Quand Mélenchon congratule Mélenchon

Publié le 29 avril 2017 - par - 4 commentaires - 665 vues
Share

J’ai regardé avec curiosité la chaîne de Mélenchon, je voulais être certain qu’il ne donnerait pas de consignes de vote, mais il vaut mieux l’entendre de la voix même de l’homme méchant. Donc, comme de bien entendu, il ne votera pas Marine, votera-t-il Macron, apparemment non plus. Mais, il entend faire le barouf quoi qu’il arrive, il veut devenir un chef de guerre.

Dès l’élection passée, la présidente connue, il mettra en avant ses 7 millions d’électeurs et leur demandera de descendre dans la rue. Un vieux coco connaît les bonnes vieilles méthodes, prendre la rue, faire du bruit, mettre le pays à feu et à sang pour paraître comme un recours et ensuite, instaurer une dictature du prolétariat.

Faut dire que le Mélenchon nouveau ressemble furieusement à Chavez. Le pouvoir au peuple, mais d’abord au sien de peuple, c’est-à-dire aux commissaires politiques, aux idéologues genre Corbière dont la pensée est noyée d’un picrate fort peu goûteux.

Il est content la merluche, il est arrivé quatrième et s’il n’est pas sur le podium, ce n’est pas qu’il a fait une mauvaise campagne, non, il a été brillant, c’est dû à pas de chance. Il y avait sans doute trop de candidat, le socialo Hamon n’a pas été un bon camarade, Poutou et Arthaud ont embrassé le même créneau, ce qui lui a raboté des voix. Mais c’est sûr aux législatives, il sera la force qui compte.

Lui n’est pas Stalinien, lui est probe, lui est honnête, tous les autres et particulièrement Marine, c’est de la boue. Lui sait ce qui est bon pour la France et il nous l’imposera de force s’il le faut. Marine est une dictatrice, mais lui tirera son pouvoir de la raison.

Marine dont le premier discours de deuxième tour à Nice fut l’égal du discours de Bayeux du Général de Gaulle ne mérite pas d’être là. Les électeurs de Marine sont les ennemis de l’homme méchant. D’ailleurs, il invite tous ceux qui ont voté pour lui à attraper la mélenchonite et à la répandre autour d’eux. Que Marine nous préserve d’une telle calamité.

Monsieur Mélenchon, vous menacez les Français de faire du barouf, mais 7 millions de votants, si c’est une force ce n’est pas une majorité et donc, je vous conseille encore, vous qui avez la démocratie et le bonheur des peuples à la bouche en permanence, je vous conseille et non pas je vous prie, je vous conseille de vous méfier des majorités qui peuvent en avoir assez de vos rodomontades, de vos gesticulatoires menaces. Nous ne sommes pas tous craintifs devant vos gardes du corps, car vous comme nous savons qu’en dehors de leur présence, vous manquez singulièrement de courage physique.

Congratulez-vous sur votre chaîne monsieur Mélenchon, mais laissez la démocratie et les vrais démocrates suivre le chemin que ces élections tracent dorénavant sans vous.

Henri Lautréamont

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Romanin

Ah monsieur Lautréamont, c’est toujours un plaisir de vous lire, mais je trouve que votre éditorialiste ne s’est pas foulé pour le titre, j’ai connu Cyrano beaucoup plus guerrier et parfois même un peu excessif.
J’aime votre sobriété et votre clarté, merci à vous.

Chantal

Retrouvez l’entretien de Marine Le Pen avec Laurent Delahousse dans le JT de France 2 ce soir à partir de 20h15 !

Réagissez en direct : #Présidentielle2017
https://www.facebook.com/MarineLePen/photos/a.178248365524829.50011.123316887684644/1734497713233212/?type=3

ed re

Petit délire de Lautrèamont.
« Nous ne sommes pas tous craintifs devant vos gardes du corps, car vous comme nous savons qu’en dehors de leur présence, vous manquez singulièrement de courage physique. » : Le Pen, Macron n’ont pas de garde du corps ? C’est quoi la polémique à deux balles ? Vous voulez physiquement vous battre avec mélenchon ? Vous avez bu ??
« Le pouvoir au peuple, mais d’abord au sien de peuple » : ça me fait penser à Marine ça, non ?

Bref article méprisant et vide. La « picrate » va falloir arrèter d’en abuser monsieur !

« Marine dont le premier discours de deuxième tour à Nice fut l’égal du discours de Bayeux du Général de Gaulle ne mérite pas d’être là. » : rien de moins ! haha merci pour ce moment d’humour !

BALT

Bien dit!