Quand ma meilleure amie a été traitée de facho par ses frères et soeurs…

Publié le 6 novembre 2018 - par - 52 commentaires - 2 746 vues
Share

Le récit de Raymonde Uhl, décrivant comment elle a été agressée verbalement par ses « amis » de gauche d’une chorale de chant grégorien, m’a rappelé une autre anecdote et je suis certaine que tous les lecteurs de Riposte Laïque en ont plein d’autres à raconter.

https://ripostelaique.com/amis-chanteurs-de-gauche-vous-vous-etes-comportes-avec-moi-comme-des-salauds.html

Cela remonte à une dizaine d’années. Ma meilleure amie s’appelait Cécile et elle avait à l’époque 52 ans. Elle avait milité longtemps au Parti socialiste et était enseignante. Elle était surtout féministe et, pour cela, elle considérait le voile islamique comme une agression. C’était une belle femme, libre de sa vie, qui avait eu quatre enfants et avait divorcé. Elle figurait, avec ses six frères et sœurs, dans une structure financière leur permettant de gérer conjointement les affaires de famille. Une fois par an, la fratrie se donnait les moyens de se réunir pour prendre collectivement les décisions les plus adaptées.

Cécile était une femme forte. Elle avait décidé de rejoindre le Front national parce qu’elle considérait que seul ce parti correspondait à ses aspirations, consciente que l’ampleur de l’immigration et le nombre de musulmans présents en France représentaient un péril mortel pour elle, mais surtout pour ses enfants et petits-enfants. Elle était issue d’une famille aisée où tout le monde votait socialiste parce que cela était le camp du Bien.

J’avais retrouvé Cécile quelques jours après une réunion familiale. Pour la première fois de ma vie, j’ai vu cette femme forte pleurer. Elle m’a raconté ce qu’elle avait sur le cœur. À l’issue de la réunion, devant l’ensemble de la fratrie, elle avait été agressée verbalement, avec une violence inouïe, par son frère, qu’elle aimait beaucoup par ailleurs. Ce dernier, enseignant en université, lui avait reproché, devant les autres, ses engagements politiques « qui faisaient honte à la famille ». Elle avait su se défendre, mais ce qui lui avait fait le plus mal était que deux autres avaient relayé et que, surtout, les trois autres l’avaient  lâchement laissée se faire lyncher, sans dire un mot pour la défendre.

Elle avait quitté la table sans dire au revoir à aucun et était sortie pour qu’ils ne la voient pas pleurer. C’était pour elle toute une solidarité familiale, à laquelle elle tenait, qui venait de s’effondrer. Et, quelques jours plus tard, elle était toujours incapable d’évoquer ce lynchage sans que les larmes ne lui montent aux yeux, entre colère et tristesse. Elle ne savait pas si elle devait revoir ses frères et sœurs ou s’éloigner définitivement de la fratrie. Elle était écœurée par l’attitude de tous, et par leur ingratitude, car elle avait, de tout temps, fait beaucoup pour chacun. Le pire est que, sur les sept, elle était, et de loin, la moins aisée financièrement. J’essayai de la consoler en lui disant qu’ils ne la méritaient pas, mais j’ai senti que le mal avait été profond.

Quelque temps plus tard, Cécile est tombée gravement malade. Elle m’a dit qu’elle ne souhaitait plus parler de cette affaire avec moi, ni avec personne, et qu’elle souhaitait l’oublier. J’ai respecté sa demande et ne l’ai plus jamais évoquée avec elle. Elle s’est battue de toutes ses forces contre un mal implacable qui la rongeait quotidiennement. Elle ne s’est jamais plainte. Elle est morte un an plus tard, d’un cancer qui avait vaincu sa formidable résistance et sa combativité de toujours.

Quelques jours avant de nous quitter définitivement, elle m’a demandé de ne pas évoquer ses activités politiques le jour de ses obsèques. J’ai bien sûr respecté sa demande et n’ai même pas pris la parole. Je l’avoue, je n’avais pas envie de parler de mon amie devant ses frères et sœurs, qui étaient tous à ses obsèques comme si de rien n’était.

J’ose espérer qu’ils ont été capables de lui demander pardon, avant qu’elle ne ferme les yeux, et qu’ils ont eu honte d’eux et de cette attitude de petits flics de la pensée qu’ils avaient eue vis-à-vis de leur sœur. Je n’en suis même pas certaine. Et, bien sûr, je me suis interrogée sur le rapport de ce lynchage avec son cancer.

Cette histoire m’a beaucoup endurcie dans mes rapports avec les gens de gauche que j’avais dans mon entourage. J’ai suivi la même évolution que Cécile, sans adhérer au FN, me contentant d’écrire dans Riposte Laïque. J’ai gardé quelques amis de gauche, qui respectent mes choix. Il y en a très peu. Avec les autres, les ruptures se sont faites par le non-dit, la plupart du temps, ou bien très violemment. Mais, forte de l’histoire de Cécile, moi j’ai rendu coup pour coup à chaque fois et leur ai dit très clairement leur fait, entre quatre yeux. Je les ai régulièrement qualifiés de petits fachos et leur ai dit qu’ils étaient construits, dans ce qui leur servait de tête, comme des nazis et des staliniens.

C’est toujours douloureux de perdre des gens qu’on croyait des amis, mais il ne faut pas ménager ces gens que Raymonde Uhl qualifiait, à juste titre, de « salauds ». Nous ne devons pas avoir un statut de victimes vis-à-vis de ces pourritures. Cela a été pour moi la meilleure façon de rester vivante.

Cécile me manque.

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Aux Armes Citoyens

Très souvent (70 à 80 %), les gens atteints d’un cancer sont victimes d’un conflit ou d’une situation qu’ils ont du mal à faire passer.
Ces cancers peuvent être foudroyants ou mettre des années à se déclarer.
J’ai travaillé en milieu cancérologique et puis en parler en connaissance de cause, car nous avions un super médecin-sophrologue qui savait faire remonter chez les patients ce qu’ils refoulaient.
Votre amie est décédée du chagrin et du rejet de sa fratrie.
Il ne faut pas se rendre malade pour des gens qui n’ont qu’un petit pois dans le crâne, formatés par la gauche.

lafronde

Assimiler ses adversaires politiques de Droite au fascisme était une tactique du Komintern. C’était une technique d’intimidation, appuyée sur les milices communistes. Avec l’Union de la Gauche de Mitterrand, les socialistes ont accusé les frontiste de fascisme, mais les milices trotos ne font pas le poids ! Donc on peut leur répliquer qu’eux les no border, les antifas ont peut être des idéaux différents (ça va les détendre !) mais ont des pratiques similaires aux fachos (in cauda venenum) !

Mireio

Définition du fascisme ? Ses caractéristiques ?
Je vous rappelle que le fascisme est né et mort avec Mussolini, homme de gauche s’il en fut. Faire référence à un fascisme qui sévirait à l’heure actuelle, c’est faire dans l’archéologie.

Pascal Olivier

Elle nous manque. Que l’âme de cette grande dame repose en paix. Elle était certes forte mais aussi élégante et d’une grande douceur, aux antipodes de sa brutasse de rivale.

Antoine

Pour ma part, depuis 2010 je suis résistance républicaine. Je m’en suis ouvert à mes enfants. Ma fille mariée à un enseignant a eu trois enfants, aujourd’hui âgés de 21, 19 et 17 ans. Quand je leur ai dit que je montais à Paris pour participer à la marche contre l’islamisation de notre pays le 101 novembre 2010, j’ai été traité de facho par une de mes petites filles et mes enfants tous des bien-pensants. J’ai tenu bon et je ne manque pas une occasion pour leur dire tout le mal que je pense de l’islam.

Allobroge

Les gens de Gauche reprochent aux gens qui ne pensent pas comme eux d’être des fachos mais en fait ils agissent exactement comme ceux qu’ils dénoncent ou plutôt comme ceux qu’ils auraient ou dénoncer dans les années trente. Aujourd’hui leur combat est dépassé mais il est plus aisé de dénoncer un péril qui n’existe pas (mais qui va finir par revenir s’ils continuent) que de s’en prendre au vrai fascisme : l’islamique !. En fait ils sont lâches, le savent et se trouvent des cibles faciles de peur d’avoir à affronter les réalités du moment !.

lafronde

Bon ! je suis issu de familles progressistes d’avant 1968 ! La génération de mes parents fut la dernière à recevoir un héritage matériel et moral, et ne laisse elle aucun héritage (ni matériel ni éducatif) ! ce serait faire de ses enfants des « privilégiés » ! J’en ai pris mon parti, et je mène l’éducation de mes enfants par d’autre principes, qui eux ont fait leurs preuves. Dans ma famille héritée, je ne fais de la pub que pour la réinformation.

Olivia

Quel patriote n’a connu, un jour ou l’autre, le reniement d’un proche ? Pour moi, ce furent mes voisins, pourtant très amis. Puis un beau jour, crac, fini… C’était moi qui « avait la haine » alors que le prêtre avait déjà était égorgé, ainsi que M. Cornora…

Fenris wolf

Ca me reappelle l’histoire vécue aavec mon père qui a menacé un jour de me renier si je deviens d’extrème drouate, on ne se parle plus depuis trois ans maintenant et même quand je l’ai appelé pour lui dire que j’avais réeussi un concours très important, il as fait la sourde oreil et ne voulais en aucun cas me parler.
Ces gens de gauche sont d’une intolérance qui fait très peur parfois et comme le dit une personne plus bas ils croiant détenir la seule et unique vérité comme une religion.
Et cela même si vous demontrez par X ou Y que sur ce sujet ils ont tord, eux vous affirmeront mordicus qu’ils ont raison vous traitant au passage de facho autre termes si propre à leur langage.

DURADUÏF

Ils et Elles sont nombreux d’avoir pratiqué la bouche cousue chère à nos eunuques à qui on ne coupait pas que la langue. Les yeux s’ouvrent et les langues se délient.

Christine L

Bien dommage, chère madame, que vous n’ayez toujours pas compris que ne pas rejoindre le F.N revient à faire le jeu des salauds que vous dénoncez.

Frederic REYNIER

difficile de rejoindre des gens qui vous traitent de taré, cinglé, racialiste, civitas, cf Le SIEL quand Ouchikh en a eu marre d’avaler les couleuvres de la blonde , Ou l’art d’attirer les mouches avec du vinaigre et se lamenter ensuite de les voir disparaître

J.B.

Je vis un peu la même chose, je suis le cadet j’ai 3 sœurs et 1 frère, tous des bobos bien à gauche et depuis quelques années je leur ai parlé de ma sympathie pour le FN/RN dont je partage les idées. Scandale dans la fratrie, une sœur a même voulu me mettre dehors mais s’est ravisée. Tout cela ne m’a jamais traumatisé. Aujourd’hui on s’entend bien, je n’ai rien lâché sur mes convictions. Je les laisse dire et penser, je n’en ai rien à faire.

Fabrice

Aujourd’hui en France on n aime pas les gens qui vont vers les extrêmes. Dans un sens c est normal…

pauledesbaux

et dans l’autre sen c’est comment ?

Christine L

J’ai plutôt l’impression qu’on adore les extrêmistes MUSULMANS, moi !

Ulysse 67

Comme je l’ai déjà expliqué sur RL, et encore dans deux commentaires ici, les gauchistes sont des gens qui pensent de façon irrationnelle, en adepte d’une pensée toute faite, de simples croyances érigées en dogmes intangibles, en vérités éternelles, absolues et inconditionnelles.

Le relativisme des idées, le fait qu’il n’existe pas de telles vérités est étranger à ces individus. Ils fonctionnent comme les adeptes des croyances religieuses ou idéologiques, ils ne supportent pas le doute.

Il est donc logique sinon normal qu’ils réagissent à toute personne qui n’adhère pas inconditionnellement à leur système en pratiquant contre elle l’anathème, l’excommunication et l’ostracisme.

C’est le propre des systèmes de pensée sectaires. Votre amie fut malheureusement victime de ce phénomène

Roger Delancourt

Pas un jour sans que vous appeliez sur ce site à insulter, tabasser ou tuer des gens de gauche. Faut pas non plus vous attendre à recevoir des bisous en retour….

Sjean-louis

Pensez-vous qu’ils se gênent ses braves gauchistes ? j’ai connu des mains ensanglantées, en déchirant leurs affiches, parce qu’ils avaient mélangé des débris de verre à la colle !

Christine L

Et ces gauchos qui veulent la mort des patriotes et de la France à terme, ils ne vous gênent pas ??? Ceux qui se font tuer aujourd’hui sont les Patriotes et certainement pas les engeances gauchistes !

Allo Docteur

Ouvrez les yeux et vous ne prendrez plus de baffes!

Marnie

Qui a lancer anathèmes, insultes, poursuites judiciaires contre ce que vous appelez « l’extrême droite » ? C’est la gauche et l’extrême gauche n’est-ce pas ? Bon, connaissez-vous l’expression « recevoir le coup de pied de la mule du pape » ? Oui, celle qui garde en réserve sept ans son coup de pied ! Si la gauche a été balayée elle ne le doit qu’à elle-même. Si la France est dans l’état de délitement actuel c’est bien à la gauche qu’elle le doit. L’ensemble des français en a assez de ce parti qui veut gouverner mais en est incapable et qui, plus est, islamise la France au nom de je ne sais quoi.

David Vincent

Les quolibets de cet article sont de l’ordre du donnant-donnant. Pas de quoi fouetter un chat ! En revanche « facho », anachronique et disproportionné, que les gauchistes dégainent à tour de bras pour couper court à toute argumentation, est plus insultant que les termes génériques « salaud » voir « pourriture ». Il est pratique d’utilisation car il disqualifie et anéantie l’interlocuteur, tellement il est lié à l’intransigeance sanguinaire de la 2ème guerre mondiale (Gestapo, chemises noires, milice …). De telles étiquettes à l’emporte-pièce ne servent qu’à manipuler les têtes par le biais de l’Histoire, à faire diversion en décontextualisant les évènements.

David Vincent

« …tabasser ou tuer des gens de gauche…  » ??? ça ne figure pas dans le texte. J’exige mes bisous !!!

Lapin Blanc

Pauvre inculte, le gauchisme c’est cent millions de cadavres en moins d’un siècle. Aucune religion pas même l’islam, en un temps aussi court, n’a fait pire.

Jill.re

Quand on considère les dégâts engendrés par
la gauche en 80 ans, on devrait avoir honte de
s’en réclamer. Ceci étant, tous ces bien-pensants
sont pour la plupart de vils hypocrites. Ils prônent
les soit-disants valeurs de la gauche, tout en évitant bien sûr de les pratiquer ;le vivre ensemble par exemple… Ils vivent où et avec qui
tous ces faux culs ?

laurent k.

eh oui! la police politique de la pensée est très efficace! lorque l’on ne suit pas la doxa dominante l’on est exclut ou ostracisé! est ce un mal ou un bien d’être informé de ceux dont le culte leur inculque d’exterminer les idiots utiles…qui croient béâtement à la doctrine RATP (religion d’amour de tolérance et de paix)

André Léo

Les histoires personnelles sont souvent douloureuses et les ruptures après un long parcours militant en associations, fréquentes.
Mais il s’agit presque toujours de suites d’affrontements politiques et, quasiment toujours, avec des zozos qui se prétendent de gôche, alors qu’ils ne sont que gauchistes-anars, socialos-opportunistes et alliés OBJECTIFS du pouvoir de cette finance qui règne désormais SEULE.

NOUS TOUS qui nous sommes colletés avec ces bobos-mondialistes, dans nos associations culturelles dont ils prennent le contrôle, nous devons aider à la création d’une véritable UNION Nationale avec TOUS ces milliers d’assos, sites, ligues, partis et micro-partis… qui défendent la LAÏCITÉ socle de notre République… monoculturelle dans sa diversité.

lafronde

Vous avez raison, les patriotes doivent fonder leur Communauté, et y accueillir tout ce que la Société civile produit de meilleur : défenses de nos libertés, des libertés locales, de la laïcité, de l’identité, et aussi de la Propriété, car la France est la propriété indivise des français. Le tout dans un esprit ouvert et tolérant envers les amis, résistant face aux ennemis et au traitres, pédagogique envers les hésitants.

Garde Suisse

Je pourrais en raconter des dizaines d’histoires sur la vision formatée de nos compatriotes sur les « fachos ». Étant classifié ainsi depuis le collège. Vous savez, j’étais toujours celui qui dans les débats n’était jamais d’accord avec la meute. J’étais pour la peine de mort, contre l’avortement, contre l’euthanasie, à l’époque (années 70) j’admirais Napoléon Bonaparte etc….
Un facho-né et croyez le, bien triste de constater le malheureux état de notre pays !

lafronde

On peut réagir à la catégorisation de facho en répliquant « vos méthodes sont fachos », par contre la catégorisation d’Extrême Droite peut être acceptée, puisque défendre la Nation, l’identité, la Propriété, les libertés concrètes contre l’Etat sont des principes plus souvent défendu par la Droite. Il suffira de placer Hitler à Gauche ! Il fut en effet National-SOCIALISTE ! et il a reproduit les camps du Goulag du Gépéou chanté par le poète communiste Louis Aragon !

Be cool

Bien sur que j y crois car j ai connu cecile une femme de coeur venue d ailleurs et tombee ds un milieu hyper bourge….elle en a pris des coups mais n a rien renie….sauf qu elle a developpe une grave maladie..fatale…du balcon celeste elle doit contempler les fruits de son engagement terrestre avec contentement.

Spipou

Jolie fable ?

Non, c’est une histoire classique et qui se produit dans beaucoup de familles, figurez-vous !

Essayez de parler de l’islam dans votre cercle familial, vous verrez.

Quoique j’aie remarqué que depuis quelque temps de plus en plus de gens m’écoutaient en m’approuvant plus ou moins du bout des lèvres, ou bien sans rien dire, l’air inquiet…

Frederic REYNIER

moi je traite bien de pastèques les membres de ma famille qui on été sensibles au formatage marxiste de l’EN de la maternelle à la fac

Sjean-louis

le mot « facho » est la signature des pleutres qui ne savent pas argumenter dans un débat; c’est une meute qui hurle sa crétinerie

Ulysse 67

C’est exactement cela.

Le gauchiste ne pense pas, ne réfléchit pas, ne met jamais en doute, il répète des phrases toutes faites relatives à ses croyances, des vérités révélées adoptées sans examen. Et il ne sait qu’invectiver les « mécréants » qui ne partagent pas ces croyances, comme ces chrétiens qui traitaient les athées ou les adeptes d’autres doctrines d’hérétiques, de schismatiques, de relapses, de fornicateur, de suppôts du démon, etc. Comme le disait Le Peletier, de crimes imaginaires.

On a retrouvé cette attitude dans le communisme, ou le mécréant était devenu bourgeois, contre-révolutionnaire, ennemi du peuple, etc. toujours les crimes imaginaires inventés par des croyants fanatiques.

Quand on est convaincu de détenir la vérité absolue, on est effectivement un imbécile.

Ulysse 67

Aujourd’hui ils s’entendent comme larrons en foire avec les mousoulmans, et leurs kafirs, haram, takfir, chikr, etc.

Ils ont en commun la même forme de pensée, ils ne peuvent que s’entendre. Le même fanatisme borné, sectaire, la même conviction d’être détenteur d’une vérité absolue qui ne résiste pas à l’examen de la raison de notre bonne vieille philosophie

[Rappelons que la philosophie – falsafa – est rejetée et condamnée par l’islam: la pratiquer est un péché mortel (et mortel, en islam, ce n’est pas une figure de style)]

Joël

« Elle avait milité longtemps au Parti socialiste et était enseignante. »
Faut dire que l’un va très rarement sans l’autre.

Anne Lauwaert

Quand, dans les années 90, j’ai commencé à voir ce qui se passait, j’en ai parlé avec mes cousins (catho & libéraux) qui m’ont canardée de tous les poncifs xénophiles: les immigrants étaient tous des gens bien qui ne cherchaient qu’à trouver du travail. Aujourd’hui ils votent pour (l’extrême) droite… La haine silencieuse est même devenue haine raciale tout court.

Dupond

Anne Lauwaert
La meme expérience m’arrive a chaque fois que je vais au village et quand ils se plaignent ma réponse est cinglante  » fallait bien voter » . Il ne faut surtout pas larmoyer sur leur sort s’ils vous répondent « les autres valent pas mieux »

Anne Lauwaert

pourquoi Cécile a-t-elle pris un cancer? n’a-t-elle pas dit qu’elle voulait oublier?

paul

On ne « prend » pas un cancer,on l’attrape…malheureusement!

Sjean-louis

Ne mélangeons pas tout, cette pauvre femme est partie à cause d’un mal qui peut frapper chacun de nous quelles que soient nos opinions, sa mort fera probablement réfléchir la meute qui l’agressa violemment jusqu’à la peiner.

Aux Armes Citoyens

Avoir un cancer, c’est très complexe du point de vue psychologique.
Il ne m’est pas possible de détailler.
Même si le patient dit « vouloir oublier », c’est le refoulement qui est la cause.

Allonzimollo

Si elle avait été vraiment « facho », elle aurait assumé son statut et ne serait pas allée pleurer toute seule dans son coin… et elle aurait rivé leur clou à ses détracteurs !
Quand on me traite de facho, j’en rajoute toujours une couche dans le style « et fier de l’être » ! Ça fait rigoler ceux qui cherchent juste à me taquiner, par contre je ne vous raconte pas la tronche de ceux qui ne me connaissent pas…

Spipou

Moi j’essaie d’être le plus factuel possible, et on a d’autant plus de mal à me répondre que sur d’autres sujets j’ai des opinions qui pourraient être qualifiées d’extrême-gauche, et « on » n’arrive pas à me situer (sur le fond, c’est ça qui importe le plus à « on » : arriver à me situer entre la bonne gauche et la mauvaise droite) !

Du moins quand on me laisse parler ou quand on ne me sort pas l’histoire des vilains bouddhistes de Birmanie. Mais ça, ce sont les gens qui n’écouteront jamais qu’eux-mêmes et ce qu’ils ont lu dans le journal. Pas la peine de se fatiguer…

Calamity jane

On peut rajouter facho, français, patriote et fier de l’etre… Avec aplomb, le regard moqueur , tête haute.

Dupond

Les socialos sont au pied du mur !!! ils se font tabasser a l’EN dans l’indifference d’une population qui les associent a mai 68 et a une corporation de privilégiés . Puis il y a les « SNCF » avec leurs « status » mais dont les lignes ferroviaires se rattatinent comme peau de chagrin (peu rentables ,peu fiables et n’irrigant plus les TGV qui coutent un prix fou) La gauche a perdu ses élections les unes apres les autres et ses subventions ne suffisent plus a nourrir les militants professionnels . Les syndicats ont appellé a voter pour un banquier et voudraient qu’ils se trouvent des abrutis pour les suivre derriere leurs banderolles !!! A mon avis si etre facho évite d’etre un abruti ….pourquoi pas ?

Marnie

bravo !

lafronde

Cher Dupond, vous vous trompez ! La Gauche reste au pouvoir mais elle a muté ! Exit la Gauche fonctionnaire, voici la Gauche humanitaire ou morale ! Elle vous coûte bien plus cher, avec des maux bien pires : invasion, assistant généralisé, mosquée, délinquance, terrorisme ! Le pire est que la Droite-portefeuille a voté pour Macron !

Gaulois réfractaire

Se faire traiter de facho n’est pas une marque d’infamie. C’est l’ « ultima ratio cretinum ». (sur les canons du grand roi était écrit « ultima ratio regum », dernier argument des rois)

Jean-Marc FERRARINI

la « reductio ad hitlerum » également appelée « point Godwin » est en effet la preuve formelle que votre contradicteur n’a aucun argument crédible à opposer à votre raisonnement. CQFD