Quel bilan pour Zemmour ?

Je suis retourné voir ma concierge. C’est important, de bonnes relations avec sa concierge, c’est susceptible les concierges, et ce sont aussi des sources d’information incontournables. Là, elle m’a parlé de ses enfants et de leurs préoccupations.

Je ne vais pas tourner autour du pot : elle m’a fait repenser à Zemmour et à sa campagne (cAmpagne, j’ai bien dit), son rôle de paratonnerre au bénéfice de Marine, aussi aux raisons plus profondes qui l’ont empêché de monter et d’emporter tout sur son passage comme Macron en 2017 (certes, grâce aux juges), ou comme avait failli le faire Ségolène Royal en 2007 portée « Désirs d’Avenir », comme s’appelait la pré-macronie de l’époque. Zemmour fut à Marine, toutes proportions gardées, ce que Coluche fut à Mitterrand en 1981 : il a concentré l’attention des molosses qui ne pouvaient planter leurs crocs ailleurs pendant qu’ils lui mordaient les mollets.

Zemmour a attiré des amoureux de la France, n’y revenons pas. Il y a deux catégories toutefois où il n’a pas su faire la différence, faute d’un programme et d’une posture permettant de répondre aux préoccupations.

Le monde du travail, les lecteurs du Petit Journal

D’une part les « travailleurs », le « peuple », les « sans dents », « ceux qui travaillent ». Ceux qui en ont marre des promesses jamais tenues, des forfaitures (celle de Sarkozy avec le Traité de Lisbonne en premier lieu, tenant pour rien le non du référendum de 2005), des discours alors que l’usine ferme, que l’école ferme, que La Poste ferme, que… Bref, les « exclus de la mondialisation » comme ils disent, en réalité tout simplement la grande masse, l’immense majorité, les 9.999/10.000 de ceux qui sont appauvris par l’ouverture des échanges.

La politique « libérale » (le terme peut avoir tellement d’acceptions différentes !) est rejetée par cette catégorie, avec des arguments de bon sens et avant tout un constat sensible : plus la France a développé, s’est jetée plutôt, dans le libre-échange, plus elle s’est appauvrie relativement aux autres pays (i.e. abstraction faite du progrès technique). Le libre-échange, la mondialisation, pour la France c’est la pauvreté grandissante, la désindustrialisation, le chômage, les bullshit jobs qui ne créent rien et surtout pas l’estime de soi, la précarité, la rue. Ces populations-là, que je pense largement majoritaires, votent certes plutôt peu, mais quand elles l’ont fait, elles ont donné leurs suffrages à Mélenchon ou Marine, pas à Zemmour.

Ce n’est pas qu’une question de discours, mais bien de convictions

Éric Zemmour est ancré dans une vision, une croyance selon laquelle l’économie libre c’est bien, la réglementation de l’économie c’est mal, les échanges c’est bien et vive la croissance (forcément « économique » sans qu’il soit besoin de préciser, comme s’il s’agissait de l’alpha et de l’oméga de tous les critères possibles). Cette vision est fausse, elle est démentie par les faits accumulés depuis qu’elle domine (grosso modo le milieu des années 80), pourtant elle perdure.

Être avec le peuple, M. Zemmour, c’est bien sûr le défendre contre l’invasion étrangère qui l’appauvrit ou les délires wokistes qui attaquent et méprisent ses racines mêmes, mais également le protéger contre l’idéologie économique qui l’appauvrit et le rend dépendant. Cela aurait dû, pour gagner, apparaître clairement dans les discours, les interventions, pour donner de l’espoir aux travailleurs d’Arlette, pour gagner la sympathie des humbles, par le sentiment, par la compréhension d’un destin partagé et la promesse d’un avenir meilleur par un changement de système économique radical. Mélenchon n’a pas fini d’en jouer.

Cela m’amène au second point de faiblesse.

Ceux qui veulent sauver le monde du désastre, ou juste se sauver

D’autre part, l’écologie. Les ressources que notre planète a mis quelques 4,1 milliards d’années à produire (voire 11 milliards, pour l’univers entier) ne peuvent plus continuer à être considérées gratuites dans le système économique qui régule les échanges. La sensibilité à ce constat est désormais très présente dans les esprits, surtout les jeunes : « le monde meurt », « la maison brûle et nous regardons ailleurs » … Cet électorat est partiellement Vert, partiellement seulement car il ne se recoupe pas avec le Wokisme des dictateurs verts. Il est pour l’essentiel en friche, capté par le plus grand parti de France : le parti abstentionniste.

Pour l’aborder, il fallait faire comme cette excellente réplique de Marine lors du débat (si, si), en substance : « l’écologie, c’est bien beau d’en parler, mais quand on signe des accords de libre-échange on fait l’inverse, alors il faudrait commencer par s’occuper sérieusement des choses sérieuses ». Impossible pour Zemmour, persuadé par les dogmes encore dominants en économie, fussent-ils démentis par les faits, la recherche économique ou encore les constats du réel.

Le monde meurt par la faute des hommes, la catastrophe arrive du fait de l’épuisement des ressources. Les règles du monde économique encouragent et accélèrent cette course vers l’abîme. Que faire, vraiment, radicalement, pour sortir de cela ?

C’est en répondant à cette question angoissante, qu’elle soit juste ou non, qu’il devient possible de capter l’électorat correspondant, particulièrement nombreux. Le sentiment d’être au-dessus du précipice est patent, l’effondrement menace, l’autarcie devient un objectif désirable, parfois vital (les Russes en savent quelque chose désormais). Comment répondre à cette crainte, cette aspiration ?

Cette question, Zemmour l’a trop peu abordée. Certes, le remplacement de population à l’œuvre conditionne le reste, mais il n’est pas tout. Sans ressources naturelles, nous sommes aussi tous morts.

Demain, Reconquête! ?

Alors comment faire demain, sans élu ? Un politique au soir d’une défaite est déjà dans le combat suivant. On peut tomber dix fois, seule la fois où on aura gagné compte.

Il y a, me semble-t-il, des introspections à faire sur ces deux sujets, pour parler au fond aux Français qui n’ont pas été convaincus par un candidat ne parlant que d’immigration. Comme dit ma concierge : « c’est bien ce qu’il dit sur les immigrés » (je crois qu’elle a failli parler des colonies !), « mais pour mon mari au chômage parce qu’ils ont fermé – c’est tout parti à Taïwan – il fera quoi ? ». Ce n’est pas le rejet du discours, ni même de l’homme, mais celui de l’étroitesse des sujets, surtout quand deux autres (économie et environnement), liés entre eux bien sûr, sont perçus comme tout aussi vitaux que celui abordé (l’immigration).

On ne vote jamais sur un seul sujet, il faut une palette de réponse pour faire une moyenne, et créer subtilement cette si précieuse impression de confiance qui donne la victoire (au fait, M. Z., j’ose encore : prenez le temps pour parler ; votre cerveau va vite, c’est bien, mais laissez aux mots le temps de pénétrer avant d’en ajouter).

J’avais indiqué ma disponibilité pour participer à la campagne, mais n’ai pas été contacté (snif) https://ripostelaique.com/immodestes-petits-conseils-a-m-zemmour.html

J’ai quelques idées pour réussir les coups suivants (je ne remercierai jamais assez ma formidable concierge) : M. Z., vous pouvez toujours m’écrire à la rédaction, qui transmettra. Je suis un peu moins cher que Mc Kinsey.

John Vallès

image_pdfimage_print
11
3

62 Commentaires

  1. Bravo Monsieur Vallès. Tout ce que vous dites est juste. Son obsession de l’immigration est fondée mais était de loin insuffisante. Votre concierge est meilleure politologue que lui. Le système économique est à revoir totalement. Il aurait dû évoquer le nécessité impérieuse de sortir de l’économie de marché. Mais cela ne pouvait effleurer son esprit tout simplement parce qu’il n’est fade conservateur. Ne pensez pas qu’il vous écoutera ou encore moins prendra contact avec vous car pour lui le plus intelligent, celui qui sait tout, c’est lui et évidemment, il n’a pas besoin des « quelques idées » des autres. J’ai du mal à percevoir l’avenir de Reconquête, enfant resté dans sa puberté !a

    • Reconquête est un parti qui ne s est concentré que sur les personnes qui pouvaient le soutenir financièrement. Zemmour n a pas ciblé les gens qui étaient concernés par tout ce qu il décrivait et c est pourquoi il a perdu.

      • Zemmour finalement a été le porte voix des élites d’une certaine haute fonction publique.
        Toujours les mêmes : sciences po, Ena. Banque.
        C’est pas la France ça.
        Dommage.

      • Wild
        Vous avez simplement et parfaitement cerné l’affaire Z. dans l’attitude des tenants de Reconquête qui a fait chuter Eric Zemmour.
        Il parlait pourtant très bien de tous les problèmes de la Société Française jugulée dans une maltraitance organisée, il ouvrait même des voies intéressantes.
        Mais ces tenants se sont trahis à l’encaissement.
        Leur mépris affiché pour les petites sommes leur a été fatal.
        Le bel angle d’ouverture s’est refermé par une inconvenance décelée.

    • Son ‘obsession de l immigration ‘ expression macronienne. Vous devriez sortir de chez vous, ouvrir les yeux et vous demander ‘ quel est ce pays. Avec MLP zemmour à été le seul à poser clairement les termes du débat, avec courage et lucidité. Certes il a cois quelques erreurs stratégiques ( vis à vis du rn )quelques inconséquences. Il a montré ses limites de débatteur face à melenchon et à pecresse ( madame pecresse, madame pecresse ) m1is pour le reste il a fait entendre haut et clair la voix d in peuple qui ne veut pas mourir. Il s est donné corps et âme à cette tâche. Qu il en soit remercié.

    • « sortir de l economie de marche » pour aller ou?
      vous n avez pas entendu parler de la catastrophe des fameux « etats socialistes » qui s est terminee en depot de bilan en 1989?

  2. Toutafé…(Tout à fait.) d’accord.
    Zemmour devrait s’inspirer de votre texte.
    Le fera-t-il ?

  3. Dans ces élections, Dieu a considéré que c’était à celui qui avait merdé partout de ramasser sa merde.

    Car si EZ n’a pas remporté la victoire électorale,
    Il a remporté par KO la victoire politique.

    La preuve :

    Tous les partis élus n’ont aucun adhérent
    Saul son parti non élu a 130 000 afhérents

    • Je ne sais si il y a réellement 130000 adhérents à Reconquête,toujours est il que ce n’est pas le nombre qui fait la qualité.(il faudra voir éventuellement dans la durée, tout nouveau ,tout beau)Vous auriez pu ajouter,quelques personnalités qui on rejoint EZ, et qui depuis,
      on prit quelques distances.Dire que tous les partis élus non aucun adhérent il faudrait au moins en apporter la preuve.Je vous remercie.

    • F.Desvignes. 130 000 adhérents qui attendent d’avoir leur carte du parti, qui attendent d’avoir leur reçu. C’est ce que que racontent très en colère ceux qui ont eu la stupidité de lui envoyer un chèque !!!

  4. il reste les idées, et surtout les solutions qui s’avèrent de plus en plus indispensables, voir le bilan de la semaine de manuel gomez, l’importation de femmes djihadistes de syrie au lieu de renvoyer ceux qui sont ici etc.

  5. Je pense que c’est toujours une question d’image : trop brut, trop vrai, les français cherchent quelqu’un de rond, moins anguleux, rassurant quitte à voter pour un flamby ou un menteur. L’erreur de Zemmour c’est aussi sa force, sa franchise et sa transparence, il ne faut jamais trop l’être en politique.

  6. Outre les idées et les options politiques, l’électeur de droite (et encore plus l’électrice) a un rapport affectif avec un(e) candidat(e). Z a un physique ingrat (euphémisme) et ses attaques incessantes et même outrancières contre MLP lui ont aliéné l’électorat féminin, c’est les femmes de mon entourage et non ma concierge qui me l’ont confirmé. Quand il a dit avec son mépris et son arrogance de bougnoule : « elle, les chats; moi, les livres », il a perdu la plus belle occasion de sa vie de fermer sa gueule. Il aura le destin de « maigrichon » qui l’a précédé dans cet exercice, d’ailleurs les deux ont beaucoup de points en commun.

    • Trés décevant en effet.
      Mais « ils » l’ont beaucoup attaqué, souvent en dessous de la ceinture, notamment chez
      l’ahuri Baba.
      Ignobles et déchâînés…je défie n’importe qui de garder son calme devant de telles attaques.
      Cela nous démontre que EZ supporte difficilement la malhonnêteté de certains amuseurs publics qui vivent d’insultes et de provocations.
      Quelle faute d’aller se frotter à ces personnages qui ne vivent que du buzz.

  7. Grâce à zemmour, MLP a pu faire adhérer à un programme assez radical de lutte contre l immigration et contre le grand remplacement ( arret total de l immigration, rétablissement de la double peine interfiction du voile dans l espace public abandon du droit du sol ) 42 % des votants au 2eme tour!
    Cela signifie qu une majorité de Français se souche ont voté pour elle.

  8. Pour MLP comme pour Zemmour, il faut reprendre la rhétorique de gauche : défense des fonctionnaires, les services publics, l’abnégation, le désintéressement, le rôle indispensable, le manque de moyen des fonctionnaires.
    Pour les revenus faibles : parler des petits salaires, des fins de mois difficiles, des gens qui travaillent mais qui sont pauvres, qui ont du mal à boucler les fins de mois.
    Parler des femmes comme l’a fait Ségolène : femmes battues, femmes humiliées, femmes exploitées, femmes qui font des doubles journées ect

  9. Pourquoi ces recettes qui ont si bien marché, ne sont-elles par reprises par MLP, femme de gauche, il ne faut pas hésiter quand on fait de la politique a donner dans la démagogie, si on est dans le bon camp, on peut être même cynique, faire des promesses sans intention de les tenir,

    C’est ce qu’a fait le PS et ça marchait très bien.
    Les gens sont tellement cons, qu’il suffit de dire ces choses-là pour qu’elles soient crues et que l’intention soit mise au crédit de celui qui les dit

  10. Zemmour comme avant lui Philippe de Villiers, ne captera pas la masse populaire, car il est trop élitiste.
    Dans les milieux populaires on se méfie instinctivement des « instruits », par contre on est prêt à suivre aveuglément n’importe quel démagogue qui parle de « conditions de travail » et « d’exploitation par les patrons ».
    Désolé de le dire, mais étant moi-même issu du bas de la classe ouvrière, je sais de quoi je parle.
    Le RN actuel a bien compris, cet état d’esprit et se trouve sur la bonne voie.
    Toutefois il faut que le RN populaire et Reconquête élitiste cohabitent car nous savons que les deux sont notre camp. Celui de la France !

    • On ne va pas faire le punchingball chez l’auteur du PAF quand on a une ambition pour la France.
      Quelle erreur !

  11. JOHN, votre article ne sonne pas tout à fait la réalité ! « Z » n’a pas abordé QUE l’invasion de la France. Le suivant depuis ses débuts, j’ai écouté la majeure partie de ses interventions. Les sujets de Société n’ont absolument pas été boycottés. Ca, c’est ce que les merdias à la botte des subventions ont serinés à longueur d’articles mensongés et d’heures de plateau. Il a évoqué de nombreux autres sujets en y annexant les façons de les financer. Réécoutez ses interventions, au calme, sans avoir en contrepoint les commentaires acerbes de ses destructeurs… vous constaterez que ses dires et annonces n’étaient pas si hors jeu ! La campagne de diabolisation a bien fonctionné, et mes cons-citoyens s’y sont bien laissé prendre ! Mais également, pour se qui me concerne, je ne m’explique toujours pas les 7% ! La main du diable manipulateur est probablement là derrière… Tant il avait peur de « Z ». Ca pue à des kilomètres…

    • Il y avait beaucoup de choses dans son programme. Toutefois lors de ses interventions il n’a pas retenu cet équilibre, se laissant emporter par ce qu’il connaissait le mieux : le thème de l’immigration. Moins dans les discours, trop dans les entretiens.
      Et, dans son programme lui-même, l’orientation mondialiste était patente, tout comme une sous-estimation corrélative des ravages du libre-échange sur les ressources limitées de la planète.

  12. Comme aux usa, les élections ont été truquées et en ajoutant que la vérité d’E Z à fait peur aux Français trouillards, c’est ce qui a fait les 7 et 4%…

  13. L’échec de Zemmour est complet: il aurait mieux fait de rester chroniqueur (il était excellent) cela nous aurait évité l’accent québéquois de Bock côté et ses petites mains qui s’agitent.. Zemmour a bien compris le danger islamique mais n’a rien compris à la dictature numérique à prétexte sanitaire.

  14. Autre erreur de Zemmour : l’union des droites, alors que lui-même dit que le RN est de gauche et le LR du centre! Le mot droite par ailleurs fait peur, socialement.

  15. Certains commentateurs ne voient que ce qu’on veut leur montrer:
    -expliquez à votre concierge ce que signifie la réindustrialisation
    -revoyez les différentes interventions de Z sur le pouvoir d’achat, la retraite, l’école, la défense et même l’écologie.
    Alors, si vous n’avez perçu qu’un seul sujet, je crois que Z a bien fait de ne pas vous contacter.
    Vous confondez deux choses:
    le programme de Z qui couvrait l’ensemble des problèmes qui se posent à la France et ce qu’en a rapporté la presse qui a volontairement réduit l’ensemble de ses propositions a deux thèmes, immigration et sécurité.
    Vous êtes tombé dans le panneau

    • « Jacquou » Je suis entièrement d’accord avec vous ! (Voir mon post ci-dessus)

    • enfin un commentaire lucide sur la campagne de Z dont les principaux thèmes de son programme ont été repris par les autres candidats , quand aux débats orchestrés par des journaleux véreux qui ont tout fais pour le liquider politiquement . Dans tous les cas les idées qu’il a développées et les valeurs défendues ne peuvent pas disparaitre car c’est l’essence même DU PEUPLE DE FRANCE

    • C’est Z lui-même qui est tombé dans le panneau, tout seul. Le programme, qui a peu près n’est lu que par ceux qui l’écrivent et les concurrents (parfois), ne fait ni les discours, ni les interventions. Et ceux-là n’ont parlé ni de relocalisation des échanges, ni de l’exploitation des ressources naturelles finies. Ou trop peu. Ce n’est pas une question d’image, mais bien de fond.

      • He bien Bob, réécoutez ses discours et ses interventions et vous verrez que Z a couvert tout le spectre des problèmes qui se posent à la France et aux français.

        • J’ai tout lu. Et cela n’y est pas. L’économie est « classique » pro-mondialisation. L’écologie est pro-nucléaire seulement. Erreur au fond sur le premier thème, insuffisance sur le second. Même si le programme est beaucoup mieux que cela, notamment sur la réindustrialisation.
          Et les interventions de Z sont toujours revenues, certes souvent aidé par l’interlocuteur, sur la mère des batailles : le grand remplacement. Pas faux, mais insuffisamment balancé par rapport aux deux autres périls, perçus comme tout aussi mortels – à tort ou à raison.

          • Il me semble qu’on ne peut taxer quelqu’un de mondialiste alors qu’il préconise la réindustrialisation, comme vous le remarquez et aussi la « réinvention » des frontières.
            Pour l’énergie effectivement, comme vous le soulignez, il est pro nucléaire, mais est-ce être écologiste que de promouvoir ces éoliennes qui sont des catastrophes à tous les points de vue ou ces centrales solaires qui devraient couvrir des milliers d’hectares.
            De plus l’écologie ne se résume pas à l’énergie.
            Quand il a présenté sa politique concernant les zones rurales, l’écologie était également présente.
            En tout cas, ce qui est sur c’est qu’il a perdu et , du moins je le crois, la France avec lui.
            Heureux de cet échange.
            Bon dimanche
            Jacquou

  16. Pour avoir été assez proche du parti, Reconquête était une belle enveloppe mais l’intérieur déjà bien pourri. Toute la communauté sépharade était aux manettes en sous-mains, composée de jeunes aux dents très longues qui roulaient pour eux-mêmes plutôt que pour la France. Un sexisme comme j’ai rarement vu! Des entourloupes financières avec des partis qui ont rejoint Reconquête et qui se retrouvent cocus financièrement. Voilà bien les dessous sales de Reconquête !

    • Dans tous les cas et de toutes les façons, pour les déchets antijuifs, tous les malheurs du monde, c’est la faute aux juifs…

  17. Zémmour doit etre patient et attendre bien sagement le macron se liquifier jusqu’en 2027 et l’explosion puissance dix de la délinquence en France,les LR sont mort politiquement,la gauche pareil donc pour moi la présidentielle 2027 se « jouera » entre 2 clans patriotes ! les autres partis politique a la ramasse ne feront que de la figuration.

  18. Que du bon sens bravo ! il faut que Z devienne un vrai homme de droite en prenant de la hauteur et en proposant un véritable avenir pour la France et les français

  19. Le peuple des sans-dents est con par définition, comme votre concierge. La preuve, le peuple des sans-dents a réélu la macronette. Non monsieur VALLES, l’économie « dirigée » à la française, n’est pas la solution. Pour que chacun profite de ce qui est produit, il faut d’abord produire. Or, le modèle européen Keynesien qui fit la fortune des « 30 glorieuses » était arrivé au bout. Pour en avoir été durant ma carrière je confirme que le système de réglementation excessif français, étouffe beaucoup trop la production.

    • Parce que l’ouverture des frontières a enrichi comparativement la France ? Sérieusement ? On peut ne pas aimer la réglementation excessive (il faut une règle du jeu simple) ET ne pas apprécier non plus l’ouverture destructrice des frontières qui nous appauvrit

    • à Charles DALGER : Vous dites :  » Pour que chacun profite de ce qui est produit, il faut d’abord produire » Non ! La production n’est possible QUE s’il y a CONSOMMATION ! Hors, avec la paupérisation des Français engendrée au cours des années 80, le PATRONAT, 1er RESPONSABLE de la déconfiture, a scié la branche d’or sur laquelle il trônait ! Au train où vont les choses… il devrait bientôt y avoir un gros bordel dans ce pays. Et pas seulement à cause de ce sujet…

  20. Il y a un an je parlais ici même de feu de paille.
    J’attends avec curiosité le congrès R! du 10 septembre. J’ai bien dit par curiosité.

    Dommage d’avoir de bonnes idées et de ne pas savoir les vendre.

    Tiens, une bonne nouvelle que je viens d’entendre à l’instant (13h43) sur RTL: Benjamin Sportouch quitte cette station de faux-cul. Praud est en larmes le con !!!
    Pardon pour ce HS.

    • Hello ami Mantalo. Tu l’avais dit. Je m’en souviens très bien. Je ne parle plus de Zemmour qui s’est bien goinfré comme à chacune de ses opérations. Je ne comprends même pas comment on peut encore le soutenir. Il est grillé. Donc effectivement tout ca va se dissiper comme un mauvais rêve.

  21. John,

    si c’est votre concierge sur la photo (on peut rêver, rhâââ…) je regrette d’avoir 40 ou 50 ans de trop pour discuter devant sa loge.

  22. comme l’impression de lire la critique d’un livre écrite à partir de la seule lecture de la 4ème de couverture.

  23. Je pense que Zemmour « parle » si bien, que même le peuple de droite et qui pourrait voter pour lui, s’est détourné car trop intellectuel.
    J’ai toujours aimé notre langue car mes profs m’ont donné cet amour, sur le tard certes, mais je l’ai ressenti. C’était dans les années 70-80.
    Le peuple, la classe moyenne, de nos jours, n’est plus assez instruite et cultivée pour comprendre un ZEMMOUR ; résultat, le peuple décroche et pense qu’il se « la pète  » donc rien pour lui. La déconstruction de l’école + les portables ont fait leurs boulots respectifs !!!!!

  24. Une grosse partie des veaux ont préféré voter pour les habituels cancrelats et leurs promesses démagogiques par ce qu’ils savaient qu’avec un Zemmour ils auraient été obligé de bosser pour redresser la France , les trois quart ne sont pas capables de faire l’analyse et de voir les différences dans arguments des candidats on préférera toujours des beaux parleurs qui nous conduisent vers l’abîme a coup de promesse creuses . C »est pour cette raison que nous avons 2900 milliards dettes et que la France est descendue si bas dans l’échelle des valeurs du monde uniquement a cause des gens qui ne votent pas et ceux qui votent mal , c’est pour cette raison que nous allons disparaitre dans les décennies qui arrivent , désolé de devoir le dire car dans nos rangs beaucoup rêvent toujours au miracle , il n’y aura pas de miracle c’est la seule certitude qu’il faut se mettre dans la tête .

  25. Je veux bien entendre vos ‘conseils’ qui sont loin d’être des révélations, mais si vous savez, que vous êtes sûr de gagner, n’hésitez pas à faire comme Zemmour. Présentez-vous…
    Sinon, contentez-vous d’exposez vos idées, de les expliquer parce qu’en l’état vous faites du Mélenchon, que vous citez : Il faut faire autrement ! Oui, et donc ???
    Mélenchon n’a pas gagné non plus, donc cette stratégie ‘gagnante’ est relative.
    Vous auriez tout autant pu faire le constat que depuis qu’on boit de l’eau, le résultat est pas bon, et donc qu’il faut un grand changement : interdire la consommation d’eau.

    • Il y avait à prendre chez Mélenchon, ne serait-ce pour ravir certains de ses électeurs. Cela aurait aidé à faire mieux. Gagner … rien n’est jamais certain.

  26. Chaque chose en son temps… Eric Zemmour a mis le monde en alerte sur de nombreux problèmes qui sont aujourd’hui sur les programmes d’un nombre important de politiques d’écrivains, de politologues etc .
    Eric est l’initiateur d’un grand mouvement qui ne peut que grandir .

    • Denis Paltrié,

      Zemmour n’a fait que reprendre des alertes déjà lancées par d’autres à qui il faisait barrage.
      Mais pourquoi n’a-t-il pas su « séduire » l’électeur de base ?
      Qu’il cherche et il trouvera lui-même le petit prof’ en blouse grise qui diminuait ses collègues sur Cnews….

  27. Zemmour a eu tort de récupérer Marion Maréchal et Gilbert Collard entre autres baltringues… Ils ont trahi leur famille politique et certains commencent à lâcher Reconquête.. Cela a discrédité Éric Zemmour et les électeurs ont été perturbés au point de retourner voter FN puisque Reconquête devenait la poubelle du FN.

  28. Les faits sont là, accablants : Zemmour a essuyé un échec total. Inutile d’épiloguer comme certains.

    Il va maintenant lui arriver, ainsi qu’à son parti Reconquête, ce qui est arrivé à tous les autres avant lui, De Villiers, Dupont-Aignan, Mégret, Carl Lang : il ne fera plus que des scores minimes tandis que son parti végétera et puis s’étiolera.

    Ces 130.000 adhérents qui sont bien la seule chose dont peuvent encore se prévaloir les zemmouristes seront de moins en moins nombreux à renouveler leur carte. Ils vont voir ce que c’est que devoir se taper les boîtages de tracts et les collages nocturnes qui ne servent à rien, et l’enthousiasme fera bientôt place au découragement et au réalisme. Le soufflet va bientôt retomber.

  29. Il n’y a rien à faire pour que certains comprennent que le phénomène zemmour était juste destiné à capter des voix au RN, et rien à faire pour qu’ils comprennent que son intrusion dans la campagne électorale a été voulue.

    • Et c’est un abruti mariniste cocu et content qui le dit après avoir vu sa connasse en chef se coucher devant macron
      D’ aucuns affirment que c’ est pour palper 300M

  30. D’évidence vous n’avez pas lu le programme de zemmour ni écouté ses nombreuses déclarations
    sur tous les sujets donc vous êtes comme les 63% sur 70 d’accords avec ses thèmes mais trop pleutres pour voter pour lui

    • Justement … si, John a tout lu je pense, ce qui lui permet une analyse éclairée et pertinente. Quant à savoir ce qu’il a voté … boule de gomme !

Les commentaires sont fermés.