Que l’Onu oblige l’Arabie saoudite à accueillir tous ceux qui se réfugient en Europe

Migrants2Notre série d’entretiens se poursuit. De passage en Suisse, Pierre Cassen a rencontré Sami Aldeeb, à présent bien connu des lecteurs de Riposte Laïque. D’où cet échange où le professeur répond, avec son franc-parler habituel, aux questions de notre fondateur. Le passage sur l’obligation faite à l’Arabie Saoudite, en confisquant ses biens, d’accueillir les migrants-clandestins est un grand moment de cet entretien.

Riposte Laïque : Cher professeur, vous venez de publier votre dernier ouvrage, « Le jihad dans l’islam ». Quelle est l’originalité de ce livre, et comment peut-on se le procurer ?

Sami Aldeeb : Cet ouvrage fait partie d’une série dont cinq sont maintenant publiés, disponibles soit chez Amazon en version papier, soit gratuitement en pdf pour ceux qui n’ont pas les moyens. Voir la liste et les liens ici: http://www.blog.sami-aldeeb.com/mes-livres/. Certains de ces livres sont aussi publiés en anglais et en allemand.

Cette série expose l’interprétation donnée à certains versets problématiques du Coran par les exégètes musulmans reconnus par la communauté musulmane dans leurs différentes tendances: sunnites, chiites, mutazilites, salafistes, soufis, etc. Le texte original arabe est reproduit avec une traduction littérale ou sommaire. Et ces exégèses sont précédées par une partie explicative qui expose l’essentiel de la position islamique.

Ces ouvrages présentent un intérêt particulier dans le sens où ils nous montrent comment le Coran a été et reste compris et interprété dans l’islam, des origines à nos jours. Dans l’islam, les exégèses, qui puisent dans toutes les sources de la tradition prophétique pour reconstituer le contexte et le sens précis des versets, ont toujours servi à expliciter le texte coranique. Aujourd’hui encore, elles servent de base d’enseignement des imams. Leur lecture et surtout leurs éléments consensuels nous apprennent donc comment les musulmans appréhendent la révélation, le parcours de leur prophète et ce que cela implique pour tous les aspects de la vie au sein de la communauté musulmane. Or ces éléments très communs dans l’islam, du moins pour tous les dignitaires religieux, restent mal connus, voire sciemment dissimulés, hors d’islam. Leur traduction peut donc permettre aux non-musulmans de mieux comprendre la mentalité des croyants musulmans, ce qui est plus nécessaire que jamais.

Le premier de ces ouvrages (intitulé: La Fatiha et la culture de la haine)  est consacré à la Fatiha, chapitre 1er du Coran que les musulmans doivent répéter 17 fois par jour durant leurs cinq prières rituelles quotidiennes. La Fatiha est composée de sept versets, dont les 6e et 7e versets comportent l’invocation suivante: «Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels [tu n’es] pas en colère et qui ne sont pas égarés». Chez l’écrasante majorité des exégètes, les gens contre lesquels Dieu est en colère sont les juifs, et les gens égarés sont les chrétiens. Répété 17 fois par jour, on peut en mesurer l’effet dévastateur de ce passage haineux sur le regard que les musulmans portent sur les non-musulmans. Ce qui constitue une entrave majeure à la cohabitation harmonieuse entre les différentes communautés, et une violation flagrante des lois contre le racisme et les discours de haine. Le procureur de la République française et les associations contre le racisme devraient poursuivre en justice de telles incitations à la haine, qui ne sont d’ailleurs par les seules prévues par le Coran et les récits de Mahomet.

Le deuxième (intitulé: Zakat, corruption et jihad) est consacré à la Zakat, impôt religieux qui sert notamment à financer le jihad en vue de l’expansion de l’islam, et de sa domination sur le monde entier. Il sert aussi à corrompre des gens, dont les politiciens, les journalistes, les intellectuels, les universitaires, voire les juges et les procureurs, afin qu’ils se montrent favorables à l’islam. Rappelons ici, à titre d’exemples, que la chaire d’études islamiques à l’Univesité de Harvard est financée par l’Arabie saoudite, et la chaire d’études islamiques à l’Université d’Oxford, tenue par Tariq Ramadan, est financée par le Qatar.

Le troisième (intitulé: Alliance, désaveu et dissimulation) expose des versets du Coran qui interdisent aux musulmans de prendre comme alliés, voire comme amis, des mécréants, sauf pour s’en protéger. Et dans ce cas, les musulmans doivent recourir à la dissimulation, en attendant des jours meilleurs pour s’imposer.

Le quatrième (intitulé: Nulle contrainte dans la religion) expose le sens du verset 2:256 que les propagandistes musulmans et des idiots utiles citent pour montrer que l’Islam serait une religion tolérante, alors que le vrai sens de ce verset est tout autre, selon tous les exégètes musulmans depuis Mahomet et jusqu’à aujourd’hui.

Le cinquième (intitulé: Le jihad dans l’islam) passe d’abord en revue, dans la première partie, la doctrine musulmane du jihad en vue d’étendre le pouvoir de l’islam sur l’ensemble de la planète. Partant de versets coraniques et de récits de Mahomet, cette doctrine donne le choix aux adeptes des religions monothéistes entre la conversion  à l’islam, le paiement du tribut et la soumission à des normes discriminatoires, ou l’épée. Quant aux adeptes des autres religions, ils n’ont que le choix entre la conversion à l’islam ou l’épée. Cette doctrine donne le droit aux musulmans de prendre les femmes et enfants comme esclaves et de tuer les hommes. Elle est confirmée par les exégètes musulmans anciens et modernes, à l’exception de rares exégètes soufis. La fin de l’ouvrage propose en outre les principaux versets du Coran en rapport avec le jihad.

Riposte Laïque : Comment expliquez-vous qu’après les attentats de Paris, l’Union européenne favorise la venue sur son continent de plusieurs millions de nouveaux clandestins, majoritairement musulmans ? Inconscience criminelle ou volonté de détruire notre civilisation ?

Sami Aldeeb : Pour répondre à cette question il faut savoir ce que les politiciens occidentaux pensent réellement dans leur for intérieur. Certains jugent probablement que les immigrants peuvent remédier au déficit démographique de leur pays, comme ce semble être le cas en Allemagne, selon une déclaration de Manuel Valls. L’Allemagne pense ainsi disposer d’une main d’œuvre jeune et bon marché pour compenser le vieillissement de sa population.

Il est probable aussi que ces dirigeants sont débordés et ne savent pas comment résoudre ce problème avec une convention internationale qui leur impose l’accueil des réfugiés. Mais faut-il encore savoir qui répond aux critères dictés par cette convention. La grande majorité des immigrants est en fait constituée d’immigrants économiques, qui n’ont pas droit à la protection prévue par ladite convention. D’autre part, cette convention impose aux réfugiés le respect des lois du pays d’accueil (article 12). Or, ces réfugiés emmènent avec eux des normes religieuses et des coutumes sociales qui ont largement contribué à la destruction de leur pays d’origine. Et personne ne peut prétendre au statut de réfugiés en mettant en danger le pays d’accueil par le refus de se soumettre aux lois du pays. Ce qui est le cas de presque tous les réfugiés musulmans, qu’ils soient économiques ou pas. On ne change pas d’habitude d’un jour à l’autre, surtout quand il s’agit de normes religieuses considérées par ces réfugiés comme supérieures aux lois des pays d’accueil, puisqu’elles proviennent d’Allah.

En accueillant tant de réfugiés musulmans, les pays occidentaux livrent en fait leurs pays et leur système juridique et social au chaos et à la destruction. Mais il n’est évidemment pas possible de laisser les réfugiés mourir de faim et de froid, ou se noyer dans la mer. Ce serait contraire aux principes des droits de l’homme… que ces réfugiés refusent par ailleurs de respecter…. et qu’ils n’ont jamais respectés dans leurs pays d’origine.

On se trouve ainsi devant un casse-tête insoluble: comment aider les gens dans le besoin, surtout lorsqu’ils s’agit de femmes et d’enfants, tout en faisant face à des gens qui ne veulent et ne peuvent pas respecter les lois des pays d’accueil ?

À cela s’ajoute l’infiltration parmi les réfugiés de terroristes capables de mettre les pays occidentaux à feu et à sang… et de les détruire de l’intérieur comme ils ont déjà détruit les pays musulmans dont ils proviennent.

Enfin, il faut voir dans quelle mesure les pays occidentaux peuvent offrir un accueil à un nombre indéterminé de réfugiés, qui peut atteindre les 100 millions, voire plus. Il est certain que si l’Europe ouvre ses frontières sans restrictions aux musulmans, la majorité des musulmans d’Afghanistan, de Somalie, du Maroc, de Tunisie, d’Algérie, d’Égypte, de Pakistan, etc. viendra en Europe dès le lendemain. Qu’on le veuille pas, il s’agira alors d’une véritable invasion. Ce que les musulmans n’ont pas su imposer par les armes sous l’Empire ottoman (dont est héritière la Turquie actuelle), ils vont ainsi tenter de le faire par le nombre. Ce n’est donc pas un hasard si la Turquie fait passer les réfugiés en Europe. Les réfugiés deviendraient ainsi un cheval de Troie. Très vite, les pays occidentaux se verraient submergés par des musulmans qui détruiraient ces pays comme ils ont fait dans leurs régions d’origine… car ils sont porteurs de l’idéologie qui a provoqué les destructions qu’on voit à l’œuvre en Syrie, en Irak, en Somalie, en Libye, en Afghanistan et ailleurs. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Rappelons ici que ces réfugiés musulmans s’acharnent déjà en Allemagne et ailleurs contre des réfugiés chrétiens venus du Proche-Orient, et ils n’hésitent pas à jeter ces chrétiens à la mer pendant la traversée de la Méditerranée.

Riposte Laïque : Pourrions-nous revenir sur une de vos propositions plutôt iconoclastes, sur ce que  nos gouvernants appellent « la crise migratoire » ? Vous voulez impliquer l’Arabie saoudite ?

Sami Aldeeb : La crise migratoire actuelle, sans précédent, qui met en danger mortel les pays occidentaux nécessite une solution radicale, à la mesure des dangers encourus. Vu le nombre impressionnant des réfugiés, l’incapacité flagrante des pays occidentaux à les intégrer, leur idéologie destructrice et le refus des réfugiés de respecter les droits de l’homme et les lois des pays d’accueil, et l’appartenance religieuse des réfugiés, dont l’immense majorité est musulmane, je propose que la moitié du territoire et des ressources pétrolières de l’Arabie saoudite soient saisie par les Nations unies pour en faire un protectorat international pouvant accueillir des millions de réfugiés musulmans qui ne voudraient plus vivre dans leurs pays d’origine.

Cela me paraît la seule solution possible. Ce protectorat pourrait ainsi servir de lieu de quarantaine, où ces musulmans pourraient notamment être éclairés sur les aspects destructeurs de l’idéologie qu’ils portent en eux depuis leur plus jeune âge. Ils pourraient aussi, pourquoi pas, sous l’égide des Nations unies, être instruits sur les principes et les valeurs qui fondent les droits de l’homme, l’État de droit. Si d’une part des Occidentaux en grands nombres se penchent sur les dogmes musulmans authentiques, tels qu’ils ressortent notamment des exégèses dont j’ai parlé plus haut, et que, parallèlement, de nombreux musulmans apprennent à connaître, dans un cadre protégé, les fondements de ce qui fait les démocraties, nous améliorerons d’autant la compréhension réciproque entre ces populations.

On enverrait donc dans ce protectorat tous les immigrants musulmans venus en Occident, ainsi que tous les intégristes musulmans vivant en Occident, y compris les prisonniers musulmans qui affichent des tendances intégristes en France, en Belgique, en Suisse et ailleurs. L’Australie a servi dans le passé de lieu où étaient envoyés les bagnards, devenant ainsi une sorte d’établissement pénitentiaire. Les Merah, les imams intégristes qui sévissent en France, en Belgique et ailleurs, et tous les musulmans fichés S seraient débarqués dans ce protectorat international pour une cure de désintoxication de leur idéologie destructrice. Je pense qu’il doit être possible de réunir un consensus sur un tel projet, si les enjeux sous-jacents sont correctement compris et pris en compte.

Riposte Laïque : Professeur, vous avez témoigné, devant la 17e chambre, pour défendre votre compatriote, Alain Jean-Mairet, ex-président du site helvétique Riposte Laïque Suisse. Si la France se permet de juger des Suisses, vous attendez-vous, à votre tour, à être convoqué un jour devant un tribunal français ?

Sami Aldeeb : Mon humble personne n’est pas importante. Ce qui est grave, c’est l’inquisition qui s’installe de jour en jour en France et ailleurs… et qui rappelle les épisodes les plus sombres de l’histoire occidentale.

Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. « Mais il n’est évidemment pas possible de laisser les réfugiés mourir de faim et de froid, ou se noyer dans la mer. Ce serait contraire aux principes des droits de l’homme ».
    Merci Monsieur le Professeur pour cette entrevue passionnante.
    Les droits de l’homme n’ont cependant jamais donné droit à n’importe qui sur Terre de venir réclamer quelque chose aux Français et Européens. Quand les Lumières voulaient faire bénéficier le monde entier de la Déclaration de 1789, c’était pour que les autres Etats la prennent comme modèle, pas pour nous en mettre à la charge toute la misère… le préambule très « coco » de la Constitution de 1946 a ouvert une brèche mais la Convention européenne droits homme ne va pas jusqu’à imposer qu’on soit solidaire avec la Terre entière au péril de nos intérêts !

  2. Cela fait plusieurs mois que nous savons pourquoi l’Arabie Saoudite ne veut pas accueillir de migrants : elle craint qu’ils soient radicalisés, de plus, ce n’est pas le même islam ; lorsqu’ils se tendent la main, c’est pour se la mettre sur la gueule !

  3. Merci Professeur Aldeeb, de nous éclairer avec précision sur quelques interprétations du Coran dans l’Islam. Vous êtes un spécialiste, de ce fait votre analyse nous est précieuse.
    La Cour Européenne des Droits de l’Homme avait bien déclaré « que la Charia était incompatible avec les principes fondamentaux de la démocratie », la déduction logique étant que l’Islam n’avait pas sa place en Europe…C’est à partir de ce constat qu’il faut raisonner et la création d’un protectorat peut être une formule (et il y en a d’autres…). Malheureusement, les politiques Européens manquent de discernement et leurs objectifs et intérêts vont à l’encontre de ceux des peuples européens. A quand, la création d’un Tribunal d’Exception pour les juger et les condamner, pour leur traîtrise?

  4. Parce que vous pensez que l’ONU est en mesure d’imposer quelque chose à un pays?

  5. On se demande en effet pourquoi ces malheureux se risquent à traverser la mer alors qu’ils sont à quelques centaines de KM d’un pays « frère », riche et sous peuplé où l’on parle la même langue et prie le même prophète. Les arabes d’Arabie seraient-ils racistes envers leurs frères du nord? Je n’ose le croire.

  6. Oui qu’ils aillent rejoindre les pays du golfe. Riches qu’ils sont de pétro-dollars ils seront accueillis comme des nababs. Cette invasion arabo-musulmane est bien organisée pour envahir les pays non musulmans d’Europe.Nous sommes la deuxième puissance militaire au Monde et on se laisse envahir sans réagir.

  7. D’accord avec Monsieur Sami Aldeeb. Mais pour ce qu’il prescrit concernant l’Arabie Saoudite ou bien d’autres pays musulmans, on peut toujours croire au père Noël.
    Dans ce cas d’immigrants massif on sait très bien que l’ONU demande aux pays européens de leur accorder « l’asile » sans réfléchir aux conséquences catastrophiques. Elle ne le demande pas aux pays musulmans. Comme le dit Monsieur Aldeeb c’est 100 000 000, voir plus, qu’i faudrait accueillir. Et n’oublions pas non plus les »migrants » africains qui déboulent aussi en Europe. Grace à la polygamie et à l’irresponsabilité sociétale ce Continent a une démographie exponentielle rapide.
    On est mal barré si on ne prend pas rapidement des décisions fermes pour défendre l’Europe contre ce désastre annoncé.

  8. Inutile de commenter cet extraordinaire article. L’Arabie, avec son immense territoire est une solution. Mais l’idéal, c’est le retour aux pays d’origine, à condition qu’il y ait la paix, la démocratie , l’hygiène et le travail. C’est dans ce sens que doivent oeuvrer tous les pays riches, surtout les pays Arabes..

  9. Génial Sami Aldeeb. Quelle intelligence, quelle cohérence ! J’avais lu sa Lettre à Manuel Valls, aussi La Fatiha Ou La Culture De La Haine. Il n’y a jamais ici que des preuves juridiques démontrant l’ontologie de l’islam, le comportement logique des musulmans abreuvés, dans une langue qu’ils ne comprennent pas, l’arabe, de préceptes de haine conquérante, depuis le berceau jusqu’à la tombe. On connaissait la somme des aphorismes de grands hommes depuis 1400 ans qui dénoncèrent l’abomination, l’aberration de l’islam, en termes social, économique, humanitaire, guerrier, droits de l’homme. On découvre ici la facette juridique. Bien entendu incompatible avec nos attendus démocratiques. La gauche hurle. Comme toujours. Elle hurla aussi pour défendre le nazisme, le fascisme et le communisme.

  10. Ces hommes ,-seuls-, en pleine possessions de leurs moyens(?) sont des individus que l’industrie française et européenne peut payer 3 à 4 € de l’heure, soit 9 € avec les charges.Le français,lui,avec les charges a un prix de revient de 22 € de l’heure.Cherchez l’erreur,chez Merkel, nos pantins socialistes et autres clones type LR à la solde européiste.

  11. Cet article est un vœu pieux. L’ONU ne fera rien, comme d’habitude.

  12. Une cinquantaine de pays musulmans dans le monde et ils viennent tous, majoritairement des hommes capables de se battre, mais alors tous en Europe qui n’est pas du tout musulmane, dès leur arrivée ils pillent, violent et tuent…non ce n’est pas une invasion islamique déguisée quand même?
    Éclairez moi, je suis d’une telle naïveté moi et mes compatriotes… 😉

    • Entonnant aussi de voir le nombre en millions de musulmans qui fuient les pays d’islam. Les Français aussi, de la même manière commencent à fuir la France, en masse dès qu’ils le peuvent. Ce pays devient réellement insupportable à vivre. Je l’ai connu en paix, quand les criminels étaient d’origine indigène et purgeaient leur peine non compressible. C’était avant l’immigration de masse. Aujourd’hui, accuser un musulman de commettre un crime ou un délit est devenu un acte de racisme. N’en déplaise à Romain Goupil, le trotskiste qui était au service d’ordre de mai 68 et pleure sa France perdue (qui n’a jamais existé), celle des barricades et du chaos, la France qui pue, celle de la chienlit, c’est la sienne. Triste que de si pathétiques « artistes » nous disent encorequoi penser dans Le Monde !

  13. Les musulmans ont clairement décidé d’envahir tout l’Occident chrétien … donc qu’est ce qu’ils iraient foutre en Arabie déjà musulmane ??? …S’Ils fuient un pays musulman ce n’est pas pas retourner dans le même enfer islamique il me semble ! …

  14. Cette décision aurait sans doute aussi l’avantage de ne plus se poser la question que tout le monde se pose :  » D’où viennent les millions payés aux passeurs par ces pôvres réfugiés sans le sou  » ???

  15. Cette décision permettrait au moins de ne plus se poser la question de savoir d’où viennent les millions que les « pôvres réfugiés » distribuent aux passeurs …

  16. Souvenons nous, la grande bretagne menacait la france d’une amende de 3000 euro par clandestin arrivé en grande bretagne… Si cela est toujours valable, voici un cheminement a suivre:
    – un clandestin coutera a la France une somme de loin superieure aux 3000 euro
    – nous avons un tunnel allant en angleterre et des trains qui l’empruntent
    – nous avons aussi des navires pouvant embarquer nombre de clandestins et autres cafards

    Donc, faisons une noria et expedions ces cafards par lots de 100 000 a chaque expedition, cela ne nous coutera que 300 millions d’euro, bien moins que ce qu’aurait couté annuellement ces parasites sur notre sol….

    En plus on pourra voir comment les anglais si prompt a nous enseigner le vivre ensemble chez nous, appliqueront chez eux ce meme vivre ensemble….

  17. « Que l’Onu oblige l’Arabie saoudite à accueillir tous ceux qui se réfugient en Europe »
    Absolument !
    Et on est en droit de se demander qu’est ce qu’ils viennent faire chez nous, les « mécréants ».
    Invasion via cette migration et domination via une natalité élevée ?
    Déchristianisation et nouvel ordre mondial orchestrés par certaines « élites » espérant que ces nouveaux venus seront malléables ?

    • nos gouvernants ne peuvent RIEN EXIGER de l’arabie saoudite car ils empochent des subsides très important de ce pays pour accueillir les migrants venus en europe, pour violer, pour instaurer la charia et conquérir ce monde à l’islam radical dans pas longtemps nous allons le ressentir très fort par des attentats sanglants SI UN CHEF DE GUERRE NE SE LEVE PAS POUR DEFENDRE NOTRE CIVILISATION JUDEO CHRETIENNE DE TRADITION GRECO ROMAINE PEUT ETRE EST CE DEJA TROP TARD MAIS L ESPOIR FAIT VIVRE MESSIEURS LES GENERAUX TIREZ LES PREMIERS (enfin avant les prochains attentats )signé paule di Malta

  18. 1- L’immigrationnisme a pour cause première la recherche de nouveaux électeurs par l’internationale socialiste
    Ceci malgré la tentative des orphelins de staline de tenter d’imputer cette idéologie débile au patronat alors qu’il ne vient pas à l’idée d’un chef d’entreprise de métier de s’encombrer d’éléments incompétents et perturbateurs, il faut être un fonctionnaire pantouflard et décérébré par le marxisme pour envisager cette solution

    2- La logique voudrait qu’effectivement ce soit l’internationale musulmane, qu’est l’Oumma, de s’occuper de ces immigrés musulmans, s’ils n’étaient de faux réfugiés et vrais soldats d’Allah, seuls les chrétiens pourraient prétendre à être réfugiés mais ils préfèrent le plus souvent rester combattre sur leurs terres.

    • Vous avez parfaitement raison. Un patron intelligent, connaissant ces peuples, n’aura pas l’idée de les faire venir, sachant qu’ils ne pourront jamais travailler comme des Occidentaux et des Asiatiques.
      De +, lorsque ces immigrés (musulmans) seront assez nombreux, ils ne voteront pas, ou plus, pour la gauche, mais pour leur parti. Les socialistes qui s’imaginent avoir ainsi un électorat de substitution, se bercent d’illusions.
      Et effectivement, tous ces hommes (excepté les rares chrétiens) ne sont que des para-militaires. Ayant suivi un entraînement en Turquie, et étant prêts pour la guerre, Erdogan et les pays du Golfe ont décidé que le moment était venu de les envoyer en Europe.
      Ces hommes sont tous des jihadistes !

    • On voit que vous ne bossez pas dans le bâtiment : un sans papier — musulman ou non — revient 40% moins cher qu’un bulgare, lui même 30% moins cher qu’un français. Seul problème avec le musulman: un rendement catastrophique pendant le ramadan. Mais une fois que le béton est coulé, va savoir s’il est hallal ou non.

      • Jarno
        Désolé de contredire votre vision de cégétiste mais j’ai commencé comme apprentis chez un artisan du bâtiment avant de devenir ingénieur et diriger des grands travaux de BTP à travers le monde y compris en Afrique où j’ai des chantiers en cours en ce moment
        Un immigré musulman est ce que j’ai dit plus haut et fait un travail d’arabe, sauf exceptions qui existent toujours, alors que le Code du travail français ne permet pas de le payer en dessous de ceux qui travaillent avec fiabilité

Les commentaires sont fermés.