Qu’attendent les anti-racistes pour trainer Richard Millet devant la 17e chambre ?

L’écrivain Richard Millet, en direct, à l’émission de Frédéric Taddéi, a osé proférer deux monstruosités racistes et islamophobes. Il s’est déclaré malheureux d’être le seul blanc, selon lui, au métro Châtelet, à 18 heures, et il a expliqué que pour lui, les mosquées en France, ce n’était pas possible, que c’était une terrible souffrance.

Rappelons que Pierre Cassen et Pascal Hilout ont été poursuivis devant la 17e chambre, accusés « d’incitation à la haine, à la violence et à la discrimination contre un groupe de personnes, en raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une nation, ethnie, race ou groupe religieux ».

Or, quelques jours après ces propos, nous n’avons toujours aucune trace de plainte de la LDH, de la Licra, du Mrap, de Sos Racisme, du CCIF ou du Cran. Le délit est pourtant avéré. Et, de manière certaine, la procureur Anne de Fontette, qui a, entre autres, instruit toutes les plaintes contre Brigitte Bardot, celle contre Eric Zemmour, et la dernière contre Jacques Philarchein et Renaud Camus, instruirait celle-ci.

En disant qu’il regrette d’être le seul blanc, Richard Millet se livre à un double appel à la violence et à la discrimination, contre toute être humain qui n’aurait pas la couleur de peau blanche. Même s’il n’appelle pas ouvertement au passage à l’acte, il y a, dans ses propos, un délit d’intention incontestable. De même, il semble appelé à des quotas, et donc, par ses propos, encourager une discrimination à l’encontre des personnes non-européennes, à qui, selon la logique de son discours, il semble prêt à interdire de prendre les transports en commun.

Quant à son hostilité contre les constructions de mosquées, elles s’apparentent, dans un pays où il y a 36.000 églises, à une volonté de priver de droit de culte les représentants de la deuxième religion de France, et constituent, de manière à peine déguisée, à une appel à la violence contre les musulmans.

Qu’attendent les Tubiana, Goldman, Klugman, Saban, Klein et autres, il y a pourtant gros à gagner !

Lucette Jeanpierre

image_pdf
0
0