1

Qu’attend TF1 pour faire le ménage, et virer l’islamiste Mennel Ibtissem ?

Rappelons brièvement les faits : Une candidate de l’émission “The Voice” sur TF1, Mennel Ibtissem, d’origine marocaine, musulmane pratiquante, accessoirement née à Besançon, a suscité une violente polémique pour se propos tenus il y a deux ans sur sa page Facebook. Dans son édition du 7 février, “Le Monde”, pourtant si prolixe dans sa défense d’une ”société nouvelle” et de ses contempteurs, va même jusqu’à titrer « »Les posts Facebook complotistes d’une candidate de “The Voice” provoquent la polémique. » C’est dire !

Rappelons ses mots : « Après celui survenu sur la promenade des Anglais, le 14 juillet 2016, elle affirmait que « c’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le “terroriste” prend avec lui ses papiers d’identité. » Ajoutant, « C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on n’oublie surtout pas de prendre ses papiers #PrenezNousPourDesCons. » Deux semaines plus tard, après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, elle haranguait : « Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement. » (Source : http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2018/02/08/les-posts-facebook-complotistes-d-une-candidate-de-the-voice-provoquent-la-polemique_5253497_1655027.html).

Par ailleurs, Mennel Ibtissem, circonstance aggravante sur laquelle la direction de TF1 aurait dû s’informer avant les auditions  – j’ai peine à croire qu’ils ne font pas une petite enquête avant de sélectionner leurs candidats -, cette jeune fille, marocaine et française, est fan du BDS – Boycott Désinvestissement Sanctions – (organisation lancée par la société civile palestinienne en 2005). Elle est également un fervent soutien de Tariq Ramadan (connu défavorablement des services de police depuis peu) qui défraie l’actualité – lui aussi – depuis quelques jours et de Dieudonné dont on ne cite même plus les actions de bienfaisance ! Bref, une belle graine… de fasciste ! Ses propos, outre le fait qu’ils sont particulièrement outranciers, sont une insulte aux victimes et aux famille touchées par les attentats perpétrés par des terroristes musulmans en France et ailleurs dans le monde.

Il y a deux ans, le 16 mai 2016, j’écrivais dans Boulevard Voltaire, sous le titre “Slimane : The voice of France” : « … L’audience de l’émission étant en baisse constante depuis quatre ans, la pompe à fric risque de se tarir. Alors il faut mobiliser. Subtilement. En premier lieu, jouer avec des valeurs sûres côté jeunes (15-24 ans). Et puis, en cette année rythmée par le “pas d’amalgame”, il fallait contribuer à calmer les esprits agités des enfants de la communauté qui s’agite. Alors, un prénom à consonance “exotique” était nécessaire. Cela dans le prolongement d’un long travail d’influence des médias qui, du micro-trottoir aux radio-crochets, nous imposent systématiquement l’avis ou la présence de Françaises ou Français prénommés Najat et Mohamed, rarement Sophie et Benoît. Dès qu’il y a enfant de “la communauté” dans le casting, les chaînes se donnent une obligation de résultat, peu importe le talent ou le propos – c’est un message subliminal asséné systématiquement par la plupart des médias du “Courant principal”. » Précisons que ce jeune homme n’avait – lui – à ma connaissance, aucune casserole sur le feu de sa page Facebook. Mais sa sélection comme chantre de “La voix” de France constituait déjà un acte de “terrorisme intellectuel” contre la culture française. (Source : http://www.bvoltaire.fr/the-voice-of-france-slimane/)

Aujourd’hui, TF1 a fait mieux. S’avancer voilée sur la scène médiatique aux heures de grande écoute, adoubée par des chanteurs en vue, adulés par la jeune génération, pour susciter l’empathie pour la culture musulmane. C’est une démarche – là aussi – de prosélytisme, plus, de “terrorisme intellectuel”, une propagande insidieuse qui ne veut pas dire son nom. Comme il se dit depuis peu, c’est un “djihad silencieux” ou, comme je l’évoquais dans un autre article, en 2014, une “charia douce” qui s’installe au cœur de notre pays, technique de la “Taqiya utilisée depuis toujours par l’Islam pour avancer masqué.

Cette émission, venue tout droit d’outre-Atlantique et francisée (“The Voice” !), est majoritairement suivie par une classe d’âge comprise entre 15 et 25 ans, cela nous montre à quel point l’éducation des jeunes français est conditionnée par l’actualité récréative. Mais cela, nous le savions déjà. Comme je le soulignais en 2016, l’audience de cette mascarade semble s’effondrer de plus en plus et c’est peut-être d’ailleurs la raison de ce choix d’une jeune fille voilée qui chante en arabe et en anglais – les deux langues prisées par l’internationale islamo-gauchiste -, car cette émission n’aura bientôt plus en France que des auditeurs musulmans et leurs affidés. Cela s’appelle de l’anticipation, ou du marketing, c’est selon. Quant à nous, adeptes d’une qualité de divertissements exempts de tout calcul politique (cela va être TRÈS difficile sur les chaînes publiques !), écoutons Michel Fugain qui réagissait au début du mois à propos de cette émission : « Michel Fugain étrille « The Voice » et la nouvelle génération d’artistes : On se fait chier ! » ( Source : http://www.chartsinfrance.net/Michel-Fugain/news-106072.html#Ovezem2zIpVY6u2s.99). Lui, il a le droit de le dire !

Reste que cette tentative de “communion” avec la jeune génération française (mais pas seulement), aux heures de grande écoute, insidieusement et faussement emprunte d’amour et de paix, colonne vertébrale sans cesse répétée à qui veut l’entendre de la religion musulmane est supportée – il faut quand même le dire – par une partie des nos concitoyen qui contribuent inexorablement au délitement de la société française.  Comme nous le rappelle depuis plus de trente ans Michel Maffesoli, dont j’évoque souvent le travail remarquable sur les caractéristiques de la société française (il n’est pas aimé par les bobos de gauche : http://www.slate.fr/story/85967/michel-maffesoli-sociologie-troll#) cette société est constituée à soixante-dix pour cent de “tribaux”. Ils sont soucieux avant tout de leur petit confort matériel et très sensibles à l’enseignement et les divertissements proposés par les chaînes principales de télévision, même si beaucoup s’en défendent. Dès lors, on imagine bien les dégâts que peuvent causer ces offensives incessantes des pouvoirs publics et médiatiques (jusque dans les écoles) pour nous habituer à la présence néfaste d’une population musulmane pratiquant sa religion à l’outrance, jusque dans la rue, qui n’a rien à faire chez nous.

Maintenant, TF1 s’interroge sur l’opportunité de maintenir ce “trouble à l’ordre public” dans son émission… Mais voilà, les séquences étant enregistrées à l’avance, allons-nous assister à un tour de passe-passe qui privilégiera le volet financier de l’affaire à celui, beaucoup plus négociable semble-t-il, du respect de notre République nos institutions et de notre culture ?

Il est urgent pour la chaîne TF1 de statuer sur le maintien de cette partie de l’émission, car cet incident majeur n’est pas anodin. Il s’ajoute à la continuelle pression des adeptes du “vivre ensemble” pour nous imposer une nouvelle société qui n’a rien à faire à l’intérieur de nos frontières. Si nous lâchons sur ce point, c’est encore un pan entier de notre culture qui va disparaître car ils vont habituer nos enfant, dès leur plus jeune âge, à considérer que la culture et la religion musulmane sont inscrites dans les gènes de notre société.

Alors, gens de TF1, ne vous laissez pas abuser même si, comme le souligne Henzo, l’un de mes amis, sur sa page Facebook : « La candidate musulmane est entrée en phase « taqiya ». C’est à dire tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Depuis deux jours elle aime la France comme c’est pas possible, elle va finir par manger une côtelette de porc en direct si ça continue…!!! »

 Jean-Louis Chollet