Quand Salmon (CFDT) nous calomniait et osait comparer Riposte Laïque aux islamistes

Publié le 24 janvier 2016 - par - 10 commentaires - 1 346 vues
Share

mahometauvolant14Depuis les assassinats du Bataclan perpétré par Samy Amimour, un ancien agent de la RATP, Christophe Salmon de la CFDT-RATP  est reçu sur à peu près tous les plateaux de télé et  studios de radio subventionnées. Il prétend nous éclairer sur ce qui se passe à la RATP et répète en boucle qu’avec son syndicat, il « lutte » contre la « radicalisation« .

Ce qui se passe à la RATP est devenu un secret de polichinelle depuis qu’avec une poignée de femmes de l’entreprise, nous avons fait et posté une vidéo parue sur le site Riposte laïque le 14 décembre 2012 et qui a immédiatement suscité un tollé général de la part des musulmans, des directions et des syndicats dont celui de la CFDT.

Dans son communiqué du 21 décembre 2012, dont se sert Christophe Salmon pour prouver qu’il « lutte », la CFDT  sous-entend que les femmes qui témoignent ont été abusées et trompées : « Une vidéo qui circule sur internet rapporte et exploite le témoignage de femmes travaillant à la RATP […] », puis sans jamais citer l’islam une seul fois dans ce tract, l’organisation syndicale termine en « condamnant avec la même vigueur, la récupération faite par d’autres extrémistes politiques » (Riposte laïque ) et les met dos à dos avec les pratiquants musulmans sexistes car, selon la CFDT, « ils (Riposte laïque) ne partagent pas non plus les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de solidarité et d’émancipation de notre organisation syndicale ». Ce sont ces mots chocs, repris par l’ensemble des organisations syndicales, qui ont permis de tuer dans l’œuf notre action collective légitime (on le sait maintenant) et de me classer directement dans la case « fasciste » et « néo-nazi » permettant ainsi la justification des violences dont nous avons été victimes et l’acharnement de ma direction qui m’a incité au départ.

Plus tard dans plusieurs articles de presse, la CFDT affirmait que j’avais jeté le discrédit  sur la cause féminine en faisant appel à Riposte laïque, qu’ils classent eux-même et sans fondement comme étant une organisation extrémiste et que  maintenant et à cause de cela, la CFDT, ne pouvait plus lutter contre les musulmans « radicaux » ! Or, si à l’époque, avec les filles, nous avions décidé de sortir de notre silence avec cette vidéo, c’était justement par l’absence de réaction et de soutien de la part des organisations syndicales qui à l’origine étaient sensées nous protéger. C’est justement à cause de leurs lâchetés, de leurs non-dits, de leurs hésitations, que ces attitudes sexistes ont été encouragées et banalisées.

Du reste, aucune action collective ni aucun tract (en dehors de ceux édités en réaction à notre vidéo) en faveur de la laïcité ou du respect de la dignité des femmes n’ont été mis en place ou distribués. JAMAIS ! Il est sûr que dans ces conditions, comparée à leur inaction la plus totale, toute contestation ou organisation qui dénonce et lutte vraiment et sans langue de bois contre l’islam ne peut apparaître que comme  extrémiste.

A plusieurs reprises j’ai entendu Christophe Salmon dire que son syndicat était à l’initiative du guide de la laïcité paru en 2013. C’est faux ! Ce guide était déjà dans les tuyaux bien avant que la CFDT ne soit reçue par la direction fin 2012 pour évoquer justement notre vidéo qui faisait grand bruit, et c’est  l’existence de celle-ci qui a précipité la sortie du guide. Soit dit en passant, si la CFDT en était vraiment à l’origine, il n’y aurait pas de quoi en être fier. Car, comme toutes les autres organisations syndicales, la CFDT n’a jamais remis en cause le passage du guide de la laïcité qui autorise la marque de salut spécifique aux femmes qui émane de la charia. Ils s’en sont tous contentés considérant sans doute que c’était un moindre mal.

En outre, j’ai remarqué que Christophe Salmon ne répond pas aux questions des journalistes quant à l’origine de ces actes sexistes. Sur Europe 1, à la question de Jean-Michel Apathie sur l’islam dans l’entreprise: « Vous acceptez ces comportements ?« , il répond « C’est triste d’en arrive là entre collègues« . A la question: « Est-ce que ce n’est pas le recrutement des agents qui pose problème » il répond « Oh, non, le recrutement n’a rien à voir là dedans« . A la question: « Comment vous en êtes arrivés là, alors ? », il bafouille « C’est des,  heu… je n’en ai aucune idée… […] personnellement, je suis rentré à la RATP en 91, j’avais pas ça à l’époque« .

Pour Christophe Salmon, donc, l’islamisation c’est triste et c’est tombé du ciel !

Dans « Des Paroles et des Actes », il nous fait comprendre qu’il serait injuste de le faire passer pour un raciste  et pour preuve, il prétend recevoir régulièrement des plaintes émanant de femmes musulmanes dénonçant les radicaux. Alors, vous voyez bien qu’il n’est pas raciste et que l’islam n’a rien à voir avec ça ! En revanche, on comprend que si les plaintes viennent de femmes non musulmanes, comme moi par exemple, là, le doute est permis.

Complètement paumé, le bougre cherche des réponses chez Cohn-Bendit : « Comment on peut lutter contre ça ? » et Cohn Bendit de répondre « Il faut mettre en place des médiateurs« .

On comprend, par l’ensemble de ses interventions comment on en est arrivé là. Car, pour une véritable lutte, Christophe Salmon devrait remettre en cause le recrutement par la discrimination positive,  fustiger l’islam, accuser et la direction et le gouvernement. Il devrait s’insurger, se révolter et ne pas se contenter d’un « C’est triste« . Il devrait mobiliser dans ses rangs, organiser la rébellion, informer, tracter. Bref, il devrait faire ce qu’on attend d’un syndicat et de ses représentants et défendre les salariés qui les ont élus.

Ce qui est regrettable, c’est qu’évidemment je ne sois pas la bienvenue dans les médias, mais ce qui l’est encore plus c’est qu’Alain Finkielkraut, qui était présent sur le plateau de DPDA, aurait pu redresser la barre et le mettre face à ses contradictions, en s’appuyant sur les déclarations contenues dans mon livre qu’il a en sa possession, mais il ne l’a pas fait.

Ghislaine Dumesnil

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dr

Pour Infos salmon vient d’être condamné par la cour d’appel il n’est plus responsable de la cfdt ratp

François Servenière

Ghislaine, ne vous en faites pas, ne le prenez pas mal et ne vous retournez pas la bille cent fois, vous allez tomber malade. Il est normal qu’un pédophile et un escroc syndicaliste s’entendent sur le fond. Le mensonge est leur fond de commerce. Il n’y a pas d’anges dans l’enfer où ils finiront. Car le pire pour eux est à venir : leur conscience. Elle sera sans pitié et les taraudera jusqu’au dernier jour. Personne n’y échappe même les plus riches. Plaignez-les seulement et laissez les dire. Vous avez votre honnêteté et votre conscience pour vous, intacte. Quel bonheur… lire la suite

Romanin

J’étais décidé à ne pas réagir à vos contributions, mais très honnêtement Ghislaine Dumesnil, prendriez-vous les gens et une partie des lecteurs de R.L pour des demeurés?? Pour me situer, j’ai dans le passé était un représentant des salariés, secrétaire de Comité d’entreprise, spécialiste du Code du Travail sous étiquette CGT. Que vous ayez dénoncé des dérives est une chose, que la ratp soit gangrénée par de vilains barbus avec l’accord tacite des directions, ok. Mais vous la fille de communistes et syndiquée cgt, pourquoi avoir attendu autant de temps pour dénoncer cette situation??? N’êtes-vous pas vous aussi un peu… lire la suite

BALT

Merci beaucoup pour votre livre et pour cet article.

penelope

Rien que le terme « discrimination » est discriminatoire ! En anglais on dit : positive ACTION. Le crétin qui a lancé ce terme aurait dû être poursuivi en justice pour « discrimination » envers une certaine tranche (autochtone) de la population Française. Ce ne sont rien d’autres que des embauches « au faciès », qui, ipso facto, sont une forme de racisme.

Auguste

La discrimination « positive » a des effets négatifs. C’est le genre d’inversion du sens des mots qu’utilisent les politicards.

Valentine

Les syndicats, et les partis politiques font passer la défense de leur centrale, avant le bien être des salariés. Si « çafaitmaloparti » , »siçafémalosyndica » …on n’en parle pas…… Je me souviens, il y a une vingtaine d’années quand il a fallu mettre les pieds dans le plat contre le harcèlement moral dans le service public où je travaillais ….Ils ont trainé les pieds,mon syndicat la CGT itou, mais un jour ça leur a pété à la figure, ils ont été contournés par la base, ils ont pris le train en marche. .Maintenant ce sont les barbus qui investissent le terrain!!!!!!!??????Ton livre va… lire la suite

jean-marc

Alain Finkielkraut,à l’émission DPDA avait d’autres chats à fouetter face à une prof d’anglais hystérique qui le traitait de pseudo-intellectuel et lui hurlait de se taire!

BALT

Je n’ai pas regardé -heureusement- cette émission, mais je suppose que le pseudo-journaliste, « lécheur » en chef, devait être aux anges d’avoir fait le buzz.

Éddy Leurquoy

Très bien Ghislaine je suis aussi surpris que toi de voir cette subite réactivité et dénonciation molle de la CFDT RATP

Les médias choisissent bien leurs interlocuteur je me souviens tres bien de ce tract tout en langue de bois en niant plus qu’il ne dénonçait