Que faire à ce stade de la farce ?

Stade de farce

(fond deviantart/deep deepdreamgenerated by selfbuddha)

 

Que faire à ce stade de la farce ?

 

Des hordes de rétro-humains morts-vivants déferleront sur le franc pays.

La masse hurlante est soumise au maître de la racaille, le Ma-ra.

La masse subrogatoire a épousé le culte de la mort.

 

Or, le culte de la mort repose sur cinq piliers :

Le meurtre, le viol, le vol, l’intimidation et la ruse.

 

En la circonstance, pour lutter contre le culte de la mort,

Les cinq principes du sage sont :

– le combat, à mort s’il le faut,

– la protection de sa famille et de ses proches,

– la protection de ses biens et services,

– la tolérance zéro, soit l’intégrité morale et le refus de la soumission,

– enfin, la pleine conscience ou clairvoyance.

 

En effet, à ce stade de la farce, mieux vaut compter sur soi et ses proches.

Car aujourd’hui, la voix du bouddha n’est plus écoutée.

La sagesse du grand olivier n’est plus écoutée.

La voix du grand olivier en devient même contre-productive.

 

C’est que la propagande des soumis au démon Ma-ra dénature la voix de la sagesse.

C’est que la propagande du Ma-ra au pays de la farce est soutenue par le foutriquet.

 

Or, le foutriquet dirige le gouvernement de la farce.

Ainsi, le ministre de la farce intérieure nie jusqu’aux méfaits des disciples du Ma-ra.

Ainsi, la propagande fait passer pour mineure isolée ce qui constitue une armée colonisatrice.

Aussi, le plan d’armée du Ma-ra est la destruction de ce qu’il reste de la franche civilisation.

C’est pourquoi il devient dangereux de s’en remettre à l’État de farce.

 

En l’état de farce générale, mieux vaut compter sur soi.

Au sage, natif ou étranger, de s’inscrire dans le cycle vertueux.

Ce cercle vertueux, le karma positif, consiste donc à :

– s’approprier toute arme utile,

– se défendre, soi, sa famille, ses proches,

– proscrire toute alliance avec la racaille,

– mettre à l’index tout phénomène lié au démon Ma-ra,

– s’éloigner de la racaille et de son dieu maléfique.

 

C’est par l’effort de chacun que la paix millénaire se fera dans le monde.

Alors, sur cette voie de la paix, on peut dire au sage, au bouddha-en-soi :

Va seul, va seul tel un rhinocéros !

Va seule telle l’unicorne !

Telle est la loi ultime du multivers.

 

Pierre La Classe

image_pdfimage_print

13 Commentaires

    • Être illuminé est la seule défense pour lutter contre la démence d’un peuple qui se suicide.

      • Mais mon bon Paul je suis consentant. Avec une bonne d’humour, ce site est un régal. Enfin une version du gorafi a la sauce « patriote ». Je suis fan.
        J’aime la science fiction et la science tout court. Mais là franchement cet article n’aurait pas dû être classé dans politique fiction mais dans humour et dérision. Quoiqu’ici « humour et dérision » sert parfois à faire passer des idées délirantes pour du bon sens. Quand j’ai lu l’article, je me suis dit Huineng s’est réincarné. :-)))

  1. Bravo surtout quand on pense que tout ça a été écrit il y a bien 2 à 3000 ans !!!

  2. Mais oui, bien sûr, il fallait y penser, qu’est-ce qu’on peut être bête des fois, pour se défendre contre Mara, le démon, le culte de la mort, le karma négatif, autrement dit le Mondialisme, Macron, Mélenchon, Hidalgo, la racaille arabo africano musulmane, contre tous les dégénérés, il nous faut Bouddha, écouter la voix du Bouddha.
    C’était si simple et personne n’y avait pensé sauf Pierre La Classe, notre bouddhiste Français.

  3. Allez les patriotes, tous à dos d’éléphants, habillé en orange, le crâne rasé, sourcil aussi, le visage peinturé, un point noir sur le front et marchons vers l’Élysée le sourire aux lèvres, la route pavée de fleurs blanches et orange.
    Allez! encore un p’tit effort les patriotes et la victoire illuminera vos coeurs et vos yeux d’enfants et le ciel de France. Vive le bouddhisme!

  4. Mais attention, ne criez pas trop vite victoire, car il y a des règles qu’il faudra absolument mettre en pratique avant d’arriver à la victoire, à l’illumination: interdiction de boire de l’alcool (bye-bye le vin et le champagne) et interdiction de manger de la viande (bye bye le porc, le saucisson, le steak), à la place, le riz pur est fortement recommandé et pour finir en beauté ce délicieux repas, boire du thé vert amer en fumant des feuilles de tabac, c’est le summum, le nirvana.
    Il faudra aussi vous habituer au nom de votre nouveau dieu: Krishna.
    Comptons sur Pierre La Classe pour nous dévoiler tous les sacrifices qu’il nous faudra faire avant d’atteindre l’illumination.

  5. Il n’y a aucune obligation.
    Il n’y a aucune contrainte.
    Il faut simplement se rappeler une chose :
    En cas de confrontation en sous-nombre,
    Il va bien falloir aller chercher le bouddha qui est caché au fond de soi.
    Ce parce qu’aucun dieu ne viendra à la rescousse,
    Aussi puissant soit-il.
    Celui qui tombera sous les coups de pieds nombreux de la racaille se trouvera bien seul.
    Alors autant se préparer dès maintenant au pire.
    Et trouver les ressources pour s’aider soi-même ;
    Lancer le mot ultime, le kiaï.
    Le kiaï peut être Banzaï ! ou Montjoie !
    A chacun de choisir sa mort, ou sa vie.
    L’important est d’arrêter l’occupant.

    • Vous voyez Christine Tasin ou Josiane Filio ou tout autre jeune femme crier « Banzaï! » face à 10 racailles menaçantes, prêts à frapper, leur sport favori et eux, effrayés par le cri « Banzaï! » se sauver à toutes jambes.
      Soyez sérieux. Ne vont-ils pas plutôt être pliés de rire et après avoir bien ri, se jeter sur leur victime.
      Vous voyez Christine Tasin ou Josiane Filio ou tout autre jeune femme entrer dans la peau d’un rhinocéros lorsqu’elles feront face à des racailles.
      Vos efforts sont louables, mais je doute de leur efficacité.
      Et chercher le bouddha caché au fond de soi, pensez-vous sérieusement que les patriotes ont envie de chercher le bouddha caché au fond d’eux-mêmes?
      Question: avez-vous atteint l’illumination?
      Vous semblez être un passionné du bouddhisme.

Les commentaires sont fermés.