Qu’attend Darmanin pour casser les casseurs ?

Publié le 11 décembre 2020 - par - 16 commentaires - 642 vues


Même Yves Calvi, la voix de son maître, veut casser les casseurs !

Pendant ce temps, Darmanin, au mépris de sa mission régalienne de maintien de l’ordre, entretient le chaos de samedi en samedi, et se contente d’observer une fois de plus que “les casseurs cassent la République”.

En soutenant, du bout des lèvres et bras croisés, le courage des policiers et gendarmes, “une nouvelle fois très violemment pris à partie”, par cette guérilla urbaine qui ne leur laisse que leur honneur comme arme de riposte face aux Black Blocs, antifas, anarchistes de la gauche et de l’ultra-gauche.


Au moment où Macron, brut de décoffrage, pour complaire à l’auditoire du média internet, vient de se soumettre à la sémantique irresponsable de “violences policières” et de “discriminations au faciès”, en annonçant, de plus, la création d’une plateforme qui ne sera que le défouloir de la haine de la police !

Et pour tenter d’éluder ou d’évacuer sa forfaiture, Macron annonce un “Beauvau de la sécurité” !

Qui, soit dit en passant, a fait sombrer Ségolène Royal dans une “veauvitude” que personne ne prendra pour de la “bravitude” mais sûrement pour de la “déconitude”.

Alors que tout, dans les textes, permet aujourd’hui de casser les casseurs.

Confirmation faite par l’info du vrai du 7 décembre où Yves Calvi recevait 3 personnalités qui ont parlé sans langue de bois, pendant 42 minutes édifiantes, à voir ou à revoir :
https://www.canalplus.com/actualites/l-info-du-vrai-l-actu/h/8941519_50001


Ou par ce court extrait qui donne le ton :

https://www.youtube.com/watch?v=Yd_EsePdhJU

Avec les invités, habitués des plateaux télé, le magistrat Charles Prats, bien connu depuis ses révélations sur la fraude sociale, le commissaire de police David Le Bars et le politologue Dominique Reynié, autour de Calvi qui lance le débat par une question que La Palice n’aurait pas mieux énoncée :
“la violence, tant qu’on l’arrête pas, j’ai envie de dire ça ne fait que monter, non ?”

En réponse et sans détour le commissaire Le Bars souligne la problématique :
“la question c’est l’acceptation du risque, l’usage de la force, ça peut provoquer des dégâts. On sait comment procéder, la question c’est le choix politique”.

Où l’on sent planer la jurisprudence Malek Oussekine.

Puis le magistrat Charles Prats balise le terrain juridique :
“on a l’arsenal juridique, qu’on peut utiliser dès ce soir, sur les situations qui sont au sens du Code pénal des actions terrorristes, la législation existe, il faut la volonté politique”.

Ainsi sont qualifiées d’actes de terrorisme en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur, les infractions intentionnelles d’atteintes volontaires à la vie, d’atteintes volontaires à l’intégrité de la personne, de vols, d’extorsions, destructions, dégradations et détériorations…
Où le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006149845/2020-12-10/

Puis le politologue Reynié livre son analyse dans ce contexte où ceux qui subissent sont excédés :
“Oui, on peut casser les casseurs et le pays le veut. Les policiers n’ont pas peur des manifestants, ils ont peur de leur faire mal. Les policiers peuvent agir, la justice peut donc punir puisque les textes existent et le pays le veut, car on ne peut pas continuer à ce régime-là”.

Mais en raison de l’inversion des valeurs, les policiers sont plus surveillés et filmés que les casseurs et délinquants, car les dégâts sont assimilés à des excès de répression policière alors qu’ils ne font qu’exercer leur devoir de maintien de l’ordre.

Car cette entreprise de déstabilisation politique vient de la nébuleuse de l’extrême gauche qui cherche tous les éléments exploitables afin de couper la population de sa police.

En conséquence, si on ne veut pas se plaindre tous les samedis du chaos, il suffit que Darmanin donne les ordres à la police qui saura faire. Et il faut commencer à faire des exemples forts en amont ou sur le terrain.

Alors l’alternative est simple :
– soit on agit dans le cadre de la loi antiterroriste et on arrête casseurs et activistes, à titre préventif,
– soit on va au contact et il y aura des blessés et des morts.

D’autant que les services de renseignements connaissent les casseurs, dont certains sont fichés S, et font l’apologie de l’anarchie sur les réseaux sociaux, parfois même à visage découvert.

Cette guerre idéologique de l’image, gagnée par les casseurs qui font reculer les forces de l’ordre, devient intolérable.
Elle n’est plus comprise par la population qui considère que l’État est dur avec les gens ordinaires et faible avec les casseurs qui transgressent toutes les règles et n’encourent jamais de sanction.

Si donc Darmanin n’est pas capable de mettre préventivement à l’ombre ou hors d’état de nuire quelques centaines de Black Blocs qui veulent tuer du flic, alors qu’il prétend avoir déjoué plusieurs dizaines d’attentats islamiques depuis le début de l’année, il ne lui reste plus d’autre solution que de donner l’ordre de casser les casseurs, comme on bute les terroristes d’Allah.

Car face aux terroristes de l’anarchie urbaine qui cherchent à “tuer du flic” avec des bombes, des mortiers, des cocktails Molotov, des marteaux ou des pavés, le temps n’est-il pas venu pour Darmanin de donner instructions aux forces de l’ordre de faire usage de violence légitime, quand bien même elle serait létale ?

Macron ne lui aurait-il pas ordonné de “régler le problème par tous les moyens” selon Le Canard enchaîné du mercredi 9 décembre ?

Car les forces de l’ordre sont agressées, blessées et usées par l’exposition aux invectives, outrages et violences.
Car les commerçants sont ruinés par ces destructions et casses répétitives.
Car la population est exaspérée et n’en peut plus de cette terreur.
Parce que la Nation l’exige.

Alain Lussay

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

De notre pauvre Temps, Tout est dans les Mots…
Chacun est pesé par une Vierge effarouchée !
“Maintien de l’ORDRE ?” Quesako ? Quand il ne s’agit plus d’Ordre mais de Révolte !
Islamisme > Séparatisme > Principes républicains ! Pour la “Nouvelle Loi” ! MDR !
Les Révoltes anti France se matent ! Par tous les moyens !

lionel malein

Les casseurs et les blackblocs sont les pots de chambre du gouvernement : on ne casse pas les ustensiles qui ont une utilité.

Emile

“Qu’attend Darmanin pour casser les casseurs ?” tu rigoles Anatole, les casseurs sont les auxiliaires de Macron! ils sont encadrés par des “flics” !!!

Marc

Ce darmanin est-lui meme accusé de viol, comme castaner etait issu de la pegre marseillaise non ? ca fait drolement penser aux auxiliaires kollabos de la gestapo pendant la guerre…
Et la police francaise suit les ordres de ces gens la. ca fait plutot peur…

breer

Grace à 50 ans d’idéologie gauchiste libertaire, socialo communiste et à présent pro communautariste, les français commencent à vivre au quotidien l’enfer né de cette utopie chaotique. L’humanité est sur la voie d’un chaos exponentiel qui augmente avec la progression démographique planétaire et toutes ses conséquences, politiques, idéologiques, religieuses, dogmatiques, guerrières, économiques, environnementales. Très peu de gens en prennent conscience, ou restent dans un déni conventionnel, parce que c’est effrayant et qu’à moyen et long terme, nous préparons un avenir infernal pour nos petits enfants et leurs descendants.
50 ans que l’on se sert de la droite stricte comme bouc émissaire idéologique, pendant que la gauche anarchisée a répandu son fiel nihiliste.

Joël

Coup de com ou affaire sans lendemain ? A suivre :
7 membres de l’ultragauche soupçonnés de préparer un projet violent ont été déférés devant le parquet antiterroriste (MAJ : un ancien combattant au Rojava parmi les interpellés)
https://www.fdesouche.com/2020/12/11/7-membres-de-lultra-gauche-soupconnes-de-preparer-un-projet-violent-notamment-contre-des-policiers-ont-ete-deferes-devant-le-parquet-antiterroriste/
Reste que maintenant ils sont passés de la case police à la case justice, et là c’est pas gagné.

DANY BARTHOUIL

Excellent !!
Mais personne ne se demande si au sein de ces “Blacks Blocs ” il n’y aurait pas les islamistes qui veulent tuer du flic , casser tout ce qui représente notre société par les restaurants, les produits de luxe, etc …?? Perso je le crois , ça ressemble fort à du djihad , ce terrorisme qui nous envahit !!!

josette.

En tout cas ils sont de mèche ou se respectent,pour les seconds, il y a les imams derrière.

Paoli

Une seule façon efficace …..mais on ne veut pas l’employer sur les petits chéris …..dans ces cas précis pas d’état d’âme .

Kancau11

C’est simple, au lieu de mettre 100000 flics pour traquer le péquin lambda avec éventuellement distribution de prunes de NOËL (ça peut rapporter gros), il n’a qu’à les mettre dans les manifs (ça rapporte rien), commerçants et autres, à vos rideaux pour éviter au maximum la casse.

Jeepy

Les policiers doivent passer outre les images et taper dans le tas, aussi durement que necessaire. Quand au petits nervis d.ultra gauches, fils a papa, de magistrats ou hauts fonctionnaires surement. Pour avoir autant d.impunité, ils ne peuvent qu.etre protégés par l.administration. Donc pour enrayer le phénomène, les flics doivent désobéir aux ordres et charger.

DANY BARTHOUIL

Ils doivent appliquer la légitime défense, se servir donc de leur arme …ils ont bien éborgné des gilets jaunes!!

patphil

il attend qu’on le lui permette
j’ai entendu sur cnews un chef policier qui a retenu ses hommes et regardait les casseurs piller et bruler! et il était fier de dire combien sa retenue était intelligente puisqu’ils auraient eu des blessés parmi les blackblocks! inoui !

Mountain

Non mais macron une fois il est pour les flics une fois il est contre ,une girouette qui tourne suivant le vent .

Michel

En fait, le macreau a dit officiellement au dard-malin “Il faut casser les casseurs par tous les moyens”. Traduction en clair pour que tout le monde comprenne bien : “Tu annonces que tu vas casser les casseurs et patati et patata, mais surtout, tu ne fais rien, parce que ça m’arrange, la casse. Il faut que tu prennes un air convaincu pour l’annoncer sur les médias. Ces cons de français et les flics vont marcher à fond. Alors, tâche d’être crédible”.

Pivoine

Exactement. Tous ces casseurs sont à la solde du gouvernement, c’est lui-même qui les envoie, pour discréditer les manifestants, exemple les Gilets Jaunes.

Lire Aussi