Quand Sting chantait pour un dictateur esclavagiste pour 2 millions

Publié le 14 novembre 2016 - par - 39 commentaires - 4 438 vues
Share

sting-bataclan

En février 2010, l’Express faisait paraître un article titré « Sting, la fille du dictateur Ouzbek et un paquet de dollars ».

Alléchée par cet article qui me passait sous le nez, au lendemain de l’odieuse gifle donnée à nos victimes du 13 novembre 2015 par ce même Sting chantant sans vergogne « inch’allah » alors que 130 personnes ont trouvé la mort sous les balles de terroristes musulmans aux cris de « Allah akhbar ! », je ne pouvais qu’aller voir de quoi il retournait.

Sting c’est les années 80, les fameuses années de la naissance de la main jaune, des concerts pour l’Ethiopie, tout ça. Autant dire que le type est intouchable en tant qu’incarnation de l’humanisme, de l’écologie, de la fraternité.

Mais tout cela n’est que business et apparences trompeuses. Les pires individus peuvent se cacher sous des costumes de gentilshommes.

J’ai appris que le vieux rocker avait à l’époque touché un cachet de près de deux millions de dollars pour chanter en Ouzbekistan, à la demande de la fille du dictateur Islam Karimov, décédé il y a quelques mois, maître ès tortures et autres assassinats, lequel était, selon l’Express, « condamné unanimement par les organisations humanitaires comme l’ONU ou Amnesty International pour ses répressions brutales, sa pratique de la torture et serait responsable de la catastrophe écologique qui frappe la mer d’Aral, la réduisant à une simple flaque ». Rien que ça !

D’après l’Environmental Justice Foundation, les enfants ouzbeks sont réduits en esclavage et triment toute la journée dans des champs de coton.

Le billet d’entrée avait coûté 45 fois le salaire moyen d’un Ouzbek, et c’est le dictateur en personne qui a payé le chanteur pour distraire sa fifille qui s’ennuyait. Elle-même est d’ailleurs poursuivie par la justice de plusieurs pays européens pour le détournement de 300 millions de dollars au détriment d’une compagnie de télécoms suédoise.

Pris la main dans le pot de confiture, l’hypocrite Sting s’était maladroitement défendu en arguant que le concert était sponsorisé par l’Unicef, ce que ladite organisation a aussitôt démenti. Il a alors tenté une autre stratégie consistant à dire que le boycott avait pour conséquence néfaste d’enliser un pays dans son isolement avec à la clé un risque de durcissement de sa politique, exactement comme lorsqu’on tente de nous faire croire que les poseurs de bombes se radicaliseraient en prison et qu’il vaudrait mieux qu’ils en soient libérés. Il a ajouté qu’annuler le concert aurait été priver les Ouzbeks « du libre commerce des idées et de l’art ». Cela aurait surtout privé son propre portefeuille.

Sting est donc un humaniste de pacotille, un trompe-l’œil, un opportuniste surfant sur les cerveaux dûment formatés pour se faire de l’argent dessus, n’hésitant pas à brader ses beaux discours bidons pour les beaux yeux d’un dictateur qui a fait sa fortune sur le dos d’enfants esclaves.

Vu son absence de scrupules, on peut donc penser que pour sa prestation au Bataclan où il a insulté les disparus, Sting a dû toucher un gros cacheton. Payé par qui ?

Au-delà de la bassesse morale du chanteur, on peut aussi s’interroger sur l’effarante indulgence du public venu applaudir un « inch’allah » particulièrement inapproprié, un public sans doute plus avide de croiser une star que de songer à ceux qui sont tombés sous ses pieds.

Mais fort heureusement, tout ce petit monde vote bien comme il faut, convaincus qu’ils sont d’être le camp du Bien. Puisqu’ils le disent…

Caroline Alamachère

http://www.lexpress.fr/culture/musique/sting-la-fille-du-dictateur-ouzbek-et-un-paquet-de-dollars_850653.html

http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/sting_chante_pour_une_dictature_198087

http://www.parismatch.com/Actu/International/Islam-Karimov-president-de-l-Ouzbekistan-est-mort-1050853

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Fayçal

Les âmes qui ont péries au Bataclan sont innocentes. Paix sur eux. il faut remonter le réseau maffieux qui pourie le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Caroline Alamachère, vous critiquez Sting !!!? Ce mec est une légende!!! Critiquez Bruel, plus au moins, accessible pour vous. inch’Allah veut dire espérance. Ne mélanger pas culture, peuple et religion. Et lisez Voltaire si vous voulez une approche française honnête sur l’Islam.

Jean

Sting a admis être un admirateur d’Aleister Crowley (tout comme le célèbre guitariste de Led Zeppelin Jimmy Page).

Aleister Crowley (décédé en 1947) était un occultiste et un sataniste de renommée mondiale. Il prônait tous les vices, toutes les dépravations possibles et inimaginables. La légende raconte qu’il aurait même réussi une fois en Egypte à faire disparaître son image dans un miroir. Crowley a passé sa vie à célébrer des messes noires et à invoquer Lucifer. On pense qu’il s’est peut-être même livré à des sacrifices humains.

Jimmy Page, qui est probablement son plus grand admirateur, a racheté son château, sur le bord ud Loch Ness en Ecosse.

Iséo

Riposte laïque ou Riposte catholique ? C’est dingue le nombre de commentaires en défense de l’Occident chrétien sur ce site anticlérical, athée qu’est Riposte laïque.

antécumé

Qui vous dit qu’il est anti clérical, qui vous dit qu’il est athée, il est anti cons c’est déjà pas mal non ?

Juleslefuret

Sting n’a pas rendu hommage aux victimes du bataclan, il a rendu hommage aux terroristes .

arthur

Déjà je ne comprends pas ceux qui idolâtrent des chanteurs anglo-saxons et qui ignorent (ou méprisent ) la culture musicale de leur propre pays, mais en plus ce personnage de « Sting » me semble bien appartenir à la nomenklatura mondialiste..

Franky21

une pute ce mec,,,,,avec un micro!!!

Niko

C’est pas très gentil pour les putes !

Mathos

(suite) D’où sa chanson inappropriée où il évoque Allah alors que c’est ce qu’ont évoqué les terroristes islamistes quand ils ont assassinés horriblement le 13/11/2015 (ils ont assassinés au nom d’Allah)…
Il ne cherche pas à comprendre ce qu’il dit, il le dit parce que ça fait bien de se montrer genre « pas d’amalgame ».
Un jour, un chanteur nous chantera une chanson avec comme titre « Allah Akbar » pour commémorer des attentats islamiques et ça ne choquera pas plus son public et la « bien pensance » que sa chanson « inch’allah » qu’il a chantée pour commémorer cet attentat islamique.

Genevieve

sting, en anglais  » arnaque ». Je ne lui ai jamais trouvé de talent. Si j aimais bien Police (porté surtout par la rythmique des deux autres musiciens) j avais du mal avec la voix de fausset de sting, sans puissance et forcée. Après, on l a vu faire de l humanitaire, comme un autre chanteur sans grand talent vocal Bob Geldof. A force de vouloir faire du politiquement correct, le sting n a même pas vu l outrage infligé aux victimes..on veut faire dans la résilience, quelle foutaise. C est comme si sous l Occupation on faisait des concerts a la con pour chaque victime au lieu de riposter. Et puis je n ai jamais aime « roooo-xane »…

Jean

Sting signifie aussi piqure en anglais.

Garsaud.jeanpierre@gmail.com

String

Mathos

Sting a toujours aimé se forger une image d’humaniste dans beaucoup de domaines car dans le monde artistique, c’est quelque chose qui fait vendre de se donner une « bonne » image (une image de quelqu’un de généreux) donc tous les artistes suivent tous les domaines possibles qui sont considérés comme humanistes sans chercher à comprendre s’ils le sont réellement.

Marie35

Pour les zartistes l’argent n’a pas d’odeur, mais tant qu’il y a des andouilles pour acheter leurs CD, aller les écouter faire leurs concerts en playback, ils s’imaginent qu’ils ont de l’influence. Ce ne sont que des trouducs puants.

reuri

Bien d’accord. Le boycott est notre arme de destruction massive contre ces parasites ; si personne n’achète leurs cd, spectacles , livres , émissions tv débiles , produits dérivés, magasins pro-momo; toute cette bienpensance de merde est foutue, et en plus ça nous fait faire des économies.

Jean

Vous avez tout compris. C’est l’une des raisons pour laquelle je n’écoute que du rock (dans le style primaire qui ne parle que de drogue ou de sexe) ou bien de la musique classique, new-age ou électronique. Tous ces artistes « engagés » me donnent envie de vomir…

BALT

Sting est venu faire sa pub . Morbide Sting.

Tous les jours je me dis que j’ai la chance d’avoir pour amie Caroline Alamachère. Bravo Caro, ma Marianne, pour ce texte.

Caroline Alamachère

Ah Gérard, Gérard…. Merci pour cette gentillesse !

antécumé

C’est pas bientôt fini non ?
Y’a des enfants !
(Laughing Out Loud)

jacksoul

Pourtant, dans sa chanson sur Pinochet « they dance alone », interprétée également en espagnol (en soledad), Sting ne semble guère apprécier les dictateurs…

Genevieve

Taper sur Pinochet ou Franco, c est facile, ca ne mange pas de pain et c est bien vu de la gauche. Je precise que je ne suis pas fan non plus mais je dénonce la pub facile qu on peut se faire avec ce genre de « militantisme ».

Pinochet et Franco étaient des dictateurs catholiques, donc forcément des affreux. Mais un dictateur allah ouakbar est forcément quelqu’un de fréquentable.

arthur

Bé une chanson à la gloire des dictateur se vendrait mal.

Caroline Alamachère

Pinochet a le tort de ne jamais lui avoir filé d’enveloppe, ça doit être pour ça.

Il ne faudra plus l’appeler Sting mais stinK (= puanteur en Anglais, et je ne mets pas de majuscule à son nom parce qu’il n’est pas propre) .

mimitou85

Il a juste pensé a se protéger pour ses futurs concerts, c’est vraiment courageux surtout aux dépends des victimes!!!!

Anne Lauwaert

il serait intéressant d’écrire un article qui citerait tous les artistes bienpensants qui se sont compromis avec des personnages douteux

Louve Normande

Beaucoup de Patriotes ont des listes assez « conséquentes » de personnages du showbizz qui ont « trahi » !

Iséo

Maurice Chevalier, Tino Rossi, Robert Le Vigan…

Anne
On aurait plus vite fait d’établir une liste de ceux qui ne se sont pas compromis, qui ne se sont pas prosternés devant le Veau d’or et les séides de la ka’aba , qui n’ont pas fait leur putain sous un masque d' »humanitairerie »
.

Iséo

Jean qui ?

Il faut publier la liste de toute l’arTistocratie et les sommes qu’ils ont reçus, car il n’est pas le seul. Il y en a même (Beyoncé?) qui ont chanté pour Khadafi.

Je plussoie votre idée !
Les donneurs de leçons qui viennent nous dire que nous soutenons ce qui est mal, mais n’oublie pas d’aller vers les mêmes pour empocher du fric est à faire connaître au plus grand nombre !
Il y aura certainement des surprises à la clef.
par tous, c’est bien TOUS, sans retenue)

L’incarnation parfaite de cette oligarchie gôcho – mondialiste – islamiste! Le moralisme des droits de l’homme dans une main et les millions dans l’autre, peu importe la provenance, écoeurant! Ces gens n’ont aucune pudeur et plus aucune limite morale!

Stratediplo

Les chrétiens de Bosnie et Herzégovine aussi ont gardé un impérissable souvenir de ce mahométan qui fait sa djihad avec un micro.

jacksoul

Le fait est que soutenir les indiens d’Amazonie menacés par le barrage sur le fleuve Xingu après avoir chanté pour celui qui a asséché la mer d’Aral, c’est un peu contradictoire.

Caroline Alamachère

C’est tout l’art de se donner une belle apparence pour justifier l’augmentation du montant du fric qu’on pourra demander après. Soigner son image c’est un business.

« condamné unanimement par les organisations humanitaires comme l’ONU ou Amnesty International  » rien que ça devrait pourtant inciter à la prudence !!!!