonora Miano appelle « mutation » devant laquelle elle nous enjoint de ne pas avoir peur. Il faut voir les yeux de cette haineuse suprémaciste, arrivée en France à l’âge de 18 ans comme sa copine Houria Bouteldja….
    deux garces immondes

    • Marnie dit :

      Cette union européenne c’est effectivement notre destruction programmée. Ce que nos gouvernants français font depuis plus de soixante ans est immonde.

  6. gigi dit :

    Nous pouvons voir où nous conduisent tous ces programmes d’égalité des chances permettant d’intégrer des écoles qui faisaient autrefois le prestige de la France. Les meilleurs mathématiciens algébristes se trouvent à Normale Sup. Et ainsi pour toutes les disciplines. Sciences Po déverse chaque année dans nos médias des « consultants » issus de la diversité, nuls, déroutants mais à l’aplomb déconcertant,… Bonnes tranches de rigolades et audience assurée. On les retrouve sur CNews BFMTV etc

  7. Paganel dit :

    Si médine change autant d’avis politiques que Victor Hugo avant l’exil, alors on risque de le retrouver au rassemblement national d’ici quelques années

  8. lumen dit :

    C’est bien le règne de la contrefaçon et du discours insidieux qui va avec, ayant pour but de pervertir la jeunesse en général
    Quand comprendra-t-elle, qu’elle est manipulée par l’idéologie mondialiste de tous ces faussaires

  9. Saintongeais dit :

    C’est bien la preuve éclatante du suicide français dans toute sa splendeur!

  10. bernard dit :

    Ne pas se laisser impressionner par les titres. Sciencespotards et Normalsoupeux sont devenus de la bouillie non-philosophique comme tout un tas de ‘docteurs’ (Viktorovitch sur CNews) aux cerveaux embrumés de théories aussi vaseuses que nombreuses dans notre post-modernité universitaire complètement postmarxisée ou hyperpostmodernisée (cf. le succès de Butler, cette folle).

  11. Marc dit :

    Le rap, de la musique ou un récitatif rythmé ?

  12. Markus dit :

    Aujourd’hui Normale Sup est tombée au 70ème rang au classement Shanghaï.
    Autrefois elle faisait partie des meilleures du monde avec des Alfred Kastler ou Louis Neel, prix Nobel.

  13. De Profundis Macronibus dit :

     » (…) figurent parmi les institutions les plus prestigieuses et les plus sélectives de la République française. » Ah bon, elles sélectionnent les plus à gauche ou les plus cons (les deux n’étant pas forcément incompatibles) ? :-D

  14. Stratix dit :

    Quand le chaos arrive ce ne sont pas les élites qui comprennent ce qui se passe et qui savent ce qu’il faut faire. Les intellectuels étaient autrefois communistes. Après les 100 millions de morts du communisme les élites préfèrent se déclarer mondialistes , une sorte de mélange entre le capitalisme d’état et le socialisme sans frontière.

  15. Pr Sheldon Cooper dit :

    Vous devriez envisager l’hypothèse que s’ils n’ont pas perçu le danger c’est qu’il n’y a pas de danger.