Que 2019 nous fasse oublier l’horrible 2018

Publié le 22 décembre 2018 - par - 8 commentaires - 559 vues
Share

En cette veille de Noël et du jour de l’An, j’ai une hâte inénarrable de passer l’éponge sur tout le mal et la haine incommensurables qui se sont abattus sur l’Europe et la France en particulier, et sur nous les Israéliens, et de regarder d’un œil plus condescendant et favorable la nouvelle année qui s’avance doucement vers nous. Nous sera-t-elle plus clémente ? Sera-t-elle plus propice à l’entente, à la tolérance et à la compassion ? Nous amènera-t-elle plus de stabilité, plus de prudence, plus de sécurité ?

Aura-t-elle la capacité d’adoucir nos cœurs, et surtout ceux de tous nos ennemis ?  Je ne vois en aucun un ennemi, mais plutôt un endoctriné, manipulé, rendu fou par l’absurde, par des promesses incongrues et sans base, rendu aveugle par une haine injustifiée qui guide sa main vers le vain assassinat de l’autre auquel il refuse ses droits primordiaux au libre arbitre.

Ne faites pas de notre main tendue pour vous aider à remonter la pente, un piège, une trappe servant à nous ensevelir. Non, c’est contre toute logique. Car, dans la vie, ne doivent vaincre que l’amour et la fraternité.

Que sommes-nous après tout ? Un nuage dans l’immensité du firmament qui se dissoudra à l’horizon dans cet infini qu’est le cosmos et le contrat imprécis de nos vies.

Alors, au lieu de concocter des catastrophes, sortons de nos coquilles pour accueillir cette année qui pointe au tournant, avec beaucoup de joie, d’amitié, d’amour et de clémence. Nous sommes tous des créatures de DIEU.

Je dois vous avouer que tout au long de ma vie, je n’ai jamais réussi à vouloir la mort ou le mal à toute autre personne. J’ai simplement essayé de comprendre pourquoi cet autre ne réussissait pas à voir le monde et la vie comme je les vois, comme je les comprends.

J’ai parfois trouvé des excuses à leurs abominations, mais j’ai tout de suite été contrainte de me confronter à une réalité si exécrable et monstrueuse, qui, d’un violent revers de manche, avait effacé mes espoirs pour plus de rationalisme, plus de discernement.

Je vous ressemblais alors, vous qui vouliez ma mort.

En ces minutes-là, je n’étais plus la sage et équilibrée personne que j’appréciais. J’étais devenue un paquet de hargne qu’il me fallait combattre pour reprendre ma nature plus magnanime, plus affable. J’ai haï ces minutes qui me font perdre ma quintessence.

Alors, en cette veille de Nouvel An, je me plais à croire que cette femme hideuse qu’était l’année passée laissera bientôt la place à une resplendissante jeune femme qui éclairera le monde entier par sa sagesse et sa luminescence.

Bonne année à tous…

Ne laissez jamais votre porte à moitié ouverte, ouvrez-la. Ouvrez vos cœurs et vous sentirez le doux vol de l’ange de la bonté pour effleurer.

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

http://theresedvir.com/ (Copier coller sur google chrome)

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Hasso

Merveilleuse année 2019 à vous, à Israel et aux israéliens, nos amis, nos alliés et nos co-victimes de la haine arabe.

DUFAITREZ

Je l’ai dit et redit ! 2019 sera PIRE : Relisez -moi…

the end

Bonne année 2019 a vous tous et beaucoup de courage…… car c est pas gagné avec ce gouvernement.

Jacqueline Moriah

Bonne annee 19 a vous. Qué Tous vos bons souhaits SE realisent !

Marnie

Bonnes fêtes de fin d’année à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté de ce site.
Que le désir de paix nous réunisse tous malgré les embuches de ces dernières années.

jean beurno

pas de soucis , 2019 fera oublier 2018 mais pas comme vous l’entendez , si ce gouvernement bon à pas grand chose ne change pas radicalement il est possible que nous regrettions 2018

ANONYME

C’est hélas ce que je ressens, comme macaron nous fait « regretter » hollandouille ! Il ne changera pas, plutôt il nous fera tirer dessus par l’armée ! Conclusion : profitez le plus possible de ce Noël, faites vous plaisir si vous le pouvez, un peu de joie en famille et dans nos coeurs. Prenez des forces pour l’an prochain.

Arthur’

Bien dit !