1

Les quatre phases de la guerre psychologique menée contre la France

IslamisationJe vous invite à regarder cette interview du transfuge soviétique Yuri Bezmenov expliquant les techniques de manipulation de l’opinion utilisées par le totalitarisme « rouge » en son temps, et qu’appliquent actuellement le totalitarisme « vert ».

https://www.youtube.com/watch?v=uHxyII04iWM
Il y détaille les quatre phases de cette guerre psychologique : démoralisation, déstabilisation, insurrection et normalisation.
La première phase de démoralisation nécessite 15 à 20 ans, c’est-à-dire le temps qu’il faut pour conditionner une génération d’étudiants jusqu’à ce qu’elle arrive aux commandes du pays. Elle consiste en une propagande de désinformation systématique pour leurrer les « idiots utiles » idéalistes et déconsidérer les opposants, dans le but de détruire les valeurs fondamentales sur laquelle la société s’est édifiée.
La seconde phase de déstabilisation ne prend que quelques années. Elle vise à saper les bases politiques et économiques de la société.
La troisième phase d’insurrection ne dure que quelques semaines, au cours desquelles des réseaux jusque-là dormants s’imposent par les armes à la foule désorientée et s’emparent du pouvoir.
La dernière phase de normalisation consiste à imposer par la terreur l’ordre nouveau en éliminant tous les opposants et les « idiots utiles », susceptibles d’animer la résistance une fois révélée au grand jour la tromperie.
Presque un demi-siècle après 1968, il est devenu évident que la première phase a pleinement réussi et touche à sa fin. La France, qui fut à la pointe des droits de l’Homme, des sciences, des arts et des lettres, est devenue un magma mou de consommateurs anonymes et interchangeables, où tout a un prix, où tout et son contraire se valent, où il est interdit d’interdire, où le criminel rencontre plus de sollicitude que sa victime, où un émigrant de fraîche date est mieux considéré et plus soutenu qu’un autochtone ayant œuvré toute une vie pour la société ! Vérité, justice et équité sont devenues des mots vides de sens. La haine de soi est tellement profonde que beaucoup se conduisent comme des enfants battus, disculpant l’agresseur en rejetant sur eux-mêmes la faute, et que la mode est de traîner devant les tribunaux non pas les responsables, mais les protestataires criant la vérité. Cette génération semble perdue si rien ne peut lui faire ouvrir les yeux sur la réalité du totalitarisme « vert »…
Les politiques économiques et migratoires menées par l’Union Européenne fragilisent nos bases économiques et politiques. Son libéralisme sauvage détruit inexorablement le tissu productif et social de la France et on ne pourra plus continuer longtemps de vendre à crédit à des chômeurs ce qui est produit à l’étranger par des opprimés ! Tout pourrait basculer en cas de crise pétrolière organisée par les pays du Moyen-Orient finançant le totalitarisme « vert ». Les réseaux dormants sont déjà en place et n’attendent qu’un signal pour passer à l’action…
Qui sera donc le Richelieu du XXI° siècle, mobilisant les Français pour restaurer l’autorité de l’Etat sur les territoires perdus de la République ?
Eric Coffinet