Que faire des 460 « enfants soldats » de Daech à leur retour en France ?

Publié le 29 juillet 2018 - par - 24 commentaires - 1 878 vues
Share

Quelques uns des enfants soldats, d’origine française, détenue en Irak, dans le Kurdistan à Erbil, dans un centre de détention et de réhabilitation de délinquance juvénile. Dans la cour de la prison, ces jeunes ne cachent pas leur appartenance au groupe terroriste de l’Etat Islamique. Ils n’expriment aucun regret, racontent les exactions de Daech, prétendent n’avoir jamais pris part aux combats et se plaignent de leurs conditions de détention. Le centre comptabilise 304 détenus dont 239 mineurs et 65 femmes.Une partie des « enfants soldats de Daech » engagés aux côtés des combattants de l’état islamique, formatés par l’islam intégriste, par la violence, entraînés à haïr les Occidentaux

L’organisation terroriste Daech a enrôlé dans ses troupes plusieurs centaines d’enfants français, comme l’indique une source proche du renseignement français. La plupart ont été capturés par les forces kurdes, irakiennes, syriennes ou russes, et séjournent sur place dans des camps de prisonniers. De l’avis des spécialistes, « le retour de centaines de mineurs des zones contrôlées par Daech s’annonce très délicat. Moins d’une trentaine ont déjà été pris en charge en France. » Cette information est d’ailleurs confirmée par un article du Figaro du 26 juin 2018.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/26/97001-20180626FILWWW00314-daech-formerait-des-enfants-pour-commettre-des-attentats-en-france.php

Enfance en danger à protéger, ou enfance dangereuse à surveiller ? Ou inextricable mélange des deux ? De tous les défis du terrorisme islamiste, le retour dans l’Hexagone des mineurs des zones contrôlées par Daech est l’un des plus délicats. Pour le procureur de la République de Paris, François Molins, joint par téléphone, « ces enfants constituent des bombes à retardement ».

Un militaire du renseignement extérieur français, contacté par téléphone, mais qui souhaite conserver l’anonymat, révèle l’ampleur du désastre : « Parmi les jeunes prisonniers de Daech, on recense près de 460 mineurs, français ou dont les parents résidaient en France, présents dans la zone syro-irakienne, dont plus de la moitié âgée de moins de 6 ans et un tiers né sur place. Moins d’une trentaine sont déjà revenus. La quasi-totalité a été placée en centres spécialisés ou en familles d’accueil et aucun n’a été poursuivi pénalement. Pour ceux qui sont encore là-bas, confie cet officier spécialiste de l’antiterrorisme,certains sont potentiellement dangereux même si ce sont aussi des victimes de Daech. La crainte est de “passer au travers”. Il faut donc tout filtrer, savoir qui rentre, qui ne rentre pas et ce qu’ils ont fait là-bas…. »

Les « lionceaux du califat » constituent 460 bombes à retardement potentielles

Lors de ses auditions par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) et par un juge d’instruction, Jonathan Geffroy, un repenti de Daech, impliqué dans l’organisation des attentats en France, a avoué « que l’EI avait recruté des enfants ayant grandi en Syrie afin de les entraîner et les préparer à perpétrer des attaques sur le sol européen… ». Cette stratégie n’est pas tout à fait une découverte : les services antiterroristes occidentaux redoutent depuis longtemps ces « lionceaux du califat », comme le révélait Mediapart en mars dernier. Mais cette fois, le « repenti de Daech » livre des détails inconnus jusqu’alors.

Jonathan Geffroy a indiqué aux enquêteurs et au juge d’instruction : « Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passé l’adolescence, seront envoyés en Occident, en Europe et en France, pour y mener des opérations suicides… Ils auront un avantage ! Ils seront méconnaissables du fait qu’on ne pourra pas les identifier au faciès (…). Mais c’est un projet au long cours, car les responsables de Daech veulent qu’ils grandissent pour qu’il n’y ait pas de reconnaissance faciale ».

Citoyen ordinaire, ayant servi la France du mieux que j’ai pu dans ma première vie de militaire, j’estime que le rapatriement programmé des enfants soldats de Daech est une très grave erreur de la part du gouvernement français. Leur retour signifie « placer des bombes » sur les différents points du territoire national, dans une hypothèse basse. Beaucoup sont issus des banlieues sensibles. Ces « lionceaux du califat » peuvent devenir rapidement des « entraîneurs », des « formateurs » et des « leaders » dans les quartiers sensibles dont ils sont issus, dans une hypothèse haute.

Certains vont me traiter d’égoïste, éventuellement de « sans cœur ». La protection de nos concitoyens impose de laisser ces « enfants soldats » là où ils se trouvent, donc entre les mains des forces irakiennes, kurdes, syriennes ou russes. Pour éviter un bain de sang en France, dans les prochains mois, dans les prochaines années.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Anne-Marie

Sans parler des enfants soldats de chez nous , formés par des djihadistes patentés venus de l’etranger , pour recruter dans nos cités . Qui les emmènent par groupe de 12 , s’entrainer au tir de revolvers à bille en forêt . Les transportent en estafettes par groupe de 6, les yeux bandés en récitant des sourates du Coran pendant le transport . Les attachent à des planches avec des cordes , menacent de les émasculer en tant que mécréants, , les tabassent et les violent … Menacent leur familles ..

France-org

Ne pas les rapatrier, aux parents d’assumer s’ils sont vivants sinon leur « lointaine famille ». ( Cousins )…………..Pas question de supporter de futurs poseurs de bombes.

frantz

Ils sont bien là bas ! Tri extrêmement difficile à faire, leurs parents les ont amené ou faits sur place, leur vie future est où ils vivent, ceux qui auraient pu se venger, ont eu la bonté de les épargner, ils sauront mieux que quiconque, sauver ce qui est sauvable, pour les autres ……….

Pierre

Voilà une excellent cible pour les sous marins classiques de Mediterranée !

Patrick Granville

Vous avez parfaitement raison Francis.

DUFAITREZ

Encore et toujours « l’Excuse de Minorité » !!! On en crève !
Peines réduites de moitié, plus souvent indulgence !
Mineurs arrêtés là bas ? Qu’ils y restent !
« Mineurs migrants  » arrêtés chez nous ? Rendons les à leurs parents !
C’est ce qu’on fait pour les FDS ! Pourquoi pas eux ? Autre Paternité ?
Tout ça coûte des Milliards et des Morts !
Ou alors, rouvrons des Mines, pour Mineurs, avec grisou !! MDR !

Pélagie

 » Mineurs migrants  » ? Combien sot réellement mineurs ?

le Franc

en France, on a toujours aimé les emmerdes, parce que, au pouvoir, on n’a plus de conservateurs, on n’a que des « révolutionnaires », comme un certain parti du mexique, le pri.(révolutinnaire institutionnel).

Boudry

Lorsque l’on déterre une bombe de la dernière guerre,qui n’a pas exploser,les démineurs se chargent de la faire sauter pour le très grand danger qu’elle représente…….Ces  » gamins ne sont rien d’autres que des bombes sans scrupules et conditionnés pour TUER.
Un seule solution les éradiquer sans état d’âme pour le plus grand bien de ce qu’il reste de notre humanité

Nemesis

Des enfants et ados formatés à une idéologie destructrice et qui ont surement appris à tuer. C’est cela que nos gouvernants nous imposent ? Les dirigeants de l’UE et les nôtres méritent la corde, ou plutôt la peine réservée aux traitres.

jerome

retour ,,prison a vie ,,, exécution ,,, faite votre choix !!!

patphil

hélas les kurdes et autres irakiens n’en veulent pas , et pour cause, mais nous ne devrions pas les accepter, ils sont partis avec leurs parents, qu’ils restent là bas!

Sniper83

Ces racailles devraient êtres envoyées directement en exil aux Kerguelen pour 10 ans minimum en autarcie totale…..si ils se bouffent entre eux….tant mieux au moins il n’emmerderont plus personne !!!

hathoriti

J’approuve absolument les propos de l’officier français qui propose de laisser ces enfants là où ils sont ! Ce n’est pas de l’égoïsme, « dans le doute, dit le sage, abstiens-toi » ! C’est la plus élémentaire prudence ! Ramener ces enfants en France, c’est mettre en danger la vie de nos concitoyens, les ramener chez nous, ce n’est pas de la charité, c’est un humanisme stupide que les imbéciles confondent avec la vraie « caritas » ! s’ils arrivent en France, eux n’hésiteront pas à tirer sur nous !

Watto

C’est ce que veulent les politiciens et les francs-mac, faire mourir des citoyens français bien blanc de peau.

Les arabes sont content, ils ont toujours voulues nous envahir et aujourd’hui Bruxelles et la franc-maçonnerie leurs ouvrent la porte grande ouverte.

Celtillos

ces « enfants soldats » sont de futurs soldats ennemis de l’occident, que l’on ne s’y trompe pas quoi que l’on fasse de quelques façons qu’on les traites ils se retourneront contre nous, ils sont programmés pour cela, et rien y changera, la seule chose valable a faire c’est de s’en débarrasser définitivement….

Martel

Oui, oui il faut leur faire subir le sort qu’ils réservaient aux pauvres prisonniers ! et sans pitié ! sinon, nous allons le payer très cher !

hathoriti

Dé-fi-ni-ti-ve-ment ! je n’avais pas osé l’écrire !

BobbyFR94

Ces « zenfants » n’en sont plus, ils ont été détruits par la daech !

AUCUN d’entre eux n’auraient du revenir !!! il fallait laisser la Syrie et l’Iraq s’en « occuper » !

Eux n’ont pas d’états d’âme, ils ont vu ce que ces ptites merdes pouvaient faire, ont eu des membres de leur familles massacrés par les rejetons en question !

« BAM BAM BAM » comme l’écrit GAVIVA, je pense de même !

J’ai posé la question à d’autres « Que feras-tu devant des enfants armés de couteaux arrivant sur toi ? « 

rabarabé

Je suis d’accord : ce ne sont plus des enfants, mais des monstres. Ils n’ont pas la notion de « valeur de la vie humaine ».

ts du foot

Que faire ? rétablir les frontières , leur attacher des boulets de 100kgs aux pieds,
ils courront moins vite,parce que les bracelets électroniques sur les fichés S, on voit ce que cela donne. mais au fait; pourquoi les faire revenir en France ?
nous n’avons rien demandé !

Yohann le debattant

Moi j’aurais une solution très rapide et définitive. Mais je crains que cette solution n’obtienne pas l’aval de Mme Mogjerini et de Mr Soros…

GAVIVA

bam bam bam!!! POUBELLE!

wika

?