Quand un député macroniste fait un salut nazi, il n’a qu’un rappel à l’ordre…

À certains moments, on est obligé de se pincer pour se confirmer qu’on ne rêve pas.
Nous venons d’en avoir une nouvelle preuve avec la dernière bouffonnerie qu’a organisée la « représentation nationale », à l’occasion des questions au gouvernement, mercredi 2 novembre.
Un député LFI interpelle le gouvernement à propos d’un bateau de migrants, en provenance d’Afrique, en difficulté pour accoster sur nos côtes du fait d’une mauvaise météo.
Il n’a pas le temps de terminer son intervention qu’un député RN lance « qu’il retourne en Afrique ! ».

Tout personne sensée comprend qu’il s’agit du bateau… qui n’a qu’à rebrousser chemin puisqu’il ne peut accoster, et n’a donc qu’à retourner d’où il vient, l’Afrique.
Mais voilà, il se trouve que le député LFI est… noir.
Les provocateurs de la LFI voient immédiatement comment exploiter la situation et créer un incident notoire.

Ces sinistres membres de la LFI font semblant de comprendre que le « Qu’il retourne en Afrique ! » s’adresse au député « noir » et non au bateau.
C’est donc une épouvantable agression « raciste » contre un membre du Parlement.
Scandale… interruption de séance, regroupement de députés face au « perchoir », émoi de l’assistance. Bref, la totale.

Aujourd’hui, le Bureau de l’Assemblée nationale va se réunir. Il est composé de 22 membres, dont 3 membres du RN. À l’ordre du jour : la sanction qu’encourt ce député RN pour sa déclaration « raciste ».
Il y a 4 sanctions possibles dans le règlement de l’Assemblée nationale : rappel à l’ordre, rappel à l’ordre avec inscription au PV (avec perte d’une partie de l’indemnité parlementaire), la censure (avec exclusion temporaire – 15 jours maximum – de l’Assemblée nationale) et la censure avec exclusion temporaire (jusqu’à 2 mois maximum).
Si le Bureau de l’Assemblée décide de proposer la sanction la plus lourde, c’est l’Assemblée en séance plénière qui doit la décider par un vote.
Tous les groupes, autres que le RN, demandent la sanction la plus lourde.

Tout le monde l’a compris, ce sera donc un vote politique. En fait, pour ou contre le RN !
L’affaire est donc pliée avant même le vote. Ce sera donc certainement la sanction maximum.

Que faut-il retenir de tout cela :
Il est interdit de se déclarer opposé à l’immigration ;
Ce crime ayant été commis par ce député RN, il doit être impitoyablement châtié.

Manuel Bompard (LFI) a fait pour sa part une déclaration stupéfiante :
« Si cela avait été un député breton, le député RN n’aurait pas dit cela »… En clair, le député LFI concerné n’est pas un député « normal ». Pour Bompard, il est avant tout un homme… noir.
C’est une déclaration clairement raciste. Normal, Bompard est englué dans la « lutte des races » chère à la LFI. Wokiste un jour, wokiste toujours !
Et personne ne trouve à redire à une pareille déclaration.

Rappelons enfin qu’il y a quelques semaines un député macroniste avait fait, en séance à l’Assemblée nationale, un salut nazi.
Pour lui la sanction avait été… un simple rappel à l’ordre. Sans inscription au PV (donc sans sanction financière). Et aucun bien-pensant n’avait trouvé à y redire. L’indignation à géométrie variable !

Au final, retenez que tous les coups les plus tordus seront faits aux patriotes… qu’on se le dise.

Bernard Germain

image_pdfimage_print
16

16 Commentaires

  1. C’est comme au collège ou au lycée, c’est le « conseil de discipline » de l’assemblée nationale qui décide des sanctions en fonction de l’opinion qu’ont les membres de ce conseil restreint de « l’élève » incriminé. Infantilisation et arbitraire à tous les étages, et pas seulement avec nous qui ne sommes rien pour eux, mais même avec les députés censés défendre nos intérêts et nos droits !… Et ils osent encore appeler ce système décadent « démocratie représentative »… ils ne manquent pas de souffle ces salauds-là !

  2. Je me pose une question: la Bonobo elle a pris quoi comme sanction quand elle s’est cru dans son pays d’origine avec son « allez manger vos morts » ? Juste une question hein…

  3. il y de la collaboration style 39/45 dans les médias,show bizz,pourquoi ils se géneraient a l’Assemblée Nationale ?,personnes ne moufte donc ils continuent et en profitent.

  4. 2 poids 2 mesures, celui là soupçonné de salut nazi, et les autres tenant des propos insultants envers des gays et autres, PAS SANCTIONNES !!!

  5. Forcément, Nazi est l’abréviation du parti nationaliste socialiste (abréviation de l’allemand National Sozialist) soit un parti d’extrémistes gauchistes. Par voie de conséquence, il sera soutenu par tous les fo Q du groupe renaissance et sa clique de blaireaux, qui appartiennent clairement à un parti de gauche, vu leur comportement destructeur de notre pays.

    • Surtout qu’il faut tenir compte de l’habitude allemande d’inverser les termes et de placer le plus important après , dANS NAZI , c’est le socialisme qui est important et accéssoirement national

  6. Imaginons qu’un député pose la question en séance : « Sommes-nous toujours en démocratie ? »… Un tollé s’en suivra et le malheureux sera sanctionné pour avoir « déclenché un désordre » ! Et je n’évoque même pas le cas ou un député pose la question « Au vu de ce qui ses passe, ne sommes-nous pas en dictature ? »… Le système a en effet verrouillé toute forme d’opposition et utilise les règles et lois établies pour protéger la démocratie pour justement la contourner. Elle est pas belle la vie dans la nouvelle France ?

  7. « Ite missa est », les gens pleureront des larmes de sang quand tout ça va mal tourner. Face au mondialisme et le traficage de TOUTES les élections, la démocratie n’est plus qu’un vain mot. Préparez-vous aux lendemains qui déchantent.

  8. Erreur sur le texte copié :
    Lire : « Qu’il fallait dévorer ce maudit animal, »
    et non pas : « Qu’il fallait dévouer ce maudit animal, »
    Avec toutes mes excuses, je ne l’avais pas vu à première lecture…

    Merci Monsieur de la Fontaine : le monde ne change pas et vos fables restent et resteront toujours d’actualité !

  9. «  »À ces mots, on cria haro sur le baudet.
    Un Loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue
    Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
    Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
    Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
    Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
    Rien que la mort n’était capable
    D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.
    Selon que vous serez [ DE GAUCHE OU DE DROITE,]
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Animaux_malades_de_la_peste

    • Si les juges te rendent « blanc » tu as du souci à te faire et la Noire élue te traitera de nécrophage sans aucune sanction.Dois je rappeler qu lorsque un Noir dévore son semblable c’est du cannibalisme et pas de l’anthropophagie.

  10. Félicitations pour cet article qui fait admirable le point.
    Les Animaux Malades de la Peste :
    «  »L’Âne vint à son tour, et dit : « J’ai souvenance
    Qu’en un pré de moines passant,
    La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
    Quelque diable aussi me poussant,
    Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
    Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net. »
    À ces mots, on cria haro sur le baudet. » »

  11. par contre quand rebeyrotte sinistre depute lrem d AUTUN fait un salut nazi en pleine assemblee nationale , c est pas grave ! et quand macronescu a MAYOTTE plaisante en disant : les kwasses kwasses ramenent du COMORIEN et qu il y a eu des naufrages , ca passe creme … theatre national et piece qui vient A POINT NOMME quand on va parler du projet darmanin d employer les clandestins et d en faire venir d autres …malgre les apparences , le RN serait il l allie ostrategique de macronescu ? on se pose la question apres avoir vu le show bienveillant de MLP qui avait toutes les armes et lui a finalement SERVI LA SOUPE ? LA QUESTION MERITE D ETRE EUTIEE …….

Les commentaires sont fermés.