1

Quand Poutine a bien bâché Macron sur la venue de Marine à Moscou…

Comme énormément de citoyens, je suis persuadée que monsieur Macron, élu par défaut suite aux plus gigantesques magouilles électorales pratiquées à ce jour en France, dans le but d’éliminer les plus dangereux adversaires de la marionnette mise en orbite par le lobby financier et ses satellites… se révélera très rapidement (pour ceux qui n’ont pas encore compris) extrêmement nocif pour notre liberté de penser, voire même de notre liberté tout court (pour les réfractaires à la pensée unique donc dominante).

Parmi ces satellites, bien évidemment des médias aux ordres via de grasses subventions, maintenues et renouvelées en fonction des services rendus, ont superbement rempli leur rôle en infligeant chaque jour et à toutes heures, le plus abominable lavage de cerveaux encore jamais vu fait à un peuple.

Sans revenir sur de nombreuses et criantes irrégularités dans plus d’un bureau de vote, puisque, apparemment, le FN se fait fort discret sur le sujet depuis le scrutin (et que les amis de monsieur Fillon, méprisant leur électorat, se sont précipités dans les bras du gagnant)… j’aimerais néanmoins attirer l’attention des citoyens sur un événement récent, ou plutôt sur la manière dont on nous l’a « vendu ».

Il y a quelques jours effectivement, après s’être fait snober (malgré les apparences) par Donald Trump qui, ni à Bruxelles, ni en Sicile, n’a cédé d’un pouce à ce qu’on lui présentait… notre grand chef officiel recevait en grande pompe, à Versailles, dans les pas du Roi Soleil, l’autre grand homme du moment, Vladimir Poutine, adulé du Peuple Russe (contrairement à certains que par décence il est inutile de nommer).

Le clou de cette éminente visite, fut sans doute la conférence de presse (je répugne désormais à mettre une majuscule à ce mot tellement usurpé) des deux chefs d’états, où le nôtre, après s’être livré à une démonstration de gros bras vis-à-vis de deux représentants de la presse russe, ayant parait-il divulgué des mensonges à son égard, a dû à son tour écouter la réponse, cinglante malgré un sang-froid évident, du Président Poutine à un journaleux, infoutu pour commencer de formuler correctement sa question.

Curieusement, si nous avions eu droit à une généreuse diffusion de l’extrait, seul valable aux yeux de ces « grands professionnels de l’info », où notre jeune freluquet « tacle » les médias russes…

http://ripostelaique.com/reponse-a-macron-qui-ose-faire-la-lecon-a-la-russie-sur-la-liberte-de-la-presse.html

… je n’ai pas souvenance que nos médias aient diffusé en boucle cette autre partie de la conférence de presse.

Serait-ce un effet de mon étourderie, ou de mon mauvais esprit incapable de pratiquer le politiquement correct ? Je vous laisse juges.

Mais c’est peu dire qu’en dehors de tous les habiles sous-entendus que l’on peut trouver dans cette magnifique réponse, le simple fait de voir l’air constipé du « dieu Macron », croyant dur comme fer à tout ce qui se dit de bien de lui dans une presse variée et libre… qui doit bouillir intérieurement (mais « on » lui a manifestement donné moult cours de zénitude depuis certains meetings hystériques) de ne pouvoir répondre vertement à son homologue.

Sans jamais se départir d’un calme olympien, mais sans sourire non plus, afin de bien souligner le sérieux de ses paroles, le Président Poutine donne ici une magistrale leçon à tous les venimeux journaleux qui pourrissent quotidiennement la vie des Français avec leurs vicieuses questions dès qu’ils s’adressent à un(e) représentant(e) de leur prétendue fachosphère, où ils fourrent pêle-mêle tous ceux qui ne pensent pas correctement.

J’aurais aimé voir la tête du « questionneur » lors de la réponse, vraisemblablement identique à celle d’Emmanuel Macron, puisque peu habitué depuis quelques années à ce qu’un importun ose remettre en cause leur toute puissance.

Un régal d’écouter Vladimir Poutine mettre le nez du courtisan, dans la sottise de sa question sur la prétendue ingérence russe dans la campagne présidentielle, tout en démontrant que la Russie savait très bien « à quoi s’en tenir » sur ce qui se passait en France… les esprits encore sains pouvant y trouver un message subliminal à plusieurs niveaux…

Un régal quand il souligne, mine de rien, que « le but de la presse est de présenter aux citoyens des points de vue différents »… ce qui manifestement n’est pas le cas en France, n’en déplaise à la caste des menteurs.

Un régal encore d’entendre rappeler au fâcheux que Marine Le Pen vient souvent en Russie, et préciser sa position en deux points :

« Je ne considère pas que ses idées sur la sauvegarde de l’identité des peuples européens, le renforcement de leur souveraineté, soient infondées ou privées de sens. Je ne le pense pas.

A ses côtés, le Sphinx Macron ne pipe pas…

« Mes autres collègues peuvent ne pas partager ma position, mais je l’ai toujours dit ouvertement, c’est la première chose. La deuxième est que nous sommes prêts à accueillir tout le monde, à tout moment. Si Madame Le Pen nous demande un rendez-vous, pourquoi doit-on le lui refuser ? »

Là c’est le grand Poutine qui pose la question que tous les Patriotes aimeraient poser aux sagouins osant mépriser environ un tiers du Peuple Français…

 « Surtout que, c’est ce qui est le plus important pour nous, elle a toujours publiquement soutenu le développement des relations avec notre pays. Ce serait étrange de notre côté de rejeter ces personnalités politiques européennes qui cherchent à développer la coopération transversale avec la Russie. C’est ça la réponse. »

Un régal tellement rare qu’on aimerait immédiatement aller se jeter aux pieds de ce grand homme, à la main de fer dans un gant de velours… quand depuis des lustres nous n’avons droit qu’à l’inverse… pourtant dûment encensé par de  prétendus journalistes !

Juste une chose, afin de ne pas être cataloguée « de mauvaise foi » (sans jeu de mots) ; j’avoue  que monsieur Macron est d’une allure bien plus exemplaire que son prédécesseur qui nous a fait tant  honte pendant cinq ans sur la scène internationale

Aude Alajoie

Pour ceux que cela intéresse, voici une petite sélection de quelques photos, extraites du site de Paris-Match, qui en disent long pour qui sait en décrypter certains sens cachés :

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Macron-Poutine-une-premiere-rencontre-en-images-1272506