Que doit faire la France pour ne pas être envahie par l’Afrique du Nord ?

Les trois pays du Maghreb, Tunisie, Algérie et Maroc, sont en pleine instabilité politique, économique et sécuritaire et la raison principale, pour le moment, est l’âge et l’état de santé de leurs trois dirigeants :

Politique :

Tunisie : Béji Caïd Essebsi, 90 ans

Algérie : Abdelaziz Bouteflika, 80 ans, qui ne gouverne plus depuis quelques années.

Maroc : Mohamed VI, roi, 50 ans mais atteint d’une maladie à évolution lente, traitée à la cortisone depuis plusieurs années.

Économique :

La Tunisie a perdu sa principale source de revenus, le tourisme.

L’Algérie importe 95% de ses besoins et son économie repose, ou plutôt reposait, sur sa production de pétrole et de gaz, car elle a très fortement diminué depuis ces dernières années et cette baisse de la rente pétrolière est une véritable catastrophe. D’autre part, d’après ses experts, cette production s’éteindra d’ici 20 à 30 ans.

Le Maroc est, pour le moment, épargné sur le plan économique, mais il a de graves problèmes frontaliers avec d’une part les Sahraouis et, d’autre part, les Algériens.

L’Algérie et la Tunisie sont à la veille d’importants mouvements sociaux. La liberté d’expression est muselée et le taux de chômage dépasse les 30%.

Sécuritaire :

Ces trois pays sont confrontés au même danger terroriste, avec le retour massif des combattants de Daech, fuyant la Syrie, l’Irak et la Libye.

Dans ces trois pays les « Frères musulmans » sont à l’affût de la moindre faiblesse des pouvoirs en place, et ces pouvoirs sont très faibles actuellement.

En Algérie l’armée a les clés du pouvoir entre les mains et le chef d’état-major ne cache pas ses ambitions.

Et l’Europe, dans ce triste panorama ?

Et la France : d’un côté on a besoin d’elle et de l’autre on la méprise et on la rejette !

Mais surtout que l’on ne se méprenne pas, cette situation est loin d’être un sujet de satisfaction pour nous Français, car nous allons plus que certainement en subir les dommages collatéraux, et l’Espagne ne sera pas épargnée.

Le constat de l’augmentation progressive des demandes de visas vers la France en apporte la preuve immédiate ainsi que les importants investissements immobiliers de milliers d’algériens vers les villes espagnoles proches des rives africaines, au sud d’Alicante.

La sécurité des pays européens, mais surtout de la France et de l’Espagne, passe par le développement économique de ces trois pays d’Afrique du Nord.

Et pour y remédier il n’y a que deux solutions : soit investir massivement pour permettre leur développement afin que les indigènes restent chez eux, mais cela ne ressemble-t-il pas beaucoup à de la « colonisation » ?

Soit fermer nos frontières avant d’être envahis !

Mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Il ne faut pas les aider mais les « exterminer » avant qu’eux prennent cette mesure à notre encontre. Exterminer est un peu fort tout de même : plutôt les anéantir. Ce sont des êtres destructeurs, racistes et fainéants à ne plus laisser entrer chez nous. Qui prendra les mesures nécessaires pour éviter notre disparition ?

  2. Chacun sa merde et il existe bien une coalition des pays arabes alors qu’il s’occupent de leurs frères musulmans ! Les migrants musulmans devraient être aidés par les pays musulmans et les migrants chrétiens par des pays chrétiens (même laïcs). Pourquoi se compliquer la vie ? Le Maroc, craignos car nombreux sont les terroristes marocains !

  3. La France a quitté les 3 pays du Maghreb, virée dans la douleur, les Français expulsés et spoliés. Les nouveaux dirigeants ont pris les commandes en cumulant idéologie , incompétence et népotisme.
    Dans le cas de l’Algérie, ils avaient le pétrole, le gaz,l’agriculture. Qu’en ont ils fait? A part des généraux milliardaires, un pays en ruine, la mitidja en friche,un chômage de masse alors que les Chinois viennent y construire des logements avec leurs propres ouvriers chinois !
    Et ils osent imputer leurs échecs à la France colonisatrice! Ils exigent des visas pour venir profiter de notre protection sociale, toucher les allocs, se faire soigner gratos, et en outre cracher sur les Français de souche, et implanter leur religion moyenâgeuse.
    Il faut militariser notre frontière sud et se préparer à refouler toutes ces smalas parasites.

  4. Bonne idée. ..
    Du coup on les aides encore ?
    Non il n’ont pas pris de gants avec les rapatriés d’Algérie, de Tunisie, du Maroc ils degage cest leur problème !

  5. Renforcer sérieusement son flanc sud. refouler toute tentative de traverser du continent liquide. Une coopération signée entre les quatre Etats Nord de la Méditerranée.

  6. S’emparer de Gibraltar et en faire une forteresse , avec stock de bombes à neutrons ;

  7. Réponse à Catherine Segura : valise ou cercueil! pas d’autres solutions!
    Les fellas l’ont appliqué aux européens en 1962 !!!

  8. Réponse à YAYA : excellent commentaire ! oui , malheureusement les armes devront parler si nous ne voulons être égorgés comme des cochons !

  9. Interrompre totalement l’immigration. Supprimer le regroupement familial. Retrouver la maîtrise de nos frontières. Défendre militairement nos côtes et ses approches. Couler tout navire illégal, vieux cargo ou fausse barque de pêche, même avec des femmes et des enfants (qui aura ce courage?).
    Sinon, l’avenir est écrit: « Par la discorde et négligence gauloise, Sur passage à Mahomet ouvert, De sang trempé la terre et la mer Senoise (La Seyne), Le port Phocen, de voiles(islamiques) et de nefs couverts. »

  10. Inutile de compter sur « cagola maxima  » , cheftaine cosmopolite du FN avec son islam compatible avec les lois de la gueuse républicaine et son mignon pour cela : le coup d’ état militaire est la seule option (rêvons un peu).
    Une fois le pouvoir entre les mains des patriotes , renégociation dure avec les pays du maghreb pour remigrer leurs richesses !

  11. Que nous le voulions ou non, les armes parleront !
    Le problème arabe ne nous concerne pas. Regardez ceux qui ont demandé l’indépendance, on leur a tout laissé et ils n’ont plus rien.
    Nous ne pouvons pas mélanger notre culture à la leur, ils le refusent. Alors nous devons nous débarrasser de ces gens avant d’être « décapités » !

  12. La France est DÉJÀ envahie par l’Afrique du nord… La bonne question est : « Comment fait-on pour convaincre les envahisseurs de repasser la Méditerranée ? » Les français rapatriés d’Algérie pourraient nous apporter leurs lumières pour y répondre…

  13. Je pense aussi que si l’on veut éviter la guerre, il faut aider économiquement ces arabes. Mais il faudrait prévoir des clauses de redistribution au peuple. Sinon leurs dirigeants s’enrichissent, investissent dans nos pays et on est toujours à la case départ. Le problème demeure inchangé malgré les échanges monétaires entre dirigeants.

  14. et si on aidait les Marocains, Algériens, Tunisiens etc. qui ont vécu en Europe et qui y sont de moins en moins aimés, à rentrer dans leurs pays d’origine pour y prende le pouvoir et moderniser leurs pays eux-mêmes au lieu de les laisser à la merci d’étrangers? Là on pourrait instaurer de vrais partenariats. Ne fut-ce qu’avec le tourisme! Mais c’est à eux de mettre de l’ordre chez eux!

  15. Charles Martel écrivait mot pour mot le même article en 731

    Et puis il s’est ravisé (…)

    Nous parviendrons à nous entendre avec l’Afrique du Nord si nous leur parlons le langage de la vérité :

    « si on doit se déplacer chez vous pour prévenir votre invasion, ce sera pour vous rayer de la carte »

    Et nous le ferons parce que votre paix votre prospérité et votre sécurité , on s’en fout complètement attendu que seule la nôtre nous intéresse.

    C’est d’ailleurs notre seul point commun avec vous. »

  16. Le Pen disait j’en veux pas aux étrangers,il en veux à ceux qui ont votés depuis plus de trente ans pour la bandes des quatres,et maintenant trop tard reste une seule solution pour sauver la France de mon enfance,les années 62 y avait la valise ou le cercueil (l’année 2017 il faudrait renvoyer 2 millions d’étrangers qui sont sans travail et plus les sans-papiers à aide financièrement à retourné dans leurs pays d’origines,autrement ce sera la Libanaisation de la France

  17. Plutôt que de continuer à accueillir toute la misère du monde, aidons ces pays à se développer : prenons une métaphore, plutôt que de leur offrir du poisson, apprenons-leur à pêcher.
    Ce n’est pas de la colonisation mais de l’aide au développement.
    Il faut aussi fermer les frontières, sortir de la CEDH et ainsi récupérer notre souveraineté, passer à une immigration choisie comme aux États-Unis et au Canada mais accordant la préférence à des personnes issues de culture chrétienne pour renouer avec une intégration qui fonctionne, arrêter la politique du regroupement familial et passer au droit du sang. Par contre il va falloir mener une politique nataliste pour relancer les naissances, si possible de familles non musulmanes (et là ça coince …), ceci pour ne pas être tenté d’avoir recours à de la main d’oeuvre étrangère et pour casser la mécanique démographique du grand remplacement.

    Il est également impératif d’interdire l’islam pour engendrer un déclic et que les fous d’Allah retournent là d’où ils sont originaires : ainsi il ne nous resterait que des arabes laïcs ou peu religieux qui sont les seuls assimilables on le sait.
    Par ailleurs on n’a jamais combattu le nazisme en distribuant « Mein Kampf », il faut donc interdire le CORAN qui appelle sans équivoque au meurtre de tous ceux qui ne sont pas musulmans.
    Il faut également identifier des messages puissants utilisant les vecteurs de communication d’aujourd’hui pour donner envie au maximum de musulmans de ces pays de quitter l’islam, en se basant sur les connaissances psychiques vulgarisées par le psychologue Nicolai SENNELS ou la psychiatre Wafa SULTAN. Les Apostats de l’islam ont un énorme rôle à jouer, ils sont à mon avis la clé et les plus crédibles porteurs de message pour convertir en masse à une liberté nouvelle pour ces gens schizophrènes qui essaient de jongler avec les lois du CORAN et celles de la République, aux antipodes les unes des autres …

  18. Je me pose cette question. Quelle est le lien entre l’immigration et la peine de mort en vigueur dans les pays qu ils fuient. A mon avis connaissant le grand laxisme de l Europe toute entière en matière de sanctions en cas de crimes ou de viols ils ont vite fait le choix de venir dans les pays ayant abolis la peine de mort.
    Depuis 40 ans on soigne les conséquences des maux et non les causes.J explique par un exemple tout simple .

    Je mets un rat atteint de le rage dans un immeuble qui va contaminer l ensemble des résidents . On va soigner les résidents au lieu de tuer le rat.

Les commentaires sont fermés.