Québec : nous avons à apprendre de ce que subissent nos cousins

Publié le 7 novembre 2017 - par - 25 commentaires - 1 826 vues
Share

Il y avait inscrit sur un mur cette citation inspirante qu’il me fait plaisir de partager avec bienveillance et sollicitude : « La solidarité est la tendresse des peuples. » Amitié du Québec chers Patriotes !

À Montréal il fait nuit présentement. J’ai écouté avec attention le témoignage de monsieur Cassen. Heureuse d’être inscrite à votre Infolettre, j’apprécie le partage de cette vidéo. Je reçois d’ailleurs plusieurs envois réguliers, dont ceux de Boulevard Voltaire.

Nous ressentons une proximité avec vous, le besoin de rester en contact.

Nous avons des leçons à apprendre de ce que subissent nos cousins français. Nous ne sommes certainement pas à l’abri de la régression, avec les politiciens Couillard-Trudeau que notre compatriote Boucar Diouf qualifie « d’intégristes du multiculturalisme ». Comme chez vous, c’est le grand remplacement, l’invasion migratoire. Le chef de l’opposition officielle a qualifié les migrants illégaux d’« invités de Justin Trudeau » et fort heureusement, il ne s’en est pas excusé. Tous les bien-pensants ont essayé de l’inciter à le faire. Il faut que cesse cette rectitude. En 2012, l’Institut Fraser nous apprenait que l’immigration coûte $20 milliards par année aux Canadiens, dont $4 milliards aux Québécois ! Il y a un devoir, une responsabilité de la part des immigrants. Vous parlez avec raison d’électorat de remplacement. Un comité suggérait même d’augmenter de 50 % l’immigration. Diluons ce peuple pour mieux l’assimiler. Personne n’ose reprendre le financement du programme de procréation assistée que les libéraux ont cessé de financer au nom de l’austérité, qui n’est jamais en fonction de la diminution des seuils d’immigration beaucoup trop élevés.

Permettez ce partage d’Études de l’Institut Fraser dont les politiciens ne tiennent jamais compte ! Ici on anglicise le Québec et nos politiciens ont de la difficulté à réclamer l’obligation de suivre les cours de francisation financés par l’État québécois. Le chef de l’opposition officielle a même un jour parlé de « franciser sans diviser ». Il en devenait suspect d’utiliser les même termes que nos adversaires. Pourtant, avec l’anglicisation galopante et les reculs du français, monsieur Jean-François Lisée déclarait en 2012 : « La première résultante d’une minorisation des francophones sur l’île de Montréal est : l’affaiblissement de la volonté de défense du français. » Au nom du multiculturalisme de Pierre Elliot Trudeau, le père du fiston insignifiant aux autoportraits, il faudrait « exclure la nation québécoise pour être plus inclusifs ». Les droits individuels au détriment de ceux de notre collectivité. L’intégration inversée du colonisé. Cet article décrit bien l’engouement des Canadiens pour une coquille vide.

Justin Trudeau a déjà déclaré que «le multiculturalisme est aussi emblématique du Canada que le sirop d’érable». Voir l’article sur le Premier ministre Justin Trudeau : « Récompenser la médiocrité ».

Institut Fraser 2009 L’immigration massive nuit au bien-être des Canadiens en général ; les politiques d’immigration doivent être revues. « Depuis 1990, le taux annuel d’immigration du Canada est le plus élevé au monde, menant à une hausse de la population de 3,9 millions de personnes entre 1990 et 2006. Cette immigration massive a eu des conséquences profondes sur les conditions économiques, démographiques, sociales et politiques du Canada, nuisant au bien-être des Canadiens en général, y compris les immigrants des vagues précédentes », a affirmé Herbert Grubel, senior fellow de l’Institut Fraser et co-auteur du livre. «Malheureusement, la plupart des Canadiens sont insuffisamment informés quant à ces conséquences en partie à cause d’un code de rectitude politique qui tend à associer au racisme tout examen des politiques d’immigration et également parce que le système électoral canadien récompense les politiciens qui appuient le taux élevé d’immigration actuel. » Nos bien-pensants souffrent d’une pathologie et c’est nous, citoyens, qui récoltons les dommages collatéraux.

Récompenser la médiocrité (…) Quand une société vénère la médiocrité, quand la consécration précède l’action, son déclin n’est-il pas imminent ? Quand une société s’entiche d’une coquille vide et qu’elle récompense le superficiel, nul doute qu’elle a urgemment besoin de calibrer sa boussole morale ! Concernant l’insignifiance de Justin Trudeau :

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/03/recompenser-la-mediocrite#cxrecs_s

Lorraine Dubé

Print Friendly, PDF & Email
Share

25 réponses à “Québec : nous avons à apprendre de ce que subissent nos cousins”

  1. Lotus bleu dit :

    À mes compatriotes Français, ne portez pas trop attention aux écrits de Mme Dubé, c’est politisé à outrance.
    Ce que n’a pas dit Mme Dubé, c’est que le Canada et beaucoup de provinces canadiennes sont plutôt ouvertes à l’immigration, mais avec des conditions et des restrictions et des contrôles aux frontières, donc c’est très différent de l’Europe et surtout de la France qui ne contrôle pas ses frontières et ne demande aucune condition ni même des papiers sauf si le migrant est un djihadiste revenant de Syrie avec sa kalachnikov en bandoulière et encore.

  2. Lotus bleu dit :

    «Quand une société vénère la médiocrité, quand la consécration précède l’action, son déclin n’est-il pas imminent?» écrit l’auteur. Vous m’avez fait rire. Êtes-vous acoquinée avec Québec Solidaire? Vous parlez comme eux, toujours en train de critiquer le parti Libéral et de sortir des contre vérités. Pour votre information, Québec Solidaire ne sont que 3 députés à l’Assemblée nationale et combien y a-t-il de députés au Québec? 125.
    Tout votre article est orienté pour critiquer les politiques des libéraux du Québec et ceux du fédéral, le Canada.
    Le Canada et toutes les provinces canadiennes vénèrent l’excellence, voilà ce qu’il fallait dire.

  3. Lotus bleu dit :

    «L’immigration massive nuit au bien-être des Canadiens en général» C’est faux, les Canadiens se portent bien, sont riches et heureux. Ils s’achètent de belles voitures, des maisons ou des appartements (condos), prennent beaucoup de vacances, voyages un peu partout: USA, Caraïbes, Europe. Exemple, prenez n’importe quel avion à destination des usa ou caraïbes ou europe et qui sont là, qui remplissent toujours les avions? Des Canadiens.
    L’Institut Fraser, stoppe! c’est une institution gauchiste, traduction jamais contente et il faut absolument trouver des bobos, critiquer, sinon, si elle dit que tout va bien, elle ne recevra plus de subvention et le gouvernement fermera ce machin inutile.

  4. Lotus bleu dit :

    «Comme chez vous, c’est le grand remplacement, l’invasion migratoire» écrit l’auteur. Mme Dubé doit vivre à Montréal Nord où il y a une grande communauté haïtienne, ça doit la traumatiser. Vous savez, le Québec c’est grand, rien ne vous empêche de vivre avec vos compatriotes.
    «Ici, on anglicise le Québec» écrit l’auteur. C’est faux, personne anglicise le Québec, seule la ville de Montréal est anglicisée, mais ça ne date pas d’aujourd’hui. Déjà en 1950, beaucoup de Montréalais parlaient français et anglais, puis il y a eu un petit recul de l’anglais parlé chez les Montréalais, puis ces 10 dernières années, les Montréalais se sont remis à parler l’anglais, en plus du français. C’est la population qui décide de parler anglais et non le gouvernement, ici, le Parti Libéral de M. Couillard.

  5. lucide dit :

    L’individu BLANC a trop « intégré » les droits de l’homme, le droit du travail, et autres droit du citoyen. les élites ne veulent plus de cet homme là. Ils veulent du soumis, du maléable, du corvéable à souhait et sans conscience d’aucun droit. L’homme blanc LES GENE. ILS VEULENT DONC LE DILUER DANS LES MASSES.Pour concurrencer les pays « qui ont de la masse corvéable, docile »

    Au Canada, les citoyens d’origine française ont failli être surpassés par les masses britanniques prolifiques.
    Les canadiens Français doivent se souvenir que les PRETRES, dans les églises imploraient leurs fidèles de faire un maximum d’enfants afin de ne pas être enseveli sous la masse britannique. Ce n’est pas par hasard que la maman d’une célèbre chanteuse a eu je crois, treize enfants. L’époque voulait cela.

  6. Lyonnaise dit :

    J’ai été effarée en juillet de voir le nombre de femmes voilées ou en burqua à Niagara!

    • Lotus bleu dit :

      C’est normal, les riches femmes musulmanes, celles de l’Arabie saoudite, du Qatar, des Émirats arabes unis, etc. viennent toutes au Canada pour voir les chutes du Niagara et y dépenser leur fric. Chez elles, elles s’emmerdent, alors elles voyagent. Elles devaient parler arabe ou anglais, les avez-vous entendues?

  7. dufaitrez dit :

    Trudeau a une longueur d’avance sur Macron !
    Mais il ne désespère pas de le rattraper !

  8. Vert dit :

    AU Québec, tous les partis politiques sont des gauchistes communistes. Il existe un parti conservateur, les québécois ne voteront pas pour ce parti qui représente le fédéral. Mais attention les québécois détestent les étrangers et ils se laisseront pas faire. Ils ont résisté aux anglais…

  9. Lorraine Dubé dit :

    Je suis d’origine autochtone. Pour que l’enquête nationale soit crédible, Justin Trudeau doit abolir la loi infâme du mépris. Beaucoup ignorent que la loi des Indiens toujours en vigueur au Canada depuis 1876 fût l’inspiration des politiques d’apartheid de l’Afrique du sud: Solidarité humanitaire envers les peuples autochtones du Canada pour mettre fin à 64 ans de féminicide génocidaire. Nous réclamons une enquête onusienne et l’AANB.
    http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/droit-humanitaire-solidarite-humanitaire-envers-peuples/14039

    CANADA-150 ANS DE GÉNOCIDE CULTUREL «Riel shall hang though every dog in Québec bark in his favour.» – Une citation de John A. Macdonald (1815 – 1891), père fondateur du Canada. http://vigile.net/IMG/pdf/24-Genocide.pdf

  10. France dit :

    Trudeau = Collabo…

  11. patphil dit :

    les québécois vont payer lourdement cette naiveté

  12. Respectvaleurs dit :

    Merci à vous, nous avons effectivement besoin de tisser des liens, ça réchauffe le coeur. J’apprécie beaucoup votre compatriote, M. Bock-Côté qui est déjà intervenu en France : un brillant analyste et excellent orateur!

  13. Anne Lauwaert dit :

    Il serait intéressant que les news-letter des médias de ré information se répandent dans toute la francophonie pour que les gens se rendent compte de ce qui se passe en Europe.

  14. Caughnawaga dit :

    Je connais mon histoire la confédération canadienne est la copie de la confédération des 5 Nations Iroquoïennes ensuite ils étaient 6. Ça vient de leur prophète the great peacemaker Dekanahwideh qui est supposé revenir.
    On est une colonie britannique, hé oui sur mon argent c la tête de la reine d’Angleterre. Alors pour la culpabilisation on repassera.
    La loi 62 est passée ça changera pas grand chose juste nous enrager un peu plus. Leur folklore a commencé, islamophobie, bin kin, il paraît qu’y en a une qui s’est fait cracher dessus, une sur combien, ce sont des chochotes.

    • Marcel Lefebvre dit :

      Je viens de découvrir un groupe d’humoristes sur YT . Ils ont une vidéo sur le politiquement correct . Il faut faire : 100 % Politically Correct de GaboomFilmsQC. Je trouve leurs vidéos ,JOKES DE PAPA , très amusantes.

    • Dorylée dit :

      Comme ils ne sont pas acclimatés au froid polaire, pour se réchauffer, ils pourront toujours enfiler une canadienne. Ta sœur, ta femme, ta mère peut-être… Ce ne sont pas des chochottes, elles.

  15. Caughnawaga dit :

    Je suis tannée du politiquement correct est-ce que la vie est politiquement correcte.????? Non, demander aux femmes victimes de l’islam si les muzzs s’enfargent avec le politiquement correct, pantoute. L’islam dit tuer des mécréants alors ils tuent. Est-ce que c politiquement correct, je ne crois pas.
    La nouvelle trouvaille des muzzs avec les québécois c regarder ce que vous avez fait avec les Premières Nations alors je leur réponds venimeusement qu’en tant que descendante mohawk j’aime le confort occidental et que si je suivais mes traditions je les scalperais, je mâcherais leurs intestins pour m’en faire des raquettes et je sortirais mon chaudron à missionnaires pour les faire bouillir. Bizarre je ne les entends plus. Ils pensent que ça va marcher comme en Europe la culpabilisation.

    • Lorraine Dubé dit :

      Beaucoup ignorent que la loi des Indiens toujours en vigueur au Canada depuis 1876 fût l’inspiration des politiques d’apartheid de l’Afrique du sud: Solidarité humanitaire envers les peuples autochtones du Canada pour mettre fin à 64 ans de féminicide génocidaire. Nous réclamons une enquête onusienne et l’AANB.
      http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/droit-humanitaire-solidarite-humanitaire-envers-peuples/14039

      Nous apprenions dans le Devoir en janvier 2016 que 60% de l’immigration allophone refusait les cours de francisation financés par l’État québécois. Concernant les politiques génocidaires des gouvernements Trudeau-Couillard, notre sociologue Mathieu Bock Côté: L’ouverture à l’autre lorsque l’autre refuse de s’ouvrir à nous relève du masochisme identitaire.

    • emmanuelle dit :

      quel bonheur de lire ces lignes!!

    • Pélagie La Charrette dit :

      Il est bon quelques fois de suivre ses traditions ,ne les perdez pas ,elles pourraient vous servir un jour !!!

  16. obelix dit :

    Tu as tout dit chere compatriote…

  17. rambo dit :

    a’ cause de ces cretins tous les pays en voie de developpement et les pays pauvres se vident, ils ne rattraperont jamais leur retard, ils debarquent tous chez nous pour au final nous appauvrirent aussi!