Quand Marianne se voile, de Jean-Pierre Bedou : l’incompatibilité…

Publié le 6 mars 2020 - par - 13 commentaires - 704 vues

   

Voici un livre qui montre que la France a vu son modèle d’intégration mis à mal en raison d’un affaiblissement général du sentiment d’appartenance à la nation dû au communautarisme grandissant d’un islam radical.

L’auteur  présente l’islam d’une manière très claire et soutenue par de nombreuses citations de sourates. Après s’être longuement attardé sur l’étude du Coran, puis sur les dispositions et les pratiques religieuses découlant de la « charia », il montre que l’arrivée de cette religion depuis plus d’une quarantaine d’années dans notre société est vécue comme une régression dans la mesure où elle fait resurgir parmi nous des normes qui sont celles d’une histoire première, totalement inadaptées à notre monde contemporain.

Un toilettage de son contenu s’avère pour l’heure hors de portée, car notre modernité sur le concept religieux s’appuyant sur la loi de 1905, relative à la laïcité, rend dérisoire l’attachement des musulmans à ce qui relève d’un passéisme obtus. Il est effectivement impossible de concilier les principes de la « charia » et les règles laïques de notre République, ce qui est montré dans la deuxième partie de l’ouvrage.

Au fil des pages, de nombreuses dispositions sont décrites comme étant incompatibles avec les valeurs de la République puisque de par son essence même, la religion islamique ne paraît pas, à l’auteur de ce livre, adaptée aux lois françaises, tant les prescriptions du Coran et de la Sunna sont impérieuses. En exemple : la tenue vestimentaire des femmes qui ne doivent pas être attirantes, une certaine opposition à l’enseignement dispensé dans nos écoles, une idéologie primaire sur les croisades et la colonisation, un refus des homosexuels, une vision étroite sur la différenciation des sexes et une incompréhension sur la mixité, etc.

Ce livre écrit pour les Français, mais aussi pour les musulmans, stipule que pour se mettre en adéquation avec nos principes républicains, l’islam doit : dépolitiser sa doctrine, éviter à ses coreligionnaires une imposition de signes extérieurs provocants et incompatibles avec notre contexte culturel, admettre que l’espace public n’est pas un lieu où la religion doit être prééminente. Il doit centraliser son organisation et ses moyens comme les autres religions monothéistes, mais aussi avoir une seule ligne théologique indépendante des lignes étrangères avec, au niveau national, un représentant unique désigné ou élu par les musulmans eux mêmes.

Nous pensons comme l’auteur que : « nos idéaux fondamentaux ne doivent  pas être niés pour favoriser des pratiques rituelles rigoristes pouvant amener au fondamentalisme et djihadisme, car ces idéaux sont essentiels à notre démocratie républicaine, ils ne peuvent être dévoyés ».

Martine Chapouton

Quand Marianne se voile de Jean Pierre Bedou (éditions Pierre Téqui). prix: 16,90 euros

Achat sur Amazon, Cultura, Fnac, ou directement chez l’éditeur

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

Et une Fatwa pour ce Monsieur ! Une !
Pourquoi pas, aussi, un procès à la 17° Chambre ?

Olivia

Ma réponse se résume à une seule pensée : “L’Islam n’a pas sa place en France” – ni nulle part en Europe, d’ailleurs…
Il y a suffisamment de pays dans le monde où l’Islam est pratiqué sans que l’Occident se trouve confronté aux problèmes posés par cette “religion”… Stop les mosquées ! Exit les musulmans : le coran, la charia, le communautarisme, le terrorisme !

breer

La vrai spiritualité transcende les religions, elle est universaliste dans son essence et individuelle dans sa pratique et ne doit pas s’imposer à la société. Les religions à l’inverse et de tout temps, faisaient en sorte de s’imposer sans laisser de libre arbitre, ni de choix intime, et le conditionnement se faisait et se fait encore par un conditionnement générationnel dès la petite enfance. Et ce blocage mental empêche toute réflexion, toute remise en question, ce qui est le cas de l’Islam.

Mistine

Je pense qu’arrivé à un certain stade il ne suffit pas de vouloir que les gens persistent dans leurs croyances du moment qu’ils ne les exposent pas en public, il faut véritablement les condamner. La pratique d’une religion n’est pas inconditionnelle, il faut l’affirmer. Une religion est une idéologie et si ses fondements vont à l’encontre des droits de l’homme alors elle doit être condamnée dans les pays où ces derniers font loi, surtout si elle a été importée de l’étranger. On dit bien que nulle ne peut être inquiété pour ses opinions et pourtant il y a bien des délits d’opinion. Une croyance est une opinion religieuse et il y a des délits de croyance. L’islam est un concentré de délits de croyance.

Mistine

“Ce livre stipule que pour se mettre en adéquation avec nos principes républicains, l’islam doit: ” C’est être encore trop naïf que de croire qu’avec quelques accommodations on pourra rendre l’islam acceptable!!!! Pourquoi personne ne veut comprendre cela! Il faudrait supprimer des dizaines de versets du coran qui est la parole de leur dieu,. L’islam est basé sur la conquête et la volonté de dominer le monde entier et rien ne pourra changer cela. Il faudrait également leur dire que leur religion n’est pas la religion naturelle de l’homme, que les hommes et les femmes sont égaux en droits, que la peine de mort est abolie etc etc etc. Cela revient à interdire tout ce qui fait le fondement de leur idéologie. La manière dont ils s’habillent dans l’espace public est anecdotique comparé au reste

Marnie

Pourquoi parler d’intégration concernant les musulmans ? Ces gens ont-ils envie de s’intégrer ? C’est la première chose à se demander et à leur demander. La réponse est non. Nous devons nous demander s’ils ont envie d’abandonner ce qui fait leur malheur depuis tant de siècles : l’obscurantisme, un orgueil inimaginable et le déni des autres qui doivent plier devant eux par force : guerres, assassinats de masse, viols, attentats. Malgré leur passé et leur présent certains se posent encore cette question puérile, inconsciente, assassine pour nos démocraties, nos nations, nos souverainetés.

Marnie

suite
La question est perverse car c’est nous qui devons demander à ceux qui nous la posent : Avez-vous le droit de nous demander d’abandonner chez nous, dans notre propre pays ce qui fait notre force, notre juste orgueil pour nous assimiler de force à un régime de terreur ?

Mistine

Ils espèrent que les musulmans de France vont changer à notre contact? C’est ne pas vouloir prendre en compte le degré de radicalisation des 57 pays musulmans qui ont signé les droits de l’homme en islam. L’influence venue de l’extérieur est plus forte que celle que nous pouvons exercer sur les musulmans vivants en France car les gôchistes ont œuvré pour le multiculturalisme, pour le respect des identités! Je pense que tant que cette idéologie n’est pas détruite, il n’y aura pas de solution. Si nous les empêchons de répandre leur idéologie, les états musulmans et les droitdelhommistes menacent et si nous les laissons faire ils domineront. Comme il n’y a pas le début d’une volonté d’interdire l’islam, je pense que nous sommes vraiment en grand danger.

Mistine

dsl les musulmans vivant en France et non pas vivants

Mistine

Il y a aujourd’hui des dizaines de livres qui dénoncent l’incompatibilité de l’islam avec nos valeurs, avec notre culture, avec la France, avec notre civilisation. Alors pourquoi, nos politiques, ne prennent-ils pas des mesures plus drastiques pour lutter contre cette idéologie belliqueuse. Ils continuent à la considérer uniquement comme une religion et ils n’osent même pas dénoncer des croyances rétrogrades, empreintes de superstition. Vraiment cela tient de la trahison envers la France, tout le monde peut s’en rendre compte et le peuple est quand même pieds et poings liés, incapable de réagir car ne voulant pas commencer une guerre, parce que n’ayant pas le soutient de ce gouvernement de vendus.

mosunie

A chacun sa loi en religion, la charia pour les musulman ! la justice pour le gaulois !

Grougnach

C’est comme un rat dans la soupe..

patphil

je suis pour l’application de la charia aux seuls musulmans:
main du voleur coupée
et par extension zizi du violeur coupé raz

Lire Aussi