Que les féministes castratrices aillent se faire foutre… si elles inspirent quelqu’un !

Publié le 11 janvier 2018 - par - 43 commentaires
Share

Comme beaucoup de Français, j’ai parfois besoin de m’acheter un nouveau jean, une chemise neuve ou une paire de chaussures.

Comme la grande majorité de mes compatriotes, je profite des soldes pour faire ces achats. Et vu la rapacité du gouvernement Macron-Philippe, je pense que je devrais faire des stocks avant d’être sans le sou.

Les boutiques, un jour d’ouverture des soldes, offrent le vaste spectacle du monde. Celui qui m’a le plus troublé, est la vision de jeunes femmes blanches accompagnant des hommes venus de rivages africains, paradant à leurs bras comme la poule sur son perchoir en leur achetant des vêtements.

Visiblement en ce début 2018, il n’y a pas que le prince qu’on sort, il y a aussi l’oiseau mi-gratteur, mi-envahisseur. Mon migrant à la ferme, mon mi-grand (souvent mi-petit puisqu’à 55 ans, il est encore mineur) à la montagne (il faut vraiment être con pour tenter le passage des cols alpins en ce moment ou alors savoir qu’on sera filmé par BFM ou LCI), mon migrant en voyage, mon migrant au cirque, mon migrant à l’école… Reprenez tous les titres des albums de Martine et vous aurez les aventures complètes de “mon migrant” sur les chaînes TV.

Au même moment, – ou pour dire comme l’autre Cron – “en même temps”, une vaste offensive était déclenchée sur le front germanopratin par des féministes après une tribune publiée dans Le Monde. Celles qui se sont autoproclamées uniques représentantes des femmes, les habituelles caricatures Caroline de Haas et Clémentine Autain, en tête du troupeau aveuglé par la peste porcine, – maladie victimaire (voir victimammaire) – se sont mises à cracher sur les plateaux télés et radios, sur les signataires de cette tribune. Et sur l’homme blanc.

L’homme noir étant visiblement au-dessus de tout soupçon.

Quelques-uns de ces hommes blancs d’ailleurs sanglotent et demandent pardon aux harpies. Après les islamo-collabos, nous avons les fémino-collabos. S’ils croient que cela va les aider à mettre ces dames au pieu… Si tant est qu’ils en aient un.

« La drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste » ont osé écrire quelques femmes lucides dans Le Monde.

Elles appuient là où cela fait mal chez les féministes – là où s’accumule la moraline –, et notent : « C’est le propre du puritanisme que d’emprunter, au nom d’un bien général, les arguments de la protection des femmes et de leur émancipation pour mieux les enchaîner, et celles qui refusent de se plier à de telles injonctions sont regardées comme des traîtresses, des complices ! ».

Catherine Deneuve, une des signataires de cette tribune, a aussitôt été clouée  au pilori médiatique par celles qui haïssent la remise en cause de leur statut de victime permanente, irréversible, éternelle. Leur Auschwitz quotidien, c’est le métro, les trottoirs du quartier de la Chapelle et le coin photocopieuse de leur entreprise.

Et les femmes écrivains publiant la tribune de dévoiler les bas-fonds du féminisme: « Cette fièvre (…) loin d’aider les femmes à s’autonomiser, sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment, au nom d’une conception substantielle du bien et de la morale victorienne qui va avec, que les femmes sont des êtres “à part”, des enfants aux visages d’adulte, réclamant d’être protégés ».

De qui veulent-elles parler ?

Qui sont les ennemis de la liberté sexuelle, les extrémistes religieux, les pires réactionnaires dans la société française contemporain ?

Qui sont ceux qui ont une conception substantielle du bien en 2018 ?

Qui sont ceux qui pensent que les femmes sont des êtres “à part”, des enfants aux visages d’adulte, réclamant d’être protégés dans la France du Grand Remplacement ?

Les partisans de la laïcité, les bouddhistes, les chrétiens ?

Dans les années 80, je faisais une école de journalisme à Paris. J’avais beaucoup de collègues et d’amies qui, comme moi, prenaient le métro et se baladaient dans Paris. Pas une n’a pleurniché parce qu’un “frotteur” avait joué avec sa tumescence contre leurs cuisses, pas une ne se sentait victime de propos ordurier en marchant dans la capitale.

Qu’est-ce qui a bien pu changer dans le paysage urbain depuis les années 80 ?

Les trottoirs sont devenus trop étroits ?

Il y a davantage de touristes asiatiques, de joggers, de pépés à chien ?

On somme les hommes, notent les écrivains dans Le Monde, « de battre leur coulpe et de dénicher, au fin fond de leur conscience, un “comportement déplacé” qu’ils auraient pu avoir dix, vingt ou trente ans, et dont ils devraient se repentir. La confession publique, l’incursion de procureurs autoproclamés dans la sphère privée, voilà qui installe comme un climat totalitaire ».

Et l’on ressort des histoires réelles ou fantasmées. Mais attention, des histoires, des propos, des gestes d’hommes blancs.

Comme chacun sait, toutes les femmes européennes ont subi les paroles salaces d’Harvey et les caresses de Woody ou de Roman. Pas celles des petits groupes qui campent dans nos rues et nos squares.

« Là, on censure Egon Schiele sur une affiche ; ici, on appelle au retrait d’un tableau de Balthus d’un musée au motif qu’il serait une apologie de la pédophilie », peut-on lire sous la plume de Sarah Chiche, Catherine Millet, Catherine Robbe-Grillet, Peggy Sastre, Abnousse Shalmani.

Glorieuse alliance entre féminisme dictatorial et islam : les musulmans de l’Etat islamique massacrent les musées de Mossoul et les féministes occidentales veulent épurer les nôtres.

« Encore un effort et deux adultes qui auront envie de coucher ensemble devront au préalable cocher via une “appli” de leur téléphone un document dans lequel les pratiques qu’ils acceptent et celles qu’ils refusent seront dûment listées. (…) Une femme peut, dans la même journée, diriger une équipe professionnelle et jouir d’être l’objet sexuel d’un homme, sans être une“salope” ni une vile complice du patriarcat».

Cela de Haas et compagnie ne peuvent l’entendre. Pour elles, l’être humain est monolithique. Tout à gauche, féministe, antiraciste, homophile… sinon c’est un résidu d’être humain sur lequel on doit tirer la chasse d’eau de la bien-pensance.

Ce ménage à trois entre féministes, islam et gauche semble parfaitement illustré par les tweets de Clara Laby (sous le pseudo de Clara Tpi), assistante parlementaire de la sénatrice communiste Michelle Demessine.

Voilà de quoi est capable quelqu’un qui a le culot de poser devant un slogan proclamant :  l’humain d’abord.

Mesdames les féministes “dictatrices”, les gauchistes castratrices, les islamistes liberticides, allez vous faire foutre…  si vous parvenez à inspirer quelques-uns d’entre nous.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Philippe@9.3

Les ‘néo’ féministes se révèlent souvent n’être que des lesbiennes.
Des lesbiennes qui défendent l’islam. C’est comme le socialisme il faut des pauvres pour justifier leur vacuité intellectuelle. Donc, il faut des mohammed violeurs, esclavagistes, proxénètes, pédophiles pour valider leur ‘pseudo’ combat pour les femmes… mais dans les faits et les propos, par un amalgame, elles sont exclusivement contre les hétéros blancs…

Anne-Marie G

La vérité se trouve dans le juste milieu comme disait Aristote. Il y a des excès dans les deux tribunes, mais les féministes auto-proclamées ne sont pas libres de penser dans leur domaine de compétence, bridées qu’elles sont par le politiquement correct qui interdit de critiquer les pratiques des minorités. Les super féminines, Elisabeth et co, elles, se meuvent aussi dans le politiquement correct mais avec plus d’aisance, car elles surfent sur le consensus de notre époque : pas de limite inutile au plaisir pourvu qu’il soit consenti, mais pour ce qui les concerne, consenti à terme, à force d’importunités… lire la suite

paul

Perso,j’aime les femmes(beaucoup) mais je reconnais que certains travelos ou trans sont très attirants…Or…Là avec cette personne je me demande à qui peut-elle bien plaire? Est-ce là l’origine de son mal-être?

Amarillys Taylor

Non, non et non. Banaliser les ignominies auxquelles sont soumisses les femmes tous les jours et absolument pas que par des hommes blancs mais bien par tous ces profiteurs issus de l’immigration est être hommecollabo et ce ne sont pas ces femmes qui n’ont jamais pris le métro qui ne sont pas obligées de vivre dans les quartiers « sensibles » qui avec leur sourire toujours idiotement sur leur visage pour se faire pardonner le fait d’être femmes, de simplement être là, qui doivent faire la leçon à une majorité des femmes qui enfin osent dénoncer ce que jusqu’à maintenant était admis… lire la suite

NOEL

Ces castratrices qui ont mis en accusation tous les hommes en les traitant de porcs . Moi , je dis sans pour autant généraliser que le terme de truies les concernant leur ira bien .

UltraLucide

Tout ça prépare l’avènement de l’islamo-gauchisme totalitaire au service de la société mondialisée, multikulti, où tout, y-compris l’humain, surtout femme et enfant, et la nature, sera une marchandise. Merci d’avance à ces tarées, égéries de la fausse libération qui va nous enchaîner tous dans cet esclavage technolibertaire du XXIème siècle.

meulien

les militantes feminists pro avortement sont elles des exclavagistes?….elles preferent faire venir des africaines pour faire des enfants afin de payer leurs retraites

dufaitrez

Interdire à un Mâle d’approcher une Femelle serait la fin de la Vie sur Terre !
Tous les couples Humains ne sont-ils pas le résultat d’une « Drague » initiale ?
Tous les couples Humains ne sont-ils pas le résultat d’une « Drague » initiale ?
Même Deneuve, homo, l’a compris ! Alors ???

Belenos

A quoi sert-il d’être grossier. Il vaut mieux proposer des solutions aux Français : purger l’État des tarés gauchistes et les enfermer dans des camps de rééducation, expulser massivement les immigrés.

torghal

Le harcelement quelque soit son origine ou son sexe est insupportable quand il est répété. Effectivement être importuné-e une fois par mois dans les transports en commun ou, encore pire, au travail peut être supportable mais quand une personne l’est plusieurs fois par jour sous le prétexte qu’elle est une jolie femme passe largement la limite de ce qui est supportable.
Le souci est que le dragueur est auto-centré et ne voit que son point de vue.

Anonymous

Qu’elles aillent au diable c’ est à dire dans un pays musulman et bon débarras

kikimora

RL ne s’honore pas en entrant (avec en plus les commentaires oiseux) dans ces querelles parisiennes qui de toutes façons éludent les véritables problèmes.

Parlervrai

Castrer le mâle blanc ce n’est pas un problème ?!

Fifi

Bien sûr, on veut faire croire que ce néo-féminisme représente ce que pense la majorité des femmes alors que c’est faux. Il représente juste certaines femmes qui ont des problèmes avec les hommes (et avec elles-mêmes), qui sont des castratrices, qui sont complaisantes avec l’islamisme et qui ne veulent voir les femmes que comme des victimes.
« Renée Fregosi réagit aux dérives du féminisme contemporain. Elle s’insurge contre un «néo-féminisme» à rebours des luttes historiques et complaisant avec l’islamisme. Elle réagit aux dérives du féminisme contemporain. » http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/11/28/31003-20171128ARTFIG00179-un-neo-feminisme-victimaire-puritain-et-sexiste.php?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1511879840

JILL

Aller se faire foutre,c’est justement ce qu’elles ne peuvent pas faire et ce qui les rend aussi hargneuses …qui aurait envie de se taper ces mégères ?

gillic

Ces connes ne sont que des racistes anti blancs, qu’ elles aillent se faire mettre par leurs protégés de la religion de paix et d’ amour ……………..

Simone GUTIERREZ

Bien dit , M. Graven ! Pour terminer votre article , vous nous apprenez que , enfin (!) les communistes ont décidé de privilégier leur fameux socialisme à visage humain avec la formule  » l’ Humain d’ abord  » . Il était temps ! Après avoir assassiné environ cent millions d’ êtres  » humains  » ( précisément ) au cours du XXème siècle , le communisme revient à ses fondamentaux . Au fin fond de l’ Enfer , dans le secteur réservé aux tueurs en série  » de masse  » , je ne sais pas comment Lénine , Staline ,… lire la suite

Well

un bel exemple de leur obsession paranoïaque haineuse : elles pensent que les villes sont créées par les hommes, pour les hommes. C’est fort, hein ?

http://www.letempsdescerises.net/?product=la-ville-quel-genre

« l’espace public est majoritairement conçu, construit, par les hommes »

« Que pourrait être une ville non sexiste ? non discriminante ? »
Une ville (objet inerte) sexiste ?. Mais pas les musulmans qui sont dedans ?

« remettre en question un urbanisme, dont le modèle majoritaire est un homme jeune, bien portant, hétérosexuel, de classe moyenne, souvent véhiculé. »

didile

Si ,si les femmes sont prévues dans les espaces urbains .Même que ça s’appelle quartier réservé,gynécée ,harem .
Elles voient le reste de la ville à travers des moucharabiehs ,c’est très joli et très fonctionnel .

Les 2 Haasholes

Celle qui parlait “d’agrandir les trottoirs » pour éviter d’appeler un chat un chat joue désormais l’ultra-féministe avec la complicité des merdias.
Pourquoi personne lui reparle de l’épisode Chapelle-Pajol?

Caroline De Haas = janvier 2018
https://www.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/tribune-les-porcs-et-leurs-allie-e-s-ont-raison-de-sinquieter-caroline-de-haas-et-des-militantes-feministes-repondent-a-la-tribune-publiee-dans-le-monde_2553497.html

Caroline De Haas = mai 2017
https://www.youtube.com/watch?v=D4ghYQ_uRSw

Fifi

« Pourquoi personne lui reparle de l’épisode Chapelle-Pajol? »
Parce que les journalistes sont particulièrement bienveillants vis-à-vis des féministes de gauche, alors que s’ils étaient simplement objectifs, ils n’hésiteraient pas à rappeler toutes les contradictions flagrantes de ces pseudo féministes.

Yohann le debattant

De Haas, Autain, Duflot des gestapettes en jupon, qui bossent pour leur pire ennemi, le musulman. Cas psychiatriques très intéressants…les mêmes qui sont les premieres à vomir la religion catholique. Sont en service commande les damoiselles, Allah sera coups de fouets si counasses….

a.picadestats

Merci au charmant monsieur qui a changé la roue de ma 4L il y a 30 ans.
Merci à Pascal qui passait me prendre en bas de chez moi pour aller au cinéma et qui me ramenait gentiment sans pour cela m’accompagner jusque dans mon lit!
Merci à ce collègue qui m’a gentiment formé au métier.
Merci à tous ceux qui courtoisement s’effacent et tiennent les portes.
Merci à ceux qui m’aident gentiment au bon moment tant sur le plan moral que force physique.

Vous êtes nombreux messieurs, tous aussi charmants les uns que les autres.
Nous sommes complémentaires et c’est très bien comme ça!

alain91

a.picadestats : je suis celui qui a changé la roue de votre 4L, Je suis celui qui vous raccompagnait sans essayer de partager votre lit Je suis celui qui vous a aidé sans votre travail. je suis celui qui vous tient la porte, qui vous aide à charger un carton de 40kg dans votre voiture chez Ikéa, celui qui vous tient la porte et s efface pour vous laisser passer. Mais, je vous en supplie, n allez pas mettre de telles idées dans la tête des nouvelles générations en évoquant « ce bon vieux temps » . Si les jeunes se mettaient… lire la suite

Humour Humour

Je me suis reconnu ! Merci d’avoir tu mon prénom !

Dunois

Oyez ! Je plussoie ! La galanterie est un charme que beaucoup aiment, juste pour le plaisir. Ce n’est pourtant pas compliqué de comprendre ça. Mais les mégères qui ont perdu la tête ne s’en rendent plus compte. Tant pis pour elles…

JILL

Eh oui,c’est ça la vraie vie …des femmes auxquelles on a envie de plaire sans les violer si elles ne vont pas aussi loin qu’on le souhaiterait ;et des hommes que les femmes ne voient pas d’emblée comme des agresseurs en puissance .

Simone GUTIERREZ

a.picadestats ,
Vos propos empreints de nostalgie sont frappés du sceau du bon sens et du véritable  » vivre ensemble  » . Hélas ! …. ils ne pourront rien face au déferlement de rage des féministes modernes , car leur seul mobile , inavoué , c’ est la HAINE du sexe opposé .
On ne lutte pas contre l’ émotionnel et le passionnel avec de la bienveillance .

vikinglenormand

Simone comme vous le dite,la haine du sexe opposé MAIS uniquement BLANC.

Mains propres

Rien que des mal aimées ; elles sont à plaindre , vraiment ; mais quelle nuisance nauséabonde !

pasenvideca

Elles vont arriver, ces c***asses, à créer un climat dégueulasse entre les hommes et les femmes
Et par contre, Cologne ou la porte de la Chapelle, elles l’excusent…
Bandes de nocives

Celtillos

toutes ces connasses ne sont que des frustrées, des refoulées, des moches dans leur tête, des mal baisées.
elles ne sont rien et ne seront jamais rien que des grenouilles qui coassent dans le vide…

Well

j’aurais dit grenouille de bénitier, car elles en on la tronche renfrognée. Sauf que celles du siècle dernier inspiraient un certain respect par leur abnégation

Marcel

Pauvre femen de mes deux vous etent vraiment minette mais m’aime allée assé de mon temps

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Vous êtes migrant ou quoi pour parler français comme ça? Dans un autre registre, je trouve que la petite culotte de Martine ,au cirque,à l’école et partout, qui déborde toujours de sa petite robe,c’est mignon mais ça craint un peu quand même…Ca me rappelle Aïcha et toutes les conséquences qui en découlent pour les toutes les petites filles du monde musulman depuis 14 siècles.Ceci dit, les Marocains s’insurgent récemment contre un « Français » pédophile.C’est bien ,ça prouve que nos valeurs pénètrent les esprits à leur insu de leur plein gré.Probablement parce que c’est un « Français ».Enfin, vu que c’est un ami de… lire la suite

cadichon

Caroline de Haas défend les violeurs quand ce sont des migrants (ses tweets sur Cologne) mais ne supporte pas la drague par des hommes blancs; Bref elle est raciste.

andrea

Ça commence a vraiment gonfler toutes p**** d’assoces de m***, tous ces petits Kapos et leur terrorisme « intellectuel », leur politiquement correct, leur auto-victimisation perpétuelle…
Qu’elles/ils aillent se faire foutre.

Metzger

Tout ça pour nous faire oublier que le harcèlement, quoiqu’existant chez les autochtones, est en majorité le fait d’allogènes. Pourquoi vouloir nous le cacher ?
Parce qu’entre féministes, communistes, islamistes, gauchiste et autres dégénérés il y a une convergence des luttes : détruire notre civilisation. Nous (faire) remplacer.

andrea

Clara tpi….tpi comme tribunal pénal international?
C’est extraordinaire ces ***** qui tiennent des propos racistes et sexistes tout en faisant de la moraline à deux balles contre le racisme et le sexisme, y compris pour des choses qui ne sont ni du racisme ni du sexisme!!

Josyane

Bien dit : qu’elles aillent se faire foutre et qu’elles arrêtent de nous emmerder. Nous entrons de plus en plus en dictature.

Victor hallidee

Qu’elles aillent se faire foutre dans les tournantes de leurs protégés « racisés ».

Lili

….. A Trappes avec les potes d’A-braracourcix Debouse.

butterworth