Quand verra-t-on à la télé Hamid Zanaz, auteur de « Islamisme, quand l’occident creuse sa tombe » ?

Publié le 10 octobre 2013 - par - 3 262 vues
Share

Hamid Zanaz, journaliste indépendant d’origine algérienne, continue à nous gratifier d’ouvrages sur l’islam qui ont le mérite de ne pas tourner autour du pot. Après nous avoir proposé, il y a un an, « Islamisme, vrai visage de l’islam », il nous propose son dernier livre, intitulé « Islamisme, comment l’occident creuse sa tombe ».

L’originalité de cet essai de 90 pages est qu’il donne la parole à quatorze auteurs, français, européens ou américains, qui, avec des limites pour certains, ont pris conscience du péril mortel qui guette l’occident.

Hamid Zanaz a regroupé dans ces témoignages des personnes aussi différentes que Nadia Geerts, surnommée la Caroline Fourest belge, et notre amie Anne Zelensky, présidente de la Ligue du Droit des Femmes et rédactrice de Riposte Laïque. On se souvient que la première et unique rencontre entre ces deux femmes, lors de l’émission « La Ligne Jaune » avait tourné au vinaigre. Professeur de philosophie, cette militante prétend combattre l’islam en faisant la séparation avec l’islamisme, et surtout refuse de voir que l’immigration massive de son pays est une arme pour mieux l’islamiser. Sa manière bisounours de minimiser et de relativiser un ensemble de questions est relevée par l’auteur.

On retrouve également Jocelyn Bézecourt, animateur du site « Athéisme », qui, de manière fort pertinente, s’inquiète de l’amalgame entre le racisme et la critique des religions.

Djamila Benhabib, auteur de « Ma vie à contre-coran », se dit obsédée par la liberté, l’égalité et la justice, qui ne pourront s’exercer que par une rupture avec le courant totalitaire de l’islam. Elle insiste sur la nécessaire évolution des rapports hommes-femmes dans l’islam… ce qui – c’est moi qui le dis – signifierait que l’islam ne serait plus l’islam !

Joachim Véliocas, animateur du fort utile site L’Observatoire de l’islamisation, et auteur du livre « Ces maires qui courtisent l’islamisme », nous explique fort bien le rôle de la commission européenne dans l’immigration et l’islamisation du pays.

Mireille Vallette, féministe suisse et femme de gauche, auteur de « Islamophobie ou légitime défiance », évoque la servitude volontaire des femmes musulmanes qui, même nées en Europe, portent ce voile symbole d’oppression des femmes.

La magnifique Wafa Sultan, de manière fort pertinente, démontre que l’islam est une religion, et un état en même temps. Elle affirme très fortement que les vrais musulmans sont d’abord musulmans avant d’être des citoyens de leur pays d’accueil, et masquent leurs véritables intentions pour mieux endormir les populations.

Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes, et intervenante aux Assises internationale sur l’Islamisation de nos pays, démontre la réalité du communautarisme en Europe, et se livre à une vibrante défense de la laïcité et de la République.

Aldo Mungo, de nationalité belge, autre intervenant aux Assises de Charenton, contrairement à Nadia Geerts, pointe du doigt le rôle de l’immigration dans l’islamisation de son pays, et estime que la Belgique n’a pas à accueillir des nouveaux venus qui viennent pour combattre ses valeurs.

Notre amie Anne Zelensky rappelle son opposition de toujours à l’islam, notamment à cause de sa vision de la femme. Elle déplore, dans les milieux féministes, se retrouver bien seule, en France, à combattre le voile.

Sami Aldeeb, chrétien arabe d’origine palestinienne et de nationalité suisse, explique que dans le pays où il vit depuis 40 ans, la population musulmane a doublé à chaque décennie. Fort de son nombre, elle multiplie les revendications croissantes, et suscite une réaction de plus en plus vive de la population du pays d’accueil.

Hamid Zanaz interviewe également Mohahed al Bosifi, écrivain libyen néerlandais, Hamed Abdessamad, chercheur et romancier égyptien vivant en Allemagne, Mohamed Moksidi, poète et écrivain greco-marocain, aujourd’hui installé en Suisse et Louise Mailloux, militante canadienne athée, féministe et laïque.

C’est un plaisir de lire toutes ces contributions, qui complètent fort bien le tableau dressé par les vingt-cinq intervenants des Assises de Charenton. Riposte Laïque a côtoyé une grande partie des contributeurs, depuis sa création, en 2007. Nous suivons toujours avec intérêt toute action ou tout écrit des uns et des autres, même ceux qui ont choisi de s’éloigner de nous. En effet, fidèles à notre ligne de rassemblement des patriotes, nous considérons que ce qui nous rassemble, face au péril mortel qui nous guette, est bien plus important que ce qui peut, ponctuellement, nous diviser.

Quand on lit un tel ouvrage, et les autres contributions d’Hamid Zanaz, on enrage de constater que ce journaliste, au langage très proche de celui de notre site et de Pascal Hilout, n’est jamais invité sur les plateaux de télévision, qui préfèrent faire venir les enfumeurs habituels.

A défaut de médias qui valorisent Hamid Zanaz comme il le mérite, utilisons nos sites de réinformation pour le faire mieux connaître, encourager les associations résistantes à l’inviter et à faire connaître ses travaux et ses livres. Cela s’appelle la solidarité militante.

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.