Que faire des migrants ?

Publié le 23 juin 2018 - par - 20 commentaires - 1 566 vues
Share

Photo via MaxPPP

L’une des possibilités qui, peut-être, aurait l’assentiment d’un certain nombre de réalistes serait que les futurs « hot spot » ou centres de rétention (proposés au départ par Orban…) ne soient pas seulement des zones de confinement mais aussi de formation et de telle sorte que les compétences acquises puissent servir en premier lieu au pays d’origine, du moins concernant les réfugiés économiques…

En fait ladite « Communauté internationale » (ONU, UNESCO, Banque Mondiale, FMI, OMC, OMS…) si chère aux humanistes se devrait de pallier les insuffisances en la matière et donc faire en sorte non pas de forcer les peuples développés à subir les irresponsabilités de gouvernants qui préfèrent souvent détourner l’argent public, mais de pousser son universalisme pur vers une résolution pratique.

Sauf que pour ce faire deux conditions doivent être remplies car bien entendu tout cela coûte :

1/ les gouvernements concernés par l’émigration de leurs ressortissants acceptent de participer largement au financement et à l’installation de tels complexes ainsi formatés (les généraux algériens, les dirigeants soudanais, les cartels mexicains ont de quoi faire sous le pied par exemple) or, l’on voit bien l’ironie de la chose : ces régimes, groupes, autoritaires ou/et corrompus profitent de certaines raisons géopolitiques pour faire en sorte d’expatrier une partie de leur population qu’ils vont faire nourrir loger et former généralement par l’ancienne « métropole » ou alors par les pays les plus développés comme les USA.

2/ De ce fait, s’ils ne veulent pas participer, selon des modalités dégressives et des échelonnements en durée bien sûr, il faut alors que ladite « Communauté internationale » prenne des sanctions envers tous ces pays qui menacent le reste du monde non pas par des missiles mais par l’envoi, par défaut, de centaines de milliers de leurs populations. Il faut que ces pays réforment leur gouvernance sous peine d’être sanctionnés au lieu d’être assistés en pure perte.

On verra bien qui « est » humaniste, qui prend réellement en compte la complexité du monde, et cela ne suffira pas de dire que la majorité des migrations se fait du Sud vers le Sud si l’on ne dit pas aussi que ceci n’est qu’une première étape avant qu’ensuite et peu à peu (parce que cela coûte de graisser la patte aux passeurs) ces populations ne se déversent dans le Nord, les plus « riches » d’abord comme d’habitude bien entendu.

On reste effaré par l’inconsistance théorique et pratique de tous ces fanfaron(ne)s qui trônent dans les instances mondiales en claquant un « pognon dingue » dans des conférences inutiles ou des réunions et autres « sommets » qui n’ont comme objet que de justifier leurs salaires et avantages mirobolants (un fonctionnaire de l’ONU ou de l’OCDE, FMI, Banque Mondiale, a des avantages qu’un cheminot CGT ou SUD n’oserait même pas imaginer dans ses rêves les plus osés).

L’hypocrisie est reine. On voit bien que toutes les instances mondiales sont parasitées par des théories fausses ou périmées incapables de pragmatisme à l’exception d’un assistanat permanent à l’instar de la structure qui s’occupe desdits réfugiés « palestiniens » et qui n’a eu comme objet que de pérenniser leur statut et d’en multiplier le nombre alors que la partie palestinienne refusait tout compromis en la matière (voir les mémoires de Bill Clinton à ce sujet (pp. 900-910).

C’est la même situation partout : les étatistes, les élites inutiles,  tous ces parvenus, jouent aux pleureuses parce qu’il leur faut fabriquer du pauvre, du misérable, du démuni afin de justifier leur domination morale spirituelle sur les peuples qui ont bien plus besoin d’élites réelles, efficaces, efficientes sachant prendre à bras le corps les problèmes du monde au lieu de se contenter d’afficher des visages d’anges alors que dans le secret des alcôves ils se transforment en succubes se déployant langoureusement tout en se couvrant de ce rire ironique et cynique extasiés d’observer qu’ils arrivent encore à continuer ainsi de duper le monde à la vue de tous (et toutes ?).

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pélagie

Leur supprimer les aides sociales généreusement accordées avec nos sous ,les enregistrer tous et les faire séjourner dans des camps sans possibilité de baguenauder dans la nature !!!!

cyrilpatriot

la remigration de grés ou de force pour les clandos heu pardon »migrants refugié »et la seule solution raisonnable

Zemmourien

Les pro-migrants me font penser à un goal qui marquerait contre son camp. Quel est l’intérêt de la France d’accueillir sur son petit territoire toute la misère du monde si ce n’est pour subir, à plus ou moins long terme, toujours plus de délinquance, de trafics, de violences en tous genres, et accessoirement de terrorisme ? La situation est déjà gravissime en raison de la vague migratoire qui déferle depuis plus de 30 ans, alors de grâce n’en jetez plus.

duglimbule

que faire des migrants,
au Portugal ils disposent d’un permis de séjour temporaire renouvelable tous les six mois.ils repartent rapidement pour rejoindre d’autres pays européens voisins. Sur un total de 1 255 réfugiés accueillis au Portugal, ce sont 474 d’entre eux, à savoir près de 40%, qui abandonnent les démarches institutionnelles. Le Portugal apparaît alors comme un territoire de transition pour les réfugiés. motif: les avantages sociaux dont ils ne béneficient pas comme dans d’autres pays

DUFAITREZ

Les mots étant désormais comptés sur le site (pas pour les auteurs), soyons court !
Hots Spots dans les zones en guerre ? MDR ! Les aider à se libérer de leurs ennemis !!
Hots Spots dans les zones en paix ? Sélectionner les meilleurs pour appauvrir le Pays !!
Qu’ils se battent ou construisent leur Pays ! Bref ! Qu’ils restent chez eux !

wika

Il n’y aura pas de solution tant que tous ces gens qui vivent du système continueront leurs sommets et réunions inutiles pour justifier leurs rémunérations indécentes.
Même chose pour l’imposture du réchauffement climatique

le Franc

que faire des migrants ? si ça se trouve « ils » veulent les lancer contre la Russie, depuis le temps qu' »ils » veulent se l’annexer en lui cherchant une bonne arme de destruction massive contre laquelle il va falloir faire s’indigner les peuples.

patphil

moi qui ne suis qu’un crétin inéduqué par l’ENA je vois deux impératifs:
1) ne pas les accepter
2) les renvoyer chez eux s’ils ont réussi à entrer!

Allonzenfan

Les renvoyer là d’où ils viennent manu militari, chose tout à fait réalisable au niveau de Mayotte, que le gouvernement comorien soit ou non d’accord. Mais pour ça il nous faudrait un gouvernement couillu… un rêve !

Sniper83

Deux solutions… le rembarquement forcé à fond de cales de cargos ou la méthode à tonton Adolf qui était parfaitement efficace !!! surtout ne pas oubler de couler les bateaux de ceux qui tentent la traversée ! ça fera réfléchir les candidats !!!

JILL

Que seule la situation des femmes avec un enfant soit examinée …les hommes ils retournent chez eux comme ils sont venus,ou direction la Sibérie .On devrait passer un accord dans ce sens avec Poutine .

Anne Lauwaert

Est-ce que ces gens ont envie d’étudier, apprendre, se former et de travailler ? et-ce pour cela qu’ils viennent en Europe ou bien est-ce pour trouver le « paradis » qu’ils voient dans les films ?

a.montcalm

Bien sur que les pays d’origines ont tout intérêt de garder les leurs et de préparer le retour de ceux qui sont actuellement en Europe …car il n’y aura bientôt plus de quoi vivre correctement pour tout ce monde.

Yves ESSYLU

L’expérience montre qu’un individu ne se sent bien que dans le pays qui l’a vu naître, donc l’intérêt des immigrants est de retourner chez eux et tant pis pour le lumpen électorat des importateurs

Christine L

En faire des RE-migrants ! La SEULE solution à terme de toutes façons.

lucide

Pour le patronat, l’état français avait laisse entrer un nombre d’immigrés très important. Mais le patronat français ne sachant pas anticiper les progrès techniques qui arriveraient sur le marché, sans compter les délocalisations, n’ont pas perçu que les très nombreux enfants (de 4 à 8 enfants en moyenne) deviendraient aussi « chômeurs tout comme les français déclassés ou défavorisés.Donc les français déclassés et les enfants d’immigrés nombreux, grossissent les rangs des receveurs du RSI, RSA.

Dupond

Ils sont bons a rien chez eux , que voulez vous qu’ils fassent dans un pays de 8 millions de chomeurs qui n’a d’emplois que pour des techniciens biens compétants . Ils y a encore un peu de boulot dans le batiment (pas délocalisable)mais le batiment se robotise aussi a vitesse grand V et il ne sera pas possible de construire pour des assistés a vie ,les capiteaux ne suivront pas (voir le livret A et sa chute virtigineuse)
https://www.youtube.com/watch?v=bRmYeVJ58Fk

kabout

que faire des migrants ? justement voila l’occasion réver de charger tout ces gens par ferrys,paquebots entier renvoyer ces futurs délinquants,voleurs,violeur,les virer manu-militari pour donner l’exemple a nos « chances pour la France » qu’ils doivent se tenir a carreaux sinon c’est direct le ferry !

lucide

Les pays de ces migrants se donnent le droit de refuser leur retour. Et oui! inimaginable?
Car ces pays ont la chance d’avoir sur leur territoire des matières premières que n’ont pas les pays occidentaux. Pétrole, ressources minières en tout genre. D’autre part ces migrants intéressent nos dirigeants pour le coût faible en main d’oeuvre mais aussi comme facteur déstabilisant pour « anéantir l’européen moyen », trop conscient de ses droits et éduqué au christianisme, religion dérangeante.

Simone GUTIERREZ

à  » lucide  »
Je suis 100% d’ accord avec vous .
Marx n’ a pas dit que des bêtises . Déjà , il expliquait que le capitalisme a besoin de détruire les structures traditionnelles des états-nations pour prospérer .
Nous sommes en plein dedans .
Le pire c’ est que les néo négriers Merkel et Macron dissimulent leurs véritables desseins d’ exploiteurs derrière le masque de l’ humanisme .